• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Pierre Ernoult : « Une plus grande offre de lecture »

Pierre Ernoult : « Une plus grande offre de lecture »

 Pierre Ernoult a créé le site 1000 Nouvelles en 1997, à l’époque des « pages perso ». Depuis, son site ne cesse de se développer. 230 auteurs ont publié 1553 textes. L’objectif des 1000 nouvelles est donc atteint et même largement dépassé. Une réussite qu’il doit peut-être à sa démarche originale : un seul gérant pour un site hyper simple avec le but de permettre aux auteurs d’être publiés et de proposer au public une plus grande offre de lecture.

 Aujourd’hui pour AgoraVox, Pierre Ernoult revient sur cette aventure qui dure depuis douze ans et qui n’est pas prête de s’arrêter.


Vous êtes le créateur de 1000 Nouvelles, pouvez-vous nous parler de la genèse de ce projet ?


Ayant écrit quelques nouvelles, et désirant les publier sur une page perso, je me suis posé la question de leur visibilité sur Internet. D’autant plus qu’à l’époque, en 1997, les moteurs de recherches n’étaient pas très performant et “nouvelles” signifiait beaucoup plus “information” que “textes courts”. J’ai eu ainsi l’idée de fédérer les quelques auteurs que j’ai pu trouver en leur proposant de se rallier à moi pour avoir une plus grande offre de lecture. Je crois que tout le monde a accepté. D’autant plus, qu’évidemment, je mettais également un lien vers leur site. Ce qui allait devenir en 2000, 1000nouvelles.com, est plus un site fédérant des auteurs qu’un lieu rigide. Très vite, de nouveaux auteurs ont proposé leurs textes.

Aujourd’hui, il y a plus de mille nouvelles publiées sur le site...


Je me souviens qu’un critique avait trouvé 700 textes à une époque (le nombre est écrit en haut du site) et avait jugé que 1000 nouvelles était un but. C’était effectivement un but… à dépasser. Aujourd’hui, il y en a plus de 1550 (un peu moins car des auteurs me demandent de temps à autre de retirer leur texte, ce que je fais toujours avec la plus grande diligence) et la seule limite est la mienne, le temps que je passe à les mettre en ligne.

Les auteurs que vous publiez ne sont pas des professionnels : ce sont des amateurs. Les considérez-vous quand même comme des auteurs à part entière ? Est-il possible, selon vous, de les considérer comme des écrivains, de les appeler "nouvellistes" ?

Est auteur sur 1000nouvelles.com celui qui écrit et dont les textes se tiennent un peu et font partie du monde des nouvelles. Je ne fais pas de sélection, hormis deux ou trois fois sur quelques textes érotiques sachant que j’ai des mineurs qui viennent lire des textes sur le site, envoyés par des enseignants. Quelqu’un qui s’est donné pour la première fois de sa vie la peine d’aligner des phrases en leur donnant un sens a plus de mérite qu’un habitué à cet exercice de style. Même si le texte est maladroit, il a le droit à notre respect, tout du moins le mien. Et même si je regrette sa disparition, la bonne orthographe ne saurait être de nos jours un critère valable de sélection. Je ne veux surtout pas entrer dans un débat sur la littérature, ce n’est pas l’objet de 1000nouvelles.com. J’ai connu des sites qui voulaient le faire, réunissaient des comités de lecture et en quelques rencontres ont décidé d’abandonner.

Qu’est-ce que 1000 Nouvelles peut apporter au public et à ses participants ?


Bonne question que je ne me pose surtout pas. Chacun y trouve son compte. Des enseignants y trouvent de la matière pour faire travailler leurs élèves, des français à l’étranger de quoi lire, des éditeurs des textes à éditer en version papier (ça arrive), des auteurs, le plaisir de se voir “éditer”. Si, si, certains en sont très fiers ! Cela va d’un manuel scolaire pour des belges flamands apprenant le français comme langue étrangère à l’almanach de la Manche qui publie tous les ans deux ou trois petites nouvelles en fin d’ouvrage. Un éditeur a édité un livre de nouvelles sélectionnées dont les coûts étaient supportés par l’achat d’ouvrages par les auteurs eux-mêmes. Cette expérience n’a jamais été retentée.
Certains auteurs qui m’ont demandé de retirer leur texte m’ont dit avoir été approchés par de vrais éditeurs (à compte d’éditeur).

1000nouvelles.com est une auberge française, on y trouve ce que l’on y apporte.


Propos recueillis par Richard Patrosso
 

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires