• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Retour en grâce de Jeff Buckley avec Hallelujah

Retour en grâce de Jeff Buckley avec Hallelujah

L’unique album de Jeff Buckley composé de son vivant, "Grace", est sorti en 1994 . Puis son auteur est mort en 1997. Quatorze ans plus tard, Jeff Buckley est un mythe et récemment sa reprise du "Hallelujah" de Léonard Cohen est ressortie et passe régulièrement à la radio et son clip à la télévision. Retour sur l’histoire d’une légende du rock disparu il y a onze ans.

Mort noyé, le soir du 29 mai 1997 dans les eaux du Mississippi à Memphis où il préparait son second album, Jeff Buckley aura marqué une génération de fan et de musicien avec Grace son unique album achevé de son vivant.

Fils du chanteur Folk Tim Buckley, mort à 28 ans d’une overdose en 1975 et de la pianiste Mary Guibert, Jeff Buckley a été influencé par de nombreux courants musicaux, tels le rock, la folk ou le jazz, ainsi que par des artistes comme les Beatles, Simon et Garfunkel, Lou Reed, Led Zeppelin, Nina Simone ou Édith Piaf.

Grace est désormais un classique du rock. Composé de dix chansons, il compte sept compositions originales : Mojo Pin, Last Goodbye, Eternel Life, So Real, Dream Brother, Lover, you should’ve Come over et Grace, ainsi que trois reprises Hallelujah de Leonard Cohen, Lilac Wine de James Shelton et Corpus Christi Carol de Benjamin Britten. Plus tard, lors d’une réédition, un onzième titre fut ajouté, la chanson Forget her que le fils de Tim avait refusé d’inclure à l’époque, la trouvant trop commerciale.

Après sa mort est notamment sorti le double album Sketches (For my Sweetheart the Drunk) ainsi que plusieurs live et chansons antérieurs à Grace.

Sa musique eut et a une vraie influence dans le monde musical rock. Il est un des principaux inspirateurs de la vague pop/rock dite mélancolique et des groupes comme Radiohead (dont la chanson Fake Plastic Tree fut écrite par leur chanteur Tom Yorke en revenant d’un concert de Buckley), Coldplay, Muse, Starsailor ou Damien Rice reconnaissent l’influence qu’a eu Jeff Buckley pour eux.
Pour Ben Harper, Buckley a réussi l’album parfait du premier coup.

Avec la mise en avant de Hallelujah, la légende de Jeff Buckley continue.

Clip de Hallelujah  :


Arnaud Mouillard -
http://hern.over-blog.com/

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.87/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

20 réactions à cet article    


  • Arnaud Mouillard Arnaud Mouillard 28 mai 2008 11:53

    merci ! Jeff Buckley est mon artiste culte, sa musique et sa voix m’auront marqués à jamais.


  • Olga Olga 28 mai 2008 14:13

    Yes, Jeff is The Best !

    Il a tout simplement été touché par la grâce.

    Hallelujah fait partie de ma playlist fétiche, aux côtés des ces quelques autres morceaux :

    • Colorblind  : de counting Crows
    • Clowns  : de Goldfrapp
    • Song to the siren  : d’Elizabeth Frazer
    • Asleep from today  : de Chemical Brothers
    • Cortez the killer  : de Neil Young
    • Roads  : de Portishead
    • Fake plastic trees  : de Radiohead
    • Lullaby  : de The Cure
    • Adagio pour cordes : de Samuel Barber, pour finir en beauté

    Que du bon, n’est-ce pas ?


  • ju ju 28 mai 2008 16:10

    En lien la version live d’Hallelujah que Jeff Buckley avait fait sur Canal + en 1995 (no comment avec la "musique" qui passe à la télé aujourd’hui)

    Buckley y fait une jolie petite intro avec message perso au gouvernement français et ses essais nucléaires.

    "Il y a 2 jours j’étais en Australie, et j’ai vu la bombe exploser. Ca m’a rendu triste que le gouvernement français ait rejoint la longue liste des idiots qui insiste à répendre la mort sur la planète Terre. Pour toutes les personnes qui savent que la seule et bonne place pour une bombe atomique c’est dans une poubelle et démontée. Pour Leonard où que tu sois. Pour Nina Simone."

    http://vids.myspace.com/index.cfm?fuseaction=vids.individual&VideoID=3188172

     (Trad vite fait, pas trop sûr de ce qu’il dit à propos de "fools who insist on sending ......")

    PS : autre extrait de son passage à NPA : Grace : http://fr.youtube.com/watch?v=7YgwoMrWBLI

    PS 2 : une autre reprise qui vaut le coup : Hurt par Johnny Cash : http://fr.youtube.com/watch?v=SmVAWKfJ4Go


  • Yvance77 28 mai 2008 23:39

    Y a rien a jeter a la benne en effet Olga, et alors chapeau bas pour le coup de l’adagio en sol minor je suppose de Samuel Barber, qui connait son Bach par coeur.

    Sinon joli post, tant il est vrai que Jeff est au pantheon du rock melancolique. Sinon il en reste un pas mal du tout c’est Johnny Lang

    A peluche


  • Arnaud Mouillard Arnaud Mouillard 29 mai 2008 04:38

    Ju, la reprise de Hurt, la chanson de Nine Inch Nails signé Johnny Cash est une pure merveille, merci de cette traduction concernant le passage de Buckley à NPA !


  • Olga Olga 29 mai 2008 10:20

    Je suis un peu déçue, Arnaud. Finalement, très peu de commentaires pour un article et un artiste qui méritaient mieux...

    Malgré tout, j’ai une seconde playlist à vous proposer, de titres qui trottent longtemps, longtemps, très longtemps, dans la tête. Une seule écoute et l’air (le refrain, le thème...) vous accompagne pour la journée :

    Join our group and you will find
    Harmony and peace of mind

    "Happiness", Goldfrapp

    • Mad World : de Andrews Michael Feat Gary Jules
    • Better Way : de Ben Harper
    • Lovely head : de goldfrapp
    • Heartbeats : de Jose Gonzalez
    • First Of The Gang To Die : de Morrisey
    • Clubbed To Death (Kurayamino Mix) : de Rob D
    • Hey : de Pixies
    • The blower’s daughter : de Damien Rice
    • Wake me up when september ends : de Green Day
    • Imagine : de A Perfect Circle
    • Down in a hole : de Alice in chains
    • Novocaine For The Soul : de Eels
    • Là-bas : de Noir Désir
    • Teardrop : de Massive Attack
    • Creep : de Radiohead
    • Take Five : Dave Brubeck and John Coltrane

    I got nobody on my side
    And surely that ain’t right

    "Roads", Portishead


  • Olga Olga 29 mai 2008 13:03

    Il faut bien sûr ajouter Elliott Smith ( tout l’album Either/Or ) à cette liste. Où avais-je la tête...


  • Olga Olga 29 mai 2008 13:24

    Time is on my side, yes it is

    Go ahead, go ahead and light up the town

    Youre gonna come back knocking
    Yeah, knocking right on my door
    Yes, yes !


  • Arnaud Mouillard Arnaud Mouillard 30 mai 2008 05:31

    sympa ta liste Olga !

    moi de mon côté je metterai :

    Ben Harper : Jah Work

    The Pixies : W’re is my mind ?

    Deftones : Change

    System of a down : Chop Suey

    Morcheeba : Blindfold

    Massive Attack : teardrop

    Red Hot Chili Peepers : Under The Bridge

    Placebo : Pure Morning

    ....


  • Olga Olga 30 mai 2008 11:37

    Arnaud,

    On frôle la perfection avec ce que tu proposes...

    _ Chop suey et where is my mind ? étaient sur ma liste, mais j’ai du limiter mes choix, car la liste eut été trop longue.

    _ Pure morning : le clip est à tomber par terre (sans jeu de mot)

    _ Je ne connaissais pas Change et Blindfold : merci du tuyau

    _ Under the bridge et Jah work sont évidemment deux "classiques" incontournables.

    You know it makes me so angry ’cause i know that in time
    I’ll only make you cry, this is our last goodbye

     

     


  • Gül 28 mai 2008 11:54

    Dans la grande lignée des "partis trop tôt", les Jim Morrison, Curt Cobain....

    La quintessence de la jeunesse, le crystal de la voix se sont brisés, mais restent au plus profond de nous- mêmes les mille éclats de verre qui illuminent nos yeux et font frissonner nos coeurs.

    Merci.


    • Yohan Yohan 28 mai 2008 12:13

      @ l’auteur

      Merci pour cet article

      Destin tragique pour la famille Buckley. Je connaissais mieux le répertoire du père : http://fr.youtube.com/watch?v=WseOkQXfY2A


      • La Taverne des Poètes 28 mai 2008 12:17

        Buckley, Ben Harper, Radiohead, que des bons ! Je trouve la chanson "Hallelujah" sublime et forte bien que je sois athée. Et bien qu’il n’y ait pas pire athée, je ne l’ai pas piratée : j’ai acheté l’album.

        Leonard Cohen l’a composée avec l’intention d’y glisser des messages sur la religion et le sexe. Le titre de l’album "Various Positions" me paraît assez explicite sur ce point.  Mais c’est une évocation douloureuse comme souvent chez le poète Cohen.

         

         


        • SANDRO FERRETTI SANDRO 28 mai 2008 12:18

          La version originale de Cohen fait se dresser les poils des avant-bras.

          Mi-chantée, mi priée, mi hallucinée.

          Un chef-d’oeuvre....

           


          • La Taverne des Poètes 28 mai 2008 12:21

            Personnellement, je trouve que Cohen fait trop prédicateur sombre et martyr crucifié. Cela me fait fuir un peu. La version de Buckley me semble "athéisée"...


          • Forest Ent Forest Ent 28 mai 2008 23:52

            Habituellement, je préfère Cohen à ses imitateurs, mais je dois dire que de manière tout à fait particulière je trouve la version de Buckley dix fois meilleure que l’originale. En fait, ça doit être plus proche de ce que Cohen jeune aurait fait : dépouillé avec juste une guitare discrète. Dans la deuxième partie de sa carrière, Cohen s’en est trop remis à une orchestration lourde à la Phil Spector qui le desservait.


          • stephanemot stephanemot 29 mai 2008 10:36

            On a affaire a deux phenomenes et ce sont desormais deux versions originales d’exception.

            Ceci dit, j’adore Leo mais il perd un peu les pedales ces derniers temps (pour le coup dans un trip franchement mystique).


          • ARMINIUS ARMINIUS 28 mai 2008 14:51

            Allelujah, c’est vrai que ce genre de mélodie,trop rare, vous électrise les neurones. Interprétation excellente de Jeff Buckley. J’ai aussi apprécié l’interprétation de Rufus Wainwright, tout aussi impressionnante. Elle sert de bande originale à l’excellent film de Hans Weingartner (avec Daniel Brühl de Good-Bye Lénine)THE EDUKATORS, auquel elle permet d’atteindre une autre dimension.Au passage, je vous recommande ce film, trop vite passé dans nos salles.


            • Iceman75 Iceman75 28 mai 2008 15:40

              Cela ne date pas d’hier ou d’aujourd’hui, le retour en "grace" de cet artiste. En fait, quelques années après sa mort, il était déjà devenu un mythe et Halleluiah était dans les incontournables, au point que beaucoup oubliaient la version de Leonard Cohen.

              Evidemment, le fait de partir si tôt joue sur la mythologie, surtout après un tel album. Mais aurait il pu faire mieux que cela ? On dit souvent que l’on donne tout ce que l’on a de meilleurs dans les deux premiers albums (je fais abstraction des artistes starac qui eux ne donnent rien d’eux même avant 2 ou 3 albums s’ils ont la chance d’en faire).

              Il y a surtout une âme qui se dégage de cet opus qui figure pour beaucoup en bonne place dans une discothèque de référence.


              • patroc 28 mai 2008 18:22

                 Me souviens du concert de Jeff Buckley au "Bikini" en 1997 à toulouse : j’étais accompagné d’une copine qui ne connaissait pas et qui est littéralement restée scotchée devant la prestation vocale de l’artiste... Quant à moi, le "grâce" a tourné des centaines d’heures en boucle... Superbe album !... Je ne suis pas sûr qu’il eut pût faire mieux même en vivant 100 ans... Merci à lui en tout cas...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires