• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Tabarly, le film

Tabarly, le film

Un homme d’une grande solidité et d’une extrême sensibilité tout à la fois, tel était le marin Tabarly. Une présence forte et peu de mots. Pierre Marcel est le skipper de "Pen Duick" et il a réalisé un superbe documentaire consacré au navigateur breton qu’il n’a pourtant pas connu. En 2001, ce jeune Malouin retape le "Pen Duick". Éric Tabarly lui-même passait quelque 500 heures par an à l’entretenir. Une fois fini, il en devient le skipper.

Pierre Marcel n’a pas eu la chance de connaître le navigateur breton, mais il le connaît bien au travers de ses lectures et de sa famille qu’il côtoie. Et aussi en naviguant sur tous les Pen Duick encore en activité.

Imprégné du personnage, il a décidé de lui consacrer un film documentaire. Produit par Jacques Perrin, le film retrace à partir de documents étonnants, émouvants, drôles et parfois inédits, la vie d’un homme authentique qui a navigué sur des bateaux à son image. Sur toutes les mers du monde.

Capitaine Tabarly :

Éric Tabarly s’était engagé en 1952 dans la marine nationale comme pilote dans l’aéronavale. Basé au Maroc, où il effectuera un millier d’heures de vol, en particulier lors de la guerre d’Indochine, il sera promu au grade de capitaine de corvette.

Coureur des mers :

Dès lors, il est détaché à temps plein par la marine nationale pour "courir les mers". En 1964, il réalise l’exploit d’enlever une course transatlantique en solitaire (Ostar) sur un voilier de sa fabrication : le Pen Duick II Ketch. Le général de Gaulle le fait chevalier de la Légion d’honneur. Tabarly renouvelle son exploit en 1976, à bord du Pen Duick VI, pourtant conçu pour être manœuvré par une quinzaine d’équipiers !

Tabarly a disparu en mer d’Irlande dans la nuit du 12 au 13 juin 1998 lors d’une manœuvre en équipage à bord de Pen Duick. Il a marqué non seulement une génération de marins comme Alain Colas, Olivier de Kersauson, Gérard Petipas, mais aussi l’histoire de l’architecture maritime avec la construction et la mise au point de voiliers de compétitions exploitant les dernières évolutions techniques.

Sortie officielle du film Tabarly le 11 juin 2008.

Site officiel et bande annonce du film

Synopsis du film :

"On souhaite s’approcher de ceux que l’on admire, pour les écouter, les connaître. Mais ces hommes-là ne racontent pas leur histoire, ils la vivent. Rencontrer Éric est déconcertant. Un homme de discrétion et d’humilité. Une présence, imposante. Des mots simples et un humour pudique. Je regrette de ne pas l’avoir mieux connu. Mais si je l’avais connu davantage, en aurais-je su beaucoup plus ? Parrainé par l’Association Éric Tabarly, le film de Pierre Marcel évoque le parcours hors norme du marin et son extrême sensibilité. S’appuyant sur une documentation unique d’archives radiophoniques et audiovisuelles, françaises et étrangères, professionnelles et amateurs, inédites pour la plupart, le documentaire nous fait revivre les courses au large, les arrivées discrètes ou triomphales, en solitaire ou en équipage, au long des trente-cinq années de suprématie des ’Pen Duick’ sur toutes les mers du monde. Tabarly : la symbiose parfaite entre un homme, un bateau et la mer. Si Tabarly ne voulait pas être un homme à messages, il demeure pour toujours exemplaire". (Jacques Perrin, producteur).

Musique du film : Yan Thiersen : ce compositeur et interprète breton, né à Brest, est déjà connu notamment pour avoir fait en 2003 la bande musicale du film allemand Goodbye, Lenin ! Voir sur Wikipédia.

Le film Tabarly sera projeté en avant-première, le samedi 17 mai, à la Cité de la voile Éric-Tabarly de Lorient. Il sortira sur les écrans le 11 juin.

 


Moyenne des avis sur cet article :  4.37/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

17 réactions à cet article    


  • La Taverne des Poètes 16 mai 2008 12:19

    Petit correctif : Yann Tiersen n’a pas de "h" dans son nom. Il a composé aussi la musique d’Amélie Poulain que l’on peut écouter sur le site deezer.fr

     

     

     

     


    • vivelecentre 16 mai 2008 12:35

      merci la Taverne (pour une foi ! )

      j’ai voté positif et constructif a votre article, je n’ai pas vu les ch’ti et j’en survivrai, mais là j’irais voir le film dès sa sortie

      Le sujet plus la signature de Jacques Perrin..

      Je n’aime pas l’idolâtrie et les idoles, mais avec Tabarly on s’en approche

      Chapeau bas mr Eric Tabarly, et même là haut je suis sur que vous êtes étonné de la ferveur et de l’intérêt que vous suscitez et que vous susciterez encore, tant mieux , l’humilité et la vraie modestie, ce sont parmi vos grandes qualités.

      La bande annonce est déjà superbe, belle et sobre

      Magnifique

      encore merci pour l’info !


      • La Taverne des Poètes 16 mai 2008 12:52

        Et oui ! Une belle gueule de héros de légende et des images magnifiées par la musique de Tiersen. Que dire de plus ? Sinon qu’aucun acteur n’aurait pu l’incarner, prendre sa place dans le film. Pas même Depardieu ! Donc voilà c’est le vrai Tabarly aux prises avec un autre géant, l’océan, qui crève l’écran et qui touche en même temps le coeur des hommes...

         


      • La Taverne des Poètes 16 mai 2008 12:58

        Avec Tabarly, le "tout devient possible" avait du sens...Tant qu’il naîtra des hommes de cette trempe, tout espoir ne sera pas perdu. C’est aussi un homme qui incite à parler plus sobrement, avec peu de mots.

         


      • Redj Redj 16 mai 2008 13:03

        Merci LaTaverne,

        J’ai eu la chance de rencontrer Tabarly il y a longtemps, et ce fut un grand honneur pour moi (moins pour lui mais bon).

        C’était un grand homme, un de ces bretons qui parlait peu mais qui se contentait de vivre pleinement sa vie et sa passion. Un modèle à prendre.

        Redj (breton depuis toujours et pour toujours)


        • sery 16 mai 2008 16:26

          De face on dirait TABARLY, mais de profil elle rappelle son bateau...

          Mesdames , mesdemoiselles, un nez ca se refait, mais la classe c’est la classe


          • sery 16 mai 2008 19:56

            Non mais ans blagues Mmes, Mlles quand vous me faites penser a TABARLY je peux vous dire que cela roule...

             


          • maxim maxim 16 mai 2008 17:55

            la légende de Tabarly ,c’est en plus de l’homme d’exception ,mourir de sa passion ,la mer ,cet élément qui ne pardonne pas l’erreur ,et qui prend la vie un jour ou l’autre à celui qui la défie une fois de trop !

            Tabarly a rejoint Alain Colas et Alain Gerbault et leurs illustres prédécesseurs au paradis des grands navigateurs .


            • snoopy86 16 mai 2008 18:26

              Bonsoir Paulo...

              Merci d’avoir évoqué la mémoire de ce grand marin qui a beaucoup fait pour l’incroyable essor de la voile en France et formé beaucoup d’autres grands voileux. J’attends ce film avec impatience, d’autant que la présence de Perrin aux commandes est un gage de qualité.

              Si le personnage de Tabarly est respecté, l’acteur qui l’incarnera ne devrait pas avoir trop de mal à apprendre ses dialogues...

               

               


              • La Taverne des Poètes 16 mai 2008 18:40

                Salut Snoopy. Il n’y a pas de comédien. C’est un film documentaire. Mais comme je le dis plus haut aucun acteur n’aurait pu tenir le rôle.


              • snoopy86 16 mai 2008 18:47

                J’avais compris que ce serait un ( une ?) docu-fiction...

                C’est mieux ainsi

                J’ai quelques amis dans le monde de la voile, dont certains ont navigué avec lui. Tous ont pour lui admiration et respect, le décrivant à la fois comme un immense marin, Hercule taciturne dur avec lui-même comme avec ses équipages...


              • TSS 16 mai 2008 18:34

                je l’ai rencontré en 65 pour la dedicace de son livre, sa poignée de main etait un veritable etau !je suis devenu un fan !

                je l’ai vu de nouveau sur "pen duick I" descendre la seine entre Rouen et le Havre à la faveur de l’armada,le seul à la voile avec les manoeuvres au sifflet ,dans la tradition.

                depuis j’ai reporté mon admiration sur Francis Joyon,même talent,même modestie

                 


                • Renaud Delaporte Renaud Delaporte 17 mai 2008 14:12

                  Je l’ai rencontré à la capitainerie du port lors de l’Armada. J’attendais derrière lui. Je me souviens qu’il se faisait attribuer sa place à quai pour la manifestation. J’avais à régler de petits problèmes administratifs. Je m’occupais d’un bateau amarré bassin Saint Gervais qui n’avait rien à voir avec l’Armada. Pen Duick était en attente à trois bateaux de là. Il discutait avec une grande simplicité et, petit marin d’opérette, je m’étais tenu à l’écart. Je me souviendrai toujours du "bonjour" et du sourire qu’il m’a adressé en partant. Nous étions des types qui faisions du bateau. Aucun jugement de valeur. La profonde humanité d’un grand bonhomme !

                   


                • Yohan Yohan 16 mai 2008 19:36

                  De passage à Vannes le WE dernier, j’ai pu voir quelques très belles photos de Tabarly près du port (dans le cadre du festival de photographie de la mer). 

                  L’essentiel étant dit ou presque, je vais me contenter de témoigner de ce que j’ai pu observer devant l’expo : l’homme plait encore et toujours aux femmes apparemment

                   


                  • vivelecentre 16 mai 2008 23:03

                    sur les murs de la nouvelle capitainerie !

                    a ne pas louper, plus que 10 jours pour voir ces photos partout dans la ville


                  • rocla (haddock) rocla (haddock) 16 mai 2008 20:48

                    Joli article La Taverne ,

                     

                    Tabarly , un exemple à suivre ...


                    • Radix Radix 17 mai 2008 09:32

                      Bonjour

                      L’été dernier, alors que je naviguai en Bretagne sud, j’ai pu voir Pen Duick à Groix et à la vision de cet élégant plan Fife j’ai revu Tabarly, tant les deux sont indissociables !

                      Radix

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires