• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Saint-Ex à New-York » via Le Petit Montparnasse

« Saint-Ex à New-York » via Le Petit Montparnasse

La séduisante affiche d'un biplan jaune F-POST avec, à son bord, la tête blonde du Petit Prince et sa fameuse écharpe survolant New-York et la statue de la Liberté nous incite à voir ce spectacle très prometteur.

 

JPEG - 73.4 ko
Saint-Ex à New-York
© Fabienne RAPPENEAU

  

Avec un décor minimaliste, une table sur laquelle trône un jeu d'échecs qui servira de dérivatif aux tensions internes, une autre sur laquelle est posé un téléphone d'époque dont la sonnerie sera la source de bien d'angoisses, de très belles projections d'images sur fond de scène nous plongent dans une vaste maison à colonnades blanches portant le nom de Bevin House sur les bords de l'Hudson à Long Island où s'est réfugié, en cet été 42, le couple tumultueux Antoine de Saint-Exupéry et sa femme Consuelo, sculptrice salvadorienne.

Cette villa est ouverte aux amis exilés dont Denis de Rougemont, écrivain et philosophe suisse, professeur à l'école libre des hautes études.

C'est dans ce climat chaotique mal accepté par Saint-Exupéry, contraint à l'inaction à cause de son âge et fort impatient de reprendre du service lui qui, jusqu'à la veille de la guerre, a déployé une activité intense d'un bout du monde à l'autre, que vont se mesurer les personnages dans un perpétuel jeu du chat et de la souris entraînant des rapports conflictuels d'attirance intellectuelle et de rejet.

Pour Saint-Exupéry et son épouse c'est l'éternel ''Je t'aime moi non plus '' aiguisé par la présence de Denis, l'amant de celle-ci, et par la venue épisodique de Sylvia Hamilton, une journaliste américaine, laquelle rend Consuelo hystérique de jalousie.

   

JPEG - 85 ko
Saint-Ex à New-York
© Fabienne RAPPENEAU

   

Saint-Ex est incarné par le trépidant Gaël Giraudeau (son père Bernard Giraudeau avait joué le rôle du célèbre aviateur dans un film de Robert Enrico de 1994 ''Saint-Exupéry : dernière mission'' ).

Visage lunaire, il oscille sans cesse entre la mélancolie du poète et l'impétuosité de l'aventurier.

Ce tourbillon de sentiments explose avec la fiévreuse Consuelo jouée, avec un léger accent espagnol, par la pétillante et fougueuse Alexandra Ansidei.

Face à ces deux êtres volcaniques, Adrien Melin interprète un Denis de Rougemont beaucoup plus réservé, toujours calme, voix de la raison et de la diplomatie.   

L'émulation artistique entre eux les entraînent dans des débats autour de l'amour, sur la transgression, la manipulation, la guerre ou la politique.

Devenu paradoxalement l'ami et le complice de Saint-Ex, il va le convaincre à écrire. C'est ainsi que le petit personnage mondialement connu naîtra sous sa plume et ses pinceaux en cette période troublée. 

 

JPEG - 86.3 ko
Saint-Ex à New-York
© Fabienne RAPPENEAU

 

Consuelo, muse de l'écrivain, son amour indéfectible, sera la rose du Petit Prince. La rose orgueilleuse, coquette et fragile.

Pour illustrer son futur conte, Denis sera également un des modèles du Petit Prince.

Les séances de pose dans le salon sollicitées par Gaël Giraudeau à Adrien Melin sont vraiment cocasses, pas facile de rester sans bouger en levant une jambe, couché à plat ventre sur une toute petite table !

A l’annonce du débarquement des Alliés en Afrique du Nord, l'écrivain titillé depuis longtemps par sa non participation, décide de rejoindre une unité chargée de reconnaissances photographiques.

Alors, se constitue une union improbable entre Consuelo, Sylvia (Roxanne Bennett) et Denis pour dissuader à tout prix Saint-Ex de partir au combat.

Devant le prototype d'un vélo équipé d'ailes d'avion, ce dernier répond au coup de fil fatidique qui scellera son destin.

 

JPEG - 81.3 ko
Saint-Ex à New-York
© Fabienne RAPPENEAU

  

Avec des costumes aux coupes et couleurs de l'époque (Sonia Bosc), des animations vidéo (Olivier Louis Camille) entre cinéma et bande dessinée qui jonglent avec l'univers enfantin de Saint-Ex, tel un livre d'images d'aventures faisant défiler les avions de l'Aéropostale, cette pièce tonique, très rythmée, aux interprétations justes et émouvantes, est écrite et mise en scène par Jean-Claude Idée.

Outre la confrontation exacerbée des protagonistes et leurs joutes verbales, elle questionne sur l'avenir de l'Europe et le sens de l'engagement.

Un spectacle lumineux éclairé et réglé par les lumières du metteur en scène lui-même.

  

photos 1 à 4 © Fabienne RAPPENEAU
photo 5 © Theothea.com

photo 6 Affiche DR.
   
SAINT-EX A NEW YORK - ***. Cat’S / Theothea.com - de & mise en scène Jean-Claude Idée - avec Gaël GIRAUDEAU, Adrien MELIN, Alexandra ANSIDEI et Roxanne BENNETT - Théâtre du Petit Montparnasse

  
  

JPEG - 91.3 ko
Saint-Ex à New-York
© Theothea.com

 

JPEG - 87.3 ko
Saint-Ex à New-York
Affiche DR.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.57/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • samy Levrai samy Levrai 6 décembre 2021 13:10

    Encore une démonstration de soumission à l’Empire ?

    Pauvres cerveaux captifs de collabos .


    • Clocel Clocel 6 décembre 2021 14:33

      Pas de Craven A !?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité