• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Penser l’islam

Penser l’islam

JPEG

De Michel Onfray

Editions Grasset

Mars 2016

168 pages

 

 Sa part de vérité

 

Le philosophe étant vivement attaqué pour ses prises de position a décidé de clarifier ses propos et d’aborder la question de fond, celle relative à la nature ou à la « double nature de l’Islam ».

Il commence sa plaidoirie suivie d’un réquisitoire par rappeler qu’il se réclame de la gauche sociale et socialiste, c’est-à-dire pacifique.

Il ne s’agit pas tant se justifier que d’attaquer les politiques de contournement et de semblant comme ceux qui ont conduit les différents partis politiques à ne pas parler de l’islam lors des attentats de janvier 2015.

Pourtant, ces attentats ont été perpétrés, pas par des fous mais par des soldats de l’islamisme radical.

Cette affirmation et d’autres sont étayées par une argumentation fouillée.

Le slogan : « je suis Charlie » fut un slogan qui a empêché de penser-ce que veulent les médias de masse qui savent qu’un peuple qui ne pense pas devient une masse facile à conduire, à guider, à gouverner. »….

Il ne s’agit pas de dénoncer les massacres, ce qui doit être fait mais de bien comprendre que ce sont des actes de guerre, répondant à d’autres actes de guerre.

Affirmer cela, c’est se prêter aux réactions en chaînes de tous les bienpensants et de tous ceux qui appartiennent à la « masse facile à conduire, à guider, à gouverner ».

Ce n’est pas là exprimer un mépris du peuple, beaucoup de personnes peuvent à tout moment tomber dans le filet des faiseurs d’opinion.

L’auteur rappelle que les bombes américaines et françaises, parmi d’autres, ont tué aveuglément des femmes et des enfants….

La barbarie est islamiste mais aussi impérialiste.

« Cette mise en perspective permettrait à de nombreuses personnes de comprendre que ne s’opposent pas le camp du bien et celui du mal, celui des barbares et celui des civilisés, mais deux visions du monde…. »

L’auteur en vient ensuite à analyser le Coran pour expliquer, textes à l’appui, qu’il y a un Coran belliqueux, sanguinaire et un autre de miséricorde.

Ces sourates qui divergent se trouvent dans la même œuvre, même si versets humanistes sont peu nombreux.

Je trouve que l’argumentation de Michel Onfray est rigoureuse, ce qui ne m’empêche pas d’avoir des désaccords avec lui notamment quand il affirme que la loi de séparation des églises et de l’Etat devrait être révisée.

Cette révision, permettrait d’après lui de soutenir les mosquées républicaines en formant notamment les imams… On pourrait ainsi favoriser un islam des lumières…..

Je respecte son point de vue mais il oublie que cette loi est un principe et que toucher un principe c’est remettre en cause toute l’équilibre de l’édifice et ouvrir la porte à de nombreuses dérives.

Michel Onfray appelle à penser et à arrêter de dresser des bûchers contre ceux qui ne sont pas politiquement corrects.

Jean-François Chalot


Moyenne des avis sur cet article :  2.3/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

64 réactions à cet article    


  • Le p’tit Charles 30 avril 2016 09:49
    Penser l’islam.. ?
    On ne pense pas l’islam, on le combat comme lui n’à de cesse de nous attaquer...c’est une question de survie.. !

    • Pere Plexe Pere Plexe 30 avril 2016 10:43

      @Le p’tit Charles
      Je suis moyennement surpris que l’invitation à penser vous révulse...


    • Le p’tit Charles 30 avril 2016 10:59

      @Pere Plexe...comme moi de votre réponse.. !


    • marceau2 (---.---.53.92) 30 avril 2016 13:48

      @Pere Plexe

      L’islam, on peut le penser quand on se situe à l’extérieur de l’islam pas quand on est à l’intérieur de l’islam.

      La pensée est un concept incongru en islam, parce qu’il n’y a pas à penser en islam, il n’y a qu’à se soumettre et à croire .

      Le concept central , unique, indépassable en islam c’est la « révélation », expression de la volonté de dieu, révélation à laquelle soit vous vous soumettez, et vous êtes musulman, soit vous ne vous soumettez pas .

      Il n’y a pas de place pour la pensée !


    • Auxi 30 avril 2016 18:39

      @marceau2
      La pensée est un concept incongru en islam, parce qu’il n’y a pas à penser en islam, il n’y a qu’à se soumettre et à croire .


      Il en est de même dans toutes les religions.

    • Pascal L 30 avril 2016 19:44

      @Auxi
      Non, la non pensée est une spécificité de l’Islam et des intégrismes, y compris athée. Dans toutes les autres religions, on discute et analyse les textes. Si vous voulez affirmer la prééminence de l’athéisme sur les religions, vous devez bien connaître ces religions pour démontrer en quoi l’athéisme est supérieur. 


    • marceau2 (---.---.53.92) 30 avril 2016 22:03

      @Auxi

      Certainement pas .Le christianisme a toujours établi une distinction entre le spirituel et le temporel tel est les christianisme qui a inventé la laïcité, concept qui est totalement incompréhensible en islam puisque cette distinction entre le spirituel et le temporel y est totalement absente !


    • philouie 30 avril 2016 22:06

      @marceau2
      dans le christianisme la distinction entre le spirituel et le temporel ça s’appelle en réalité, l’alliance du sabre et du goupillon.
      il a même fallu faire une loi pour y échapper.


    • Leprimitif (---.---.68.180) 30 avril 2016 22:08

      @philouie
      La légende veut que le Christ se soit adressé aux bons et aux méchants ,....
      En vérité
      Il restait les Imbéciles, Muhammad l’a vite compris


    • placide21 1er mai 2016 08:57

      @marceau2
      Donc ce serait un religion parfaite pour les plus déficients ? Pour ceux incapables de raisonner ?


    • Pierre-Yves Martin 30 avril 2016 10:10

      Le choix est bien entre le respect des principes républicains, liberté et égalité, qui permettent de vivre ensemble en nous accomodant de nos différences ou de nouvelles guerres de religion.
      Le corollaire des guerres de religion est toujours l’oppression, et de préférence le massacre, des modérés, ds opposants internes et des déviants de son propre groupe religieux/ethnique/clanique.

      Ce site est actuellement le lieu d’un déferlement de préjugés, de sottises, voire de haines. Il est à craindre, malheureusement, que ce ne soit pas une exception.

      Le besoin de compenser ses frustrations n’excuse pas tout.


      • marceau2 (---.---.53.92) 30 avril 2016 14:17

        @Pierre-Yves Martin

        « Le choix est bien entre le respect des principes républicains, liberté et égalité, qui permettent de vivre ensemble en nous accomodant de nos différences ou de nouvelles guerres de religion. »

        -L’islam n’a rien à battre des principes républicains puisqu’il est anti républicain et anti démocratique .La seule chose qui compte en islam c’est « la révélation », expression de la volonté divine et modèle indépassable d’un système parfait et complet (nizam kamil wa Chamil)

        -Il suffit de connaître la situation des non musulmans vivant dans le monde musulman pour savoir qu’il n’y a pas de coexistence pacifique durable avec l’islam. Les juifs ont quasiment disparu du monde musulman, les chrétiens sont en phase de disparition totale et finale (après l’extermination des grecs et des arméniens de Turquie, des assyro-chaldéens d’Irak, des coptes d’Egypte, des jacobites et melkites de Syrie...).

        -C’est simple à résumer, dans le monde musulman les gens du livre (chrétiens, juifs, sabéens) ont le choix entre la conversion à l’islam, la mort ou un statut de dhimmis, un véritable système d’apartheid discriminatoire, ségrégationniste, infériorisant.

        Les autres non musulmans, qui n’appartiennent pas à la catégorie des gens du livre ont le choix entre la conversion à l’islam ou la mort.


      • Pierre-Yves Martin 30 avril 2016 14:46

        @marceau2
        D’abord je parle de la situation en France. Il est facile, mais de mauvaise foi, de dire « Faisons comme cela, puisqu’on en trouvera toujours en face qui font pire ».

        Deuxièmement, les juifs ont été très longtemps acceptés par les musulmans, ceci jusqu’à l’Etat d’Israël, et notamment lorsqu’ils étaient persécutés par la chrétienté, du haut moyen âge jusqu’au début du 20ème siècle (en Russie). Les Arabes ont presque toujours tolérés les chrétiens, il est vrai avec un statut inférieur (lourds impôts). Et pourtant, ils avaient subi les croisades, avec des massacres extrêmes (prise de Jérusalem), la campagne de Bonaparte (re-massacres), et j’en oublie...

        Maintenant, ce sont les des révoltes montées de toutes pièces par les Américains, et aussi les Français (Lybie), suivies de guerres civiles, bombardements, etc.

        La coexistence pacifique avec l’Islam a été possible pendant de très longues périodes. C’est surtout la politique de l’Occident (Israël, USA et France notamment), mais aussi la paupérisation dans des pays comme la France, qui la rendent plus difficile. Nous n’en serions déjà pas là s’il n’y avait pas eu les agressions occidentales pétrolières contre l’Irak, la Lybie et la Syrie.


      • antyreac 30 avril 2016 16:10

        @Pierre-Yves Martin
        Vous donnez là des informations non fondées et fausses...


      • Pierre-Yves Martin 30 avril 2016 16:21

        @antyreac
        Lesquelles ?


      • philouie 30 avril 2016 16:24


        histoire des juifs en Palestine :

        De la conquête par les Arabes à celle par les Croisés (634-1099) La conquête par les Arabes d’Omar paraît avoir bien été accueillie par les Juifs. Ils leur auraient facilité la conquête d’Hébron112 et de Césarée113. Après la prise de Jérusalem en 638, Omar autorise soixante-dix familles juives de Tibériade à s’y installer113 dans le quartier dit des « Détritus »1
        Les Juifs dans le royaume croisé (1099-1291)

        Le 15 juillet 1099, les Juifs de Jérusalem combattent les envahisseurs puis se réfugient dans leur synagogue et y sont brûlés vifs lors de la prise de cette ville par les troupes chrétiennes de Godefroy de Bouillon. Les chrétiens rétablissent l’interdiction aux Juifs d’habiter Jérusalem. Un nouveau massacre de Juifs se produit lors de la prise de Haïfa en 1104123.

        ....

        La prise de Jérusalem par Saladin en 1187 permet le retour des Juifs qui en sont à nouveau chassés lors de l’occupation franque de 1229 à 1244. Toutefois, les persécutions en Europe incitent certains Juifs à aller s’établir en terre d’Israël. C’est le cas de nombreux érudits français ou espagnols, parmi lesquels des tossafistes, dont Yehiel de Paris, Samson de Sens, et Nahmanide sont parmi les plus illustres. Ce dernier découvre une Jérusalem en ruine (elle a été ravagée par les Mongols en 1260), et n’y trouve que deux Juifs, teinturiers de leur état.

        ....

        La domination des Mamelouks (1250-1517) À partir du milieu du XIIIe siècle, les Mamelouks, dont la capitale est au Caire, en Égypte, dominent la Palestine. Les communautés juives se regroupent dans quelques villes, Jérusalem, Hébron et Gaza et autour de Safed en Galilée128. Les Juifs de la terre d’Israël ont à leur tête un Naghid ou gouverneur qui ne peut arrêter les émeutes anti-juives et les mesures discriminatoires128. Cela n’empêche pas quelques Juifs d’y émigrer à la suite de l’expulsion des Juifs de France en 1306129

        ...
        Les Juifs dans la Palestine ottomane (1517-1917)

        En 1517, Selim Ier, sultan ottoman prend le contrôle de la Palestine. Or, son prédécesseur, Bayezid II avait ouvert les portes de son empire aux Juifs expulsés d’Espagne en 1492134. C’est par dizaines de milliers135 que les Juifs se réfugient dans l’Empire ottoman et vont contribuer à sa prospérité au XVIe siècle et à partir de 1517, en particulier en Palestine.

        On estime à 10 000 personnes la population juive de Palestine au début de la domination ottomane, Jérusalem, Safed et Tibériade en étant les principaux centres136.

        ....


      • Pierre-Yves Martin 30 avril 2016 16:44

        @antyreac

        Je me suis amusé à relever les 4 mesages que vous avez postés avant celui-ci. En voici trois :

        "Encore un article imbécile de PRCF qui ne voit pas plus loin que le bout de son nez....."

        "Encore un article sur le conflit palestinien remplit des bêtises...".

        « @OMAR
        Pauvre con.. »

        Vous devriez renouveler un peu votre méthode.

        Quant à la correction...


      • marceau2 (---.---.53.92) 30 avril 2016 18:20

        @Pierre-Yves Martin
        Les juifs comme les chrétiens vivaient, dans le monde musulmans, sous le statut de dhimmis, système d’apartheid imposé par les musulmans aux minorités religieuses des gens dit du livre.

        Ces minorités devaient porter des vêtements de couleurs particulières (jaune pour les juifs, bleu pour les chrétien) leurs maisons ne devaient pas être plus hautes que celle des musulmans, leur témoignage valait la moitié de celui d’un musulman, il leur était interdit de porter la main contre un musulman, même pour se défendre, ils devaient se lever pour laisser les place assises aux musulmans, ils devaient acquitter des impôts spécifiques « la djizya » et le khraradj" selon un cérémonial qui était destiné à les humilier, ils ne pouvaient pas construire ni réparer leurs lieu de culte, ils n’avaient accès aux fontaines publiques que la nuit, devaient descendre du trottoir pour laisser le passage aux musulmans, il leur était interdit d’épouser ou d’hériter d’un musulman.

        S’ils étaient acceptés par les musulmans on se demande pourquoi les juifs d’Algérie firent des pieds et des mains pour devenir citoyens français en 1871, pourquoi tous les interprètes qui accompagnaient les troupes françaises lors du débarquement de Sidi Ferruch en 1830 était des juifs ayant fui l’Algérie .

        -Renseignez vous sur le sort qu’ont connu les tribus juives de Médine (les banus qoreiza, banus koneika et banus nadir) et le sort que leur a réservé mahomed et ses complices (même chose pour les chrétiens )

        -Quand les juifs furent chassés d’Espagne en 1492(ils l’avaient bien cherché) environ 50 000 se réfugièrent dans l’Empire ottoman, 20 000 au Maghreb et prés de 300 000 trouvèrent refuge dans le reste de la chrétienté.

        Les croisades furent la réponse chrétienne au djihad musulman.Selon vous les musulmans ont donc parfaitement le droit de coloniser des terres chrétiennes, de massacrer, discriminer, spolier les populations chrétiennes, mais il est interdit aux chrétiens de réagir, de se défendre.Charmant.

        Qu’auraient fait les musulmans, selon vous, si les chrétiens avaient occupé la mecque ?


      • Pierre-Yves Martin 30 avril 2016 19:39

        D’accord sur les faits, sauf un : les croisades ont commencé alors que les musulmans n’occupaient plus l’Europe.
        Vous connaissez très bien le sujet, mais cela ne garantit pas nécessairement l’objectivité.
        Encore une fois, ce que les musulmans faisaient aux juifs et aux chrétiens était plutôt plus doux que ce que les chrétiens faisaient aux juifs. En tout cas, c’était infiniment plus doux que ce qu’ils ont fait aux musulmans lors des croisades.
        L’histoire ne permet donc pas de fonder la théorie selon laquelle l’Islam conduirait nécessairement à l’affrontement et à l’oppression des non-croyants (au sens musulman), ce qui est un des points de fond de notre débat.
        Que la lettre du livre contienne la perspective de cette oppression est vrai, mais c’est à interpréter dans le contexte de l’époque, où ce type de discrimination religieuse était la norme. Ce ne l’avait pas été du temps des Romains, mais l’était devenu, dans l’ancien empire romain, suite (pas immédiatement d’ailleurs) à la prise du pouvoir politique par le christianisme.
        Ceci posé, l’islam est loin d’être unique et monolithique.
        Malheureusement le contexte actuel, politique et social, favorise les déclinaisons les plus guerrières.
        Le pire serait de s’aveugler sur les responsabilités du système économico-politique occidental et de n’avoir comme réponse que l’escalade des antagonismes.
        C’est à cela que vous-mêmes et d’autres tendez. Notre désaccord est total.


      • marceau2 (---.---.53.92) 30 avril 2016 22:23

        @Pierre-Yves Martin

        Désolé mais à cette époque, la majeur partie du Moyen orient c’était Byzance. Et Byzance c’était la raison, la liberté et la connaissance grecque, enrichie de la loi, de l’administration, de la technologie romaine ,le tout sous l’emprise des valeurs chrétiennes .


      • Pierre-Yves Martin 1er mai 2016 12:21

        @marceau2
        Pas faux non plus, mais à Bizance aussi, on était opprimé si on n’était pas Chrétien grec (ce qu’on appelle maintenant orthodoxe).


      • philouie 30 avril 2016 10:51

        Onfray, le philosophe qui débite plus vite que son ombre.
        C’est une erreur de perspective de croire que les attentats sont des crimes commis ici en réponse à des crimes commis là-bas.
        Ce sont des crimes commis par l’Otan, ici, pour justifier les crimes qu’ils commettent là-bas.
        L’empire n’a que faire de quelques Français.


        • marceau2 (---.---.53.92) 30 avril 2016 14:25

          @philouie

          Et l’extermination des grecs et des arméniens de l’empire ottoman c’est la faute à qui à l’OTAN ?

          Lorsque Mahomet chassa les juifs et les chrétiens d’Arabie (ceux qu’il n’avait pas réussi à convertir ) c’était la faute à qui ? A l’OTAN ? à l’impérialisme américain ? à l’impérialisme européens ? aux martiens ?

          N’importe quoi ces gauchards

          Sans connaissances, sans expériences, sans intelligence, ils n’ont que quelques bribes d’idéologie qu’ils mettent à toutes les sauces comme si cela pouvait être une explication recevable, acceptable, pertinente !


        • Pierre-Yves Martin 30 avril 2016 15:01

          @marceau2
          Sans correction, sans écoute, sans honnêteté intellectuelle, mais prétendant avoir l’intelligence qu’il refuse aux autres, il injurie tout ce qui ne cadre pas avec son agressivité ou ses phantasmes...


        • OMAR 30 avril 2016 21:27

          Omar9

          @marceau2

          Si vous pensez que « l’extermination » des grecs et des arméniens incombe à l’Islam et non pas aux visées expansionnistes des ottomans, alors vous devez affirmer de même envers l’extermination ( avérée) des civilisations pré-colombiennes, des aborigènes d’Australie, et de plusieurs peuples du monde et donc culpabiliser et incriminer le Christianisme et non les conquistadors, les « américains » et autres armées européennes.

          Quand G. Bush attaqua sauvagement l’Irak, extermina sa population pilla ce pays et sema la désolation, il avait affirmait que c’est Dieu qui le lui avait ordonné :
          http://www.liberation.fr/evenement/2003/03/24/bush-se-reve-en-bras-arme-de-dieu_459428

          Et Bush n’est pas un martien...


        • marceau2 (---.---.53.92) 30 avril 2016 22:56

          @OMAR

          Mais les ottomans étaient bien musulmans non ?

          Les ottomans ont bien exterminé les non musulmans chrétiens (arméniens grecs) qu’ils avaient colonisé après plusieurs siècles de guerres, d’agressions , de tentatives de conquêtes .

          Les chrétiens d’Irak ont bien été obligé de quitter leur pays pour pouvoir vivre en paix et en sécurité non ?

          Les melkites et jacobites de Syrie ont bien du suivre le même chemin de l’exil que les autres chrétiens du Moyen Orient. De même pour les maronites, pour les coptes ! 


        • Pere Plexe Pere Plexe 30 avril 2016 11:00

          « ...il se réclame de la gauche sociale et socialiste, »

          C’est curieux ce besoin chez quelques uns d’avoir à s’autoproclamer de gauche.
          C’est à chacun de juger si une personne est de gauche ou de droite.
          Surtout que ce qualificatif sert généralement à justifier des propos ou des actions qui justement ne collent pas aux valeurs traditionnellement attribuées à la gauche. 

          Pour en revenir au fond le propos à l’air d’être un salutaire rappel et d’une intéressante mise au point.(je ne connais pas ce livre qu’a travers votre présentation).Reste que l’Islam doit rester l’affaire des musulmans.
          Et c’est un athée qui vous le dit.

          Ce qui n’empêche en rien de réfléchir à la place des religions dans notre société, à comment concilier les interdits/obligations religieuses des uns sans nuire aux autres,quels limites fixer... 

          • Albert123 30 avril 2016 12:20

            @Pere Plexe« 


            C’est curieux ce besoin chez quelques uns d’avoir à s’autoproclamer de gauche. »

            Pour ceux qui n’ont pas le niveau, montrer patte blanche en se proclamant de gauche pour se faire adouber par toute la caste médiatique c’est un grand classique.

            Pour rappel Onfray c’est le type qui se réclame de la pensée de Nietzsche mais passe son temps à faire machine arrière et à revenir sur ses déclarations quand il se fait tacler par la moraline et les abrutis qui l’appliquent.

            Son dernier soutient à la loi Gayssot en dit tellement sur la médiocrité réelle du bonhomme.

            Le simple fait que les médias lui ouvre autant les bras annonce de toute façon la couleur : fausse réflexion et sophisme qui s’ignore pour être sur que les lignes ne bougent pas.

          • Albert123 30 avril 2016 12:28

            @Albert123


            notez bien que certains se trouvent également une ascendance juive à 50 ans pour mieux appuyer leur propos et surtout totalement de décrédibiliser en faisant preuve d’une obsession sur la question juive et en validant de fait toutes les discours sur le lobby juifs émis par certains personnage particulièrement médiatisés sur le web.

            Les trous du cul on les reconnait (entre autre) gràce à cela, leur besoin de s’afficher de gauche (preuve d’une inculture crasse sur ce qu’est la gauche par ailleurs) et ce besoin de se trouver une filiation juive pour se donner le droit d’exprimer des pensées (et ce faisant validant le discours de certains judéophobiques dont ils ne peuvent s’empêcher de critiquer le discours).


          • marceau2 (---.---.53.92) 30 avril 2016 14:33

            @Pere Plexe

            « Reste que l’Islam doit rester l’affaire des musulmans.

            Et c’est un athée qui vous le dit. »

            -Non justement, l’islam n’est pas seulement l’affaire des musulmans puisque l’islam a pour vocation de réglementer, d’organiser, codifier la vie de toutes les personnes vivant sous sa domination qu’ils soient musulmans ou pas.

            En l’islam l’athéisme est passible de la peine de mort sauf conversion à l’islam, comme pour l’animisme, comme pour le polythéisme.......



          • Pere Plexe Pere Plexe 30 avril 2016 20:03

            @marceau2

            « l’islam a pour vocation de réglementer, d’organiser, codifier la vie de toutes les personnes vivant sous sa domination  »
            Oui
            Comme toutes les autres religions.
            Ni plus ni moins.

            « En l’islam l’athéisme est passible de la peine de mort »
            En l’islam (?) je ne sais pas.
            En revanche la grande majorité des pays musulmans, un cinquième de l’humanité, n’applique rien de semblable.


          • marceau2 (---.---.53.92) 30 avril 2016 23:10

            @Pere Plexe

            Lamentable !

            Vous êtes prêts à dire n’importe quoi pour avoir raison, ou pour donner l’impression d’avoir raison.

            Le christianisme est opposé au divorce, au mariage homo, cela n’a nullement empêché les pays de tradition, de culture chrétienne de les adopter .

            Pourquoi ?

            Parce que le christianisme a toujours, toujours, établi une frontière, une séparation entre le spirituel et le temporel, chose qui n’existe pas, qui est impensable en islam !


          • mmbbb 30 avril 2016 13:19

            « Ces sourates qui divergent se trouvent dans la même œuvre, même si versets humanistes sont peu nombreux. » Avec tout le respect que vous je vous dois Chalot ,cette phrase est un contresens historique, l’humanisme est mouvement culturel et artistique ne en europe durant la renaissance. C’est cette période durant laquelle l’islam n’ a plus evolue alors que le monde chretien entamait sa mue. L ’avènement de la science depuis Ticho Brahe a ete le point de « rupture » en autre 


            • marceau2 (---.---.53.92) 30 avril 2016 14:44

              « L’auteur en vient ensuite à analyser le Coran pour expliquer, textes à l’appui, qu’il y a un Coran belliqueux, sanguinaire et un autre de miséricorde.

              Ces sourates qui divergent se trouvent dans la même œuvre, même si versets humanistes sont peu nombreux »

              -Chronologiquement ce sont les versets les moins violents , les plus plan plans qui viennent les premiers, lorsque Mahomet prêchait dans le désert (au sens propre et figuré) à la mecque , lorsqu’il était seul, n’attirait aucun fidèle était moqué, critiqué .Recourir à des messages violents, belliqueux agressifs aurait été suicidaire de sa part.

              Les versets les plus récents sont les versets de medine, ce sont aussi les plus belliqueux, les plus agressifs , les plus haineux, lorsque Mahomet avait pu recruter des fidèles, qu’il se sentait fort, puissant.

               .Ces versets medinois ont rendu caduc les versets mecquois 


              • Pascal L 30 avril 2016 20:33

                @marceau2
                Cette théorie de l’abrogation est assez récente et peu fondée. C’est plutôt une théorie pour mettre en avant un Islam belliqueux. Il est dans les fait impossible de distinguer dans le Coran ce qui est de Médine et de ce qui est antérieur (pas de la Mecque, car Mahomet est plutôt originaire de Syrie). et cette distinction est parfaitement arbitraire. Une analyse mathématique de la signature du texte ne permet pas de conclure :

                 http://www.lemessieetsonprophete.com/annexes/Walter_theorie-des-codes_Coran.htm
                Cette analyse montre par contre que le texte n’est pas dicté par Dieu ou du moins qu’il a été considérablement modifié depuis (une trentaine d’auteurs au moins).

              • fcpgismo fcpgismo 30 avril 2016 15:10

                L’islam cette théologie absurde d’un bédouin immoral,est un cadavre putréfié qui empoisonne nos vies. Mustapha Kémal Atatürk


                • Al djamaal 30 avril 2016 17:04

                  @fcpgismo
                  Qui n’a plus droit de cité chez Erdogan ( et ses accolytes).... Regardez et faites vos analyses dans cette direction....


                • antyreac 30 avril 2016 17:04

                  On peut triturer le coran dans tous les sens on ne pourra jamais le dédouaner de tous les crimes qu’on a commis en son nom.


                  • Pierre-Yves Martin 30 avril 2016 17:30

                    @antyreac
                    Certes, mais quid des crimes commis au nom de la bible, de l’évangile, de la philosophie ds lumières (la terreur), du marxisme-léninisme (et je ne me considère cependant comme plutôt marxiste !), etc. ?

                    On peut dire cela de la plupart des religions et de toutes les idéologies.


                  • antyreac 30 avril 2016 18:01

                    @Pierre-Yves Martin
                    Nuance de taille

                    Le coran préconise le meurtre des incroyants
                     ce qui n’est pas le cas du nouveau testament 
                    Ceux qui ont tué au nom de la Bible sont des assassins comme l’explique l’enseignement du nouveau testament et l’ancien testament ;
                    tu ne tueras point ton prochain

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires