• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Théâtre : Opening Night pour Marie-Christine Barrault

Théâtre : Opening Night pour Marie-Christine Barrault

Marie-Christine Barrault en star déchue sortant d’une cure de désintoxication alcoolique s’offre, en première partie de soirée au Théâtre de la Porte Saint-Martin, un rôle de composition inattendu quoiqu’en prise totale avec sa fougue intime.

A soixante-quinze minutes du lever de rideau s’ouvrant sur La Mouette de Tchekhov débute ainsi un compte à rebours où va défiler la vie de l’actrice Fanny Ellis avec ses succès et déboires, avec ses passions et ressentiments qu’elle évoque en compagnie d’Hector son ange gardien (Michel Carnoy), de surcroît homme à tout faire et à tout supporter.

Osant à peine confier à son miroir ses angoisses récurrentes, que l’abstinence éthylique rassure d’autant moins, la comédienne pressent qu’en cette représentation de retrouvailles avec le public, elle jouera son va-tout professionnel, risquant par la même occasion le fragile équilibre tout juste recouvré qui en sortira nécessairement affecté.

Le rituel précédant l’entrée en scène l’obsède particulièrement, car le cheminement au travers d’un long couloir sordide de sa loge au plateau déclenche systématiquement en elle le sentiment d’être condamnée à pénétrer dans l’arène pour y être dévorée toute crue par l’hostilité critique.

Cependant la préparation et l’attente avant l’assaut des planches développent en boucles itératives à la fois des bouffées de paranoïa et des pulsions de cynisme et de délire satirique, à l’instar des coulisses d’un métier artistique dont les caricatures pourraient s’approcher cruellement d’une vérité picturale en pastiches.

Esquisse d’un destin personnel pris sur le vif autant que peinture paradoxale de la grande famille du spectacle vivant, la mise en scène de Jean-Paul Bazziconi permet à Marie-Christine Barrault de s’affranchir définitivement de l’image formatée par la notoriété en poussant la grimace jusque dans les retranchements du désespoir dissimulé sous l’adrénaline du verbe proféré et du geste, ô combien théâtral !...

Photo Lot

OPENING NIGHT *** de John Cromwell - mise en scène : Jean-Paul Bazziconi - avec Marie-Christine Barrault - Théâtre de la Porte Saint-Martin -


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires