• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Un défi : le cri baudelairien mis en musique...

Un défi : le cri baudelairien mis en musique...

Trois chorales réunies autour d'un pianiste et chanteur pour interpréter des poèmes des Fleurs du mal, voilà un spectacle original, comme on en voit peu, de nos jours...

Le chanteur Théophile Minuit a composé toutes les musiques pour adapter et mettre en scène les textes du poète maudit, on peut parler d'un véritable défi, quand on connaît la difficulté de la tâche : mettre en musique des poèmes célèbres...

Le musicien et la chorale se répondent en un jeu subtil de reprises, de relances pour mieux mettre en valeur les poèmes.

Le récital s'ouvre sur des extraits du poème, intitulé Les phares, un hommage aux grands peintres, Rubens, Léonard de Vinci, Rembrandt, Michel Ange... L'oeuvre d'art est associée aux thèmes du déchirement et de la souffrance : on entend un cri qui fait frissonner.

Au passage, on reconnaît, ensuite, des poèmes et des vers célèbres de ce grand poète du 19 ème siècle...

"J'ai plus de souvenirs que si j'avais mille ans.."

"Sois sage, o ma douleur, et tiens toi plus tranquillle, Tu réclamais le soir, il descend, le voici.."

"Mon enfant, ma soeur, Songe à la douceur d'aller là-bas..."

On est sensible à ces thèmes égrenés par Baudelaire dans son oeuvre : le Spleen, ce mal de vivre douloureux et lancinant qui assaille le poète, les rêves de voyage qui permettent d'échapper à la monotonie du monde.

La présence de la femme qui vient apaiser ou tourmenter le poète est évoquée, aussi, dans de nombreux textes : la mendiante rousse dont le poète révèle toute la beauté, ou encore la femme madone, magnifiée....

"Les yeux fixés sur moi, comme un tigre dompté,
D'un air vague et rêveur elle essayait des poses,
Et la candeur unie à la lubricité
Donnait un charme neuf à ses métamorphoses ;"

"Blanche fille aux cheveux roux, 
Dont la robe par ses trous
Laisse voir la pauvreté 
Et la beauté..."

"Je veux bâtir pour toi, Madone, ma maîtresse, 
Un autel souterrain au fond de ma détresse, 
Et creuser dans le coin le plus noir de mon coeur, 
Loin du désir mondain et du regard moqueur, 
Une niche, d'azur et d'or tout émaillée..."

Les parfums, si importants dans la poésie baudelairienne, sont, aussi, mis en scène de façon à mettre en valeur leurs épanchements qui se répandent et se déploient : les reprises de la chorale se font, alors, insinuantes et insistantes... "Chaque fleur s'évapore, ainsi qu'un encensoir... Les sons et les parfums tournent dans l'air du soir ! Langoureux vertige ! Langoureux vertige !"

Baudelaire est un des premiers poètes à avoir, ainsi, mis les parfums à l'honneur dans son oeuvre, la sensation olfactive, jusque-là, méprisée par nombre de poètes, jugée trop animale trouvait, enfin, sa place dans la production littéraire française.

Le récital s'achève sur le poème L'albatros, qui représente le poète lui-même, maudit par la foule, méprisé souvent, alors qu'il règne en souverain dans le ciel, où il atteint, grâce à son art, des sommets de pureté, de finesse et d'harmonie...

L'harmonie ! C'est bien le maître mot de la poésie baudelairienne, que l'on trouve résumé dans ce vers célèbre extrait du sonnet intitulé Correspondances : "Les parfums, les couleurs et les sons se répondent... "

L'harmonie et le cri déchirant d'un poète exilé sur la terre, c'est aussi ce qui ressort de ce spectacle... une alternance émouvante où l'on sent la détresse humaine et une soif d'évasion et de pureté, une envie d'absolu.

Après un rappel, on entend encore un dernier poème : "Oh mort vieux capitaine, il est temps, levons l'ancre", ultime cri de désespoir d'un poète déchiré et meurtri.

On prend conscience, au cours du spectacle, de tout le travail de synchronisation de la chorale et du soliste. On perçoit la force des gestes des chefs de choeur qui mènent le groupe et créent un ensemble harmonieux.

Il faut saluer, aussi, tout le talent du soliste qui tient le spectacle à bout de bras, l'anime de son piano et de sa voix.

Au cours de ce spectacle, les chorales Aureto de Poulx, Voix d’Argence de Jonquières-Saint-Vincent et Rap’s Ody Swing de Redessan ont uni leurs chœurs avec beaucoup d’enthousiasme, d’émotion et de complicité...
Bravo aux deux chefs de choeurs Nathalie Martinez et Cécile Veyrat.
 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/08/un-defi-le-cri-baudelairien-mis-en-musique.html

Documents joints à cet article

Un défi : le cri baudelairien mis en musique...

Moyenne des avis sur cet article :  2.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Ernst 10 mars 10:01

    Le rap et Mickey ont plus d’avenir. Toute cette ancienne civilisation blanche disparaît. Le feuilleton « Big Bang theory » illustre bien la nouvelle « multi culture » occidentale : Stars War et la BD.


    • rosemar rosemar 10 mars 10:33

      @Ernst

      C’est pourquoi il faut défendre cette culture qui est la nôtre : la culture, c’est ce qui nourrit l’homme...

    • Jean Roque Jean Roque 10 mars 16:59

      @rosemar
      ça dépend lequel. Le gauchiste se nourrit d’Iphone, le barbu de Coran.
      Baudelaire disparaîtra en même temps que Goethe et Hölderlin, à la grande satisfaction des gauchistes égalitaristes collabos...
       
      « En Allemagne, il y aura en 2100 environ 35 millions de Turcs et à peu près 20 millions d’Allemands. »
       
      « Erdogan félicite les Turcs d’Allemagne d’être restés des Turcs. »
       
      Thilo Sarrazin, ’L’Allemagne disparait’, plus 2 millions d’exemplaires vendus...
       


    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 17:01

      @Jean Roque

      il est pur le roquet.chien de merde


    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 17:13

      @Xenozoid
      comme rosemar il n’a rien a dire
      rosemar fait dans la tf1,,ben dites lui

      Rosemar tu es chiante,nous n’avons pas besoins du jour de la naissance, on sait tous d’oú ça vient,le jour de la femme ne se fait pas a wallmart,même si leurs travailleurs sont payer 8 dollars de l’heure.
      grace a jean roque le roquet, vous auriez eu , nada, pas de droit de tuer l’autre,il vou aurait violée comme ça,et rosemar restera vierge


    • rosemar rosemar 10 mars 17:18

      @Jean Roque

      Notre culture est donc perdue ? Je pense que c’est ce qui peut nous sauver, c’est pourquoi il faut en parler...

    • rosemar rosemar 10 mars 17:21

      @Xenozoid

      Les insultes ne sont pas une argumentation ! La beaufitude dans toute sa splendeur !

    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 17:22

      @rosemar
      vous vous méprenez madame


    • Agafia Agafia 10 mars 17:32

      @rosemar

      Qui est la VOTRE ! Il y a autant de cultures que d’individus. Chacun cultive la sienne. Que la votre vous apparaisse meilleure et que celles des autres vous semblent nulles dénote surtout un manque de curiosité et une sorte de mépris intellectuel indigne de quelqu’un qui se targue de vouloir inculquer la connaissance.

    • rosemar rosemar 10 mars 17:36

      @Agafia

      Vous considérez que Baudelaire ne fait pas partie de notre culture ? A balayer !

      C’est quoi VOTRE culture ? Elle vous est personnelle ? 

      Une culture sert à relier et à réunir les gens... si on la nie, que reste-t-il ? Le fric ?

    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 17:42

      @rosemar

      le iphone ?


    • rosemar rosemar 10 mars 18:01

      @Xenozoid

      C’est pareil...

    • Xenozoid Xenozoid 10 mars 18:03

      @rosemar

      le téléphone arabe.c’est un jeux non ?


    • Jean Roque Jean Roque 11 mars 00:30

      @rosemar
      « 4 millions d’analphabètes fonctionnels, c’est-à-dire … 5% de la population allemande. » (2010)
      « A Berlin, 33% des enfants faisant leur entrée à l’école sont d’origine non allemande. Cela correspond à peu près à la situation générale en Allemagne Fédérale » 
      Ce qu’il faut combattre…. « C’est la pauvreté par l’esprit », c’est-à-dire cette «  combinaison d’éloignement à l’égard de l’éducation, de déficits de la socialisation et de manque d’ambition et d’énergie vitale qui caractérise de grandes parties des classes inférieures en Allemagne ».
      (augmentation de la pauvreté en Allemagne comme en France, malgré son pétrole l’Algérie n’a pas réussi comme le Japon, la Corée du Sud, la Chine....) 
      « Au-delà de la pure et simple décrue démographique, c’est avant tout l’augmentation continue du nombre des personnes moins stables, moins intelligentes et moins compétentes qui menace l’avenir de l’Allemagne.  ».
      La chute du QI et de PISA concerne aussi l’Allemagne, avec une chute aussi comme nous du niveau générale de formation professionnelle
      « L’homme blanc va disparaître [...] il y a une augmentation de la population ‘française’ et une baisse du taux de fécondité [cherchez l’erreur...] les civilisations quand elle sont fortes, elles sont brutales [nous on est soumis en décadence...] »
      Michel Onfray
       
      https://www.youtube.com/watch?v=hB7SJvGFzfU


    • Jean Roque Jean Roque 11 mars 00:55

      @rosemar
       
      Agafia, la gocho-collabo, prône le relativisme culturel « égalitaire », le rabaissement de la culture indigène comme inférieure aux autres, car coupable d’être blanche, supérieure et hégémonique. A grand remplacer par droit colonial mondialiste à l’excision éthique de Trudeau et au voile gocho-islamo-collabo.
       
      C’est un alibi au multi-akulti de Star Wars et Mickey, saupoudré d’un peu de halal où végan bien crétins, standardisable à l’échelle du marché mondial.
       
      Et évidement la gocho-collabo prône la crétinisation du troupeau dans les coraneries et le consumérisme, car c’est à l’avantage de l’oligarchie.


    • Jean Roque Jean Roque 11 mars 01:12

       
      « La société de masse ne veut pas la culture mais les loisirs. »
      Hannah Arendt
       
      La gocho-collabo est donc chargée par son maître de dévaloriser aussi la culture.


    • rosemar rosemar 11 mars 09:26

      @Jean Roque

      Et certains semblent ici se méfier de la culture... alors qu’elle est émancipatrice et source d’épanouissement....

    • Jean Roque Jean Roque 11 mars 09:55

      @rosemar
      Contrairement au prolétaire de Marx « qui ne se nourrissait pas que de pain », son substitut du gocho-le-collabo a une culture rap-corannerie-Disney de la « diversité », qui se limite en plus au halal et la mode islamique pour ce qui concerne la religion. Latin et grec grand remplacés par l’arabe en primaire, niveau PISA et le QI baissent, c’est pas pour rien :
       
      La marchandise incoercible a grand besoin de crétins
       
      « Le nombre de librairies en Algérie « ne dépasse pas les 40 »
      à l’échelle nationale« Hassan Bendif, directeur général du Centre national du livre (CNL) 
      La décadence que tout le monde voit.
       
       »Une communauté humaine ne peut tenir et fonctionner au quotidien que si elle puise en permanence dans ce que Castoriadis appelait des gisements culturels, étrangers par définition à la logique libérale, comme par exemple un minimum de dispositions psychologiques et culturelles à la confiance, à la générosité, et au sens du bien commun. Le problème c’est que la société juridico-marchande ne peut se développer qu’en asséchant progressivement ces gisements culturels [passer au multi akulti puis au akulti tt court]. De la même manière, la croissance économique illimitée implique parallèlement la pollution et l’épuisement des ressources naturelles de la planète [bétonnage immigratoire péramyde de Ponzi]."  J.C Michéa


    • belin 10 mars 10:46

      Dans un article précédent vous déploriez le peu de femmes auteurs d’articles. Mais vous, vous en écrivez pour 20 donc on rééquilibre. C’est du stakanovisme.


      • rosemar rosemar 10 mars 11:29

        @belin

        De la culture sur agoravox, vous vous en plaignez ?

      • belin 10 mars 11:43

        @rosemar
        Je hais la poésie , c’est pas l’apanage de la littérature française.


      • rosemar rosemar 10 mars 11:48

        @belin

        La littérature française est pleine de diversité, elle ne se réduit pas à la poésie...
        Je vous invite à une découverte de la poésie : c’est une façon de s’ouvrir au monde et aux autres...

      • rosemar rosemar 10 mars 11:51

        La poésie a de multiples fonctions : elle peut être aussi dénonciatrice...




        • Diogène Diogène 10 mars 17:10

          @rosemar

          vous avez raison de commenter vous-même vos articles : ça anime, ça anime le débat en portant la contradiction à son paroxysme !

        • rosemar rosemar 10 mars 17:15

          @Diogène

          Non vraiment, la culture classique n’a pas la cote sur agora : on préfère Claude François et Johnny !

        • Agafia Agafia 10 mars 17:26

          @Diogène

          D’autant qu’elle ne commente JAMAIS les articles des autres auteurs... Je pense même qu’elle ne les lit jamais... Seuls les siens doivent lui sembler dignes d"intérêt. 
          Assez égocentrique et narcissique comme attitude ^^

        • rosemar rosemar 10 mars 17:27

          @Agafia

          Je n’ai pas le temps...

        • Agafia Agafia 10 mars 17:34

          @rosemar

          Par contre vous avez le temps de nous inonder de vos articles... On ne vous a jamais appris que quantité et qualité ne font pas bon ménage ?

          Je confirme qu’il y a,chez vous, un manque évident de curiosité et d’intérêt envers les autres.

        • rosemar rosemar 10 mars 17:38

          @Agafia

          Ecrire, c’est aussi partager... la preuve : vous venez déposer un commentaire... !

        • rosemar rosemar 10 mars 17:41

          @Agafia

          Et même 3 commentaires !

        • foufouille foufouille 10 mars 17:42

          @Agafia
          c’est le cas de la plupart des auteurs, au moins elle ne censure pas ses contradicteurs comme beaucoup.


        • Xenozoid Xenozoid 10 mars 17:46

          @foufouille
          je trouve surtout que je vais bientot ecrire sur la « moule et le rocher ».... merci foufoille


        • ZenZoe ZenZoe 10 mars 19:52

          @Agafia
          un manque évident de curiosité et d’intérêt envers les autres.

          C’est un euphémisme même je dirai smiley
          Rosemar ne s’intéresse même pas aux commentaires des autres, ne les lit pas et répond carrément à côté : vous lui dites qu’elle ne s’intéresse pas aux autres, elle vous répond que vous venez de poster 3 commentaires. Euh... . Dialogue de sourds, pas la peine d’insister...


        • rosemar rosemar 10 mars 20:56

          @ZenZoe


          Et les commentateurs qui commentent à côté ? Vous connaissez ? Rien à dire sur Baudelaire ? Rien ? Baudelaire vous fait peur, on dirait ?

        • rosemar rosemar 10 mars 20:57

          @ZenZoe

          Vous ne connaissez aucun poème de Baudelaire ? Vous n’en avez jamais étudié ?

        • arthes arthes 11 mars 11:17

          L’horloge

          Poème de Baudelaire, interprété , chanté par Mylène Farmer, il s’agit du thème choisit pour ses entrées en scène lors de ses premiers concerts en 89.

          Pour éviter d’attendre trop longtemps, aller direct à 3mn50.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès