• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Siné

Il manie le crayon comme une mitrailleuse et le verbe comme de la nitroglycérine. Irrémédiablement incurable, Siné déverse sa haine des cons. C’est chez lui, en banlieue parisienne, assis au bar style pub anglais qui trône dans son salon que nous parlons à bâtons rompus. A cet instant je n’imaginais pas une seconde que quelques temps plus tard ce pillier de Charlie-Hebdo serait viré par un patron à l’égo démesuré...

Avant toute chose expliques-nous pourquoi tu cultives cette haine envers nos amis de la police ?

C’est de père en fils ! Au début quand ils m’arrêtent ils ne savent pas qui je suis, et dès qu’ils l’apprennent ça finit toujours mal... De toutes façons je ne peux pas m’empêcher de les traiter d’enculés, d’ordures etc... Quand je les vois ! C’est plus fort que moi. Je passe mes nuits au commissariat, et eux me font la morale : "A votre âge monsieur Siné, ce n’est pas sérieux !" Et ça me coûte du fric en procès !!

Tu aurais pu être un bon terroriste ?

Non, physiquement je me serais dégonflé, j’avais pas les couilles pour. Mais si Le Pen venait au pouvoir, je n’hésiterais pas une minute à prendre les armes et lui faire la peau, j’en rêve d’ailleurs...

Le Front National t’a déjà fait des procès ?

Oui, j’en ai eu un pour incitation au meurtre ! C’était dans "La Grosse Bertha", j’avais demandé à tous nos lecteurs d’envoyer 50 balles pour qu’on puisse engager un tueur à gage qui flinguerait Le Pen. Mais ils ont perdu le procès pour vice de forme ! C’est comme avec l’A.g.r.i.f c’est pas comme le FN mais c’est tout comme. Ils me poursuivaient pour injures racistes anti-françaises envers d’anciens combattants que j’ai menacés de sortir ma queue s’ils sortaient leurs médailles !!

C’est un point commun que tu partageais avec le professeur Choron, lui aussi aimait sortir sa bite à la première occasion...

Choron était infréquentable ! C’était un alcoolo rigolo ! Comme moi il disais des conneries, faisait de la provoc’ mais on avait du mal à le situer politiquement, peut être anar de droite ! C’est vrai qu’il aimait tremper sa queue dans son verre de whisky, il était infernal.

Et comme patron de Hara-Kiri il assurait ?

C’était un vrai chef d’orchestre, avec lui on se marrait bien ! Alors que maintenant les bouclages de Charlie-Hebdo ne sont pas drôles : Val et Cabu ne sont pas des rigolos. Du coup j’y vais plus, j’envois tout par fax. Avec Choron il y avait le whisky, les glaçons, les femmes, alors qu’à Charlie tu as de la chance si tu vois passer une canette de bière ! Avec Choron à l’époque, tous les lundi je savais que j’allais rentrr bourré !!

Certains dessinateurs ont mal vieillis, je pense à Cabu et Wolinski qui ne me font plus rire, et toi ?

Je vais me faire insulter, mais moi non plus je ne les trouve plus aussi drôle qu’avant. Cabu bosse trop et ça se ressent dans son boulot. Wolinski je trouve pas ça marrant du tout et on ne sait pas dans quelle cour il joue, il est une fois dans Charlie et le lendemain dans Paris Match, c’est pas clair...

Quels sont les dessinateurs que tu considères comme tes héritiers ?

Charb évidemment, il me surnomme "Tonton". J’adore aussi Luz, Faujour et Martin, ils ont un humour féroce et un talent certain. Ils me font penser à Reiser à leur âge, ils auraient tout a fait leur place à Charlie-Hebdo.

Parlons maintenant musique, tu aimes uniquement le jazz et tu chies sur le reste, c’est pas un peut extrémiste comme comportement ?

Non, pas vraiment, j’aime aussi le flamenco, la salsa et la musique iranienne, par contre le rap et le rock français c’est de la merde, y’a pas de swing, aucune qualité, les rapeurs ne savent pas chanter, Hallyday c’est une grosse merde, l’autre connard qui se fait appeler Mister Swing...heu ! Ha , oui, Jonasz ! Quand je le vois j’ai envie de le frapper, la chanson française me fait chier ! Même Renaud je l’aimais bien à ses débuts, il est devenu comme les autres, il a perdu son agressivité, ses chansons ne parlent plus que de sa femme ou de sa gamine...

Tu dois très souvent recevoir des menaces de mort ?

Je reçois plus souvent des lettres d’insultes du genre "Sale con, sale juif on va te péter la gueule" des conneries quoi ! Dans Minute ils m’avaient même baptisé "le plus mauvais dessinateur de France", tout à mon honneur...

Quel est ton idéal de bonheur ?

D’être en Corse, faire la fête avec mes potes avec une bonne musique, à boire et une nana avec qui ça fini au plumard. A mon âge je sors moins, mais quand je sors je suis le dernier à vouloir rentrer, je commence à être en forme vers trois heures du matin !!


Moyenne des avis sur cet article :  4.05/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Bobland59 Bobland59 18 octobre 2008 15:54

    Malgré certains débordements, j’aime toujours cet anar si vivant, si mordant . Je lis depuis sa parution son Siné-Hebdo . Je ne m’en lasse pas !!! Longue vie à toi ami Bob ! Continues donc à nous faire rire et surtout donner tes avis pertinents et laisser d’autres exclus s’exprimer dans ton hebdo .


    • Kassandra Kassandra 19 octobre 2008 14:20

      C’est vrai il n’ya plus moyen de pratiquer un humour corrosif dans ce pays, l’ambiance est gâchée par des pourris moralistes Sarkolandais tartuffes, style Phillipe Val (le contestataire de salon), c’est une vraie décadence de l’esprit français. 

      Siné ne fait pas toujours dans la dentelle, mais c’est un droit fondamental de liberté d’expression de pouvoir se foutre de la gueule des juifs, des musulmans, des homos, des curés et du pape, des nains même des handicapés, c’est sain, ça dédramatise, même si on ne le fait pas soi-même, c’est mon cas.

      Longue vie à Bob Siné...


      • Senatus populusque (Courouve) Courouve 20 octobre 2008 15:09

        Siné scie sa branche

        Principe : la liberté d’expression devrait valoir pour tous et pour tous les sujets, sinon ce n’est plus une liberté, mais un simple privilège.

        Or personne ne défend la liberté d’expression pour elle-même, dans ses aspects politique et culturel.
        Tout le monde (ou presque) invoque la liberté d’expression ... pour soi et les idées proches.

        Ainsi Charlie Hebdo réclamant son droit à la caricature, tout en stigmatisant Pascal Sevran (1) avant Siné.

        Siné n’échappe hélas pas à la règle ; dans le N° 6 de Siné Hebdo, paru le 15 octobre 2008, il scie sa branche et déclare ne pas être d’accord avec une "liberté intégrale". Il ajoute : "J’estime qu’on ne devrait pas laisser s’exprimer un certain nombre de fieffés enculés. Si on avait cloué la gueule quand il le fallait à Franco, Hitler, Mussolini, Salazar, Staline, Pol Pot (liste non exhaustive) notre monde actuel pourri aurait, peut-être, une moins sale gueule."

        Propos bien naïfs ... Je ne vois pas qui pourrait incarner ce "on" tutélaire qui manierait la censure pour le bien de l’humanité. "Liste non exhaustive" : en effet, il faudrait y ajouter Marx, Mahomet et Jésus, pour le moins.

        Depuis les Grecs, c’est de la discussion, de la confrontation, que jaillissent les lumières.

        (1) Pascal Sevran a fait l’objet d’un procès médiatique à cause d’une phrase citée entre guillemets par Lionel Paoli (de Nice Matin), mais phrase qui ne figurait pas dans son livre. De même, on (BHL, je crois) a reproché à Renaud Camus un "trop de juifs" introuvable dans son Journal. Les censeurs sont de bien mauvais lecteurs, l’indignation remplaçant chez eux l’honnêteté. Dans l’affaire Dieudonné, il faut noter qu’elle avait démarré par un sketch qui avait fait rire Djamel Debbouze et le public de M6 ; c’est ensuite que Fogiel a joué les vierges effarouchées, Fogiel qui déclara à cette époque qu’il appartenait à la communauté juive et qu’il avait sa famille en Israël.

        Bref, l’histoire des pseudo-défenseurs de la liberté d’expression se répète de façon amère.


        • Hermes Hermes 21 octobre 2008 08:13

          Ah la liberté d’expression !

          Oui de la discussion honnête entre personnes intègres peut naître une certaine lumière.

          Mais de la discussion publique menée par des journalistes serviles devant des médias à la recherche d’audimat ne nait que la manipulation au profit d’arrivistes voire de psychopathes.

          Il n’y a effectivement aucune raison de prendre en compte les discours tissés de mensonges d’individus dont la seule quête est le pouvoir, la réussite personnelle en comptétition forcenée, l’argent et l’asservissement des autres.
          La liberté d’expression serait une belle chose si permettait aux enfants de déjouer toutes les manipulations mentales et si on ne leur apprenait pas dès leur plus jeune âge à accepter des moules de pensée. ce serait une belle chose aussi si on donnait des tribunes de grande écoute aux débusqueurs de fausses pensée et non aux idéologues à la mode ...

          Siné n’est pas intellectualiste mais le fond est sain : en l’absence de garde fous il faut des anti-fous débridés, et il en est...


Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires