• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Ouverture du prix Europe pour le théâtre

Ouverture du prix Europe pour le théâtre

Un prix sous le signe de la liberté. Patrice Chéreau récompensé pour son œuvre, une mention spéciale pour le Théâtre libre de Minsk résistant à l’oppression.

La XIIe édition du prix Europe pour le théâtre, créé en 1986 comme programme pilote de la Commission européenne et reconnu depuis 2002 par le Parlement européen et le Conseil de l’Europe en tant qu’ « organisation d’intérêt culturel européen », aura lieu dans la deuxième ville de Grèce, à Thessalonique du 9 au 13 avril 2008.
C’est à Patrice Chéreau que le jury assigne à l’unanimité le XIIe prix. Cette distinction est la plus prestigieuse reconnaissance européenne accordée à un parcours théâtral. Avant lui, des personnalités telles qu’Ariane Mnouchkine, Robert Wilson, Peter Brook, Harold Pinter l’ont reçu. Ce prix fait ainsi entrer Patrice Chéreau parmi les plus grands metteurs en scène de théâtre de son temps, pour son œuvre qui a révolutionné le théâtre et l’opéra, mais aussi le cinéma, par ses somptueuses mises en scène centrées sur le corps des acteurs.
L’actrice Dominique Blanc, le metteur en scène Luc Bondy, l’actrice et réalisatrice Valeria Bruni-Tedeschi, l’écrivain Marie Desplechin ou encore Catherine Tasca, sénatrice des Yvelines et ancienne ministre de la Culture seront du voyage, tous réunis pour le symposium sur l’œuvre de Chéreau.

Cette année, une mention spéciale a été attribuée, sous proposition de Vaclav Havel, Harold Pinter et Tom Stoppard au « Théâtre libre biélorusse » pour sa résistance à l’oppression du gouvernement biélorusse. Le « Théâtre libre biélorusse » est la seule troupe clandestine d’Europe et elle jouera à Thessalonique sa pièce emblématique Génération jeans.
C’est en septembre 2005, le jour de la commémoration des disparus politiques, que le jean est devenu le symbole de la solidarité en Biélorussie. De jeunes manifestants étaient sortis sur la place centrale de Minsk pour manifester. La police les a sévèrement battus et leur a confisqué le drapeau blanc-rouge-blanc. C’est alors qu’un jeune opposant a enlevé sa chemise en jean et l’a attachée à la hampe. Aujourd’hui encore, des citoyens biélorusses sont arrêtés et jetés en prison parce qu’ils portent le drapeau national, signe visible de leur opposition au régime de Loukachenko.

En récompensant Patrice Chéreau et une troupe de théâtre condamnée à la clandestinité, le jury du prix Europe affiche sa volonté de mettre en avant un théâtre courageux et libre dans sa forme, un théâtre épris de liberté, dernier rempart contre l’oppression.


Moyenne des avis sur cet article :  4.67/5   (12 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires