• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Un des plus redoutables torrents...

Un des plus redoutables torrents...

JPEG

"Le Drac, avait dit l’abbé, est un des plus redoutables torrents qui soient en France ; actuellement, il se montre placide, presque tari, mais vienne la saison des ouragans et des neiges, il se réveille, pétille ainsi qu’une coulée d’argent, siffle et s’agite, écume et bondit, engloutit d’un coup les hameaux et les digues", a écrit Joris-Karl Huysmans, dans son roman, La Cathédrale.

 
Curieusement, le mot "torrent" est issu d'un verbe latin "torreo" qui signifie "brûler" : étrange étymologie qui peut s'expliquer par un sens voisin du verbe "torreo : être bouillonnant", et on perçoit bien, alors, une eau vive, turbulente qui est celle des torrents.
 
Le torrent nous fait voir des paysages de montagnes abrupts, tourmentés, il nous fait entendre sa voix puissante d'eau emportée et tumultueuse, il nous montre des remous, des éclaboussements d'eau pure, des ruissellements pleins de force et de vivacité.
 
Ce mot aux sonorités de dentale, de gutturale répétée traduit une certaine violence : le torrent nous emporte dans un courant irrésistible, dans des flux tempétueux...
 
La voyelle nasalisée "an" fait virevolter ce mot et nous emmène dans un enroulement de vagues et de rebonds.
 
Le torrent, c'est la fougue, la vivacité, le débordement !
 
Le torrent, c'est la vie, la passion ! C'est le risque, l'aventure !

 
Ce mot est souvent utilisé de manière imagée : un torrent de larmes suggère une peine infinie, un chagrin inconsolable... le torrent des passions est irrésistible... un torrent d'injures peut être associé à la colère, on peut voir ondoyer aussi le torrent d'une chevelure, couleur d'or...
 
Le désir humain peut devenir un torrent... l'ambition peut être comparée à un torrent.

 
Ce mot implique une idée de violence : Homère, dans l'Iliade et l'Odyssée compare souvent les guerriers à des torrents impétueux qui emportent tout sur leur passage, comparaisons amplement développées qui donnent lieu à de véritables tableaux, ayant trait à la nature.
 
Le torrent nous ramène vers des lieux champêtres, sauvages, des paysages de montagne, vers une nature désirée, alors que nous vivons, souvent, dans des villes...
 
La montagne, son air pur, ses sommets aériens qui permettent d'oublier le monde moderne... La montagne, ses paysages vallonnés, boisés et ses senteurs d' épicéas, de sapins, de résineux....
 
Le torrent nous fait retrouver ces impressions d'une nature intacte, sauvage...
 
La fraîcheur de l'eau, sa pureté, sa transparence !

 
Cette eau limpide, vivifiante nous fait voyager vers une harmonie retrouvée : pureté des sons, de la lumière, des ondes, pureté des paysages, limpidité des couleurs....
 
Entendez-vous le torrent qui s'emporte et roule dans les montagnes ? Voyez-vous l'eau caracoler dans des tourbillons d'écumes ?

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-un-des-plus-redoutables-torrents-124307812.html

 

Vidéo :
 


Moyenne des avis sur cet article :  1.2/5   (10 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Schrek Docteur Faustroll 28 octobre 15:46

    .Ce climat torride fait s’enfler bien des petits torrents 


    • Schrek Docteur Faustroll 28 octobre 15:50

      @Docteur Faustroll

      Ou ce climat humide inonde le lit des petits torrents.


    • troletbuse troletbuse 28 octobre 16:29

      @Docteur Faustroll
      Trop dures, celles-là !


    • troletbuse troletbuse 28 octobre 16:32

      @Docteur Faustroll

      Le clitocybe, c’est un champignon, je crois ?  smiley



    • troletbuse troletbuse 28 octobre 16:55

      @Docteur Faustroll

      Oui volve ou vulve
      Tissu caverneux qui se détend
      Y’a que l’odeur nauséabonde qui ne colle pas !
      Ca me fait penser à quelque chose.  smiley


    • jocelyne 28 octobre 16:16

      Bonjour, si vous parlez du Drac qui passe à Grenoble, il est effectivement dangereux car une des montagnes qui le surplombe juste avant son arrivée à Grenoble, est très instable et si cette montagne bloque le Drac, il n’y aura que quelques heures pour évacuer.


      • Fergus Fergus 28 octobre 17:45

        Bonjour, jocelyne

        Exact, cette rivière  impétueuse dans son cours amont  peut être très dangereuse du fait de la configuration de son lit


      • Fergus Fergus 28 octobre 17:55

        Bonjour, rosemar

        Je suis très surpris qu’en évoquant le Drac, vous n’ayez pas fait la moindre allusion à cette autre Drac, très répandu en Occitanie, notamment en Auvergne et dans la vallée du Rhône.
        En l’occurrence un démon capable des pires maléfices. Un être autrement plus dangereux que la rivière éponyme, les deux puisant possiblement l’origine de leur nom dans le mot latin draco qui, vous le savez certainement, signifie « dragon ».


      • rosemar rosemar 28 octobre 18:52

        @jocelyne

        MERCI pour ces précisions...


      • rosemar rosemar 28 octobre 18:56

        @Fergus
        Ce n’est pas le sujet de mon article qui porte essentiellement sur le mot « torrent » et ses emplois.
        Effectivement, l’étymologie du mot « Drac » est intéressante : ce sera peut-être le sujet d’un autre article portant sur le mot « dragon »... venu anciennement du grec « δράκων drákôn »...


      • troletbuse troletbuse 28 octobre 19:27

        @rosemar
        ce sera peut-être le sujet d’un autre article
        Non, non merci. Moi, je sais tout et j’ai tout vu, comme Fergus.  :-’’


      • rosemar rosemar 28 octobre 19:50

        @troletbuse

        Le nom « Dracula » vient aussi de ce radical... intéressant, non ?


      • troletbuse troletbuse 28 octobre 16:27

        Vite, il faut le mettre tout de suite en examen et l’envoyer en hôpital psychiatrie comme Remi Daillet qui allait faire un coup d’état avec 350 personnes (supposées) ou Eric Fiorile ou encore le Professeur Fourtillan . smiley


        • alinea alinea 28 octobre 20:33

          Il y a les torrents d’insultes, de conneries aussi, tandis que la DRAC c’est la Direction Régionale des Affaires Culturelles où rosemar devrait bien aller se faire subventionner pour son travail acharné, régulier et sans surprise.


          • Marengo 28 octobre 21:21

            La force des torrents est exponentielle !


            • rosemar rosemar 28 octobre 21:32

              @Marengo

              On y revient !


            • ETTORE ETTORE 30 octobre 19:41

              Ma parole,.....

              Mais, tout cela, me paraît bien..... DRACstique !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité