• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Rembrandt au Louvre : dans la modernité du Christ

Rembrandt au Louvre : dans la modernité du Christ

Reprendre à zéro la représentation du Christ, lui donner une forme de réalité, avec des sentiments et une présence qui le rendent très proche de la condition humaine. C’est un peu ce que cherche à transmettre l’exposition qui finit le 18 juillet 2011.

Cinquante minutes pour une petite exposition au Louvre. Le dimanche 19 juin 2011, un peu avant midi, je m’étonne de n’être que le deux cent septième visiteur. Aucune attente. Rembrandt ne ferait-il plus recette ? Le ciel est ensoleillé, la chaleur déjà intense et les gens préfèrent sans doute en profiter aux Tuileries ou au jardin du Palais Royal. C’est la fête des pères.

C’est un peu cela que le Louvre a voulu saluer chez Rembrandt, le père, ou plutôt, le fils : "Rembrandt et la figure du Christ". Le commissaire de l’exposition est Blaise Ducos du département des Peintures du Musée du Louvre ; il a voulu montrer un Christ vivant et d’après nature.

Protestant, Rembrandt Harmenszoon van Rijn (1606-1669) est l’un des peintres hollandais les plus connus et a conquis le XVIIe siècle de ses centaines d’œuvres.

Le début de la visite s’ouvre sur l’un des chefs d’œuvre qui vient d’être minutieusement restauré, "Les Pèlerins d’Emmaüs" (1629) appartenant au Musée Jacquemart-André. Rembrandt a environ 23 ans quand il compose ce tableau avec un Christ ressuscité en ombre chinoise rayonnante. Le spectateur peut tout imaginer sur la physionomie mystérieuse du Christ.

yartiRembrandt01

L’exposition continue ensuite dans le contexte historique de l’art à l’époque de Rembrandt, avec les figures du Christ proposées par ses "prédécesseurs", notamment Dürer (1471-1528) et Schongauer (1450-1491). Rembrandt innove dans sa vision du Christ et peint un homme qui incarne les émotions qu’il peut susciter.

Concrètement, Rembrandt a probablement pris pour modèle un jeune Juif d’Amsterdam pour avoir le visage le plus rapprochant, et s’en est inspiré pour peindre le buste du Christ.

Les thèmes sont souvent récurrents et apportent des lumières différentes sur des scènes bibliques similaires : le Christ chez Marthe et Marie, le Christ apparu à Marie Madeleine sous l’aspect d’un jardinier, les pèlerins d’Emmaüs, le Christ au mont des Oliviers, la femme adultère, la présentation de Jésus, portrait en tête du Christ… avec des formes diverses, peintures à huile ou dessins par gravure.

yartiRembrandt02

"Le Christ apparaissant à Marie Madeleine sous l’aspect d’un jardinier" réalisé en huile sur bois en 1638 (collection de la reine Élisabeth II) est un tableau intéressant car il suit l’Évangile selon saint Jean qui raconte que Marie Madeleine ne reconnaît le Christ sorti du tombeau ni à la vue ni à la voix. Alors comment ? Rembrandt suggère cette lumière du soleil qui se lève comme une nouvelle espérance pour les humains.

Une salle est consacrée à la série des faces du Christ qui permettent à Rembrandt d’étudier les expressions du visage et la lumière à partir d’un modèle contemporain. Comme ce tableau réalisé vers 1648-1656, "Tête de Christ" donné en 1964 au Harvard Art Museum.

yartiRembrandt03

Je termine sur une esquisse véritablement géniale parmi une série assez exceptionnelle qui décrit la scène connue lorsque le Christ entre dans un village et est reçu par Marthe dans sa maison. Pendant que Marthe fait les tâches ménagères, sa sœur Marie est alors dans la méditation et la contemplation de sa parole.

"Le Christ chez Marthe et Marie", plume et lavis à l’encre brune sur papier réalisé vers 1648-1650, est une œuvre appartenant au Petit Palais à Paris. Ce qui est intéressant, c’est que la scène a l’air très contemporaine. Marie y consulte la Bible en tournant les pages comme si elle cherchait un mot du dictionnaire ou un nom dans un annuaire tandis que le Christ esquisse un petit sourire en coin à Marthe pour lui dire que l’important, ce n’est peut-être pas les tâches ménagères.

yartiRembrandt04

« [Marthe] intervint et dit : "Seigneur, cela ne te fait rien ? Ma sœur me laisse seule à faire le service. Dis-lui donc de m’aider." Le Seigneur lui répondit : "Marthe, Marthe, tu t’inquiètes et tu t’agites pour bien des choses. Une seule est nécessaire. Marie a choisi la meilleure part : elle ne lui sera pas enlevée." » (Saint Luc 10, 38-42).

Il y a d’autres dessins du même genre avec Marthe revenant de faire des courses etc.

Parce que j'ai savouré ces quelques tableaux, j’ai trouvé l’exposition un peu courte, ce qui est normal car elle est très spécialisée, et n’occupe qu’une aile du Hall Napoléon, l’autre étant réservée à Claude Le Lorrain.

L’exposition "Rembrandt et la figure du Christ" se tient jusqu’au lundi 18 juillet 2011 au Hall Napoléon, sous la pyramide du Louvre, à Paris, ouverte tous les jours sauf le mardi de 9h00 à 17h45 et en nocturne jusqu’à 21h45 les mercredi et vendredi.


Aussi sur le blog.

Sylvain Rakotoarison (9 juillet 2011)
http://www.rakotoarison.eu


Pour aller plus loin :
Site officiel du Louvre.

Documents joints à cet article

Rembrandt au Louvre : dans la modernité du Christ

Moyenne des avis sur cet article :  2.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Gargantua 9 juillet 2011 02:49

    Vous avez de la chance l’habitez à Paris, Ce serait avez plaisir que je visiterais cette exposition d’un des peintres majeur qui compte.pour l’histoire de l’Humanité.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires