• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Pas de bras, pas de chocolat !... ;-)

Pas de bras, pas de chocolat !... ;-)

Evidemment, je veux parler d'"Intouchables", le film d'Eric Toledano et d'Olivier Nakache, dont tout le monde parle... Tiré d'une histoire vraie, celle de Philippe Bozzo di Borgo, et de son aide à domicile, Abdel Sellou. C'est important de préciser que l'histoire est véridique, tellement elle paraît improbable ! ;-)

Suite à un accident de parapente qui l'a rendu tétraplégique, Philippe donc, un richissime aristocrate, choisit d'embaucher pour l'aider dans son quotidien Driss, un jeune noir des cités, au parcours jusque là chaotique, et pas vraiment motivé, c'est le moins qu'on puisse dire, au départ par le poste... (il s'est présenté à l'entretien pour faire signer un papier de présence pour Pôle Emploi). Mais finaud et intuitif, Philippe choisit justement, parmi la multitude de candidats (tous apparemment plus scolaires les uns que les autres...) Driss, à cause de son profil, le milliardaire en ayant plus que marre de la ouate conventionnelle et tristoune dans lequel son entourage cherche à le (sur)protéger, en se disant qu'au moins, avec ce nouvel aide à domicile atypique, il n'y aura ni pitié, ni compassion dégoulinante !

Etrange tandem donc que ces deux là, que tout sépare en apparence, et qui pourtant, se reconnaissent d'emblée, avec une facilité déconcertante. Il faut dire que le personnage de Driss a des sacrés atouts dans la poche, d'une, il se contrefiche que Philippe soit handicapé, et de deux, son naturel, sa spontanéité et sa joie de vivre sont communiquants ! 

"Intouchables" est une comédie enlevée et brillante, décomplexée et gonflée, qui pourtant, ne dérape jamais, ni dans le vulgaire, ni dans l'émotion trop facile... On rit beaucoup, avec un rire souvent gorgé d'émotion, sans pour autant que cela tombe - du tout - dans un sentimentalisme larmoyant. Car le film est tout sauf pathos, il arrive à faire rire sur un sujet ô combien casse-gueule, avec des scènes à l'humour tantôt potaches, tantôt à l'ironie mordante, mais toujours dans une sincérité criante de vérité. 

Les deux acteurs, François Cluzet et Omar Sy, sont, chacun dans son style, épatants ! Il y a quelque chose de l'ordre de l'évidence qui se passe entre les deux personnages, probablement en a t-il été de même entre les acteurs, sur le tournage, tellement se dégage dans ce film une connivence singulière.

Une vraie vraie réussite d'une comédie étonnante qui devrait cartonner tout l'hiver ! ;-) (il paraît que le film est déjà vendu dans plus de 40 pays, et que les américains ont déjà prévu d'en faire un remake...)

Bande annonce :


Moyenne des avis sur cet article :  4/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Yvance77 4 novembre 2011 09:14

    Salut,

    Je le verrais puisque... tout ou presque me pousse dans cette voie.

    La seule chose, que je désire éviter, est la jurisprudence : « Bienvenue chez le Ch’tis  ».

    On nous avait tellement bassiné que c’était forcément exceptionnel. Au final, je me suis retrouvé avec une bonne comédie sans plus...


    • JL JL1 4 novembre 2011 09:34

      Bonjour Valérianne,

      je suis totalement d’accord avec vous au sujet de ce film.

      Si Omar Sy porte le film - et le milliardaire -, à bout de bras, il ne faut pas oublier les seconds rôles : les personnalités et personnages des deux « assistantes » notamment, sont délicieuses autant de finesse que de drôlerie.

      Un très bon moment, donc.

      ps. l’histoire ne parait invraisemblable que parce que la caricature y est portée à l’extrême, ce qui ne gâte rien à notre plaisir, au contraire, et puisque c’est le parti-pris du scénario.


      • Valerianne Valerianne 4 novembre 2011 09:58

        Bonjour à tous les deux,


        Oui, c’est vrai, les seconds rôles sont tous aussi excellents. Et c’est bien de le rappeler ! smiley

        Pour répondre à Yvance, je suis allée voir le film indemne des critiques, que j’ai lues après. Elles sont toutes bonnes, sauf Telerama (Pierre Murat, qui rappelle que ce n’est pas du cinéma, au même titre que « La guerre est déclarée » et « Polisse »), et les Inrocks, qui trouvent le film trop sentimentaliste.

        Perso, je ne suis pas du genre à bouder mon plaisir, et pour moi, quand un film réussit à faire rire et à émouvoir, sans aucune pause (à cause du rythme), il est bon ! et justifie qu’on dise qu’on dise que c’est du « cinéma ».


        • Fergus Fergus 4 novembre 2011 11:31

          Bonjour, Valerianne.

          J’irai sans doute voir ce film, étant donné l’excellent bouche à oreilles dont il bénéficie, mais j’avoue avoir hésité jusque là, la seule scène que j’ai vue étant celle du chocolat précisément. Une scène qui, à mes yeux, sonnait totalement faux, mais peut-être était-ce dû à la sortie du contexte...
           


          • Valerianne Valerianne 4 novembre 2011 11:35

            Bonjour Fergus,


            Probablement (en fait, je n’ai pas vu la bande annonce). Pour cette scène, ce n’est pas la blague qui est drôle bien sûr, c’est le fait que Driss (Omar Sy) la sort, en ayant complètement zappé que Philippe (François Cluzet) est handicapé, et que quand il s’en rend compte quelques minutes après, il s’enfonce encore plus. Ce qui moi, m’a fait rire ! smiley 

            Tu nous diras ce que tu en penses, sachant que la première scène donne déjà le ton ! smiley

            • Toto Toto 4 novembre 2011 13:15

              Super, un bon film à aller voir ! je vais me trouver un moment ce weekend.
              merci pour cette présentation.


              • NeverMore 4 novembre 2011 17:21

                Un grand noir balèze et rigolard qui pousse (dans le fossé) un blanc richard et paralytique, qui en plus lui dit merci ... Image du temps présent....

                Un blanc richard oui, mais de gauche ...

                 


                • LeGus LeGus 4 novembre 2011 21:21

                  @nevermore,

                  Quand on a seulement un marteau dans la tête, tout les problèmes ressemblent à des clous.


                • NeverMore 5 novembre 2011 10:00

                  Alors continuez de vous mettre martel en tête.


                • aliceines 5 novembre 2011 02:03

                  J’adore François cluzet, idem pour Omar... rien à dire... le film me donnait vraiement envie de le voir...jusqu’a ce deferlement de promo, matin, midi, soir sur toutes les chaines de télé, à la radio, avec les mêmes phrases, les mêmes critiques... alors là je dis non, j’en ai ras le bol de ce film avant même de l’avoir vu !!!

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires