• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Sa première exposition

Sa première exposition

Simplement pour le plaisir

Il est né au pays, y a travaillé et y passe désormais sa retraite après des années passées dans la Capitale, pour y poursuivre une carrière professionnelle. Jean-Pierre a connu les grandes années de l’équipe locale de Rugby, il est devenu professeur d’éducation physique et sportive, a épousé une institutrice qui n’a jamais quitté son école maternelle. Elle salue les visiteurs, se souvient du prénom des enfants de ceux-ci, ce qui crée forcément un mouvement de sympathie pour son mari .

Jean-Pierre a toujours eu un joli coup de crayon. D’ailleurs quand il est passé de l’éducation nationale au ministère de la jeunesse et des sports, il illustrait les revues pédagogiques, les documents qui sortaient de la maison. Mais jamais au grand jamais, il n’avait pensé à prendre des pinceaux.

C’est donc quand il posa sa mallette – quand il cessa de prendre le train pour se rendre chaque jour à Paris - qu’il profita de sa belle maison en bord de Maurin pour se mettre face à une toile. Ce fut immédiat, sans le moindre enseignement, ni le plus petit conseil. Il peint comme d’autres font de la prose, sans le savoir. C’est rageant mais c’est ainsi, le talent ça ne se commande pas !

C’est d’abord le dessinateur qui prend le dessus. Il interprète des paysages de sa Brie, des scènes champêtres ou bien des ambiances de sa ville autrefois. Les détails sont précis, le coup de crayon sûr. Il y a dans ses œuvres un réalisme qui peut même tendre vers l’excès, l’exagération. Puis le peintre transforme l’ambiance, son goût de la lumière plonge le tableau dans une aura qui paradoxalement peut évoquer un Van Gogh qui serait parvenu à fait le point.

Il s’en amuse. Il n’a pas cherché à imiter ou à s’inspirer. Il peint comme il le sent, appartenant sans aucun doute à ce cortège des artistes amateurs qui se font plaisir, sans autre ambition que celle-ci. Alors, quand on lui demande d’exposer dans le Parc de l’Ermitage, il est surpris, intrigué, incertain de se donner ainsi. Puis il se laisse prendre au jeu, effectue une sélection de ses toiles et se jette à l’eau.

Franchement, il a bien fait. Je ne sais si les spécialistes accorderont le moindre satisfecit à son travail mais qu’importe. Les visiteurs sont ravis, admirent les toiles, reconnaissent les coins dont il s’est inspiré. Jean-Pierre et son épouse sont des hôtes charmants, ils prennent le temps d’accueillir les curieux, ils se font aimables et bienveillants.

Jean-Pierre explique son travail. Il décrit ce qu’il a voulu faire. Nulle vanité dans tout ça, il raconte simplement une passion qui est avant tout un loisir, un passe-temps qu’il offre à la curiosité des autres pour la première fois. Je fus séduit tout autant par les œuvres que par ces deux-là, qui ne se prennent pas la tête. J’ai croisé si souvent des artistes supposés si convaincus de leur génie que c’en devient insupportable.

Bien sûr l’exposition est terminée. Si vous êtes dans le pays Briard, vous pouvez peut-être lui demander de renouveler l’expérience, l’invitant dans une galerie ou une salle d’exposition. Je vous promets que vous ne serez pas déçus. Ce sera un beau moment de partage, ce que ne devraient jamais cesser d’être les formes artistiques.

J’ai photographié quelques tableaux pour illustrer ce billet avec un petit appareil qui traînait au fond d’un sac. J’espère ne pas trop le trahir par la faible qualité de la prise de vue. Le mieux est de passer le voir, je suis certain que Jean-Pierre vous fera le meilleur accueil. Quant à moi, j’aurais aimé repartir avec sa petite droguerie, une vue pleine de nostalgie d’un temps ancien où dans les boutiques, il y avait des trésors d’humanité.

Au risque une fois encore d’être ridicule auprès des cuistres de la culture, j’ai décrit simplement ce que j’ai ressenti. La rue, la petite fille qui passe sont empreints de cette douceur qui baignent nos souvenirs. Oui vraiment, il y a quelque chose de l’enfance dans ce tableau.

Admirativement sien.


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (22 votes)




Réagissez à l'article

29 réactions à cet article    


  • A 25 ans, je ne m’intéressais pas beaucoup à l’art que l’on dit « naïf » jusqu’à ce que sur le tard, je me pris vraiment de passion, pour cette manière de traduire naïvement le réel. Car en observant bien, rien d’enfantin dans cette apparente candeur. Simplement le plaisir d’aller à l’essentiel .http://encyclopedie.homovivens.org/Dossiers/lart_naif_ou_les_couleurs_de_la _vie. Merci Nabum ;



    • @L’enfoiré

      La mère de Gunzig est la meilleure amie de l’amie de mon compagnon et j’ai aussi un lien avec Van Dormael. Le film : Toto le héros a été tourné à Boitsfort dans la maison de mon ex....Lieu privilégié qui a permis à ses parents juifs de rester en Belgique durant la guerre. Petit conseil sympa aux pensionnés qui n’ont pas assez d’argent pour boucler leur fin de mois. L’art naïf trouvé en brocantte peut attiendre des plafonds,...sur eBay. Les pensionnés ont maintenant le droit de gagner de l’argent jusqu’à un certain palier ;

    • L'enfoiré L’enfoiré 28 mars 15:41

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

       Thomas, je l’ai rencontré, une fois, l’année passée à la Foire du Livre.
      - Vous souvenez-vous d’un certain L’enfoiré ?, demande-je...
      Moment d’hésitation... 
      - Ah, c’est vous...
      Puis nous avons échangé quelques mots en parlant de ses livres de ses cafés serrés.

      Cette année, il devait être présent à la Foire du Livre, mais pas aux mêmes heures de passage.
      C’est Jérôme Colin que j’ai accroché de manière spéciale 


    • @L’enfoiré


      Nous finirons bien par nous croiser un jour. Je sors très peu,...

    • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 08:47

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Tout vient à temps


    • marmor 27 mars 17:34
      J’ai croisé si souvent des artistes supposés si convaincus de leur génie que c’en devient insupportable.
      Je ne vous le fais pas dire !!!

      • marmor 27 mars 18:03
        @Robert La Figue
        Des éclairs de lucidité si rares !!! 

      • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 08:48

        @marmor

        Vous préférer croiser le fer


      • juluch juluch 27 mars 18:00

        témoignage du temps ancien.....  smiley


        • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 08:48

          @juluch

          Pas vraiment
          Contemporain par essence


        •  C’est pas vilain ! mais en peinture souvent on capte mal pourquoi l’artiste a voulu immortaliser tel ou tel sujet .
          Par exemple dans mon atelier j’ai une reproduction d’une toile de « Buffet »...une vraie splendeur , elle représente une feuille de platane sur un couvercle de lessiveuse...c’est d’une très grande beauté et d’une sobriété monumentale !
           çà bouleverse votre conception intrinsèque du comportement second, çà vous édulcore , vous extrapole ,que dis-je , çà vous bivalence ....
            Une feuille de platane par Buffet , ce n’est plus une feuille de platane , c’est quelque part la permanence sédimentaire du cycle de l’azote .

           Hé oui, j’ai toujours eu un petit faible pour les ripolinades de Buffet smiley


          • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 08:49

            @Armand Griffard de la Sourdière

            Il s’explique pour chaque toile, affirme ses intentions c’est en cela que j’ai apprécié cette visite


          • Quand on ne peut agir sur le monde extérieur. Il nous reste un territoire d’une incroyable richesse:notre monde intérieur. Même G. Brassens le reconnaissait : « La seule révolution possible, c’est d’essayer de s’améliorer soi-même, en espérant que les autres fassent la même démarche. Le monde ira mieux alors,... ». Dans le fond, les humains n’ont que ce qu’ils méritent. 


            • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 08:50

              @Mélusine ou la Robe de Saphir.

              Nous nous y employons ici mais nous ne sommes pas nombreux à le faire


            • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 27 mars 20:50

              J’ai comme dans l’idée que ces tableaux ( pas nuls au demeurant ... ) se vendent à peu prés aussi bien que les bouquins de l’auteur smiley


              Mais c’est sympa de faire de la pub à un copain de rugby 

              Un de mes potes du PUC était un ponte de la gestion de patrimoine chez HSBC . Moi aussi je l’ai toujours chaudement recommandé smiley

              • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 27 mars 20:55

                @Sharpshooter - Snoopy86

                En même temps s’achètent du Koons chez HSBC ...lol


              • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 27 mars 21:23

                @Aita Pea Pea


                C’est leur choix

                Perso je ne spécule que sur le bordeaux rouge et le bourgogne blanc smiley)

              • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 08:50

                @Sharpshooter - Snoopy86

                Pourquoi vouloir être méchant gratuitement ?


              • nono le simplet nono le simplet 28 mars 08:25

                un tableau, on aime ou on n’aime pas, en évitant tout snobisme ...

                je n’aime pas Picasso, entre autres « Gernica » que je trouve très moche ... je n’aime pas la Joconde non plus ...
                mais j’aime la plupart des tableaux de Dali, de Max Ernst ou Monet (surtout les « nympheas » ) ...
                j’aime bien les deux toiles de ton article, surtout la deuxième ... j’aimerais avoir son talent ...

                PS : pour le snobisme la toile « Et le soleil s’endormit sur l’Adriatique » de Borolani est un bon exemple smiley

                • Aristide Aristide 28 mars 10:26

                  @nono le simplet


                  je n’aime pas Picasso, entre autres « Gernica » que je trouve très moche ...

                  C’est ben vrai ...

                • L'enfoiré L’enfoiré 28 mars 15:16

                  @nono le simplet

                   Je ne peux dessiner, je ne peux faire de la musique en réunissant les notes au solfège.
                   Si j’avais pu, je ne serais pas ici ou ailleurs sur mon blog à écrire.
                   Aujourd’hui, avec une image caricaturale ou non, avec quelques notes, on peut remplacer un texte long de plusieurs pages.
                   Alors, quand on ne sait pas, ou qu’on ne peut pas, on rassemble ce que les autres en font.
                   Le talent est une affaire particulière et jamais trop généraliste.
                   Le snobisme fait le reste... pour trouver beau, ce que d’autres trouvent laid.


                • L'enfoiré L’enfoiré 28 mars 16:42

                  Dimanche, on commémorait le centième anniversaire de Claude Debussy.
                  Une occasion de connaître le personnage qui avait une psychologie contrastée.
                  « Debussy ; la nature en musique »


                • @L’enfoiré


                  Rosicrucien.

                • L'enfoiré L’enfoiré 28 mars 18:46

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                   Tout à fait. Chrétien jusqu’au bout des ongles.Introverti dans ses croyances.
                   La nature lui a donné ce répondant qu’il recherchait.


                • @L’enfoiré


                  Ahhhh mes fameuse années 80, quand je peignais sur : l’Après-midi d’un Faune. Chef-d’oeuvre absolu. Astrologue je peux vous dire que c’est un Solaire, mais que sa lune est en cance (la mer,....e).

                • C'est Nabum C’est Nabum 29 mars 08:52

                  @nono le simplet

                  J’ai aimé et j’en profite pour me faire critiquer par ceux qui ont toujours raison de ne rien faire


                • Aristide Aristide 28 mars 10:32

                  Il peint comme d’autres font de la prose, sans le savoir. C’est rageant mais c’est ainsi, le talent ça ne se commande pas !


                  Georges Brassens disait « Le talent sans travail n’est qu’un sale manie »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès