• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Un amour de jeunesse » en boomerang à La Renaissance

« Un amour de jeunesse » en boomerang à La Renaissance

D'une saison à l'autre, c'est la même effervescence à La Renaissance où de "Dégustation" jusqu'à "Un Amour de jeunesse" proposé présentement, Ivan Calbérac suscite l'unanimité des spectateurs affluants accompagnés du pressentiment qu'ils seront en phase avec la dynamique du rire.

 

JPEG - 30.5 ko
UN AMOUR DE JEUNESSE
Visuel Affiche DR.

  

Ainsi l'auteur dédoublé du metteur en scène les attend de pied ferme avec, cette fois-ci, les armes de la satire sociale où du bas au sommet de l'échelle, l'on se protège avec l'argent quelle que soit l'idéologie dont on se pare.

De la femme de ménage au businessman en passant par le militantisme solidaire ou même l'aristocratie déchue, la toile de fond est toujours celle du "nerf de la guerre" que l'on assume avec plus ou moins de bonheur selon ses états d'âme.

Ainsi l'employée de maison (Kelly Clara) dans les beaux quartiers parisiens a acquis, à son corps défendant, toutes les habiletés pour défendre ses droits financiers au point même d'en inventer de toutes pièces de nouveaux, jugeant que ses services de qualité les valent amplement.

 

JPEG - 66.9 ko
UN AMOUR DE JEUNESSE
© Pascal Victor

  

Cela n'est vraiment pas du goût d'Antoine (Stéphane De Groodt) son patron ayant, lui, réussi dans la nouvelle économie numérique avec la conviction que l'ensemble de ses gains devait être réinvesti dans le profit familial en limitant au maximum tous les postes de dépense, y compris ceux rémunérant ses subordonnés.

Mais voilà, il n'en a pas toujours été ainsi car quelques décennies auparavant, volontiers assimilé au monde des "babas cool", c'était davantage la bohème qui dictait les motivations d'Antoine allant jusqu'à se marier alors sur un coup de folie passionnée avec Maryse (Olivia Côte) qui le quittera quelque temps plus tard pour se consacrer à des missions humanitaires.

 

JPEG - 47.2 ko
UN AMOUR DE JEUNESSE
© Pascal Victor

  

L'effet boomerang actualisé à la sauce du jour, c'est que cette dernière pourrait fort bien surgir soudain de nulle part pour demander le divorce avec, à la clef, la moitié du capital d'Antoine .... relevant juridiquement du régime de la communauté.

C'est d'ailleurs ce que vient de lui annoncer son avocat (Sébastien Pierre) avec lequel il va lui falloir inventer dans l'urgence un système défensif parant à cette perspective inenvisageable, d'autant plus qu'il vit désormais en couple avec Diane (Isabelle Gélinas), au train de vie dispendieux de par ses origines aristocratiques mais dont les ressources ont considérablement tari.

 

JPEG - 103.8 ko
UN AMOUR DE JEUNESSE
© Theothea.com

  

Bref, tout est en place pour faire exploser le non-dit des sentiments relationnels réfugiés derrière la seule spéculation tangible qui mène le monde, celle sonnante et trébuchante.

Et pourtant s'il n'est jamais évident d'être et d'avoir été, Antoine ne peut ignorer ses idéaux de jeunesse, ses amitiés et amours d'alors dont Maryse ne pourrait point être qu'un simple épiphénomène.

Cet écartèlement entre ce qu'il voulait devenir à l'époque et ce qu'il est devenu aujourd'hui ne pourra que s'aviver au contact de son ex, elle plus que jamais dans la mouvance des grandes causes internationales.

 

JPEG - 79.3 ko
UN AMOUR DE JEUNESSE
© Theothea.com

  

Mais comme par-dessus le marché, Antoine va initier un jeu de dissimulation visant à tromper son interlocutrice sur la réalité de son train de vie et de sa fortune actuels, il apparaît évident qu'au moindre faux pas, à la moindre incohérence apparente, le piège risque de se refermer sur son double jeu, sur l'inconséquence de son épouse et sur la révolte de sa femme de ménage qui aura, entre-temps, été instrumentalisée au-delà des règles de bienséance.

 

JPEG - 102.5 ko
UN AMOUR DE JEUNESSE
© Theothea.com

  

Ivan Calbérac se gardera bien de tirer une morale de ces moeurs dévoyés mais comme l'auteur n'oublie à aucun moment que l'objectif de sa pièce quelque peu schizophrène est de divertir, la tentation est de se dire que rira bien qui rira le dernier.

  
photo 1 Visuel affiche DR.

photos 2 & 3 © Pascal Victor
photos 4 à 7 © Theothea.com

  

UN AMOUR DE JEUNESSE - ***. Theothea.com - de & mise en scène Ivan Calbérac - avec Stéphane de Groodt, Olivia Côte, Isabelle Gélinas, Sébastien Pierre & Nelly Clara - Théâtre de La Renaissance 
  

 

JPEG - 82.4 ko
UN AMOUR DE JEUNESSE
© Theothea.com

    


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (4 votes)




Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès