• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Pissarro : tout le charme d’un tableau champêtre...

Pissarro : tout le charme d’un tableau champêtre...

Un tableau champêtre aux teintes claires et rayonnantes : sous un pommier, quatre personnages participent à une récolte de ces fruits que l'on entrevoit à peine dans l'arbre.
 
Voilà un véritable hymne à la nature : sous un soleil éclatant, un paysan gaule les pommes alors que deux femmes accroupies ramassent les fruits à même le sol.
 
On les voit, le dos cassé, penchées vers le sol remplir des paniers en osier... Les gestes, la posture des personnages restituent la dureté de la tâche...
 
Une seule femme observe attentivement la scène, immobile, les yeux fixés sur le pommier.
 
Le soleil est là, il illumine le paysage et on voit l'ombre portée de l'arbre sur le sol.
 
Tout autour, plusieurs paniers débordent de fruits...
 
On voit, aussi, le geste précis du paysan qui tient une gaule dans ses mains.
 
Tout autour, à l'arrière plan, des champs aux teintes de xanthe éclatant, des tons chauds qui éclairent la toile.
 
Pissaro nous fait percevoir la texture des paniers en osier, la lumière qui irradie le paysage, les vêtements sont simples, des tabliers sur de longues jupes pour les personnages féminins, un gilet brun et un pantalon rustique pour le paysan.
 
Au loin, on peut apercevoir une charrette, des arbres qui s'arrondissent sur l'horizon...
 
On retrouve, dans ce tableau, un des thèmes de prédilection des impressionnistes : la nature, des gens humbles, des paysans qui s'activent.
 
La technique impressionniste est parfaitement maîtrisée : par petites touches, elle restitue les éclats de la lumière sur le paysage...
 
Les teintes de bruns, pour les paniers, les vêtements permettent de souligner les personnages et le travail qu'ils accomplissent.
 
Scène familière, simple, ce tableau magnifie le travail des paysans, leurs gestes attentifs, il montre la difficulté de leur labeur : le corps des femmes est disloqué, penché en avant.

Moins connu que Cézanne et Monet, Camille Pissarro a pourtant peint plus de 1500 tableaux, il est le premier des impressionnistes, il a expérimenté différentes techniques, dont le pointillisme qui consiste à juxtaposer de légères touches de couleurs...

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2017/03/pissaro-tout-le-charme-d-un-tableau-champetre.html

 
 
Une exposition Pissarro a lieu au Musée du Luxembourg du 16 mars au 9 juillet.
 
http://museeduluxembourg.fr/expositions/pissarro-eragny
 
 
http://culturebox.francetvinfo.fr/arts/peinture/pissarro-aux-sources-de-l-impressionnisme-au-musee-marmottan-253077
 

Vidéo : 

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.89/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Etbendidon 8 avril 10:14

    Franchement madame rosemar alors que mous sommes en pleine guerre électorale vous croyez qu’il est utile de nous parler de Picasso ?
     smiley
    Et le tableau de l’enfarinade de fillon à Strasbourg avant hier ça ne vous inspire pas ?
    Moi Si
    Au plaisir de vous lire utilement et bon WE quand même
     smiley


    • rosemar rosemar 8 avril 10:34

      @Etbendidon

      Il faut varier les sujets : la peinture est une ouverture sur le monde et ses splendeurs.

      ATTENTION !

      Il s’agit d’un article sur PISSARO, un peintre mois connu que Picasso, mais il mérite cet hommage, tant son oeuvre est diverse....

    • rosemar rosemar 8 avril 10:36

      @rosemar

      Je corrige : « moins connu ».

    • troletbuse troletbuse 8 avril 10:41

      @Etbendidon
      Picasso, c’est comme le programme de Macaron avec ses soutiens. Pour ne pas avoir l’air con, ils trouvent génial . Mon fils quand il était petit faisait du Picasso mais il n’a pas été reconnu à sa valeur smiley


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 8 avril 11:06

      @troletbuse
      C’est pour ça que Rosemar a raison de mettre en valeur le vrai art. Aujourd’hui le marché de l’’’art’’ est devenu ni plus ni moins qu’une bulle financière qui repose sur du vide sidéral. Si un jour les gens ouvrent les yeux et se rendent compte que les carrés noirs sur fond blanc ça ne vaut pas tripette, il y a un paquet de financiers qui vont faire la gueule avec leurs croûtes achetées des millions et que je ne n’accrocherais même pas dans mes chiottes.


    • troletbuse troletbuse 8 avril 11:26

      @Etbendidon
      Oui mais, demande à Fabius, c’est exonéré du patrimoine. Alors, croutons ou pas, c’est intéressant.  smiley


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 8 avril 12:18

      @troletbuse

      Et oui en plus ! Et ce marché repose uniquement sur une condition : comme vous dites, que le maximum de gens, pour ne par avoir l’air con ou plus exactement pour se donner l’air l’air intelligent s’extasient devant ces horreurs.
      Sans vouloir prétendre que votre fils petit dessinait mal, mettez une de ses productions en vente, vous n’en tirerez pas grand chose. Maintenant, parvenez à le faire passer pour un Picasso de la période cubique et non seulement vous en tirerez des millions, mais en plus vous aurez plein de bobos pour trouvez ça extraordinaire. Il faut dire que le mauvais goût des gens est formaté dès le plus jeune âge. A l’école les enfants n’apprennent plus le dessin, ils font des ’’arts visuels’’.


    • mmbbb 8 avril 12:32

      @Etbendidon Fillon enfarine , la on est sur qu il a ete blanchi


    • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 8 avril 13:09

      @mmbbb
      Très bon smiley


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 8 avril 10:48

      Moins connu que Cézanne et Monet, Camille Pissaro a pourtant peint plus de 1500 tableaux,

      Moins connue que Cabot de la Loire et Morice, Rosemar a aussi écrit près 1500 billets inutiles !



      • Robert Lavigue Robert Lavigue 8 avril 14:22

        @rosemar

        Merci pour ce lien vers une image. Mais, cela ne fait-il pas double emploi avec votre billet ?

        A ma connaissance, vous êtes le seul auteur à penser que ses lecteurs sont aveugles ou qu’ils ne sont pas capables de voir ce que le peintre a représenté.


      • rosemar rosemar 8 avril 14:42

        @Robert Lavigue

        Le fait est que nous oublions souvent de regarder attentivement tout ce qui nous entoure, la nature, mais aussi l’art, la peinture, la sculpture...

      • Abou Antoun Abou Antoun 8 avril 22:38

        @Robert Lavigue
        Vous devriez demander Rosemar en mariage. Il paraît qu’elle est jolie, certains Avoxiens privilégiés l’attestent. Mais en fait elle supportera toutes vos sautes d’humeur, vos sarcasmes. Elle est plus que cool la Rosemar, pas vrai ? Un modèle de zénitude comme dirait la duchesse du Poitou.


      • rosemar rosemar 8 avril 22:43

        @Abou Antoun

        Une façon d’apaiser le débat.... 

      • Abou Antoun Abou Antoun 8 avril 23:05

        @rosemar
        En fait je connais Camille Pissarro pour avoir été pensionnaire en cette excellente ville de Pontoise.
        C’était il y a très longtemps et le Pontoise que j’ai connu était quelque chose entre le Pontoise de Pissarro et le Cergy-Pontoise d’aujourd’hui.
        Pour tout dire j’ai fréquenté pendant les ’sixties’ le tout nouveau lycée mixte de Pontoise (on dirait que c’est en Corée du Nord) sans savoir que ce serait un jour le lycée Pissarro.
        Times are changing !


      • riff_r@ff.93 riff_r@ff.93 8 avril 10:48

        On retrouve, dans ce tableau, un des thèmes de prédilection des impressionnistes : la nature, des gens humbles, des paysans qui s’activent.

        J’ai visité il y a peu de temps près de Fontainebleau le musée des peintres de l’école de Barbizon. Ce sont eux qui ont ouvert la voie aux impressionnistes en décidant d’abandonner les sujets mythologiques pour peindre la nature et les vrais gens. Tout le monde connait l’angelus de Millet par exemple. Dans cette lignée il y a une peintre injustement méconnue que j’adore : Rosa Bonheur.


        • rosemar rosemar 8 avril 11:14

          @riff_r@ff.93

          MERCI pour cette évocation de l’école de Barbizon.


          Rosa Bonheur a peint de magnifiques tableaux, en effet : peut-être un prochain article ?Par exemple :https://fr.wikipedia.org/wiki/Rosa_Bonheur#/media/File:Rosa_bonheur_horse_fair_1835_55.jpg

        • mmbbb 8 avril 12:31

          @rosemar les paysages de l ’ecole Barbizon ont ete façonnée par l homme. Ces paysages ne sont pas naturels Ces peintres mirent les pas dans ceux des peintres du nord, flamand qui s’attachèrent a peindre la nature. Albrecht Durer allemand lui fut tres novateur en peignant une touffe d’ herbe magifique tableau Quant a ce XIX siecle il fut le « le grand siecle » de la peinture francaise en rupture avec la peinture academique j apprecie Delacroix Gericault Courbet Fantin Latour et une partie de l impresionnisme qui donna a la couleur sa magnificence et le chatoiement Berthe Morisot fut une femme peintre dont la peinture est toute en délicatesse D’ailleurs les musiciens tels que Dubussy s’en inspira comme dans son oeuvre la mer Un seul reproche a ces peintres, certains commencerent a negliger la technique et beaucoup de tableaux durent être restaure par exemple negligeance dans l apprêt des toiles qui rendit le support poreux et la peinture pulvérulente . PS c’est à cette époque que le tube de peinture fut inventee en 1841 par l amercain Goffe et permit ainsi aux peintres d ’avoir leur atelier en plein air c’est aussi avec la chimie des synthese que les peintres eurent des nouveaux pigments sur leur palette



        • rogal 8 avril 11:53

           « deux femmes accroupies » ? Ça se discute.


          • rosemar rosemar 8 avril 13:37

            @rogal

            « accroupies » ? ça se discute... oui, mais si on se réfère à l’étymologie du mot, il est certain qu’on voit « les croupes » de ces dames....

          • hervepasgrave hervepasgrave 8 avril 14:48

            Bonjour,
            un seul regret aujourd’hui Pissaro demain un autre.Vous êtes victimes de vos phantasmes . Il n’y aucune morale a faire la dessus .il faut voir cela comme un beau tableau,des belles oeuvres pas plus .Il n’y a rien d’humaniste a trouver la dedans. C’est comme ces saloperies de photographes qui s’enrichisse sur des images de guerres, de destructions , de misère c’est totalement en dehors de l’art. Alors avant de vous masturber avec ce genre de chose en trouvant quelques raisons . Aprennez a peindre ,sculpter ou je ne sais quoi,bouger votre cul ,faire quelque chose de réellement créatif,mais n’allez pas raconter des choses totalement a côté de la plaque.C’est valable pour tous les arts ,l’architecture etc..Mais cestpasgrave !


            • rosemar rosemar 8 avril 15:02

              @hervepasgrave

              L’art nous permet de redécouvrir le monde, et parfois d’en dénoncer toutes les horreurs : l’art est essentiel.

            • hervepasgrave hervepasgrave 10 avril 08:43

              @rosemar
              Bonjour, je ne crois pas que vous ayez compris le sens de mes propos ? Il ne faut pas confondre l’art et les auteurs de cet art . Nous avons de l’art dans toutes choses , nous pouvons y voir de la magnificence , du génie etc,mais rechercher des raisons humanistes ou toutes autres grâces de la part des auteurs, ?? là il faut peut-être resté détaché,mais alors détaché a un point . reconnaitre le talent, le savoir faire ,la technique ..d’accord ,mais ce serait plus qu’osé de trouver de la symbolique bienveillante. Premièrement il suffit de se mettre en situation par rapport aux choses ,lieux,temps,conditions etc. Alors ces artistes seraient des grands philosophes,des sages, des journalistes ? Il faut arrêter, non ! ce n’est pas honnête pour l’humanité ,c’est tout le contraire. C’est beau ,c’est bien ,mais chut ! il faut oublier et regarder cela lucidement . C’est un peu facile ou cela voudrait dire que c’est du voyeurisme malsain. Car toutes ces œuvres ne sont pas destinées aux victimes ,aux gens , a l’ordinaire .
               Il y a du boulot avant que le monde se réveille intellectuellement , humainement. cestpasgrave


            • hervepasgrave hervepasgrave 11 avril 13:58

              @hervepasgrave
              Bonjour Rosemar tu ne me réponds pas « l’art » est essentiel pourquoi ?alors !????


            • VeloCipaid VeloCipaid 8 avril 14:57

              Je ne vois rien de naturel dans ce tableau ....et surtout pas le Rosacée trafiqué par l’industrie humaine pendant des milliers d’années pour obtenir un arbre fruitier .
              Le seul élément naturel , ici, est la lumière, que nous devons au parti pris de l’école de Barbizon comme cela a été dit dans un commentaire.
              Par ailleurs vous entretenez une confusion regrettable entre le sujet de l’art et sa technique.......
              Tout est dans « l’artifice » du geste de l’artiste pas dans la sauvagerie , l’horreur ou la mièvrerie des sujets.


              • rosemar rosemar 8 avril 15:00

                @VeloCipaid


                Et la lumière, c’est l’essentiel ! A l’origine de la vie et du monde...

              • Robert Lavigue Robert Lavigue 8 avril 18:01

                @VeloCipaid

                Par ailleurs vous entretenez une confusion regrettable entre le sujet de l’art et sa technique...

                L’autrice doit s’imaginer que les peintres peignent comme elle écrit !


              • Robert Lavigue Robert Lavigue 8 avril 18:05

                Pissarro ! Avec deux RR comme dans rhinocéros...


                • rosemar rosemar 8 avril 18:55

                  @Robert Lavigue

                  MERCI pour la correction avec 2 « r »... j’espère que cette erreur sera corrigée.

                • rogal 8 avril 18:59

                  @Robert Lavigue
                  ... et pas comme dans rosemar ? Gougnafier !


                • Surya Surya 8 avril 20:06

                  Rosemar, je vous préfère nettement dans ce genre d’articles où vous pouvez exceller,et où vous montrez votre sensibilité à l’art. Je vous avouerais que lorsque vous avez écrit l’article sur Fillon est ses costumes, je n’ai fait que parcourir les premières lignes d’introduction à l’article que l’on voit en page d’accueil du site, et n’ai même pas ouvert l’article lui même. Pourquoi tomber dans ce genre de trucs alors qu’il y a tellement de belles choses à écrire ?


                  A écrire et à décrire.
                  La seule petite critique que je pourrais faire sur cet article (désolée, peux pas m’en empêcher) étant que cet article décrit bien le tableau, en effet, mais vous faites une lecture descriptive de l’image que personnellement je trouve un peu froide et impersonnelle, car vous ne parlez pas du tout de votre ressenti en le contemplant, des émotions que ce tableau peut provoquer en vous. Ca reste un peu superficiel.

                  Si vous ne parlez pas de votre ressenti personnel, du moins montrez vous de quelle façon vous comprenez le tableau : « Voilà un véritable hymne à la nature ». Cependant, la suite du paragraphe décrit surtout les personnages, l’activité de ces personnages autour de ce pommier, ce qui fait que je ne vois pas trop en quoi ce tableau est un hymne à la nature. C’est plutôt, selon moi, une belle évocation, un peu romantique, de la vie agricole à l’époque du peintre, et du rapport que l’homme entretient avec la nature nourricière, c’est à dire la nature qu’il exploite à son profit (faut bien...). 

                  En tout cas, enfin un article sur Agoravox qui parle d’autre chose que de politique ! Aaaaaah, enfin un peu d’air frais ! L’ambiance est tellement pesante en ce moment sur ce media que franchement, ça fait du bien de lire un peu de culture et la beauté d’un tableau de grand Maître.



                  Je préfère nettement ça que les costumes de Fillon, dont je me fiche comme de ma première paire de chaussettes.

                  • rosemar rosemar 8 avril 21:53

                    @Surya

                    Merci pour ce message : j’aime l’éclectisme dans les articles que j’écris... 

                    Il faut savoir que ce genre d’article passe moins facilement sur agora (et c’est dommage) : il était depuis plusieurs jours en modération. Et je pense qu’il a été publié à la faveur du week-end...

                  • Jean-Marc B 9 avril 08:29

                    Rosemar, vous avez bien fait de nous proposer de regarder, aujourd’hui, cette image créée par Pissarro.
                    Effectivement , on peut y voir bien des choses ... différentes pour les uns et les autres des observateurs.
                    La pomme, le pommier , la femme, l’homme, c’est l’une des premières images que suggère la Bible.
                    Ici, l’homme se saisit des pommes sous le regard d’une des femmes. La posture, postérieur (croupe) en évidence, rappelle ce que signifie la « connaissance » selon la Bible.
                    Le tableau s’inscrit dans un disque limité par les arbres à l’horizon, une sorte de monde en modèle réduit. Cette planète ronde ressemble en fait à une pomme dont le centre est plein des fruits et des fruits futurs du pommier : les pommes à terre, les pépins, le pommier ... les êtres humains sont aussi dans ce centre du monde.

                    A la différence de la Bible, ici on connaît bien le créateur de cette image , c’est le peintre Pissarro. Et il signe son tableau, le diable ....
                    Dans la lumière qu’il produit, il donne à voir les couleurs décomposées, en agençant les couleurs primaires ... « Et la lumière fut »...

                    Le monde, les histoires divines ce sont des créations humaines.
                    Cette création humaine est un beau geste , poétique, un coup de pied au destin, ce destin dont nous parle la Bible ...
                    Ce geste devrait être toujours gratuit et libre. Dans tous les sens du terme.
                    Hélas, le pouvoir s’est toujours emparé des possibilités évocatrices de l’art. Les puissants, (les Médicis par exemple), ont asservi les artistes, en les payant, pour assurer leur pouvoir grâce à des images dans lesquelles ils étaient représentés à côté de Dieu. D’autres puissants veulent faire oublier leurs turpitudes en chargeant des architectes de construire des bâtiments qui portent leurs noms : le centre Pompidou, la Bibliothèque Mitterrand ..... Les oeuvres ont été coûteuses et souvent en vies humaines : le palais de Louis XIV à Versailles , la pyramide de Khéops...
                    Et puis comme d’autres l’ont déjà souligné, l’art est un marché dont les trafiquants financiers se sont emparés en usant du « marketing », de la publicité mensongère.
                    Ah tout n’est pas beau au pays des arts ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires