• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Splendid(e) « Grand Ecart » pour Thierry Lhermitte

Splendid(e) « Grand Ecart » pour Thierry Lhermitte

De « Match », titre anglais original à « Grand écart », titre francisé, s’est effectué un recentrage sémantique sur le thème de la danse, en l’occurrence véritable passion vitale de Jobi (Thierry Lhermitte) ce chorégraphe américain acceptant d’être interviewé à son domicile New-Yorkais par Lisa (Valérie Karsenti), thésarde assistée par Mike (François Feroleto), son mari.

De la note d’intention de l’auteur à celle du metteur en scène, l’esprit de famille apparaît comme le fil conducteur devant mener ce trio à la complémentarité existentielle.

Oui, mais de quelle famille est-il, ici, question ? Celle de la filiation biologique imposée par les liens du sang ou celle de la transmission et du partage culturels librement choisis ?

Dans ce loft aux couleurs sixties évoquant le temps des amours libres et toutes les expérimentations stupéfiantes, son locataire excentrique va faire salon en recevant un jeune couple d’apparence banale prêt à enregistrer la parole du maître expérimenté.

Oui, mais dans quel but ? Pour mener à bien une recherche universitaire spécialisée ou au contraire pour mener une enquête privée destinée à éclaircir un passé relationnel tumultueux ayant, encore présentement, de douloureuses conséquences psychologiques et affectives ?

Les quiproquos, les actes manqués, les lapsus qui émailleront ces discussions bien arrosées n’auront guère pour vertu de différencier les malentendus et autres susceptibilités respectives de la volonté effective d’afficher, de part et d’autre, une convivialité de bon aloi.

Mais néanmoins, puisque l’exaspération et l’invective sont, inévitablement, programmées dans le processus verbal engagé, voici venu le temps du clash qui pourrait mettre un terme final à toutes ces civilités.

Oui, mais pour quel bénéfice principal ou secondaire ? En effet, les trois protagonistes se retrouvant en position de danseurs sur le fil du funambule vont prendre conscience que l’extériorisation brutale des affects, même légitimes, se doit de composer avec le principe de réalité.

Et ce n’est d’ailleurs même pas un test salivaire impromptu qui pourrait avoir raison finale et objective, des liens de parenté, que ceux-ci aient été forgés par l’intuition ou par le fantasme ?

C’est pourquoi l’interprétation fantasque, de la première à la dernière seconde du spectacle, de ces trois rôles de composition, va, effectivement, se révéler le meilleur garant d’un accès à la vérité des sentiments qualifiés de familiaux.

Sur le même ton affable qu’on lui connaissait déjà dans « Le père noël est une ordure »,Thierry Lhermitte, à la fois distingué et loufoque, semble, pour le coup, s’inscrire dans une filiation toute personnelle avec Jean-Pierre Marielle, comme si ces deux comédiens pouvaient se tenir, main dans la main, sur l’Olympe de la bienséance extravagante.

photo © Dunnara Meas 

GRAND ECART - ***. Theothea.com - de Stephen Belber - mise en scène : Benoît Lavigne - avec Thierry Lhermitte, Valérie Karsenti & François Feroleto - Théâtre de la Madeleine


Moyenne des avis sur cet article :  3.5/5   (8 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • L'enfoiré L’enfoiré 20 octobre 2010 12:46

    @L’auteur,
     J’ai vu des extraits dernièrement à l’émission de Drucker.
     Les jeux de tricot étaient très amusants.
     Le sujet me parait intéressant dans l’analyse de caractères.
     Avez-vous vu la pièce ?
     J’attendrai qu’elle passe par chez nous.
     smiley


    • Yvance77 20 octobre 2010 13:41

      Belle pourriture que ce type in fine. Il vient d’investir dans une société, de flicage du net, acréditée Hadopi.

      Il n’aura que mon mépris et tout ce que je pourrais télécharger en parfait pirate, je le ferais.

      A peluche


      • kandyde 20 octobre 2010 14:57

        Pourriez-vous apporter plus d’informations sur cet investssement et sur cette société agréée Hadopi  ?



      • Yvance77 20 octobre 2010 23:44

        kandyde,

        Oui bien entendu par exemple ce lien (entre beaucoup d’autres) :

        http://eco.rue89.com/2010/01/06/hadopi-thierry-lhermitte-et-sa-societe-a-lassaut-des-pirates-132532

        Bye


      • L'enfoiré L’enfoiré 20 octobre 2010 14:30

        Dernièrement, j’ai vu dans notre théâtre des Galeries "Un beau salaud’ de Pierre Chesnot
        Je sais que cela avait été présenté en France depuis quelques temps avec Bernard Tapi.
        Ce ne l’était pas par ici.
        Je me suis marré du début à la fin.
         smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires