• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Reiser, tireur d’élite

Reiser, tireur d’élite

« Je dessine le pire parce que j’aime le beau. » (Reiser).

Le dessinateur et humoriste caustique Jean-Marc Reiser est né il y a 80 ans, le 13 avril 1941. Petit génie de la férocité dessinée, il a marqué les esprits tant par son œuvre que par son départ précipité de la vie. Est-ce d’ailleurs un pied de nez posthume que d’être devenu l’homonyme d’un homme soupçonné d’être à l’origine de l’enlèvement et du meurtre d’une jeune étudiante en Alsace il y a deux ans (sans qu’aucun élément concret ne semble permettre d’établir la culpabilité) ?

Idées crûes, grossièretés (sans vulgarités ?), dessins et textes souvent "pour adultes" et pourtant, Reiser aujourd’hui fait partie prenante de la culture française (Grand Prix de la ville d’Angoulême en 1978), voire académique, au point d’avoir donné son nom à un lycée en Lorraine d’où il était originaire.

Comme Sempé et beaucoup d’autres dessinateurs de presse, Reiser n’a pas été formé au dessin, il s’est formé sur le tas, ce qui explique le trait très simple des dessins, sobriété qui leur apporte ainsi toute l’intensité du message. Comme Sempé également, il n’a quasiment jamais caricaturé des personnalités connues (politiques, culturelles, etc.) pour se focaliser sur l’homme (ou la femme) de la rue, l’honnête (ou malhonnête) père (ou mère) de famille, le quidam, le banal, l’ordinaire. En ce sens, il n’était pas un tireur d’élites (au pluriel) mais un tireur de non élites.

Le dictionnaire des arts plastiques modernes et contemporains décrit ainsi Reiser : « Impitoyable, ironique et vulgaire, au sens étymologique, de la réalité, il crée d’un trait vitriolé, déchiqueté, une galerie d’hommes et d’animaux monstrueux et aimables, joyeusement anarchistes comme les supports où ils paraissent. C’est un moraliste du monde petit-bourgeois qui force le trait de l’ivrognerie, l’érotisme, le militarisme, la politique du café. Ses personnages ont un nez en courge et quelques cheveux en épis. ».

Déshabilleur de société, il a décrit son époque, comme un véritable sociologue crû, il a décrit les travers de ses contemporains, avec des récurrences fortes notamment sur les relations affectives et sexuelles, thème qu’il pouvait se permettre d’aborder de cette manière dans les années 1970 (aujourd’hui, c’est moins sûr !).

_yartiReiserJM02

Après des petits boulots, il a commencé réellement son "métier" de dessinateur en 1960 en faisant partie de l’aventure de "Hara-Kiri" dont il était devenu un pilier avec ses créateurs Cavanna, Fred et le Professeur Choron. Ses dessins ont fait rapidement mouche et Reiser a collaboré, au-delà de "Hara-Kiri" et de "Charlie Hebdo", avec "Action", "Pilote", "BD", "Métal hurlant", "L’Écho des savanes", "La Gueule ouverte", et même (le temps d’un été) avec "Le Monde" (la saga de la famille "Oboulot en vacances", écourtée à cause des lecteurs) ainsi qu’avec "Le Nouvel Observateur".

La rencontre avec Cavanna fut déterminante pour donner de l’audience à ses dessins. Cavanna a dit de Reiser : « Chez lui, aucune haine. Aucun mépris. Il ne juge pas. Il les prend tels qu’ils sont, les colle sur le papier, en rigolant de tout son cœur qu’ils soient si cons. Il ne les voit pas méchants, non, seulement cons. Mais cons jusqu’au grandiose, jusqu’au sublime. ».

Toute la vie quotidienne était donc décortiquée sous le radar très personnel de Reiser, les femmes, les vacances, le travail, les bêtes, l’amour, la sexualité, et aussi l’actualité économique et sociale, en particulier celle de l’industrie aéronautique à laquelle il s’était beaucoup intéressé.

_yartiReiserJM04

L’un des "héros" de Reiser, le provocateur de mauvais goût, a tout contre lui, jusqu’à son nom "Gros Dégueulasse" : mâle, sale, gras, puant, fumeur, mal rasé, habillé de son slip kangourou taché faisant déborder ses attributs de famille.

Dans un livre publié récemment chez Glénat, Jean-Marc Parisis, auteur d’une biographe de Reiser, a mis en évidence le "militantisme" écologique précurseur de Reiser qui a pressenti l’importance du thème bien avant l’heure, dès les années 1970. Dans son esprit, la surconsommation à outrance ne pouvait se faire qu’au détriment de la nature (animaux et environnement) et il deviendrait donc nécessaire, dans l’avenir, de faire plus attention en adoptant des gestes qui puissent la préserver : « Marée noire, nucléaire, les pires fléaux de la modernité outrancières n’échappent pas à sa plume assassine et humoristique. ». Au-delà de dénoncer, Reiser, visionnaire par ses dessins, voulait aussi proposer : il expliquait entre autres l’énergie solaire et l’énergie éolienne.

_yartiReiserJM03

Pour honorer Reiser au vingtième anniversaire de sa disparition, une dizaine de dessinateurs ont publié un ouvrage collectif, parmi lesquels Cabu, Pétillon, Marjane Satrapi, Joann Sfar, et une exposition au Centre Pompidou lui fut consacrée, le hissant dans le temple de la culture contemporaine "officielle".

De son vivant, Reiser ne faisait évidemment pas l’unanimité, il a été souvent contesté pour son mauvais goût et ses provocations, mais à l’instar de Coluche et Pierre Desproges, Reiser est entré dans le Panthéon de l’humour français par la grande porte, et ce qui avait divisé a fait sa postérité, au-delà de son coup de génie ravageur, à la mort de De Gaulle, en rédigeant la couverture du dernier "Hara-Kiri" autorisé : « Bal tragique à Colombey, 1 mort » qui a choqué les familles des presque cent quarante-six jeunes victimes de l’incendie d’une boîte de nuit près de Grenoble.

_yartiCharlieHebdoJ02

Arraché au monde par un crabe le 5 novembre 1983 à seulement 42 ans, Reiser est enterré à Montparnasse sous une aile d’avion (il était un fou du vol libre), couverte de numéros spéciaux de "Hara-Kiri", en guise de couronne mortuaire, numéros titrés : « Reiser va mieux. Il est allé au cimetière à pied. », reprenant une de ses formules choc à la mort de Franco. Couronne accompagnée du mot :« De la part de "Hara-Kiri", en vente partout. ». Près de quarante ans plus tard, on retrouve toujours des albums de Reiser, "en vente partout"…


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (10 avril 2021)
http://www.rakotoarison.eu



Pour aller plus loin :
Reiser.
50 ans après Charlie Hebdo.
Piem.
Le départ d'Uderzo.
Claire Bretécher.
Le peuple d’Astérix.
Pluralité dissonante.
Peyo.
Jacques Rouxel.
Pétillon.
Jean Moulin, dessinateur de presse.
Les Shadoks.
F’murrr.
Christian Binet et monsieur Bidochon.
Goscinny, le seigneur des bulles.
René Goscinny, symbole de l'esprit français ?
Albert Uderzo.
Les 50 ans d’Astérix (29 octobre 2009).
Cabu.
"Pyongyang" de Guy Delisle (éd. L’Association).
Sempé.
Petite anthologie des gags de Lagaffe.
Jidéhem.
Gaston Lagaffe.
Inconsolable.
Les mondes de Gotlib.
Tabary.
Hergé.
"Quai d’Orsay".
Comment sauver une jeune femme de façon très particulière ?
Pour ou contre la peine de mort ?

_yartiReiserJM05


Moyenne des avis sur cet article :  2.95/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

33 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 avril 10:18

    Même les iconoclastes sont récupérés par la bienpensance, mais à une condition : qu’ils soient morts !


    • Ben Schott Ben Schott 13 avril 10:38

      @Séraphin Lampion
       
      Illustration ci-dessous !!!  smiley
       


    • The White Rabbit The White Rabbit 13 avril 10:27

      Comme il nous manque !

      Dans un autre style Gébé aussi.


      • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 13 avril 10:35

        pour moi le plus grand avec Cabu ... mais dans un autre registre ... j’avais tous ses albums ... mais au fil des années il ne m’en reste que 4-5 smiley


        • Ben Schott Ben Schott 13 avril 10:50

          @nono le simplet
           
          Il t’a dessiné, tu sais ?...
           

           


        • troletbuse troletbuse 14 avril 09:46

          @nono le simplet
          Si il te voyait aujourd’hui, il pleurerait.


        • troletbuse troletbuse 14 avril 09:58

          @nono le simplet
          C’est ben vlai, çà !
          Nononose pas dire du mal de Reiser. Une vrai couleuvre. Sa vieillesse est un naufrage smiley
          Sur que Reiser aurait bien tourné la prétendue plandémie et les graphiques de Nono en ridicule
           smiley


        • Ben Schott Ben Schott 14 avril 10:01

          @troletbuse
           
          Déjà, je vois mal Choron et Reiser avec un masque !
           
           smiley
           


        • troletbuse troletbuse 14 avril 10:02

          @Ben Schott
          Si, un masque sur la bite  smiley


        • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 14 avril 10:06

          @troletbuse
          tu fais parler les morts ... un mort que tu connais très mal en plus en bon facho que tu es ... et tu oses dire que tu l’aimais bien ... grosse rigolade ...


        • Ben Schott Ben Schott 14 avril 10:11

          @Ben Schott
           
          Et de rage, t’aurais revendu toute ta collec’ !...
           
          Corniaud prétentieux...  smiley
           


        • troletbuse troletbuse 14 avril 10:26

          @Nonos
          Un mec soumis qui aimes Reiser, comme c’est bizarre.
          Qui est le facho ? Celui qui préconise l’euthanasie par les vaxxins, la pass, le confinement ridicule, l’installation du nouveau nazisme ?


        • Ben Schott Ben Schott 14 avril 10:27

          @troletbuse
           
          Cet ahuri ne doute vraiment de rien...
           
           smiley
           


        • troletbuse troletbuse 14 avril 10:30

          @nono le simplet
          tu fais parler les morts


          Ca fait plus d’un an que tu nous présentes les courbes de morts ..... du Coviiiiid.
          ou plutôt de vieillesse. Comme c’est bizarre.


        • nono le simplet bientot vacciné nono le simplet 14 avril 11:21

          @Ben Schott
          dans les années 70 je lisais Charlie, Hara Kiri ... pendant que tu lisais le journal de Mickey et trolet le Figaro smiley


        • troletbuse troletbuse 14 avril 11:27

          @nono le simplet
          Et alors, tout le monde les a lus !
          C’est tout ce que t’as pour t’en faire une gloire.
          Avant on lisait le Monde qui est devenu l’Immonde de Bill Gates, un copain à toi..


        • samy Levrai samy Levrai 14 avril 14:38

          @Ben Schott
          La tronche seulement, pour les couilles il a pris le modèle ailleurs...


        • Gégène Gégène 13 avril 10:39

          m’inquiète, le Radoto : un article à la gloire des soviétiques, un autre à celle de Reiser . . .

          on va où là ?


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 13 avril 10:48

            @Gégène

            dans les deux cas, c’est des nécros, sa spécialité !


          • xana 13 avril 11:19

            @Séraphin Lampion
            Rakoko me fait penser à « la longue limace » qui grimpe sur les roses pour se revêtir de leur notoriété. (souvenir d’après E Rostand, Cyrano de Bergerac).

            Un besogneux sans talent, comme tous ses complices.


          • Plus robert que Redford 13 avril 16:32

            @Gégène
            Rakoto , il a fumé la moquette, ou quoi ?
            bientôt un article à la gloire de Dieudonné M’Bala M’Bala ?


          • troletbuse troletbuse 14 avril 10:01

            @Gégène
            Rakoto, il est imprévisible


          • Gégène Gégène 13 avril 11:25

            il faut quand même savoir que ses derniers dessins étaient devenus méchants, amers (la maladie ?)


            • phan 13 avril 12:40
              Spoutnik V, Reiser : Rakoto santo subito !

              • zygzornifle zygzornifle 13 avril 15:44

                Il manque ....


                • oncle archibald 13 avril 17:11

                  Reiser était un mec délicieux qui pratiquait l’écologie « en vrai ».

                  Il s’était fait construire à Font Romeu une « maison solaire » conçue par le Professeur Trombe lui même. Le Professeur Trombe était l’ingénieur thermicien qui avait conçu le four solaire d’Odeillo. Je me souviens aussi de son dessin pour des « toilettes sèches » à sa façon, genre « cabane au fond du jardin » avec un réservoir vitré et un système de loupe pour réduire rapidement en cendres les déjections. Militant anti-chasse il avait aussi déssiné un sanglier en train de sodomiser un chasseur légendé « tu as tué ma femme tu la remplaces ».

                  Une imagination délirante, un humour de tous les instants et ce don pour communiquer avec n’importe qui en quelques traits. Les soirs de blues je vais repêcher l’un de ses albums dans la bibliothèque et je le relis toujours en me marrant, bien que je les connaisse quasiment par cœur.


                  • Ben Schott Ben Schott 13 avril 17:16

                    @oncle archibald
                     
                    « Militant anti-chasse il avait aussi déssiné un sanglier en train de sodomiser un chasseur légendé « tu as tué ma femme tu la remplaces ». »
                     
                    Je ne pense pas qu’il se soit fait des amis parmi ses voisins ! Il était peut-être pour eux le parigot qui fait des mickeys !...
                     


                  • oncle archibald 13 avril 22:20

                    @Ben Schott

                    Je peux vous affirmer qu’à Font Romeu il était très apprécieė. Parigot certes mais pas snob ni même distant. Les ploucs ne sont pas tous idiots.


                  • Ben Schott Ben Schott 14 avril 07:56

                    @oncle archibald
                     
                    Ne te méprends pas : j’aime Reiser ! Il était à mon sens, avec Choron le cœur véritable de Charlie (le vrai, celui d’avant Val). Pour autant s’il s’est fait aimer de ses voisins, ce n’était sûrement pas pour ses positions anti-chasse !... Et non, les ploucs ne sont pas tous idiots, au contraire, y compris les ploucs chasseurs...
                     


                  • markos 13 avril 18:09

                    5 étoiles.

                    c’est bien d’avoir une pensée pour ces dessinateurs qui sont allés aussi loin que possible dans ce qu’il est permis de dire.

                    une époque révolue hélas.


                    • TSS (...tologue) 14 avril 09:53

                      Reiser aurait eu honte d’avoir un soutient comme vous... !!

                      j’aime bien Reiser,Siné,Vuillemin, Gébé,Franquin,gottlib mais

                      mon préféré c’est Edika ,j’ai pratiquement toutes ses bandes... !!


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 avril 14:58

                        @TSS (...tologue)
                        Oui Edika ...love . C’est ailleurs, et on sait pas où ...


                      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 14 avril 14:06

                        Les femmes qui veulent être l’égal des hommes manquent d’ambitions .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité