• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Pourquoi le nouveau film sur la vie de Simone Veil mérite d’être (...)

Pourquoi le nouveau film sur la vie de Simone Veil mérite d’être vu

Voici la traduction française de mon article paru dans l'hebdomadaire italien Noi Donne.

Je suis allée voir le film "Simone, le voyage du siècle", du réalisateur Olivier Dahan et je suis contente. Je dois dire que je suis très heureuse de l’avoir vu : il y a longtemps que je n’avais pas été aussi ému dans une salle de cinéma.

Confortablement assise dans cette grande salle d’un coin de la province française, j’ai apprécié le film, qui dure 2.20 minutes mais qui ne m’ennuie pas un instant, en maintenant un rythme soutenu du début à la fin de l’histoire, qui est celle de Simone Veil (née Jacob), magistrate et femme politique française, icône de l'histoire républicaine de la France, première présidente du Parlement européen en 1979.

Je suis également heureuse d’y être allée sans avoir voulu lire aucun commentaire ou recueillir aucune opinion qui pourrait déformer ma perception personnelle de ce que j’ai vu. Dans la salle, il y avait beaucoup de gens qui ont suivi attentivement le film et qui, à la fin, ont salué la fin du spectacle par un chaleureux applaudissement d'approbation. Parce que le film est vraiment beau. A la sortie de la salle, il y avait un silence étrange. Le film de Dahan dépeint avec réalisme la vie dans les camps de concentration dans lesquels Simone a été internée avec sa famille d'origine juive. Ce sont des images fortes et dures, mais Veil a parlé de cette cruauté à de nombreuses reprises dans ses interviews et déclarations. Elle en a parlé surtout à propos de la dignité dont les internés étaient privés par leurs bourreaux. Et il est donc très particulier que dans le film, le réalisateur ait décidé de montrer (ce qui est rare dans les films sur le sujet) le sadisme des femmes qui faisaient office de prisonnières dans ces camps. 

Le film est basé sur l'autobiographie que Veil a écrite tard dans sa vie. Il s'agit d'un voyage à travers l'histoire extraordinaire de cette femme. Elle commence par ses années heureuses et insouciantes dans sa ville natale, Nice, dans un environnement familial serein et vivant composé de ses frères, de sa jeune mère douce et aimante, de son père républicain convaincu et de la foi de sa famille dans la valeur de la laïcité. On voit ensuite la Veil mûre, engagée dans ses batailles politiques en faveur d’un traitement digne des prisonniers des prisons et dans la légalisation de l’avortement, pour mettre un terme à la plaie de l’avortement clandestin, qui coûtait la vie à de très nombreuses femmes françaises. La "loi Veil" sur l’interruption volontaire de grossesse est adoptée en 1974, alors qu’elle est ministre de la Santé. Puis on passe à l'évocation de son mariage avec Antoine Veil, un haut fonctionnaire français (un juif qui a échappé de justesse à la déportation), la naissance de leurs trois enfants, les furieuses querelles conjugales car Simone veut faire des études pour devenir magistrat contre l'avis de son mari.

Dans le film, Simone Veil est assise dans le jardin et écrit les mémoires de sa vie. Ce vécu lui revient à l’esprit, avec toutes les choses belles et imprévisibles qui lui sont arrivées et avec ses drames inénarrables. Le premier est que presque toute sa famille a été exterminée dans les camps de concentration, dont elle s’est sauvée avec sa sœur. Il lui fallut trente ans pour raconter l’histoire de l’enfer d’Auschwitz, dans lequel elle fut déportée alors qu’elle n’avait que seize ans.

Au final, Simone se souvient qu'elle s'est battue pour la justice et la dignité des êtres humains pour honorer sa mère, une femme exceptionnelle. 

Dans la scène finale, Veil est devant les pierres tombales du Mémorial de Paris sur lesquelles sont gravés les noms de tous les Français morts dans les camps nazis. Sa vie a été consacrée à l’engagement pour une Europe unie, une construction qui, dans les intentions de Veil, devait mettre un frein à la résurgence du totalitarisme et servir la paix et la justice entre les peuples. Un grand rêve qu'elle a vu se réaliser et qui a été trahi dans une large mesure depuis sa naissance jusqu'à aujourd'hui.

Je trouve que ce film a une valeur historique et politique indéniable, j'espère donc qu'il arrivera bientôt en Italie et qu'il sera projeté dans les écoles, les universités et tous les lieux de culture.


Moyenne des avis sur cet article :  1.76/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • Clocel Clocel 26 novembre 2022 09:46

    Propagande...


    • Attila Attila 26 novembre 2022 13:27

      Les derniers déportés et résistants ont à peine disparu que les « élites » soutiennent et arment les nazis en Ukraine. Qu’aurait dit de cela Simone Veil si elle était encore vivante aujourd’hui ?

      Arno Klarsfeld est bien seul à protester car je n’ai trouvé aucun article sur le nazisme en Ukraine sur le site du Crif, nazisme en Ukraine documenté depuis 8 ans.

      .


      • microf 26 novembre 2022 15:00

        Après sa mort, Simone Veil arrive á la porte oú se tient Saint Pierre et demande d´entrer.

        Alors, surgit une horde d´enfants derrière Saint qui se met á crier. N´est-ce celle lá qui par sa Loi sur l´interruption de la grossesse nous n´avons pas connus les joies de la famille ? Ils avertissent Saint Pierre que s´il la laissait entrer ils vont finir avec elle. Saint Pierre essaye de négocier, rien á faire, le tumulte augmente et réveille même certains des enfants qui dormaient, alors ceux-lá se fâchent carrément et veulent même sortir pour en finir avec elle. Saint Pierre a juste le temps de fermer la porte avant que ces enfants ne mettent leurs ménacent en exécution.

        C´est ainsi que Simone Veil est restée devant la porte et n´a pu entrer, cette porte c´est la porte du Paradis, oú est-elle partie ? personne jusqu´á aujourd´hui ne le sais.


        • chantecler chantecler 26 novembre 2022 15:10

          @microf
          C’est malin !
          « les joies de la famille » et quoi encore ?


        • microf 26 novembre 2022 16:15

          @chantecler

          Et quoi encore ?

          Réponse ; toujours les joies de la famille.


        • mmbbb 26 novembre 2022 18:45

          @microf toujours aussi abruti , tu ferais mieux de dire aux africians de mettre le braquemarts en berne ou ailleurs 


        • JPCiron JPCiron 26 novembre 2022 15:31

          Merci Lucia Gangale pour cet excellent Article.

          Simone Veil fait partie de ces rares personnes que l’Histoire a durement meurtries, qui se sont relevées et mises au service des concitoyens e leur pays, de leur continent, et, par les Valeurs défendues, du monde.

          Une grande dame.

          Et un film que je n’ai pas vu mais, par le descriptif que vous en faites, est d’un autre niveau que les séries qui nous abrutissent.


          • Lynwec 26 novembre 2022 16:31

            @JPCiron

            Pfff, « mise au service des concitoyens et de leur pays ».
            Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire ...
            Pour les séries abrutissantes, vous avez totalement raison ; en revanche, pour le film sur la vie de Mme Veil, même bien payé pour aller le voir, je passerais mon tour .


          • JPCiron JPCiron 26 novembre 2022 21:17

            @Lynwec

            Pfff, « mise au service des concitoyens et de leur pays ».
            Qu’est-ce qu’il ne faut pas lire ...>

            Oui, elle a bossé pour des mutations nécessaires, mais que nos concitoyens n’ont pas encore intégré dans leurs logiciels.
            Demain ne sera jamais proche de ce que hier a été.
            J’explique brièvement un peu plus bas.


          • Et hop ! Et hop ! 27 novembre 2022 01:10

            @JPCiron : « ... fait partie de ces rares personnes que l’Histoire a durement meurtries »

            Je ne vois pas en quoi ?

            Elle a été arrêtée à Nice où ses parents s’étaient réfugiés parce que c’était la zone occupée par les fascistes Italiens qui ne persécutaient pas les Juifs, tandis que le fasciste Franco les accueillait tous, conrairement à l’Angleterre.

            Interrogée, elle a dénoncé le lieu où habitaient ses parents et sa soeur qui ont tous été déportés dans des camps en Allemagne où elle a passé quelques mois et où on ne lui a fait aucun mal, probablement parce que les chambres à gaz étaient en panne, ou introuvables.

            Elle est revenue en France indemne, en bien melleure santé que le million de prisonniers de guerre qui ont crevé de faim toutes les dernières années, ou que les Françaises violées par la soldatesque américaine recrutée dans les pénitenciers en échange de remises de peine.

            Grâce à ce détour en Allemagne où une partie de sa famille est malheureusement morte du typhus, ou des bombardements, elle a pu échapper aux bombardements anglo-américains qui l’auraient peut-être tuée.

            Que pensez-vous de la commémoration des victimes des bombardements anglo-américains ? Que pensez-vous des momnuments qui rappellent le souvenir de tous ces enfants, ces femmes, ces personnes âgés qui ont subi des bombardements pendant plusieurs jours avec des bomes incendiaire, et perdu tout ce qu’ils possédaient, souvent la vie, ou celle de leurs enfants ou de leurs parents, ou des deux ?

            Ensuite Simone Jakob a été admise sans avoir le bac à Sciences Pô et elle a fait une carrière de haut fonctionnaire français, puis de ministre, et aussi de très haut fonctionnaire international, elle a profité de son poste de ministre de la Santé pour se faire attribuer un appartement de fonction de 600 m2 place Vauban, derrière les Invalides, qu’elle a habité gratuitement toute sa vie avec son riche mari avocat qui a féit condamner Jérôme Kerviel à 20 millions de dommages et intérêts et 5 ans de prison, en tant que responsable de la crise mondiale des supprimes.

            Je ne vois qu’une profiteuse qui a vécu somptueusement au crochets du contribuable et qui s’est mariée avec un Juif par racisme.


          • Lynwec 27 novembre 2022 18:00

            @JPCiron

            D’une, nous ne sommes pas (encore) des cyborgs programmables, donc vous pouvez vous éviter des formules du genre « pas encore intégré dans leurs logiciels. »

            De deux, ce que vous nommez « mutations nécessaires » manque de la précision « nécessaires pour qui ? » et s’avère être dans ce cas précis la légalisation de l’infanticide pour tous et non pour les cas extrêmes où il serait admissible, tel le viol (sur adulte ou sur mineure) ou l’enfant non viable en raison de malformations majeures .

            De trois, si « demain » doit être le cauchemar que Davos nous prépare, je préfère vivre dans « l’hier » même si je dois pour ça être taxé de « ringardise » et je ne pense pas être dans la minorité à ce propos .


          • mac 26 novembre 2022 17:50

            L’horreur vécue dans sa jeunesse qui est évidemment et indiscutablement tragique est a distinguer de sa ligne européiste qui en faisait, pour moi, une adversaire politique, étant souverainiste à tendance gaulliste. Elle s’est clairement positionnée en faveur du oui au référendum bafoué de 2005, ayant même, si je ne m’abuse, critiqué l’idée d’organiser un référendum sur le sujet. Le peuple était-il trop stupide pour choisir son avenir ?

            Pour moi, l’UE n’est pas synonyme de paix et l’actualité des ces trente dernières années, nous l’a plusieurs fois prouvé (aussi bien à l’extérieur qu’à l’intérieur même de l’Europe). Cette union n’est, pour moi, pas non plus spécifiquement synonyme de démocratie mais plutôt du pouvoir des lobby de grandes compagnies multinationales qui influent dans l’ombre.

            Concernant le droit à l’avortement, il faut rappeler qu’un certain nombre de pays l’ont voté à peu près à la même époque, même la Tunisie l’a légalisé avant la France...

            Contrairement à l’auteure, je passerai mon tour concernant ce film dont la critique de presse est, qui plus est, très hétérogène...


            • JPCiron JPCiron 26 novembre 2022 21:12

              @mac

              démocratie> versus < pouvoir des lobbies > 
              Sommes-nous en démocratie ? On vote, mais qui est vraiment aux manettes ? 
              Les lobbies les plus puissants sont transnationaux. Et les multinationales ne sont pas les acteurs les plus puissants. Ceux qui nous ’’guident’’ sur le long terme sont politiques, idéologiques et financiers.
              Nous votons, mais dire que nous sommes en démocratie me semble une hypothèse naïve.
              Un exemple sur un domaine qui me tient à coeur :
              https://www.agoravox.fr/actualites/politique/article/lobbyisme-pro-israel-et-democratie-212702

              souverainiste >

              Quand on a compris que nous ne sommes déjà plus maîtres chez nous, et que l’on est ’’colonisé’’ de l’intérieur par l’extérieur, l’idée de vouloir instaurer le ’souverainisme’ me semble complètement illusoire. (même si j’aurais bien aimé l’idée, si c’était encore possible)
              En pratique, il nous reste deux solutions : accepter la colonisation et devenir un protectorat d’une plus grande nation (et on y est presque, en pratique) en perdant peu à peu notre particularité. Ou bien se regrouper entre voisins et survivre comme association de nations tout en mettant en commun des pans entiers de domaines.
              Le souverainisme fait en réalité le jeu de ceux qui nous colonisent.


            • Et hop ! Et hop ! 27 novembre 2022 01:17

              @mac : «  L’horreur vécue dans sa jeunesse qui est évidemment et indiscutablement tragique »

              Je ne vois pas en quoi ?


              C’était la guerre, tout le monde a souffert, elle moins que beaucoup d’autres, comme Le Pen dont le père a été tué par une mine allemande au début de la guerre.

              Elle a été arrêtée à Nice où ses parents s’étaient réfugiés parce que c’était la zone occupée par les fascistes Italiens qui ne persécutaient pas les Juifs, tandis que le fasciste Franco les accueillait tous, conrairement à l’Angleterre qui les refoulait.

              Interrogée, elle a dénoncé le lieu où habitaient ses parents et sa soeur qui ont tous été déportés dans des camps en Allemagne où elle a passé quelques mois et où on ne lui a fait aucun mal, probablement parce que les chambres à gaz étaient en panne, ou introuvables.

              Elle est revenue en France indemne, en bien melleure santé que le million de prisonniers de guerre qui ont crevé de faim toutes les dernières années, ou que les Françaises violées par la soldatesque américaine recrutée dans les pénitenciers en échange de remises de peine.

              Grâce à ce détour en Allemagne où une partie de sa famille est malheureusement morte du typhus, ou des bombardements, elle a pu échapper aux bombardements anglo-américains qui l’auraient peut-être tuée.

              Que pensez-vous de la commémoration des victimes des bombardements anglo-américains ? Que pensez-vous des momnuments qui rappellent le souvenir de tous ces enfants, ces femmes, ces personnes âgés qui ont subi des bombardements pendant plusieurs jours avec des bomes incendiaire, et perdu tout ce qu’ils possédaient, souvent la vie, ou celle de leurs enfants ou de leurs parents, ou des deux ?

              Ensuite Simone Jakob a été admise sans avoir le bac à Sciences Pô et elle a fait une carrière de haut fonctionnaire français, puis de ministre, et aussi de très haut fonctionnaire international, elle a profité de son poste de ministre de la Santé pour se faire attribuer un appartement de fonction de 600 m2 place Vauban, derrière les Invalides, qu’elle a habité gratuitement toute sa vie avec son riche mari avocat qui a féit condamner Jérôme Kerviel à 20 millions de dommages et intérêts et 5 ans de prison, en tant que responsable de la crise mondiale des supprimes.

              Je ne vois qu’une profiteuse qui a vécu somptueusement au crochets du contribuable et qui s’est mariée avec un Juif par racisme.


            • mac 27 novembre 2022 13:12

              @JPCiron
              Etre souverainiste dans l’idéal ne veut pas dire être naïf, le souvernisme est plus proche de la démocratie, au sens premier du terme, que le pouvoir obscur des lobby, duquel la majorité est écartée.
              Dans la réalité, on sait que la partie est pour l’instant largement perdue par la fainéantise de la majorité qui a préféré regarder ailleurs et laisser le pouvoir à des escrocs.


            • mac 27 novembre 2022 13:16

              @JPCiron
              Je n’ai juste pas cherché à rentrer sur ce terrain là, n’ayant d’ailleurs pas les informations pour. Je me suis concentré sur la suite à savoir son européisme convaincu, ça me suffit pour ne pas être en admiration pour la personne...


            • La Vérole mondiale prend racines en Occident Après « Eux » le déluge ! 28 novembre 2022 15:18

              Pour ce qui est de Mme Simone Veil, elle est connue comme s’étant déjà opposée à la reconnaissance du génocide arménien par le Parlement européen quand elle était sa Présidente à Strasbourg en 1988.

              http://www.globalarmenianheritage-adic.fr/fr/9genocide1915/b_deuxpoids_deuxmesures.htm

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité