• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Synopsis & Squash » au Théâtre du Petit Montparnasse

« Synopsis & Squash » au Théâtre du Petit Montparnasse

Tels deux partenaires de tennis attentifs à se déstabiliser au mieux de leur complicité aguerrie, Ryan et Greg pourraient être les clones de Brian et Alan.

C’est pourquoi en adaptant de l’anglais ces deux pièces d’Andrew Payne, Synopsis et Squash, Robert Plagnol, associé d’abord à Vanessa Chouraqui pour la réécriture, va trouver ensuite dans l’interprétation respective de leur personnage dominant un exutoire sur mesure dont il confiera la réplique du dominé à Benjamin Boyer.

En super arbitre de terre battue, Patrice Kerbrat va manager les deux coéquipiers dans une empathie instinctive où la confiance réciproque devrait servir de viatique à un double test en aveugle de l’amitié et de l’amour.

Car face à ces deux associés de travail ou de loisir, ce sont les personnages de l’ombre, autrement dit les commanditaires, épouses légitimes ou maîtresses, qui vont animer les ficelles de ce duo de marionnettes à leur insu puisque maintenues en permanence sous influence vitale.

En effet, d’abord rédacteurs de séries télévisées médiocres payés à la commande avec l’ambition chevillée d’écrire pour un long métrage de cinéma qui leur permettrait d’accéder enfin à la notoriété professionnelle, les deux compères de scène vont, en deuxième partie, voire en guise de revanche, se transformer en financiers réunis chaque semaine par affinité jusqu’à se trouver confrontés ensemble à l’opportunité de découcher en toute impunité si toutefois la confiance devait régner...

Aussi entre pacte de franchise et contrat écorné, entre fidélité et traîtrise de fait, entre la règle morale et ses exceptions, flirtant allègrement sur la dialectique implicite de domination/soumission qui pourrait sans prévenir se retourner contre elle-même, les deux comédiens Robert Plagnol et Benjamin Boyer vont-ils se livrer à un fascinant numéro de composition digne de l’actor’s studio et exemplaire de toute nomination aux Molières 2007.

La salle du Petit Montparnasse sera conquise d’entrée de jeu sans se départir jusqu’au salut final de cette jubilatoire première impression constamment renouvelée dans l’hilarité.

Photo © Jean-Paul Lozouet

- SYNOPSIS & SQUASH - **** Theothea.com - de Andrew Payne - avec Robert Plagnol & Benjamin Boyer - mise en scène : Patrice Kerbrat - Petit Montparnasse -


Moyenne des avis sur cet article :  3/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

7 réactions à cet article    


  • chantecler (---.---.4.246) 16 octobre 2006 18:51

    @ Theothea:j’espère que tu ne m’en voudras pas trop si j’utilise ton site,mais il n’est pas encore saturé et surtout il parle de théatre.Et justement,dans la vie,dans la société , chacun joue un role:le politique,l’auteur,le commentateur,le consommateur,l’idéologue,etc,etc.Hier,j’avais un mauvais goût dans le bouche aprés avoir passé beaucoup de temps sur Avox en jouant au ping pong avec les éternels phénomènes des sites à sensation,là ou l’on peut jouer son numéro.Ce matin,j’ai laissé un mot sur Avox:peu importe ce que j’ai écrit, parcequece soir et grace à la journée que j’ai passée,je pense différemment:ce site est prodigieux,révolutionnaire:je ne déconne pas:aprés avoir ingurgité la prose des professionnels de l’information pendant des années,voila qu’on peut enfin prendre la parole,interagir...Révolutionnaire et déstabilisant:car il faut apprendre à maitriser ce machin:c’est comme si on te proposait d’essayer un véhicule ionique,en te disant :« regarde c’est facile,il y a un guidon de bicyclette ».La difficulté,c’est de controler l’engin:il est possible de jouer au ping pong avec les intervenants ad vitam,mais tu te rends compte que c’est vain,le mythe de Sisyphe : personne ne changera d’avis :ça tourne en rond.Pour cela,il faudrait être capable d’accepter la rencontre,la discussion,être dans le déséquilibre qui permet le mouvement.Par contre,si tu prends du recul,si tu balaies les sites,si tu vas là où il y a peu de monde,ou encore,aprés une certaine habitude tu recherches des auteurs ou des commentateurs que tu as repérés et appréciés pour leur connaissance,leur originalité,leur humour,alors là, ça devient passionnant.La phase initiale est laborieuse:rester scotché à l’écran,lire tous les commentaires,répondre à certains,ceux avec qui tu es en désaccord,vouloir convaincre et insulter si tu les trouves ignoble ,etc ,vouloir le dernier mot,c’est le piège.Il me semble que si l’on a compris cela, aprés, c’est une grande liberté,une grande jouissance. Merci donc Avox et continuez !

    PS : pour les RG:la bombe humaine était une chanson particulièrement réussie du groupe téléphone,il y a 20 ans environ.


    • La Taverne des Poètes 16 octobre 2006 19:46

      Je partage votre avis sur le rôle utile d’agoravox. Je déplore quand même la « peopolisation » du site (Sarko et Sego toujours avec photos et toujours en haut de la page)

      C’est difficile d’adopter la bonne approche et d’y trouver sa place (j’espère que vous trouverez la vôtre) mais les échanges sont riches (bien que « trollés », ou brouillés par l’apparition désordonnée des réponses). Quelques fortes personnalités s’y heurtent parfois. C’est intéressant à observer...


    • La Taverne des Poètes 16 octobre 2006 19:46

      Et c’est un spectacle permanent !


    • Theothea.com Theothea.com 17 octobre 2006 01:53

      Si je vous ai bien lu « Chantecler », vous revendiquez le squat d’articles fédérateurs mais peu exposés sur Agoravox de manière à vous exprimer et à dialoguer à l’écart du tumulte. J’ignore si cette stratégie est recommandable et efficace mais ce dont je suis sûr, c’est que vous possédez en ce domaine, le thème et l’argumentaire pour un article « brillant » qui pourrait avoir à son tour de très nombreux commentaires !... Donc à bon entendeur.... Merci en tout cas d’avoir rappelé que le privilège du Théâtre résidait dans le transfert, tous les transferts !... contact@theothea.com


    • chantecler (---.---.4.246) 17 octobre 2006 01:58

      @ Theothea:merci mais si tu le souhaites,je te refile l’article avec les droits d’auteur !Je ne suis pas doué pour le bisness !


    • Sam (---.---.187.20) 16 octobre 2006 21:22

      Ca as l’air pas mal, mais j’aurais aimé trouver quelques critiques. Ton article, bien tourné, paraît un peu trop laudateur. Quand on aime on écorne pas, mais quelques petits bémols n’auraient pas nuit à la l’envolée, me sembleeeuuu-t-il. smiley


      • Theothea.com Theothea.com 17 octobre 2006 02:03

        Sur EN COULISSE Theothea.com, nous avons en effet décerné **** pour « SYNOPSIS & SQUASH ». Aucune réserve donc et encore moins de bémols pour cette pièce de Andrew Payne avec deux comédiens en plein apothéose : Robert Plagnol et Benjamin Boyer. Molières 2007 en perspective !....

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires