• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Un combat pour la laïcité

Un combat pour la laïcité

JPEG « Un combat pour la laïcité »

Témoignage

Ecrit par Mireille Popelin

Editions Inclinaison

Octobre 2015

77 pages

 Un combat sans faiblesse

 

Mireille Popelin est l’une de ces féministes qui au début des années 2000, et bien avant, pour elle, ont défendu la cause de l’égalité et la laïcité contre monts et marées.

J’ai côtoyé Mireille lors du combat pour l’interdiction du port de signes religieux à l’école….

Nous avons été sur la même ligne sur cette question, ce qui ne signifie pas que des divergences ne nous ont pas opposés et ne nous opposent pas.

Par exemple je ne suis pas pour l’interdiction du voile à l’Université alors que l’auteure y est favorable….En effet ce sont des adultes, les universités reçoivent des étudiants étrangers et il existe une franchise universitaire.

Les laïques sont comme cela, ils débattent entre eux et savent quand il le faut agir dans la même direction.

Ce livre est passionnant car il rappelle toutes les étapes de l’action menée contre le communautarisme et l’intégrisme et comment les laïques ont su agir avec les femmes issues de l’immigration, ce qui a permis d’ailleurs de construire un rapport de force.

L’auteure montre bien en s’appuyant sur son expérience et son histoire comment les authentiques laïques ont su déjouer tous les pièges.

Ils se sont opposés à la xénophobie et ont refusé de s’engager aux côtés de tous ceux qui ont confondu l’action laïque et l’action contre une religion.

Mireille Popelin comme d’autres a fait un bout de chemin avec Riposte laïque, abandonnant ce média quand ce dernier a commencé à dériver.

Elle aborde avec passion mais aussi avec réflexion des sujets d’actualité comme cette pression communautarisme exercée dans le domaine de la restauration scolaire.

C’est ainsi qu’est relatée la souffrance d’une fillette et de ses parents de culture musulmane face à une « obligation » de ne pas manger du porc alors que ce n’était ni son choix ni celui de ses parents :

Cela se passait à Lyon.

« La fillette était harcelée par des élèves de religion musulmane…. »

Elle était « tenue » à la conformité.

La solution choisie par l’organisateur consistait à séparer les tables avec porc et sans porc !?

« L’employée appelait avec un sourire : « Les porcs, venez manger ! » avec les rires et moqueries des élèves sans porc majoritaires. »

Il y a beaucoup à faire pour le « vivre ensemble » : maintenir les principes, les expliquer et les défendre.

Ah ! j’oubliais : Mireille Popelin comme les autres laïques conséquents s’en prend à tous les intégrismes, l’islamisme mais aussi à l’Eglise, comme organisation du conservatisme social s’appuyant sur toutes les aides directes et indirectes apportées par l’Etat qui bafoue la loi de séparation dés églises et de l’Etat.

Ce n’est pas la religion qui est l’ennemie mais le cléricalisme !

Jean-François Chalot

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.89/5   (27 votes)




Réagissez à l'article

15 réactions à cet article    


  • njama njama 16 décembre 2015 11:03

    Ce n’est pas la religion qui est l’ennemie mais le cléricalisme !
    bien dit !!!
    c’est vrai aussi en politique avec le mamamoutchisme smiley



    • sarcastelle sarcastelle 16 décembre 2015 13:13

      Ah, la laïcité !

      J’ai fait toute ma scolarité dans un lycée laïque d’état. 
      Laïque voulait dire que les cours d’instruction religieuse dispensés par les deux aumôniers catholiques étaient facultatifs. 
      Le jeudi matin, puisque c’était alors jeudi, on avait messe dans la chapelle qui était de construction avec l’établissement. 
      Il y avait aussi la communion. Quand on était lycéen alors (pas plus de 20% des adolescents) on ne faisait pas sa communion dans une paroisse, mais « au lycée », non pas dans l’établissement, mais sous la direction de ses aumôniers. 
      Il va de soi que parmi les élèves, les quelques éléments populaires, sans religion voire moqueurs envers le foi catholique n’étaient pas fort estimés par les petits catholiques, charitables comme il se devait.
      Quelquefois en l’absence de mes parents je passais du temps chez ma grand’mère. Quand elle m’emmenait à la messe, elle me suggérait de porter comme elle un fichu. A cette époque un fichu sur la tête d’une adolescente à l’église « passait » encore très bien. J’en raffolais. Chalot n’imaginera jamais l’émotion d’une adolescente qui circule en fichu pour aller à la messe. Elle se sent adulte d’un coup ! Si, si, mais ce sont là des choses que les « laïques », comme il dit, ne peuvent comprendre. 
      Pauvre laïcité !...


      • sarcastelle sarcastelle 16 décembre 2015 13:23

        @sarcastelle


        précision contre l’ambiguïté : le jeudi étant alors jour de congé, matin et soir, l’établissement était vide de tout enseignant ou élève et n’étaient présents que les participants à la messe. 

      • baron 16 décembre 2015 14:07

        En fait, inlassablement, les laïc1rds reviennent à la charge pour tenter d’éradiquer leurs concurrents que sont les religions.

        Une fois fait, cela leur permettra de former les plus déshérités de façon à ce qu’ils votent dans le bon sens, quelques cacahuettes sous la forme d’aides dispensées par des associatifs soucieux de leur carrière professionnelle et politique. Un clientélisme qui n’à rien de généreux.
        Sauf que, l’être humain ne fonctionne pas ainsi, les dames patronesses ne suffisent pas, il y a un besoin de spiritualité.
        Nous assistons là, à une opposition frontale entre deux types de dames patronesses, les plus généreux et désinterréssés ne sont pas forcément ceux qui s’en donne le plus l’air.
        La laïcité c’est justement un équilibre entre les besoins spirituels des personnes et la capacité à s’ouvrir au monde.
        Le combat des laïcistes, c’est de faire en sorte de faire perdre leurs repères à ces mèmes personnes pour mieux les manipuler., C’est une logique de renforcement des parts de marchés dont les dindons sont les peuples devenus une marchandise infantilisée à l’extrème..
        C’est encore un combat, pour empécher l’émancipation des peuples qui ne veulent pas se soumettre à un système marchand et clientélisme. Il faut noter au passage, que le pactole des aides sociales est considéré comme une manne pour des individus sans scrupules et faussement naïfs.
        Il faut supprimer toute subvention aux associations et que l’état repprenne en main puisque le bien être être sociale est une fonction régalienne de l’état, c’est même inscrit dans la constitution. Les association en tant qu’acteur privé, n’ont pas a y mettre leur nez, il y a déjà trop de dérives.

        • njama njama 16 décembre 2015 19:03

          @baron
          l’athéisme est incontestablement la première religion de France, et la loi de 1905 ne la favorise pas plus que les autres.


        • Robert Lavigue Robert Lavigue 16 décembre 2015 14:17

          77 pages ????

          Voilà un témoignage bien succinct ! Chalot c’est 77 pages toutes les trois semaines !


          • Robert Lavigue Robert Lavigue 16 décembre 2015 16:32

            Par exemple je ne suis pas pour l’interdiction du voile à l’Université alors que l’auteure y est favorable….En effet ce sont des adultes, les universités reçoivent des étudiants étrangers et il existe une franchise universitaire.

            Là, l’islamo-laïcisme touche le fond...
            - Ce sont des adultes. Et alors, ça change quoi ?
            - Il y a des étudiants étrangers dans les universités françaises/ Et alors, ça change quoi ?
            D’ailleurs, l’immense majorité des étudiantes voilées sont françaises (au moins par leurs papiers) et l’immense majorité des étudiantes étrangères ne sont pas voilées.

            Et voilà l’argument qui tue... La franchise universitaire !
            Franchement Chalot, ils ne sont pas capables de vous fournir des arguments crédibles que vous pourrez ânonner dans vos tracts ?

            1) Il n’y plus de franchise universitaire depuis belle lurette. Le seule franchise qui subsiste c’est le pouvoir du président d’université de faire appel aux forces de l’ordre dans certaines circonstances.

            2) Le franchise universitaire est un concept clérical. Il remonte à l’époque où les universités, composées exclusivement de clercs (tous les étudiants étaient tonsurés) cherchaient à s’émanciper du pouvoir séculier. La franchise universitaire est donc une revendication d’indépendance vis-à-vis d’un pouvoir profane.

            3) La franchise universitaire a disparu avec les universités, lorsque les révolutionnaires ont supprimé les universités en 1793. Les ancêtres des laïcards n’ont jamais vu d’un bon oeil le développement de l’intelligence et d’un enseignement de qualité. Les Lumières du XXIe siècle non plus.

            Le laïc, surtout dans sa version islamo-laïque-loi-de-1905, est un ennemi permanent du savoir !


            • OMAR 16 décembre 2015 18:13

              Omar9


              Que charlot attaque en permanence l’Islam, à la limite, je me dis que n’étant pas musulman et n’ayant fait aucun effort pour connaitre cette religion, bof, ça pourrait se comprendre sans pour autant l’admettre....

              Mais lui, qui a dû connaitre ces moments féeriques liés à la Noel, ces cadeaux, ce feu de cheminée, cette veillée, cette chaleureuse réunion familiale, etc...

              Mon dieu...

              A moins que « le Père Noel qui offrait des cadeaux avec un sourire lui a remis une poupée déclenchant les rires et moqueries des autres gosses bénéficiaires de ballons ou tains électriques. »

              • Henry Canant Henry Canant 16 décembre 2015 21:58

                Chalot existerait-il s’il ne combattait la calotte pour promouvoir le bâchage et la charia ? 


                • Pere Plexe Pere Plexe 16 décembre 2015 22:34

                  @Henry Canant
                  La réalité c’est que ceux qui pensent défendre la calotte en dévoyant la laïcité aident considérablement les promoteurs de la charia.

                  Ces derniers s’engouffrent à plein dans les failles béantes généralement dues à des législateurs qui pensaient favoriser l’église catholique. 

                • soi même 17 décembre 2015 18:27

                  Chalot va te rhabiller, t’es plus a la page, Le PS et en train de coulé.... !


                  • Samson Samson 17 décembre 2015 20:11

                    @soi même
                    Pour le coup, j’ai cru comprendre qu’il était au courant ! smiley


                  • soi même 17 décembre 2015 22:44

                    @Samson, vite dit au courant, il a sans doute un fusible de pété..


                  • Samson Samson 17 décembre 2015 19:07

                    « Ce n’est pas la religion qui est l’ennemie mais le cléricalisme ! »
                    Je ne peux qu’applaudir des deux mains cette merveilleuse déclaration d’intention !

                    Est-ce donc en traquant les crèches dans l’espace public en période de fêtes que vous comptez le combattre ??? Ou en sifflant une citoyenne voilée plutôt qu’écouter ce qu’elle a à raconter ???

                    A mon humble avis, c’est la meilleure méthode pour le renforcer ! smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès