• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Picasso le poète

Picasso le poète

Il y avait encore des choses à apprendre sur la carrière et les créations de Pablo Picasso, et grâce à 2 expertes, un nouveau coin du voile a été levé avec le publication d’un livre.

J’ai l’honneur et le privilège d’avoir comme amie l’une des deux expertes, et j’ai donc pu découvrir l’opulent ouvrage de près de 1000 pages, lequel avait été publié quelques années auparavant, en 1989, mais il fallait à l’époque une solide bourse pour se le procurer.

Gallimard a eu l’excellente initiative de republier cet ouvrage en 2021, en quarto, à un prix bien plus abordable, soit moins de 30€. lien

Outre tous les détails de sa vie du grand artiste, on y découvre qu’il a commencé sa carrière en s’adonnant à l’écriture, notamment à la poésie.

N’avait-il pas glissé malicieusement à l’un de ses amis espagnol : « au fond je suis un poète qui a mal tourné... ».

Cette activité littéraire est loin d’être anodine, puisqu’elle couvrit une période de 25 ans, en se souvenant qu’il fut à cette époque l’ami de grands poètes : Gongora, Mallarmé, Apollinaire, Eluard... comme l’écrit Michel Léiris, cité dans l’ouvrage : «  adepte du rêve yeux ouverts, superpianiste d’ambiance, laissant ses doigts se promener en somnambule sur le clavier, Picasso, qui oublie comme par système presque chaque fois qu’il tient la plume de son étonnant pouvoir de construire... ».

extrait : « et il pleut tout le vert se mouille ne faisant comme s’il était en feu et aux revers de leurs mains les tuiles rient de joie et tordent leurs mains l’auriculaire qui manque à celle qui m’a fait-l’ensorceleuse-et qu’on viennent me dire ensuite qu’on a pas le temps ce sera pour une autre fois et il est bien tard car la soupe est prête et la cuiller que je dois prendre une demi-heure avant me réclame et il est certain aussi qu’on me dira ensuite que je l’oublie mais cet air cristallin les gouttes à la fenêtre ont l’ombre à l’envers qu’il faut peindre la tête en bas et s’il n’en était ainsi personne n’aurait rien fait depuis toujours » ;

ou :

« je ne voudrais rien d’autre

aujourd’hui

que pouvoir dompter le loup

qui caché au fond des lunettes d’Esquimau

de l’œil de l’agneau

joue joliment sa dernière carte

redresser l’épée qui transperce la source... ».

S’il faut en croire Christine Piot, l’une des auteures de cet ouvrage : « c’est pour se délivrer de tourments d’ordre privé et se libérer d’un trop plein de fantasme que Picasso, en cette année 1935 où il verra plus tard « la pire époque de sa vie » ; cesse de peindre et de graver, pour écrire. Il est au bord de la rupture avec Olga, son épouse légitime, mais aussi symbole et pivot d’une réussite sociale et mondaine ; sa jeune maîtresse, Marie-Thérèse Walter, en grand secret, attend de lui un enfant : Maya verra le jour le 5 septembre 1935. les crises de l’histoire et de l’individu se conjuguent ; sur les quelques 340 textes convulsivement jetés sur le papier entre 1935 et 1959, 280 furent écrits entre 1935 et 1940 ; sa période d’écriture la plus intense et la moins connue  ».

Les chanceux amateurs de brocantes et autres vide-greniers, découvriront peut être une revue, Cahier d’Art, édité en 1936, consacré à Picasso, et dans laquelle sont publiés pour la première fois ses poèmes. Lien

Pour terminer sur le sujet, il est à noter la modestie des deux auteures qui ont accepté de ne figurer qu’en 4ème de couverture, alors qu’elles ont produit un travail remarquable… Christine Piot, et Marie-Laure Bernadac.

Comme dit mon vieil ami africain : « l’art c’est le souffle du monde ».

L’image illustrant l’article vient de librairie gallimard

Merci aux internautes pour leur aide précieuse.

Olivier Cabanel

Articles anciens

ils ont changé ma chanson

plein le cigare

les belles histoires de l’oncle Jules

Napoléon le menteur

1789, et si tout était à refaire

Le nez de Cléopâtre

Solitude au Panthéon

Henri IV l’envers du galant

Jeanne, une pucelle très convoitée


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

38 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 4 août 10:54

    Bon... On dira donc que c’était une belle pourriture lyrique...


    • olivier cabanel olivier cabanel 4 août 12:06

      @Clocel
      ouh là !


    • charlyposte charlyposte 4 août 12:36

      @Clocel
      Fait gaffe il a sous le manteau des cubes de pinards...... on connaît la suite via le cubisme comme un écran de fumée après une journée bien arrosée ! smiley


    • voxa 4 août 12:40

      @Clocel

      Être un grand artiste c’est un état d’esprit, une transe, qui vous éloigne du commun des mortels.
      C’est une malédiction.
      Leur hyper sensibilité les rend imbuvables, infréquentables et égocentriques, c’est le prix d’une certaine forme de génie.

      Ce qui ne veut pas dire que tous les connards ou tous les emmerdeurs sont des artistes.


    • charlyposte charlyposte 4 août 12:46

      @voxa
      Une jolie prose que Picasso t’aurai volé manu-militari smiley


    • Fergus Fergus 4 août 16:52

      Bonjour, olivier cabanel

      Sans aller jusqu’au qualificatif employé ci-dessus par Clocel, je dirais que Picasso a été un très grand peintre, mais également  hélas !  un sale type au plan humain.


    • Fergus Fergus 4 août 16:54

      Bonjour, voxa

      Et tous les grands artistes ne sont pas, fort heureusement, des « connards » ou des « emmerdeurs » !


    • pierre 4 août 17:07

      @Fergus
      il a tout de même fait « Guernica » et savait répondre à un allemand qui lui demandait : « c’est vous qui avez fait cela ? » par « non, c’est vous.... »


    • lacerta moonhaven 4 août 17:46

      @pierre

      c’ etait pourtant oublier un peut vite le role destabilisant des milice comuniste , qui ont permis par reaction l’ avenement des milice franquiste .

      on peut donc considerer que la responsabilté de guernica appartient autant au procomuniste , qu’ au profasciste .

      pierre 4 août 17:07

      @Fergus
      il a tout de même fait « Guernica » et savait répondre à un allemand qui lui demandait : « c’est vous qui avez fait cela ? » par « non, c’est vous.... »



    • Fergus Fergus 4 août 17:52

      Bonjour, pierre

      C’est parfaitement exact, et c’est pourquoi j’ai qualifié Picasso de « grand artiste ». Mais cela n’enlève rien au fait qu’il a été une personne exécrable.



    • troletbuse troletbuse 4 août 18:12

      @Fergus
      Tiens vous êtes sorti de votre bunker mais en abandonnant totalement la politique, après avoir longtemps ferraillé pour la réélection du Poudré.
      Vous avez raison car vous êtes complétement grillé sur ce site.  smiley


    • Legestr glaz Legestr glaz 4 août 18:15

      @Fergus

      Pendant que vous êtes là, Fergus, je vous soumets cette petite énigme : 

      Pour éviter la propagation du covid19, des mesures interdisant les déplacements ont été prises, les frontières ont été contrôlées. Il fallait éviter que le coronavirus 19 venant d’Asie, par des voyageurs, ne contamine la population européenne. Ce sont des faits.
      Mais d’autres « faits » sont disponibles et remarquables. En effet, il se trouve que l’industrie du vaccin profite du décalage entre les épidémies de virus respiratoires dans l’hémisphère Sud, pour mettre au point leur produit lorsque l’épidémie débarquera dans l’hémisphère Nord. Rappelons ce que tout le monde sait sur la planète : les maladies respiratoires virales ont lieu, dans l’hémisphère Sud (Australie, Argentine) entre avril et octobre et dans l’hémisphère Nord (en Europe, Canada, USA) entre octobre et avril. C’est toujours comme ça, c’est une « constante », c’est immuable ! Il y a un décalage temporel entre les maladies respiratoires de l’hémisphère Sud et celles de l’hémisphère Nord.
      Et l’énigme est la suivante : pourquoi les voyageurs venant de l’hémisphère Sud, en période épidémique chez eux, depuis des dizaines et des dizaines d’années, n’ont jamais, strictement jamais, contaminés les Européens ni propagé leur maladie ? Et pourquoi les voyageurs de l’hémisphère Nord, en période épidémique chez eux, n’ont jamais pu, ni propager la maladie dans l’autre hémisphère ou contaminer les habitants de cette partie du globe ?
      Vous avez tout le temps que vous souhaitez pour répondre. Si vous ne trouvez pas, j’ai déjà la « solution ».


    • troletbuse troletbuse 4 août 18:23

      Legestr glaz
      Désolé mais depuis que la France est merveilleuse ment administré par le Poudré qui prend toutes les bonnes mesures nécéssaires, Fergus ne s’occupe plus de politique.  smiley


    • Clocel Clocel 4 août 19:05

      @voxa

      La forme exacerbée étant Polanski, le génie conduisant à droguer et sodomiser une gamine sans alarmer pour autant ses fans bien-pensants qui revendiquent l’artiste génial l’exonérant de son crime.

      C’est à vomir comme raisonnement.


    • voxa 5 août 07:58

      @moonhaven

      on peut donc considerer que la responsabilté de gue....bla bla bla...

      Seul un connard avéré oserait proférer ça.
      Dans la même eau sale, C’est à cause des résistants que la SS existait.


    • voxa 5 août 10:25

      @Clocel

      Vous lisez souvent trop vite...

      Imbuvable, infréquentable, égocentrique, ne veut pas forcément dire dire criminel et pédophile.

      .


    • Astrolabe Astrolabe 4 août 11:06

      Picasso est à la poésie ce que Jean-Baptiste Botul est à la philosophie.


      • Clocel Clocel 4 août 11:12

        @Astrolabe

        Je m’insurge ! Botul a fait d’illustres z’émules ! smiley


      • charlyposte charlyposte 4 août 12:32

        @Clocel
        Attali en redemande en fermant les yeux  ! hum smiley


      • ZenZoe ZenZoe 4 août 16:48

        @Astrolabe
        En tout cas, la fortune de Picasso n’était pas fictive elle.


      • lacerta moonhaven 4 août 16:54

        @ZenZoe

        l’ argent de « pseudo oeuvre d’ art » as toujours été un moyen de blanchir d’ autre source de revenus et de rendre ainsi intracable certain flux financier .

        mais chut ne surtout pas en parler smiley


      • charlyposte charlyposte 4 août 12:30

        Un touche à tout ?


        • voxa 4 août 12:41

          @charlyposte
          Un touche a tout de génie.
          Y compris commercial.


        • ZenZoe ZenZoe 4 août 16:32

          @voxa
          Y compris commercial.

          Surtout commercial.


        • charlyposte charlyposte 4 août 16:40

          @ZenZoe
          Un pic-assiette ?


        • ZenZoe ZenZoe 4 août 16:46

          @charlyposte
          Un pic-sou je dirais.


        • Fergus Fergus 4 août 16:56

          Bonjour, ZenZoe

          Oui, surtout commercial. Surtout si l’on se réfère à ces milliers de céramiques vendues très chers pour deux ou trois coups de pinceau jetés en quelques secondes avant cuisson !


        • charlyposte charlyposte 4 août 18:16

          @ZenZoe
          Concernant le cubisme il ne faut pas oublier Georges Braque dans l’ombre de Picasso smiley


        • troletbuse troletbuse 4 août 18:45

          @charlyposte
          J’en ai de Braque marre


        • charlyposte charlyposte 4 août 18:50

          @troletbuse
          Sources ? smiley


        • Aristide Aristide 5 août 11:44

          @Fergus

          Jugement téméraire sur la vie de cet artiste dont le talent ne se mesure pas au temps passé pour faire une oeuvre. Après de sa vie privée, le personnage ignoble a été crée à partir de ce qu’en ont dit ses multiples compagnes. Pour toutes, il faut bien sûr recevoir la parole d’une femme comme vérité incontestable !!! Même si surement, il n’était pas un saint, le transformer en immonde personnage ... Je vous laisse à ce jugement ...

          Pour ce qui est de son art et de son génie à créer en quelques traits , quelques exemples :
            la video de Picasso dessinant un taureau sur une vitre face à la caméra.
            la video de HG Clouzot le montrant créant une oeuvre
            la série de dessins au trait simple Picasso , google images vous donnera quelques centaines d’ exemples, j’aime bien ceux-là :
                visage et colombe 
                deux visages
                étude pour Mercure
                une des plus célèbre : la colombe de la paix

          Picasso a la particularité d’avoir usé de tous les traits, de toutes les tendances artistiques de son temps, de sa facilité incroyable et rapidité à créer, ... Une sorte de génie fulgurant ...

          Pour le céramiste, on peut aussi discuter de votre médisance ....


        • olivier cabanel olivier cabanel 4 août 14:26

          j’ai oublié de préciser que le dernier livre, dont il est question dans l’article, ne reprenait pas tous les chapitres du précédent, notamment sur les galets et autres pierres gravées...


          • ZenZoe ZenZoe 4 août 16:45

            Bonjour Olivier,

            J’ai toujours eu beaucoup de mal avec Picasso en tant que génie artistique. Talentueux, prolifique, ça c’est certain. Mais il avait aussi et surtout le don de s’approprier le talent d’autres artistes moins flamboyants et de faire en sorte d’en recevoir tout le mérite.

            Quand je pense à lui aujourd’hui, je pense à Zuckerberg, qui a su faire fructifier avec un immense succès l’idée d’un réseau social qu’il avait volé à ses employeurs.

            Ceci dit, il reste ses oeuvres, dont certaines sont magnifiques, et elles sont nombreuses d’ailleurs...


            • olivier cabanel olivier cabanel 4 août 18:25

              @ZenZoe
              tu m’apprends quelque chose, je vais en parler à l’une des deux auteures qui séjourne en ce moment dans mon village, et je te dirais... smiley


            • https://twitter.com/DIVIZIO1/status/1555280935502991362

              Petite question pour ⁦⁩ a la suite du passage d’un technicien probablement anti vax et complotiste donc je me méfie quand il dit qu’il y a un plan de délestage prévu !


              • Pangloss Pangloss 5 août 23:27

                « ...mais il fallait à l’époque une solide bou(r)se pour se le procurer. »

                N’y aurait t-il un R en trop. Ce n’est pas de la poésie, c’est de l’écriture automatique tout au plus.


                • Jean Keim Jean Keim 8 août 08:23

                  La poésie de Picasso ressemble à ses tableaux déstructurés dans lesquels des personnages, cubiques peut-être, font penser à un fouillis d’étalage de brocantes.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité