• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « True Detective », beautiful

« True Detective », beautiful

Le huitième et dernier épisode de la Saison 1 de True Detective vient d’être diffusé sur la chaîne HBO aux Etats-Unis et sur OCS City en France. Cette série américaine écrite par Nic Pizzolatto et réalisée par Cary Fukunaga est déjà culte.

True Detective a un goût de « Revenez-y » et de « N’arrêtez pas ». Elle raconte deux histoires en parallèle : en 1995, deux policiers enquêtent sur un meurtre en Louisiane ; 17 ans plus tard, deux autres policiers interrogent les premiers sur cette enquête, sans qu’on sache pourquoi. Peu à peu les deux histoires et les deux époques vont se rejoindre.

 

En 1995, Martin Hart est appelé sur le lieu d’un meurtre dont la mise en scène le déroute et le choque. Mais ce qui le déroute tout autant, qui est tout autant un mystère pour lui, c’est la personnalité de son nouvel équipier, Rust Cohle. Celui-ci, Texan, n’est pas chrétien et a des théories sur la vie et les hommes qui n’ont pas cours dans la Louisiane profonde. C’est pourquoi Hart lui conseille très vite de « la fermer » et lui demande de faire de leur voiture « le lieu de la réflexion silencieuse ». Il n’aime pas la façon dont Cohle tire des conclusions de la mise en scène du meurtre, trouve anormal qu’il n’ait pas de femme et habite un studio nu avec un matelas à même le sol. Mais il est obligé de reconnaître que c’est Cohle qui dès le début a les bonnes intuitions et fait avancer l’enquête. Les autres policiers et les supérieurs, eux, n'acceptent pas cet étranger étrange dans leur équipe.

 

True detective a de la classe, de l’élégance.

 

D’abord parce qu’elle est écrite par un écrivain et que ça se sent. Ensuite parce qu’elle est réalisée de manière efficace, tout servant l’histoire et les personnages et seulement eux, non l'ego du réalisateur. Enfin parce qu’elle est jouée par deux acteurs qui vous scotchent à l’écran. Matthew McConaughey, qui après des comédies romantiques ou simplement des films bankables a pris un virage à 180 degrés dans sa carrière, est scotchant, notamment dans la période 1995 avec son visage émacié et ses silences chargés. Woody Harrelson, qui joue un homme qui se débat avec le fait que sa normalité prend de plus en plus l’eau, est plus que convaincant. On n’a pas envie de les lâcher, mais la Saison 2 de la série se fera sans eux.

 

Comment faire une vraie histoire ?

Prenez un écrivain. 

Vous aurez des chances d’avoir de l’intelligence, de la sensibilité et de la profondeur.

 

Au-delà de l’enquête, True Detective raconte presque 20 ans de la vie de deux hommes réunis arbitrairement par le travail, qui vont s’affronter et se séparer, puis se retrouver pour la même raison qui les a réunis au début, le travail, la nécessité de boucler certains dossiers, de ne pas les laisser en suspens pour ne pas avoir de « dette ». En fait, plus que l’enquête, c’est justement cela qui fait mouche et nous attache à la série : des vies qui se déploient dans le temps, deux personnages dont la complexité, subtilement tissée par les aller-retour entre les époques, se dévoile progressivement à leurs yeux et aux nôtres. Ce puzzle des âmes devient le vrai sujet et la question de l’enquête passe au second plan, même si elle a passionné beaucoup de fans qui ont acheté en masse un livre auquel la série fait allusion. Mais en vérité, ce que l’on attend d’un épisode à l’autre, c’est la nouvelle pierre que Nic Pizzolatto ajoute chaque fois à l’édifice humain Martin Hart - Rust Cohle, et on n’est pas déçu. C’est franchement beau.

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.29/5   (28 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 mars 2014 12:24

    « Ce puzzle des âmes devient le vrai sujet et la question de l’enquête passe au second plan ... »
    Zut ,moi qui en entendant le buzz positif autour de cette série me suis dit :« enfin un polar dur, vrai et tatoué ... »
    Mais bon ,vu que Sabine trouvait son compte de psycho dans les polars de Fred Vargas ,et moi le mien aussi ... smiley
    J’attends la sortie en VF .
    En ce moment je me matte « Broen » (le pont) ...Excellent .


    • laertes laertes 12 mars 2014 13:35

      Broen est une belle série (j’adore la fille) mais True detective (qui emprunte un peu à mon avis l’univers visuel de la série suédoise) est plus profond, plus psychologique.... le dédale visuel et psychologique se mélangent et donne à cette érie un caractère unique.


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 12 mars 2014 17:07

      Salut Sabine .
      Ok ,j’mettrais Willy De Ville en pré bande son .
      http://youtu.be/wx52LfSWKew.


    • Chabinpolitain 12 mars 2014 12:26

      Absolument d’accord, la subtilité est permanente, on prend le spectateur pour une personne intelligente et on laisse libre cours à l’imagination de chacun.
      Les gens n’y sont pas des héros, juste des personnes banales parfois légèrement monstrueuses et parfois dotées d’un cœur « gros comme ça », parfois les deux.
      ... Et aussi des dialogues !
      On avait perdu l’habitude d’entendre des citations de Nietzsche dans la bouche d’un flic défoncé et vengeur, on attend aussi quelquefois, mais jamais on ne s’ennuie.
      Ouai, c’est beau !


      • laertes laertes 12 mars 2014 13:27

        L’histoire est assez ordinaire mais ........ les dialogues sont extraordinaires, les acteurs sont extraordinaires, l’intro est extraordinaire (l’une des plus belles et des plus envoûtantes de série TV) les images sont à couper le souffle...... le découpage est original (va et viens présent/passé). Du pur HBO !
        Peu d’action, mais quand il y en a ...c’est extraordinaire (oui, encore)


        • francesca2 francesca2 12 mars 2014 18:31

          C’est exactement ça, tout est dit. 


        • francesca2 francesca2 12 mars 2014 18:27

          Bonjour Sabine, 

          absolument d’accord, superbe série ! 
          Deux acteurs époustouflants, un tour de force (et quelle voix !) remarquable de Mc Conaughey.
          Si vous ne connaissez pas, jetez un coup d’oeil sur Low winter sun  une série aussi noire, avec Detroit, ville délabrée et presque belle dans sa laideur, toujours présente...et deux acteurs (Lennie James ! ) evoutânts. 

          Comment peut-on moinsser cet article ? 

          • francesca2 francesca2 12 mars 2014 20:04

            Bien sûr, pas que, mais LWS aussi. Et notamment toujours la même question : jusqu’où peut-on aller pour défendre ce qui nous parait juste ? Quelle est la ligne à ne pas dépasser ?



          • francesca2 francesca2 12 mars 2014 21:19

            LWS en vaut définitivement la peine, Actias.


            Sabine, c’est le cas de nombreuses séries américaines, ça...les deux intouchables (True Detective ou pas) d’ailleurs sont Les Soprano et The Wire, qui posent des questions politiques, philosophiques, métaphisiques à chaque épisodes et pendant de nombreuses années.

          • In Bruges In Bruges 18 mars 2014 15:19

            Il est probable que tout le monde s’en foute, mais je trouve cet article de l’Express assez mesuré et objectif sur le jugement à porter sur cette série :

            http://www.lexpress.fr/culture/tele/true-detective-vrai-bon-polar_1500045.html


            • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 29 juin 15:49

              Hello, Sabine
              Vous ai écrit chez Montagnais, à propos du décès d’Oryéma.
              Décidément, on ne se connait pas, mais vous m’êtes familière par l’esprit.
              C’est quelque chose qui m’étais déjà venu à l’esprit il y a longtemps, quand vous évoquiez votre admiration pour « dans les yeux de ma mère » d’Arno ou la version inoubliablement bluesy de « chanter pour ceux » par le dernier des Bevilacqua...
              Je vous claquerais bien une bise, mais bon...
              Restons sereins.


              • S.B. S.B. 29 juin 19:26

                @SANDRO FERRETTI


                Bonjour Sandro,

                J’ai lu votre commentaire sous l’article sur la fête de la musique. Merci pour tous ces titres de Geoffrey Oryema, je vais les écouter. Un peu paresseuse ou occupée par d’autres choses, j’étais restée « bloquée » sur « Ye Ye Ye ».

                Vous aussi m’êtes familier, simplement parce que vos textes me parlent. J’y reconnais quelque chose. J’en profite pour vous conseiller si vous ne le connaissez pas Chiens de la nuit de Kent Anderson, un grand livre qui fait comprendre beaucoup de choses sans en expliquer aucune. Je crois que ça plairait à Asinus.

                Ce soir je vais à un endroit où je n’ai pas envie d’aller. Alors oui, restons sereins.

              • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 29 juin 22:50

                Plutôt que « restons sereins », je dirais « Restons désinvoltes, n’ayons l’air de rien » comme chantait

                Noir Désir que vous n’aimez plus (ouais, je sais, je sais).

                J’avais lu « sympathy for the devil », à l’époque où je lisais, je ne lis presque plus ( je relis , à la rigueur) , plus le temps - si tant est que je ne l’ai jamais eu-, plus l’envie non plus, docteur.

                Et puis tant de morts dans nos Panthéon personnels .. (en dehors d’Oryéma, Hervé Prudon récemment, sur lequel j’avais fait un article ici même en d’autres temps). 

                On dit qu’un jour ça reviendra.

                Ou pas.

                Mais un jour, ça reviendra plus, toutes ces choses, ces gens, ces élégances.

                Sous les vents de toutes choses, douleurs et hontes seront passées.

                L’écorce des jours sera loin,

                Nous serons hier, peut être demain, mais plus jamais nous.

                Mais pour vous et Asinus, (s’il vient à perdre ses yeux fatigués sur ces lignes) je recommande comme un petit cadeau ce mec des states avec ses guitares vibrato et sa voix de clopeur goudronnée King Size qui est pure comme le diamant et ne se la raconte pas :

                https://www.youtube.com/watch?v=4RqQMTSf_nM

                Un peu comme pour feu Calvin Russel, je dirais que« tout le reste, c’est branlette d’adolescents... »

                Et pis vous Sabine, qui tutoyez Shakespeare / j’expire , vous conviendrez que c’est une belle histoire que ce traditionnel du Kentucky, où le soleil se lève à 10.00 et se couche à 15.00...

                Enjoy.


                • Sharpshooter - Snoopy86 Sharpshooter - Snoopy86 29 juin 22:56

                  @SANDRO FERRETTI


                  Bonsoir Sandro

                  Asinus te lira ....

                  Tout comme moi, quand il vient ici c’est en espérant t’y retrouver perdu au milieu des nazes
                  Te lire ce soir m’incite à reprendre un coup de Puligny 

                • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 29 juin 23:07

                  @Sharpshooter - Snoopy86

                  Yep, faut boire de nos déboires.

                  Je remet une « nuit sans Georges » et un « givré dans la chambre à Bertin ».

                  C’est sur mon compte.

                  La bise.


                • Yanleroc Yanleroc 30 juin 11:05

                  @SANDRO FERRETTI,


                  Dave Alvin est excellent, un« pote »à JJ Cale et John Trudell, peu-être..
                  Superbe, je garde !!

                • S.B. S.B. 30 juin 14:10

                  @SANDRO FERRETTI

                  Une belle voix pleine d’une grande force intérieure.

                • covadonga*722 covadonga*722 30 juin 09:18

                  merde que du beau monde !!! et moi qui me cognes sur les abrutis sans vous voir 

                  pour le Anderson je suivrais vos conseils Sabine la bibliothécaire me doit une fleur.Yep Sandro , pour Dave Alvin je connaissais , encore un musicien « honnête homme » la denrée se fait rare ...

                  Allez , que sont nos amis devenu ...
                  Asinus



                  • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 30 juin 15:43

                    Pour éviter à Sabine des fouilles archéologiques, « LPJ Christine », ma plus belle madeleine d’Oryema, c’est ici :

                    https://www.youtube.com/watch?v=IsU3g-Sa3Bc

                    Et puis pour les autres, tant qu’on parle de guitare et de talent, un mec dont on ferait bien de s’occuper tant qu’il est là, parce qu’on ne sait pas combien il lui reste d’essence dans le réservoir :

                    une grosse leçon d’acteur, de mime, et de ce qu’on peut faire avec une guitare vibrato, un pianiste et une contrebasse :

                    https://www.youtube.com/watch?v=ETCJMyqqmSA

                    Bon, je repars comme j’étais venu, sur la pointe des bottes, celles avec des montagnes de questions. Mon train à travers la plaine est à 20.57.

                    Faites gaffe à vous.

                    Sandro


                    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 30 juin 15:56

                      @SANDRO FERRETTI

                      Les dingues et les paumés quittent la scène. Plus qu’a attendre Alligator 427 .


                    • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 2 novembre 16:48

                      Bonjour Sabine,

                      (et aussi au combattant du Drakkar et du crabe)

                      Puisque c’est le jour des morts ( et donc aussi des morts-vivants...) ci-après une belle interview du confrère de relis-tes-ratures Hugues Pagan, sur laquelle je suis tombé récemment.

                      https://www.youtube.com/watch?v=tTHTXbQBmLM

                      Enjoy.


                      • S.B. S.B. 4 novembre 08:21

                        @SANDRO FERRETTI


                        Lien


                      • SANDRO FERRETTI SANDRO FERRETTI 4 novembre 09:37

                        @S.B.
                        Ce Brindisi nocturne me rappelle un concert surréaliste la nuit en 2009, pour quelques happy few, sur les remparts de Budva ( Monténégro), éclairé par des torches tenues par des filles en costume traditionnel . Le pianiste était une star russe dont j’ai oublié le nom. Pas le concert.
                        Pour le reste, le 2 novembre ( et l’œuvre de Pagan) , pour moi, peut être à cause de « un si long hiver », mais cela sonne plutôt comme ça :

                        https://www.youtube.com/watch?v=Il6-lZYDpqY


                      • S.B. S.B. 4 novembre 15:59

                        Ou alors, sans chercher de correspondance, ça, pour la délicatesse.

                        Bonne fin de journée.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON

Auteur de l'article

S.B.

S.B.

Soleil et vent.


Voir ses articles







Palmarès