• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Tout le charme d’une toile du Douanier Rousseau...
#48 des Tendances

Tout le charme d’une toile du Douanier Rousseau...

JPEG

On connaît les paysages exotiques peints par le Douanier Rousseau, cet artiste français, représentant de l'art naïf... On admire ses toiles qui font revivre une jungle peuplé d'animaux sauvages, en pleine nature...

 

Mais on connaît moins ce tableau, intitulé Une soirée au carnaval...

 

Un paysage fantomatique, sous un clair de lune, des arbres d'hiver à la ramure dépouillée qui s'élancent vers le ciel, et au pied de ces arbres, un couple comme venu de nulle part, en costume blanc....

 

L'oeil est attiré par ces personnages qui semblent poser devant un décor d'arbres entrelacés...

 

Derrière les arbres, le paysage des nuages nous offre des teintes mordorées, grises ou laiteuses... des camaïeux pleins de charme.. 

 

Pierrot et sa Colombine semblent en attente et ils nous laissent admirer leurs vêtements de carnaval, aux couleurs éclatantes et claires dans l'obscurité de la nuit...

 

Costume aux larges manches évasées pour lui, robe longue, pour elle aux tons de bleus, couverte d'un tablier blanc sur la jupe, les personnages sont éclairés par leurs vêtements et en même temps ils semblent perdus dans l'immensité de la toile.

 

En haut du tableau, à droite, une lune ronde vient couronner l'ensemble...

 

Aussi claire et lumineuse que les vêtements du couple, la lune semble complice de ces deux personnages costumés.

C'est bien un Pierrot lunaire qui est, ainsi, évoqué, avec sa colombine...

 

En haut, à gauche, trois légers nuages flottent dans l'air et quelques étoiles transpercent le ciel.

 

En bas du tableau, près des deux personnages, une cahute transparente nous étonne, d'autant plus qu'un personnage, dont on devine à peine le visage, semble observer la scène...

Est-ce le peintre lui-même qui est ici représenté, en train d'admirer Pierrot et sa Colombine ? Peut-on voir là une sorte de mise en abîme ? 

 

Ce tableau nous fait rêver, nous intrigue, et nous transporte dans un univers proche du surréalisme, avec ce paysage d'arbres démesurés, ces personnages costumés, cette lune qui en est comme le reflet...

 

On est sensible à la beauté du décor : les arbres et leurs mailles sutiles, les teintes nuancées des nuages, les contrastes de couleurs....

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2016/04/tout-le-charme-d-une-toile-du-douanier-rousseau.html

 

 

On peut visualiser en détail le tableau en cliquant sur l'image :

https://upload.wikimedia.org/wikipedia/commons/2/2b/Henri_Rousseau_-_A_Carnival_Evening.jpg

 

Une exposition au Musée d'Orsay :

http://www.lepoint.fr/arts/visite-privee-de-l-exposition-le-douanier-rousseau-a-orsay-03-04-2016-2029672_36.php

 

Une analyse de ce tableau :

 

Vidéos :

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.47/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • J’ai découvert un peu tard l’art DIT naïf. MAGIQUE. 



      • rosemar rosemar 4 mai 18:44

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        C’est un peintre ?



      • Belle synchronicité, c’est l’ami d’OL ; M. Rousseau qui lui trouvait ses tableaux d’art naïf.. ;


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 mai 15:41

           Épitaphe inscrite à la craie par Apollinaire sur la pierre tombale d’Henri Rousseau :

          « Nous te saluons Gentil Rousseau

          Tu nous entends Delaunay sa femme Monsieur Queval et moi

          Laisse passer nos bagages en franchise à la porte du ciel

          Nous t’apporterons des pinceaux des couleurs et des toiles

          Afin que tes loisirs sacrés dans la lumière réelle

          Tu les consacres à peindre comme tu tiras mon portrait

          La face des étoiles. »


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 mai 15:45

            @Séraphin Lampion

             

            lien


          • rosemar rosemar 4 mai 21:35

            @Séraphin Lampion

            Merci pour jolie épitaphe...


          • rosemar rosemar 4 mai 23:11

            @rosemar

            Je corrige : cette jolie épitaphe


          • Ben Schott Ben Schott 4 mai 16:50

             

            Naïf, il n’était pas pour autant un imbécile... smiley

             

             


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 mai 16:58

              @Ben Schott

              c’est son ami Alfred Jarry qui l’avait surnommé « le douanier » quand il avait appris qu’il travaillait à l’octroi, à Paris, où il contrôlait les taxes sur l’alcool (dont il a fait un usage excessif).


            • amiaplacidus amiaplacidus 4 mai 17:32

              @Séraphin Lampion

              Alfred Jarry, le père littéraire de Macron.


            • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 mai 17:44

              @amiaplacidus


              merdre 

              …/…

              Le capitaine Bordure :

              • Mais enfin, père Ubu, ne voyez-vous pas que le peuple attend le don de joyeux avènement ?

              Mère Ubu :

              • Si tu ne fais pas distribuer des viandes et de l’or, tu seras renversé d’ici deux heures.

              …/…

              Père Ubu :

              • Ji tou tue au moyen du croc à merdre et du couteau à figure.

              Mère Ubu :

              • Comme il est beau avec son casque et sa cuirasse, on dirait une citrouille armée.

            • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 4 mai 18:29

              @S�raphin Lampion
              Meuh non . C’est "la compagnie créole qui l’a appelé comme ça . pfff...



            • rosemar rosemar 4 mai 21:38

              @amiaplacidus

              Macron, Ubu roi ? On y va un peu fort...


            • troletbuse troletbuse 4 mai 21:53

              @rosemar
              Naturellement, pour une propagandiste de la non-pensée micronienne, c’est fort  smiley


            • troletbuse troletbuse 4 mai 22:12

              @Ben Schott
              Ca au moins, ca veut dire quelque chose et en plus c’est rigolo. Pas comme tous ces imbéciles qui vont interpreter ce que l’auteur a dit ou écrit alors qu’il s’en foutait éperdument. Ca fait paraître intelligent.


            • Samson Samson 4 mai 22:34

              @rosemar
              « Macron, Ubu roi ? On y va un peu fort... »

              « Ubu manager » décrirait certes notre très immature et narcissique petit Monarc !
              Excusez Alfred Jarry, mort trop tôt pour s’imprégner du « concept » ! smiley


            • Samson Samson 4 mai 22:35

              @Samson
              « ... certes mieux ... »


            • amiaplacidus amiaplacidus 5 mai 10:55

              @rosemar

              Moi, je trouve que c’est Macron-Ubu qui y va un peu fort.

              Question de point de vue.


            • rosemar rosemar 5 mai 11:36

              @amiaplacidus

              Vous préférez Bolsonaro peut-être ?


            • rosemar rosemar 5 mai 11:39

              @Séraphin Lampion

              Un autre extrait :

              On pousse brutalement les Nobles.
              MERE UBU : De grâce, modère-toi, Père Ubu.
              PERE UBU : J’ai l’honneur de vous annoncer que pour enrichir le royaume je vais faire périr tous les Nobles
              et prendre leurs biens.
              NOBLES : Horreur ! à nous, peuple et soldats !
              PERE UBU : Amenez le premier Noble et passez-moi le crochet à Nobles. Ceux qui seront condamnés à
              mort, je les passerai dans la trappe, ils tomberont dans les sous-sols du Pince-Porc et de la Chambre-àSous, où on les décervèlera. (Au Noble.) Qui es-tu, bouffre ?
              LE NOBLE : Comte de Vitepsk.
              PERE UBU : De combien sont tes revenus ?
              LE NOBLE : Trois millions de rixdales.
              PERE UBU : Condamné !
              Il le prend avec le crochet et le passe dans le trou.
              MERE UBU : Quelle basse férocité !
              PERE UBU : Second Noble, qui es-tu ? (Le Noble ne répond rien.) Répondras-tu, bouffre ?
              LE NOBLE : Grand-duc de Posen.
              PERE UBU : Excellent ! excellent ! Je n’en demande pas plus long. Dans la trappe. Troisième Noble, qui es-tu
               ? tu as une sale tête.


            • troletbuse troletbuse 5 mai 11:42

              @rosemar
              Vous préférez Bolsonaro peut-être ?


              Mais expliquez nous donc ce que vous reprochez à Bolsonaro mis à part ce que vous trouvez dans la majorité des torchons comme l’Immonde, l’Aberration, etc
              Vous interessez-vous au Brésil ?


            • amiaplacidus amiaplacidus 5 mai 11:47

              @rosemar

              Deux face du même Janus, Macron la face douce, Bolsonaro la face brutale.

              Mais un même objectif : maintenir les privilèges des nantis.


            • rosemar rosemar 5 mai 11:51

              @troletbuse

              Oui je m’intéresse au Brésil : un de mes cousins travaille au Brésil.


            • troletbuse troletbuse 5 mai 12:40

              @rosemar
              Donc vous vous interessez à votre cousin qui, à lui seul, représente le Brésil ?
              Peut-être travaille-t-il dans une société française de déforestation, non ?


            • troletbuse troletbuse 5 mai 12:42

              @rosemar
              Et vous avez oublié de me signaler vos reproches, bien naturellement.


            • Gasty Gasty 4 mai 18:35

              @ Rosemar

              J’ai une copie de ce tableau et je me suis toujours demandé si l’artiste ne s’était pas un peu trop précipité pour finir son tableau car cette cahutte comme vous l’appelez, présente des erreurs dans l’arrière plan. Le tronc des arbres ne correspondent pas.


              • rosemar rosemar 4 mai 18:47

                @Gasty

                C’est de l’art naïf : c’est ce qui en fait aussi le charme...


              • Gasty Gasty 4 mai 19:03

                @rosemar

                Je ne me lasse pas de le regarder, il est tellement étrange.


              • Samson Samson 4 mai 21:34

                Je raffole des toiles du Douanier Rousseau, et de l’art « naïf » en général. Vrai que les surréalistes, et particulièrement Paul Delvaux, nous plongent dans des atmosphères tout aussi oniriques et étranges. Chez Paul Delvaux, impossible par exemple de croiser le regard d’un seul des personnages représentés, perdus qu’ils semblent être dans un univers dont nous sommes spectateurs mais qui nous reste à tout jamais inaccessible.

                A noter qu’hors la laïcité de ses thèmes, l’art « naïf » nous rapproche à bien des égards des codes et symboles qu’on trouve déjà dans l’art roman, et que la structure de ses œuvres peut bien souvent s’interpréter selon les mêmes clefs de lecture,

                ... probablement parce qu’il tire son inspiration d’une « matière » onirique largement partagée par notre humanité et dont le merveilleux s’adressent directement à notre part la plus profonde, l’enfance !

                C’est en tout cas ce que j’en comprends et aime en croire !

                Merci pour le partage, en vous présentant mes cordiales salutations ! smiley


                • Samson Samson 4 mai 22:28

                  @Samson
                  erratum : « ... et dont le merveilleux s’adresse ... »
                  Mille excuses ! smiley


                • rosemar rosemar 5 mai 11:01

                  @Samson

                  MERCI pour ce joli commentaire !


                • troletbuse troletbuse 5 mai 14:43

                  Pour une enseignante, ce serait mieux de nous parler d’histoire, bicentenaire de la mort de Napoléon, plutôt que de Covid ou de peinture naïve, comme vous.

                  Vive l’empereur

                  https://infovf.com/video/raisons-celebrer-napoleon-2021-petite-histoire-tvl—9177.html

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité