• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Télévision : la main, cet organe sexuel ?

Télévision : la main, cet organe sexuel ?

Vendredi 23 novembre, une soirée sur Arte à voir seul ou à plusieurs : « Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur la masturbation et le clitoris sans jamais oser le demander ». Le programme l’annonce : "Comment se palucher, s’astiquer la colonne, se polir le chinois, peigner la girafe sans en avoir honte"...

La chronique de Venuzia pour Relatio : Elle me fait rire, Clio, avec son Larousse de la sexualité... La maison qui « sème à tous vents » a mis le temps pour découvrir la sexualité ! Jacqueline Feldman a publié une étude : Le Petit Larousse, né en 1906, a dû attendre l’âge de soixante-dix ans (son édition de 1976) pour connaître la masturbation » (La sexualité du Petit Larousse-1981). Or moi, c’est de masturbation qu’il me faut vous parler.

94cc5cdb02afc338842fcb60d8f5ebd7.jpg

Sérieusement. Comme Arte sait tout faire. Car demain, vendredi, attention à l’audimat : la chaîne culturelle européenne nous offre un Thema qui peut faire bander ou mouiller dans les chaumières. La masturbation (« la seule drogue qu’on a toujours sur soi », disait Woody Allen) est de la partie, en effet. A regarder, seul ou à plusieurs. « Hé ! Ne te moque pas de la masturbation ! C’est faire l’amour avec quelqu’un qu’on aime... », redirait le même Allen...

ccedfd11b0cd771e0c644f2657bf765e.jpg

Que voulez-vous, selon la formule agile de Léo Campion « tant qu’on ne peut pas compter sur autrui, il faut compter sur ses doigts »... Tant pis, pour ceux qui pensent que la masturbation est « la sexualité du désespoir » ou ceux qui partagent les regrets de Pierre Perret : « Dans le plaisir à deux on peut échanger ses pensées. Dans la masturbation, on sait jamais à qui causer »... Arte nous donne ; en tout cas, l’occasion de (re)prendre conscience que la main est un organe sexuel...

Comme, selon Jean Yanne, « L’avantage de la masturbation, c’est qu’en principe ça évite les préliminaires », entrons dans le vif du sujet. Copié-collé sur les programmes d’Arte (je ne vais pas réécrire ce qui est clair et pudique).

e650e9b9dd37f737e51287d569bd7881.jpg

L’appel (à téléspectateurs) : « De tout temps, l’homme s’est branlé (la femme aussi). De Diogène à Catherine Millet, en passant par Rousseau, Freud et Dali, un parcours illustré de la masturbation à travers les âges. Ludique, instructif et jouissif. »

Le prétexte de l’émission : « Deux blogueurs, un garçon et une fille, dialoguent sur le thème de la masturbation, avec, au coin des lèvres, une pointe d’excitation (pour elle) et de culpabilité (pour lui). Se prenant au jeu, ils se disent tout (ou presque) par écran interposé, incrustent extraits de films et de spectacles, échangent récits, expériences, lectures, dessins, fantasmes et citations diverses.

33a809226814b8bb692cde908a6525a0.jpg

Par jeu et par curiosité, ils vont interroger des "spécialistes" de la question : le psychiatre Philippe Brenot, dans son livre Éloge de la masturbation, raconte la découverte des spermatozoïdes et revient sur la condamnation du vice onaniste ; Catherine Millet, auteur incontournable de La Vie sexuelle de Catherine M., déchiffre une toile de Dali au titre édifiant et trompeur, Le Grand Masturbateur ; la photographe Ariane Lopez-Huici a réalisé Solo, une élégante série de photos sur un homme qui se masturbe ; la philosophe Beatriz Preciado parle de la théorie du corps chez ce bon vieux Dr Tissot ; l’écrivain Philippe Sollers lit des lettres de James Joyce à sa compagne, lettres sans équivoque...

Chacun répond de bonne grâce aux questions les plus directes et illustre un chapitre de la petite histoire de la branlette, dont les titres s’égrènent avec autant de sérieux que d’humour : Histoire d’un tabou, Machines à coudre et bicyclettes, Masturbation et santé, Le Magasin des accessoires... Si les doigts des mains ne suffisent pas...

La question qui fait mouche : « Est-ce grave, docteur ? »

« Diogène, Rousseau, Diderot, Rodin, Freud, Egon Schiele, Jan Fabre et sa pièce The Crying Body ou encore Olivier Ducastel et Jacques Martineau avec leur film Crustacés et coquillages... Tous, artistes, écrivains, psychanalystes et philosophes sont convoqués au chevet du malade dont les yeux cernés ne trompent personne.

dfd853680504c956aa61718fa2ba2597.jpg

En fait, depuis Freud, le diagnostic est d’une clémence qui rompt avec les anathèmes des siècles passés : "J’en suis venu à penser que la masturbation est la seule grande habitude, le besoin primitif", osa écrire le savant viennois à une époque où, faut-il le rappeler, un médecin pouvait déclarer sans honte, à propos des risques d’excitation encourus par les jeunes femmes adeptes du vélocipède : "Il ne faut pas accuser la bicyclette mais la bicycliste" ! Jean-Paul Fargier livre un film ludique et instructif sur l’art de se dérider l’entrejambe. "C’est toujours une chose douce", conclut Catherine Millet... ». Si c’est elle qui le dit, Catherine M., M la maudite...

7bd3df04b942d5e07f020e0601032e39.jpg

Deuxième séance, si l’on peut dire : gros plan sur le clitoris ! Allons, allons Messieurs... Visez bien ! John Atkins avouait : « Le clitoris est un organe fuyant, il faut bien le saisir. Qui n’a jamais clitorisé sa maîtresse sans qu’elle dise au cours de l’événement : "Ce n’est pas là !" »

Je reprends la présentation apéritive d’Arte sur « Le clitoris, ce cher inconnu »... « À quoi sert le clitoris ? À quoi ressemble-t-il ? Un petit pois, un bouton ou plutôt une poire ? Comment fonctionne-t-il ? Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur cet organe méconnu, symbole du plaisir féminin ». C’est une promesse d’Arte, non de moi ...

bb3eb8a869cb16ff36986e995305c2aa.gif

Une révélation : « En juin 1998, une chercheuse du Royal Melbourne Hospital, le Dr Helen O’Connell, affirme dans un article du Journal of Urology que les reproductions actuelles du clitoris sont inexactes. Le corps scientifique et médical semble s’être, pour diverses raisons, contenté de descriptions anatomiques superficielles, voire erronées, datant pour la plupart du début du siècle. La taille, la forme, la position du clitoris varient selon l’auteur ou l’origine de l’illustration. À se demander, quand il n’est pas tout bonnement absent, s’il s’agit bien du même organe ! Parce qu’on parle beaucoup de sexe, mais que le fonctionnement de la sexualité féminine ne semble malgré tout pas encore compris, ce film entreprend de faire un véritable bilan des connaissances sur l’anatomie et la physiologie sexuelle féminines aujourd’hui. »

Vous voulez en savoir plus ? Cliquez

Vous voulez voir la bande annonce ? Cliquez encore

Des vidéos vous intéressent ? Recliquez

Vous voulez en savoir plus ? Le site du film est pour vous

Et si d’autres citations vous amusent pour étoffer vos conversations, cliquez encore

Moi, demain soir, je regarde Arte chez un copain italien et une copine suédoise, avec des amis grecs,anglais et polonais... Je me demande comment tous cela va finir avec tous ces Européens à voile et à vapeur. Peut-être que nous ne regardons pas la télé. Il est vrai que même branchée sur Arte, la télé, cela fait écran. Et n’oubliez pas : selon Natalie Angier, « le clitoris est la seule partie du corps qui n’a pas d’autre fonction que le plaisir ».

Venuzia


Moyenne des avis sur cet article :  3.95/5   (38 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Daniel RIOT Daniel RIOT 24 novembre 2007 23:42

    Vous avez raison : j’en parlerai à l’auteure


  • stephanemot stephanemot 23 novembre 2007 14:00

    Je comprends mieux votre bio, Daniel :

    « je »couvre« les affaires européennes depuis 69 »

    ...

    ça ne s’invente pas !!!

     smiley


    • Daniel RIOT Daniel RIOT 24 novembre 2007 23:44

      Et vous en découvrez quoi ? L’auteure est une collaboratrice jeune et jolie de Relatio, la webzine de l’Europe en revue.


    • stephanemot stephanemot 25 novembre 2007 11:31

      je ne découvre rien - j’avais déjà vu il y a plusieurs mois la très pédagogique émission sur cet obscur objet du désir. utile de savoir que derrière ce petit bouton se cache en réalité un gigantesque appareil (selon moi, on pourrait presque évoquer un « organe de presse » smiley ).

      ce qui me titille dans l’histoire, c’est que la science ait mis tant de temps à percer le mystère. je soupçonne sérieusement plusieurs civilisations de l’avoir fait - je pense à certains motifs récurrents dans l’artisanat africain, par exemple.

      PS : assumez votre rôle d’éditeur, Daniel : ne tentez pas de passer la main, ni de mettre l’auteure à l’index !


    • Daniel RIOT Daniel RIOT 25 novembre 2007 11:45

      mais j’assume pleinement mon role d’editeur... Pourquoi ce PS ? je vous invite d’ailleurs à lire les chroniqes de l’Europe coquine que publient sur Relatio Vénuzi et Clio, deux perles d’amour et d’humour. http://relatio.blogspirit.com/l_europe_coquine.../


    • Le péripate Le péripate 23 novembre 2007 14:01

      Sympa et amusant !

      Pourtant je ferais une digression sur la notion de fonction.

      Un dawininisme mal compris peut donner l’impression de la fonction crée l’organe.

      Or, Reichhnold (l’émancipation de la vie) éclaire ceci d’une lumière intéressante.

      Le métabolisme se doit de résoudre la question des excédents. Une cellule résout le problème de l’excédent de protides en sécrétant de la corne, de la plume. Cette plume, secondairement, permets une meilleure isolation thermique. Et, encore secondairement, le vol devient possible.

      Ou encore, une espèce charognarde se trouve avec un exces de phosphore. Il est recyclé dans la création d’un gros cerveau. Lequel devient un caractère sexuel. Et, très secondairement permets le langage, la culture...

      Et, s’il y a un clitoris, ce n’est pas que Dame Nature ait voulu un organe du plaisir pour ces dames, mais simplement qu’elle avait un seul plan a sa disposition, et qu’elle fait les dames comme les hommes....

      Le fonctionnalisme et son pendant en économie, l’utilitarisme, ne sont pas exacts.

      Mais, jouissons sans entraves.....

       smiley


      • Le péripate Le péripate 23 novembre 2007 14:50

        darwinisme !!!!


      • Martin Lucas Martin Lucas 23 novembre 2007 14:10

        Dommage que TF2 et TF3 ne diffusent pas ce genre de programme.

        Valoriser la masturbation est encore le meilleur remède contre la frustration et la mauvaise conduite sexuelle (irrespect du désir de l’autre, viol), et peut amener à apaiser les relations entre hommes et femmes.


        • Icks PEY Icks PEY 23 novembre 2007 15:32

          Cela reste à prouver.

          La masturbation peut aussi être l’occasion de s’enfermer dans des schémas sexuels qui sont bien éloignés d’une vraie relation sexuelle partagée. Et la chute sera d’autant plus rude que l’individu s’est isolé dans ses pratiques masturbatoires.

          Car ce n’est pas en se masturbant qu’on est à l’écoute de l’autre. Or, une relation sexuelle à deux épanouie et épanouissante suppose, justement, que l’un et l’autre « s’écoutent » (au deuxième degré).

          Bien cordialement

          Icks PEY


        • C.C. C.C. 23 novembre 2007 17:44

          La masturbation comme geste préventif du viol ? Elle est raide celle là (oups ...) ! Le viol ne répond certainement pas à une frustration sexuelle mais à un besoin de domination violente conjugué à un mépris absolu des victimes. Une petite branlette ne changera donc rien à l’affaire. Quant au lien entre le respect du désir des autres et la masturbation, je ne vois vraiment pas le rapport ... Un homme qui besogne sa femme sans se préoccuper de son orgasme n’est pas un frustré, c’est un butor ... et en l’occurence, c’est plutôt madame qui termine frustrée (et/ou seule ? re oups). smiley


        • Martin Lucas Martin Lucas 24 novembre 2007 11:58

          Vous avez peut-être raison... Sans me vanter, je me soucie en permanence du consentement et du plaisir de l’autre, car son plaisir me rend heureux et m’en donne en retour.

          Je ne sais pas où j’ai appris ça, peut-être s’agit-il avant tout de valeurs que nous transmettent nos figures parentales (parents, enseignants, amis adultes).

          Il reste que je défends l’idée que la masturbation, comprise comme un plaisir particulier et positif, qui consiste dans la découverte de son corps, permet de l’assumer mieux, et d’éviter certains écueils.

          Evidemment, tout le monde se branle, mais pas avec le même regard sur cette pratique. L’intérêt de la promotion de celle-ci, c’est de sortir du rapport névrotique qui maintient l’idée de culpabilité.


        • JL JL 24 novembre 2007 12:38

          XP : «  »Car ce n’est pas en se masturbant qu’on est à l’écoute de l’autre. «  » Ne dit-on pas que ça rend sourd ? smiley


        • Algunet 24 novembre 2007 18:50

          Dommage que TF1, TF2 ou TF3 ne diffusent pas ce programme...

          On s’en fiche, il suffit de sélectionner « arte » sur sa zapette..., les autres chaines sont loin d’être « la » référence, excepté en audimat/pub/recette, d’une quelconque qualité culturelle...

          A l’auteur : article jouissif, merci.

           smiley


        • Daniel RIOT Daniel RIOT 24 novembre 2007 23:48

          Vous avez dit « jouissif » ? Beau compliment pour un article, C’est l’auteurE, Vénuzia-la-surfeuse, qui va être contente...


        • manusan 23 novembre 2007 15:28

          Il y a déjà eu ces type de reportages sur arte depuis au moins 15 ans, pas de surprises. Mais s’ils y en a qui se masturbent devant un Klimt ou un vase grec, en effet ça mérite un reportage qualifié d’inédit.


          • Daniel RIOT Daniel RIOT 24 novembre 2007 23:50

            Blasé ? Ce serait triste. Qui se lasse des bonnes choses ?



          • snoopy86 23 novembre 2007 15:34

            Et après avoir vu « Arte », passez sur Canal +, soirée « gay »

            Et après on s’étonne que certains regardent TF1...


            • Icks PEY Icks PEY 23 novembre 2007 16:12

              Moi, c’est plus simple, je n’ai plus la TV.

              Remède efficace contre l’abrutissement du monde.

              Et si vraiment quelques émissions culturelles m’intéressent, je les enregistre sur mon PC pour les visionner sur un vidéoprojecteur.

              En plus, je ne suis plus redevable de la redevance (une simple carte tuner TNT pour PC n’est pas impoable).

              Icks PEY


            • JL JL 24 novembre 2007 12:42

              Pas con. Je croiyais savoir que ce n’est pas le téléviseur qui fait l’objet de la redevance mais le tuner. Mais je me trompe peut-être ?


            • Algunet 24 novembre 2007 18:53

              Bien vu JL, un tuner TV impose de se faire imposer !!!, faut bien payer France Inter...

               smiley


            • Icks PEY Icks PEY 24 novembre 2007 23:05

              Pour info :

              http://alize.finances.gouv.fr/dgiboi/boi2005/3capub/textes/3p305/3p305.pdf

              Voir le paragraphe 36 de l’instruction 3 P-3-05 sur la redevance.

              IP


            • Martin Lucas Martin Lucas 26 novembre 2007 00:10

              Si j’ai bien lu, la redevance sert uniquement à financer les émetteurs hertziens ! On m’aurait menti ?

              Quel racket pitoyable quand même...


            • Martin Lucas Martin Lucas 26 novembre 2007 00:11

              Il n’y a que pour les gens vulgaires que le sexe est vulgaire...


            • maxim maxim 23 novembre 2007 17:35

              dans les années 50 ,nous étions toute une bande de sales mômes à l’école communale ... un copain avait apporté dans son cartable des Paris Tabou qu’il avait piqué à son cousin en permision ,c’était les revues érotiques de l’époque ( les catalogues lingerie actuels sont plus chauds que ces canards de l’époque) ...

              on attendait tous l’heure de la sortie pour aller dans les cabanes qu’il y avait dans les champs et les jardins à 200metres de l’école ....

              à l’époque on sortait en rang jusqu’à la grille ,le directeur donnait un coup de sifflet pour nous disperser....

              il avait dû nous voir partir en courant en direction des champs ,toujours est il que nous nous étions planqués dans un appentis ,et que nous nous étions tapés des pignoles avec le bouquin à la main pour nous inspirer .... d’un seul coup on entend hurler« qu’est ce que vous faites là !!!!! » nous, on s’est trouvés comme des cons la queue à la main devant le directeur d’école .....

              il a confisqué les bouquins ,il a dû les garder pour lui,le lendemain on n’osait plus retourner en classe ... ça s’est soldé par une convocation à huis clos pendant la récré avec paroles sentencieuses,que ça pouvait nous rendre malades et débiles ,qu’on pouvait attraper des maladies ,bref,toutes les salades de l’époque .....

              par la suite on a continué,on n’a jamais été sourds aveugles malades ,je dirai même que ça faisait du bien .....


              • C.C. C.C. 23 novembre 2007 17:47

                Et dire qu’internet à tué tout ça ....


              • vivelecentre 23 novembre 2007 18:18

                comment ? qu’est ce que vous dites ?


                • Christoff_M Christoff_M 24 novembre 2007 01:48

                  Arte éveille le désir alors que nombre de chaines prétendant diffuser des programmes érotiques diffusent de la vulgarité !! la suggestion est meilleure que l’étalage...

                  Je regrette certaines séries roses autrefois diffusées par FR3, et certaines émission de la 6 qui manquent face aux débats étalages des névroses et bobos de mr tout le monde...


                  • vivelecentre 24 novembre 2007 07:04

                    vu l’emmission ,

                    plutot soporifique...

                    deux trois images porno (selon la definition) fugaces, il ne fallait pas les rater

                    pour le reste plus technique et froid clinique que sensuel

                    approche plus « anglo saxonne » que Latine

                    bof


                    • adeline 24 novembre 2007 18:20

                      lol oui on se masturbe au garde à vous quoi ? très inconfortable je trouve smiley


                    • Christoff_M Christoff_M 24 novembre 2007 19:17

                      Arte est la seule chaine non cablée à diffuser des films de Russ Meyer...


                      • socal 24 novembre 2007 20:53

                        @ l’auteur smiley

                        Moi je m’en tiens à la Sainte bible qui condamne le péché d’Onan... smiley Si vous le permettez après ces images que vous nous jetez en pature avec votre aticle, je vais le retirer dans ma chambre pour...PRIER smiley


                        • Daniel RIOT Daniel RIOT 24 novembre 2007 23:54

                          Que la paix intérieure soit en vous !


                        • Rapetout 25 novembre 2007 09:54

                          Bonjours mes chéri-e-s !

                          Rapetout à la rescousse pour vous aider à vous polir le chinois !

                          C’est ici :

                          http://www.middle-east-info.org/league/somalia/fmgpictures.htm


                          • Dalziel 25 novembre 2007 12:58

                            Dans ce qu’il nous reste de société - on n’ose plus dire de civilisation -, l’exhibitionnisme-voyeurisme tourne au grotesque, sous l’œil hilare, et/ou méprisant, de tous les sauvages de la planète !

                            Il y a quand même des moments où j’ai honte.

                            Suis-je le seul à conserver un minimum de sens commun ?


                            • manusan 25 novembre 2007 14:54

                              la seule chose que l’on ait en commun, c’est de la corne sur la main.

                               smiley


                            • Bois-Guisbert 25 novembre 2007 23:53

                              Grâce à la libération sexuelle, nous savons désormais que l’homme n’est qu’un maillon de l’évolution qui va du singe au bonobo...


                            • Dalziel 25 novembre 2007 18:00

                              la seule chose que l’on ait en commun, c’est de la corne sur la main.

                              Terrassier ?


                              • maxim maxim 25 novembre 2007 19:36

                                c’est un jeune mousse Breton qui débarque de son bateau qui a fait une longue campagne de pêche ....

                                tous les matelots à peine arrivés à terre se précipitent au bordel pour se soulager avc les prostituées ,le jeune homme qui n’est pas très riche demande à une vieille professionnelle une branlette pour quelques Francs ...

                                elle l’entraine sous un porche et lui demande de sortir sa bistouquette ...

                                elle commence à l’empoigner et pendant qu’elle l’agite,elle meuble en conversant « alors mon gars d’où tu viens ???? »

                                « de Lorient m’dame .... »

                                « et qu’est ce que tu fais dans la vie ??? »

                                « j’suis mousse sur un thonnier »

                                « ah bon et t’as des frères et des soeurs ??? »

                                « c’est bien et ton père qu’est ce qu’y fait ??? »

                                « mon père ,il est docker ... »

                                « ah bon,c’est quoi docker ??? »

                                « c’est celui qui décharge les bateaux.... »

                                « ah bon,et ben si il est aussi long que toi à DECHARGER !!il doit pas tellement bien gagner sa croûte !!!! »

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès