• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Suzanne », un film

« Suzanne », un film

images

Dernièrement je suis allé voir "Suzanne", le film de Katell Quillévéré avec Sara Forestier, François Damiens et Adèle Haenel.

Je suis sorti de ce film avec un sentiment mitigé, bien loin de la quasi unanimité des critiques qui se sont bousculés pour nous vanter ses multiples qualités. 

Tout d’abord j’ai noté une extrême pauvreté dans les dialogues. On va me rétorquer que c’est voulu, que nous sommes dans une famille qui se parle peu,d’accord. Mais idem avec les autres personnages du film, au point que l’on finit par se demander si la réalisatrice sait aligner 3 mots de suite dans une phrase.

On aurait aimé voir 2 ou 3 seconds rôles posséder un ton différent, être plus truculent, expressif, drôle . De tout cela rien, on reste du début à la fin sur le même rythme, la même ambiance.

Et puis on est en trop dans l’ellipse. On en arrive à avoir le sentiment que l’on demande en permanence au spectateur d’imaginer, que c’est lui qui doit faire le travail de la réalisatrice, qu’elle a de bonnes idées mais qu’elle ne sait pas comment faire pour les approfondir.

Il faut dire que de voir cette petite famille évoluer sur une vingtaine d’années n’aide pas à avoir quelque chose de construit. On passe trop vite d’un moment à un autre.

téléchargement (3)

Suzanne pénètre dans le tunnel……avant de voir la lumière…au loin.

A contrario, on est ému par ce film, on ne peut rester insensible à Sara Forestier, à ce père maladroit et touchant qui fait comme il peut pour "bien" élever ses deux filles.

Et puis il y a la sœur de Suzanne, Maria, magnifiquement incarnée par Adèle Haenel ( je mise un billet pour un César du second rôle) , le personnage plus important du film à mes yeux.

Tout est articulé autour de Maria . Au fur et à mesure que le film avance on se dit qu’elle est le maillon essentiel de cette famille, qu’elle est le lien entre le père et Suzanne, qu’elle est aussi celle qui empêche cette dernière de couler totalement, et puis finalement c’est elle aussi qui nous fera couler le plus de larmes. On devine enfin que c’est elle, par une manière particulière, qui fera prendre conscience à Suzanne qu’elle doit revenir vers les siens.

Suzanne et Maria

Vous le comprenez, loin des critiques dithyrambiques faites autour de ce film et de la performance de Sara Forestier, j’ai du mal à me faire un avis tranché. Car même si ce film ne vaut surement pas toutes les louanges entendues ici ou là, ce n’est pas non plus un mauvais film.On est ému à de nombreux moments par la vie de cette famille, et puis le trio principal d’acteurs est bon, avec vous l’aurez compris en ce qui me concerne, une mention particulière pour Adèle Haenel.

Alors que faire ?
Allez voir le film pour vous faire votre propre opinion.

P.S
Si ce film est autant apprécié par la critique, c’est peut-être aussi que face aux stupidités que l’on nous sert à longueur d’année, il peut passer pour un chef d’oeuvre. J’en veux pour preuve la bande-annonce du film avec Alandra Lamy et Melanie Doutey, "Jamais le premier soir", qui nous a été présenté avant "Suzanne". En deux minutes, nous avons vu sur l’écran un concentré de toutes les plus grosses ficelles que l’on nous sert depuis pas mal d’années déjà, et qui sont de plus en plus indigestes.

 


Moyenne des avis sur cet article :  3.4/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 2 janvier 2014 12:29

    Bonjour, Fatizo.

    Je vais aller voir ce film pour me faire ma propre opinion, mais aussi parce que, contrairement à la vox populi, je continue de trouver le cinéma français créatif et intéressant, même s’il ne produit pas actuellement de chefs d’œuvres.

    A cet égard, tu parles de « stupidités que l’on nous sert à longueur d’année ». Je ne partage pas cet avis : Alceste à bicyclette (Philippe Le Guay), Au bout du conte (Agnès Jaoui), Pour une femme (Diane Kurys), Une place sur la terre (Fabienne Godet), 9 mois ferme (Albert Dupontel), La Vénus à la fourrure (Roman Polanski), voilà d’excellents films que j’ai vus en 2013 avec beaucoup de plaisir.

    Et même si je les ai moins appréciés, Paulette (Jerôme Enrico), Les gamins (Anthony Marciano), Vingt ans d’écart (David Moreau), Jeune et jolie (François Ozon), Les garçons et Guillaume à table ! (Guillaume Galienne), Le casse-tête chinois (Cédric Klapisch) et  Henri (Yolande Moreau) sont également de bons films, dans des genres différents.

    Meilleurs vœux pour la nouvelle année !


    • fatizo fatizo 2 janvier 2014 18:14

      Bonsoir Fergus,

      On ne sera jamais d’accord sur ce sujet, je fais parti de ceux qui pensent que le cinéma a donné ce qu’il avait de mieux jusque dans les années 70, après il a déclin lentement mais surement .
      Est-ce que c’est un manque de créativité, de savoir faire..., je ne sais pas .
      J’aurais tout de même tendance à penser que les cinéastes ne sont plus ce qu’ils étaient. Il suffit de voir les remakes de tous les grands films du passé pour s’en persuader. Beaucoup sont loin, voir très loin , de valoir l’original .
      Meilleur vœux également Fergus ....avec beaucoup de bons films si possible .

    • caramico 2 janvier 2014 14:28

      Un peu long à démarrer, mais de vraies émotions qui vous submergent, très beau film avec comme l’auteur une petite préférence pour le jeu d’adèle Haenel tout en retenue, elle m’a beaucoup touché dans le rôle de Maria.

      Je n’avais avant de voir ce film écouté aucune critique, et c’est tant mieux, quand on voit l’influence de celles-ci dans le jugement de l’auteur de l’article qui paraît un peu déçu à cause d’elles.

      • fatizo fatizo 2 janvier 2014 18:19

        Contrairement à vous , le début du film ne m’a pas dérangé. Il situe bien les personnages, le rôle du père qui se sacrifie pour ses filles (il ne répond pas au téléphone lorsqu’une femme l’appelle) . On découvre également le niveau social de ces gens . Tout cela est fort intéressant.

        Après, comme vous le dites, on devrait regarder un film vierge de toutes critiques. 
        J’ai oublié dans l’article, si j’ai bien aimé le trio d’acteurs qui interprètent cette famille, j’ai beaucoup moins aimé la prestation de celui qui incarne le jeune voyou .

      • Claire29 Claire29 2 janvier 2014 21:06

        J’ai vu le film et je suis d’accord avec ce que vous en dites !

        « Car même si ce film ne vaut surement pas toutes les louanges
         entendues ici ou là ... »
        C’est quand même un bon film avec des acteurs attachants ce qui nous change 
        de tous ces films français prétentieux que je ne vais plus voir !

        • Fergus Fergus 2 janvier 2014 22:17

          Bonsoir, Claire.

          Ne m’en veuillez pas, mais comment peut-on qualifier de « prétentieux » (ou de n’importe quoi) des films que l’on ne va pas voir ? Cela me rappelle un commentaire récent d’un agoravoxien qui affirmait que le cinéma français était mauvais au point qu’il ne mettait plus les pieds dans les salles depuis 20 ans. Paradoxal, non ?


        • Claire29 Claire29 3 janvier 2014 09:43
          Je n’ai pas envie de voir des films dont le sujet est presque toujours des problèmes de couples de 30 ou 40 ans qui se trompent,se séparent,s’aiment,se détestent,les bandes annonces me suffisent largement !
          Je préfère voir un film de SF,un bon polar avec du suspense,un thriller,un film qui dénonce tout ce qui ne va pas sur la planète ou dans un pays avec de vrais héros qui risquent leur vie pour faire triompher la vérité,c’est un peu ce que nous apportaient les bons westerns,avec une belle musique en plus,c’était quand même autre chose que ces comédies à la française qui ne font même pas rire !

          • Fergus Fergus 3 janvier 2014 12:01

            Bonjour, Claire.

            Le genre de film que vous évoquez (problèmes de couple...) est très loin d’être représentatif du cinéma français des derniers mois. En fait, ce que vous aimez est surtout le cinéma spectacle, ce qui est votre droit, mais même en SF ou dans les thrillers, on peut parfois parler de « prétention ». Et personnellement, je déteste les films ultra-violents ou bourrés d’effets spéciaux, ce qui montre qu’il faut du cinéma pour tous.


          • Claire29 Claire29 3 janvier 2014 12:46

            Bonjour Fergus,

            Une exception française cependant :
            J’aimais beaucoup les films de Rohmer où les problèmes dans les couples de 30/40 ans et leurs amours n’empêchaient pas une réflexion philosophique et spirituelle,j’ai vu plusieurs fois « Conte d’hiver » !
            Autres exceptions dans un autre genre :
            « Le dîner de con » avec Villeret, « Le père Noël est une ordure » vraiment très drôles,j’ai beaucoup ri alors que « Les visiteurs » et « Bienvenue chez les chtis » qui ont pourtant très bien marché m’ont tout juste fait sourire !
            En cherchant bien,j’en trouverais sûrement d’autres que j’ai aimés mais très peu depuis 20 ans au moins !

          • fatizo fatizo 3 janvier 2014 18:48

            @Claire

            D’accord avec vous, ces familles recomposées, ces couple de bobos trentenaires, on n’en peut plus .
            Vous parlez de Rohmer, que j’apprécie peu, mais on pourrait surtout inclure Claude Sautet. C’était tout de même un autre niveau que ce que l(on voit aujourd’hui.
            D’accord avec vous sur les comédies, les deux premières que vous citez sont très drôles. J’ai détesté « Les visiteurs », et ai trouvé "les ch’tis digne d’un téléfilm sur France 3 le samedi soir.
            Pour Fergus, je déteste aussi ce cinéma américain rempli d’hémoglobine, les effets spéciaux en veux-tu en voilà .
            je n’arrive pas à retrouver au cinéma les émotions du cinéma noir américain des années 50, les westerns dont parle Claire, le cinéma de Capra, Lubitsch, Curtiz , Fritz Lang, Hitchcock bien sur .
            Et c’est la même chose avec le cinéma français . On ne va tout de même pas me dire qu’il y a aujourd’hui des cinéastes du niveau de Carné, Renoir, Clouzot, Clément....

          • Claire29 Claire29 3 janvier 2014 21:13

            @fatizo,

            bien sûr Hitchcock,j’ai pensé aussi à un autre film que j’ai beaucoup aimé :

             Victor Victoria de Blake Edwards et d’autres comédies musicales américaines brillantes,c’était un vrai bonheur ces films !

          • Fergus Fergus 7 janvier 2014 23:00

            Bonsoir, Fatizo.

            C’est fait, j’ai vu Suzanne ce soir à Dinard. Un bon film qui ne mérite effectivement pas tous les éloges dont il a bénéficié. J’ai trouvé les acteurs excellents. Quant aux dialogues, je les ai trouvés justes. Une faute dans le film : Suzanne craque lorsqu’elle entend son fils appeler « maman » la mère d’accueil chez qui il a été placé par l’ASE ; or cela n’est en principe pas possible, les parents d’accueil se faisant appeler par leur prénom pour ne pas créer ce type de difficulté (je connais bien le sujet, l’une de mes sœurs et mon beau-frère étant famille d’accueil depuis plus de 15 ans).

            Cordialement.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires