• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Un français inspirateur du Da Vinci Code ?

Un français inspirateur du Da Vinci Code ?

Un employé d’usine français et quelques amis ont imaginé il y a quelques années une histoire de société secrète, celle-ci n’est pas tombée dans l’oreille d’un sourd. Un romancier américain a pu s’en inspirer pour en a faire un best-seller mondial. Voici les dessous de l’ histoire.


Un dessinateur
de poêles à frire

Pierre Plantard de Saint Clair était employé comme dessinateur industriel dans une usine de poêles à Annemasse, en Haute-Savoie. Il était aussi, à ses heures perdues, consultant en astrologie ! C’est lui qui imagina la trame d’un scénario qui devint célèbre internationalement : le Da Vinci code. Dans les années 1960 avec quelques amis, il déposa à la Bibliothèque nationale de France un dossier secret intitulé "4°Lm249" indiquant les sources historiques d’une société secrète appelée "le Prieuré de Sion." Des hommes illustres en auraient été membres, comme Botticelli, Newton, Hugo ou Cocteau.

Fabriquant de faux
Aidé d’un ami comédien et historien encyclopédiste Philippe de Cherisez , Pierre Plantard va constituer un faux dossier, qui deviendra la trame d’un best-seller mondial ! Son collègue P. de Cherisez avouera en 1979 avoir monté de toute pièce ce faux dossier.Le protagoniste de l’affaire est né le 18 mars 1920, fiché par les Renseignements généraux dans les années 1940 ; en effet, il édite en 1942, sans complaisance, un mensuel, Vaincre, qui propage avec violence les thèses du complot judéo-maçonnique. Ses thèses sont tellement délirantes que même la police de Vichy le surveille de près ! Il s’appuie notamment sur les écrits de Paul le Cour, promoteur d’un ésotérisme chrétien, avec tout un imaginaire du complot et des idéologies d’extrême droite. De cette culture, Pierre Plantard retira le goût du secret. Il fonde le 25 juin 1956 une association déclarée en Haute-Savoie, qui a pour objet "l’étude et l’entraide de ses membres". Elle édite un journal, Circuit, qui est un bulletin d’information de défense des droits et libertés des foyers HLM. Bref , il souhaite améliorer la vie en HLM ! Mais derrière ce but fort louable se cache un autre objectif : ni plus, ni moins, la fondation d’un ordre chevaleresque.

Un circuit déroutant
"CIRCUIT" = Chevalerie d’ institution et règle catholique indépendante et traditionaliste. Alors P. Plantard peut devenir Grand maître du Prieuré de Sion, une confrérie qui n’a pas d’autre existence que celle imaginée par ce dessinateur de poêle à frire. Cet imaginaire fut récupéré par Dan Brown pour en faire une machine marketing d’envergure mondiale, où l’usine à fric et non pas à frire est devenue une montagne redoutable, qui pourrait s’écrouler lorsqu’on saura qu’elle a été fondée par un malheureux employé d’usine qui ne souhaitait que sortir de sa condition, pour devenir le Grand maître d’un prieuré alors inconnu, faute d’être une star hollywoodienne ! Il est bien connu que lorsqu’on construit des prieurés à Sion, il y en a toujours qui savent encaisser les loyers, et d’autres y habiter ...
(A lire : Code da Vinci : l’ Enquête. M.F Etchegoin, F. Lenoir, Robert Laffont)


Moyenne des avis sur cet article :  2.28/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • pascal (---.---.240.9) 13 juin 2006 13:50

    cete note est un résumé du livre de MF Etchegoin. Le Livre de cete dernière n’a pas vraiment un objectif de polémique, ni d’investigation, ni de confrontation d’idée. Non la démarche du livre de Etchegoin est beaucoup plus simple : surfer sur la vague da vinci. Pour surfer sur une vague, il ya toujours la question d’angle d’attaque. Par ailleurs, le livre n’apporte rien par rapport à une simple requête google sur plantard. Où journalisme se conjugue avec simple opportunisme.

    NB : il s’agissait de Cherisey et non Cherisez.


    • Marc P (---.---.224.225) 13 juin 2006 15:11

      Ce n’est pas gentil pour mme Etchegoyen, et qui plus est cela m’étonnerait d’elle.

      moi qui ne m’intéresse pas du tout à ce roman, cet article m’a bien plu ; on ne sait encore pas tout de ce phénomène j ai l’impression

      Cordialement.

      Marc P


    • Marc P (---.---.224.225) 13 juin 2006 16:53

      Pardon, Etchegoin, je ne la connais pas celle là...

      mais sans cette article je n’aurais rien su ni de ce qu’il nous apprend, ni d’Etchegoin...

      Merci Oldtime !

      Marc P


    • oldtime 14 juin 2006 10:10

      Bonjour, non je ne suis pas de votre avis : Le livre de Lenoir et Etchegoin est plein d’érudion à la portée du grand public, c’est sans doute le meilleur livre sur le sujet. Le cas plantard n’est qu’un chapitre du livre, vous y apprendrez plein de choses sur l’histoire chrétienne. Lenoir est un sociologue et historien des religions pein d’intérêt.

      Joldtime


    • Stéphane Rangaya Stéphane Rangaya 13 juin 2006 14:51

      Mais, de toute façon, Dan Brown ne cite-pas-t-il ce fameux dossier secret à la fin du livre ? En ce sens, il s’est inspiré de ces dossiers et alors, il en a quand même tiré un roman assez bon pour qu’il soit devenu un véritable best-steller...


      • claude (---.---.131.132) 13 juin 2006 18:43

        que la nature humaine est misérable

        il y a peu une équipe chirugicale réussissait une première mondiale : la reconstruction d’un visage ;

        aussitôt un confrère manifesta qu’on l’avait spolié au motif qu’il aurait été l’auteur de la technique de reconstruction ; toutefois ce débat ne fit pas long feux ; ( entre parenthèses on se demande comment il aurait pu l’être sans un(e) patient(e) défiguré à traiter or le cas de la jeune femme opérée était le malheureux premier du genre )

        l’auteur du Da vinci Code est accusé de plagiat par deux personnes qui seraient les auteurs d’un roman initial ;

        je me dis que dans l’un ou l’autre cas, quand bien même les faits seraient plus ou moins avérés, finalement les vrais « artistes » sont ceux qui ont réussi avec un même matériel à dépasser les prétendants à la gloire, à l’argent, etc...

        envie, jalousie quand vous nous tenez

        on peut bien dire : « adieu dignité ! »


        • herobert (---.---.109.59) 13 juin 2006 19:09

          J’invite les lecteurs et l’auteur de cet article à se renseigner un peu plus sur le sujet et surle canular Plantérd qui date bien d’avant l’auteur du Da Vinci Code.

          Il ne serait en effet pas inutile de rappeler les 2 journalistes anglais qui ont écrit dans les années 1980 leurs « oeuvres » de l’époque, les livres « Enigme Sacrée » et « le Grand Secret » .

          Le grand déballage du montage de ce canular monté par M. Plantard, depuis les années 1950 (pour le moins)a permis d’en connaître un rayon sur les capacités et les potentiels de montage de désinformation, couramment pratiqués par des spécialistes (qu’ils soient russes ou US, ou français) ... Le da Vinci Code est un monument de la sorte, qui, touchant un personnage sensible, avec un peu de recul" historique (merci Plantard) porte.

          A quand la lignée cachée de Napoléon, celle de Mao, celle d’Hitler, ou celle de Jules César (pardon, mon aieul, Caius Julius Caesar). Qui va s’y risquer ? Quel auteur à succès ?

          Quelque sites pour ramener le sujet à de justes proportions, celles d’un canular qui a duré, fait long feu et qui enrichit au passage ses auteurs (mais ni vous, ni moi !).

          http://www.inxl6.org/videos/video21.php

          http://www.davinci-codex.com/

          Bien cordialement

          H. Robert


          • brifed (---.---.230.240) 14 juin 2006 00:10

            merci pour cet article trés interessant .Je crois avoir lu quelque part que ce Mr Plantard prétendait descendre d’une lignée royale , les mérovingiens ?


            • José W (---.---.25.142) 14 juin 2006 08:44

              Article un peu à côté de la plaque comme souvent sur ce sujet : Penser qu’un gugusse de la Hiaute (Savoie) soit capable d’inspirer l’un des plus grands Best sellers contemporains sans que cela ne serve aucun intérêt particulier, mais soit juste une reprise fortuite, c’est assez piquant.

              Ce concepteur de poele à frire n’était certainement pas aussi benêt qu’on veut bien le faire croire, et ceux qui ont repris et détourné ses hypothèses parfois délirantes ne l’étaient pas moins.

              Les gens ont (enfin) compris que nous sommes manipulés en sous-main par des idéologies et des intérêts particuliers et non démocratiques, mais ils ne parviennent pas à voir clairement de quoi sont fondées ces forces manipulatrices qui « guident » notre monde.

              The Da Vinci Code ne fait qu’embrouiller davantage les pistes et semer le trouble dans les esprits du bon peuple, au plus grand profit de ceux et celles qui ont financé à un moment ou à un autre le livre, puis le film, et qui se frottent les mains à plus d’un titre.

              Essayez seulement de publier un livre qui apporte un peu de lumière, même très peu, et vous verrez comment l’industrie du livre et du cinéma (éditeurs, journaleux et financiers) vont vous recevoir... Bonne chance !


              • Démosthène (---.---.32.39) 14 juin 2006 09:16

                Salut, C’est à mon avis un remarquable coups de marketing ! Mais j’ai quant même préféré « Le Pendule de Foucault » de U. Ecco (smiley))) @+


                • KLEIN (---.---.224.225) 14 juin 2006 11:25

                  Bonjour,

                  Bravo pour l’excellente synthèse sur l’imposture de Dan Brown avec le Da Vinci Code. Enfin cet article coupe court avec ses théories délirantes.

                  Malheureusement, le grand public préfère souvent les mensonges fantasmagoriques à la simple vérité


                  • Adolphos (---.---.59.170) 17 juin 2006 12:40

                    L’étonnent, c’est surtout que ce roman exite autant l’interet. Cela prouve le besoin de religion, d’une part, et de l’autre la mode de la théorie du complot. Bref, les gens ne trouvent plus de sens à leur vie depuis que l’aedification du socialisme s’est planté, ni ne comprennent le monde dans lequel ils vivent. Ce sentiment de déposséssion (mais ils ne maitrisaient en réalité rien de plus avant) conduit à voir des complot partout, des complots, donc bientôt des coupables.


                    • Adolphos (---.---.59.170) 17 juin 2006 12:41

                      L’étonnent, c’est surtout que ce roman exite autant l’interet. Cela prouve le besoin de religion, d’une part, et de l’autre la mode de la théorie du complot. Bref, les gens ne trouvent plus de sens à leur vie depuis que l’aedification du socialisme s’est planté, ni ne comprennent le monde dans lequel ils vivent. Ce sentiment de déposséssion (mais ils ne maitrisaient en réalité rien de plus avant) conduit à voir des complot partout, des complots, donc bientôt des coupables.


                      • David Wise (---.---.50.102) 20 juin 2006 17:02

                        Au-dela du Code Da Vinci, les questions véritables sont :
                        - Le Jésus de la Bible est-il bien le vrai Jésus ?
                        - Jésus + Marie-Madeleine et la descendance divine...
                        - Le Saint Graal = sang royal de la dynastie de Jésus ?
                        - Les Saint-Clair d’Ecosse et leur Rameau Perdu vivant au Costa Rica ?

                        Cherchez ces clefs pour déchiffrer la vérité qui se cache derrière le best-seller, Da Vinci Code.


                        • minijack minijack 21 juin 2006 08:06

                          Un français inspirateur du Da Vinci Code ???

                          OUI, C’est MOI ! ;c)

                          Sans blagues ! Voilà 9 ans que tous les éléments figurent sur mon site Royalement-Vôtre Vous pourrez les trouver en feuilletant « Histoire du royaume d’Orléans » et surtout en allant fouiller dans les notes cachées derrière les liens .

                          De plus j’ai été pendant des années un des principaux animateurs de deux sites qui ont marqué le net dans les années 97 à 2000 : templiers.org et rennes-le-chateau.com et dieu sait si le Temple et l’histoire mystérieuse de l’abbé Saunière ont inspiré son scénario.

                          Auteur moi-même, et romancier entre autres, sans doute aurais-je pu écrire le même roman. (peut-être pas avec le même talent, mais qui sait ?) Mais je ne l’ai pas écrit, c’est Dan Brown qui l’a fait, et avec quelle maestria ! Lisez le, c’est un excelent thriller.

                          Par contre, l’auteur de cet article raconte vraiment n’importe quoi à ce propos. Si Pierre Plantard de Saint Clair s’est révélé être un fumiste et son ami de Cherisey (et non pas Cherisez) un faussaire, il ne faut pas pour autant jeter le bébé avec l’eau du bain.

                          Le « Prieuré de Sion » n’a jamais existé que dans l’imagination de Plantard, mais un véritable « Ordre de Sion » exista bel et bien, fondé par Godefroi de Bouillon.

                          Le Christ était-il marié à Marie Madeleine ? Bien malin qui peut le dire. Mais bien malin aussi qui pourrait affirmer le contraire ! En tant que « rabbi » (rabbin) Jésus aurait fort logiquement dû être marié pour respecter la loi juive, et il est du plus probable que les « Noces de Cana » aient été les siennes !

                          La légende des Saintes Maries de la Mer existe bel et bien. Ainsi que quantités d’autres indices qui nous font soupçonner une ENOOORME manipulation au cours des âges...

                          Si Dan Brown est tant décrié par l’église à propos de cet incroyable succès, c’est tout simplement parce qu’il n’a pas poussé son raisonnement aussi loin qu’il aurait dû le faire, et n’en a pas tiré les bonnes conclusions. N’étant pas historien, il s’est donc contenté d’en faire un roman. Mais quel roman ! Les suivants n’ont rien de comparable. Si vous n’en lisez qu’un, lisez celui-là.

                          Et ensuite... Attendez que je sorte le mien ! ;c))

                          .


                          • KLEIN (---.---.224.225) 21 juin 2006 15:10

                            Bonjour !

                            Je trouve personnellement que l’article de M. OLDTIME sur le da vinci code est excellent et je ne comprends pas cet acharnement pathologique qu’ont tous les « ésotéristes » à se complaire dans ces vieilles théories du complot visant à discréditer le christiannisme.

                            Votre réponse est par ailleurs de mauvaise foi sur 2 points :

                            1. Si un ordre de sion a pu exister, cela n’a rien à voir avec le pseudo Prieuré fondé en 1956 par un illuminé d’extrême-droite : or dan Brown ne « brode » que sur ce dernier , alors que c’est une fumisterie

                            2. Jésus-Christ en tant que juif n’était pas obligatoirement marié car à son époque on était dans une période « apocalyptique » et par ailleurs son mode de vie et de pensée était proche de celui des esséniens qui sera repris au XII ème siècle par les cathares. Donc le fantasme d’une union Jésus / Marie Madeleine est une ineptie.

                            En conclusion je dirai comme Léon Tolstoï ( grand chrétien ) : « la vérité doit s’imposer sans violence » ; mais cela sera dur dans ce contexte de déinformation entretenu par nombre d’internautes


                          • KLEIN (---.---.224.225) 21 juin 2006 15:12

                            Bonjour !

                            Je trouve personnellement que l’article de M. OLDTIME sur le da vinci code est excellent et je ne comprends pas cet acharnement pathologique qu’ont tous les « ésotéristes » à se complaire dans ces vieilles théories du complot visant à discréditer le christiannisme.

                            Votre réponse est par ailleurs de mauvaise foi sur 2 points :

                            1. Si un ordre de sion a pu exister, cela n’a rien à voir avec le pseudo Prieuré fondé en 1956 par un illuminé d’extrême-droite : or dan Brown ne « brode » que sur ce dernier , alors que c’est une fumisterie

                            2. Jésus-Christ en tant que juif n’était pas obligatoirement marié car à son époque on était dans une période « apocalyptique » et par ailleurs son mode de vie et de pensée était proche de celui des esséniens qui sera repris au XII ème siècle par les cathares. Donc le fantasme d’une union Jésus / Marie Madeleine est une ineptie.

                            En conclusion je dirai comme Léon Tolstoï ( grand chrétien ) : « la vérité doit s’imposer sans violence » ; mais cela sera dur dans ce contexte de déinformation entretenu par nombre d’internautes


                          • arigato (---.---.102.210) 19 juillet 2006 19:53

                            Il est incontestable que Jésus ne pouvait pas être marié. En effet, comment se fait-il qu’il prenait toujours ses repas chez les juifs : Zaché, les publicains, Lazare, ... avec ses disciples, ... alors que s’il avait été marié c’est sa femme qui lui aurait fait la tambouille. Mais il est vrai que clamer que Jésus était marié est la porte ouverte à tous les fantasmes des bouffes curés.


                          • lilas (---.---.224.225) 21 juin 2006 16:26

                            Article très intéressant ! M.Oldtime nous a éclairés sur les origines du Da Vinci Code. Il y a matière à réflexion !


                            • DAVAINE (---.---.9.111) 9 juillet 2006 05:00

                              Mais non, PLANTARD s’est planté. Pas de quoi s’affoler, juste la recherche du point G qui relie les ions. A votre disposition si vous souhaitez un texte plus technique, cognitive, neuroscience. Cordialement Dan Brown ne fait effectivement que reprendre un secret de Polichinelle. Plusieurs spécialistes savent depuis longtemps que le triangle d’Or de DAGOBERT a été jeté en pâture pour dissimuler d’autres lieux beaucoup plus importants. Il suffit d’inverser le triangle, vous obtenez un quatrième point en Rhône Alpes, et vous gagnez... le pantalon de DAGOBERT. Si vous le retournez, ou vu de Belgique, c’est le bonnet d’âne, SAINT NIZAIRE. Vous êtes maintenant en mesure de décoder GISORS à l’ANVERS (Antwerpen, il y chassait le lapin). GISORS, ILE de la CITE (Champs Elysées triangle d’Or) son épée en bois, STENAY, ORLEANS le trou dans son pantalon, là où il fait baptiser son fils, RENNES le Château. Mais DAGOBERT se prenait le pied dans le tapis. Le deuxième S n’est pas en Rhône Alpes. Les SAINTES MARIES de la MER. « Il était un petit navire qui n’avait ja, ja, jamais navigué. Les CELTES étaient donc originaires du Sud de la France, ils en ont été chassés, ont codé, jalonné, avec le secret espoir de pouvoir un jour revenir au pays. Ils ont codé avec les moyens de l’époque, la géométrie et la langue d’OC. Il vous faut maintenant décoder GISORS à l’endroit. Le S est bien dans le Sud Est, mais ce n’est pas l’abbaye de SION. Plantard s’est planté et Dan Brown avec, plus surprenant de la part de son traducteur, professeur honoraire au Collège de France. « Village au fond de la vallée presque oublié... sonne sonne sonne » chanson d’oiseau, PIAF et les Compagnons de la Chanson qui, s’ils ne sont pas du Tour de France, achèvent leur vie en Provence. SAINT NAZAIRE Le DESERT au cœur de la Drôme. On y élève encore des ânes. Privé de DESSERT. Le i est un peu plus au Sud. IZON La BRUISSE, 11 habitants, Drôme Provençale. Une bonne encyclopédie ne vous donnera que IZON, petit village en Gironde, Entre Deux mers. BRUISSE, bruissement, bourdonnement des abeilles. Pour comprendre, il faut en passer par le gai chemin de compère GUILLERI, qu’on le prenne à l’endroit ou à l’envers, CREST, DIE, et DIEULEFIT. « Du blanc sec ? Non, du mousseux s’écria dignement FILOCHE ». DIGNE ment. Du blanc sec ? Non, de la Clairette de Die, et du Champagne à Epernay. Les bulles. Pour trouver le O, il faut prendre à nouveau un chemin à l’envers, de SAINT GENIES (route du temps) en passant par SISTERON (citadelle des quatre temps), lequel vous amène par la vallée du JABRON dans un petit village à l’extrême Sud de la Drôme, MONTFROC. Un peu plus loin, une enclave (05) Les OMERGUES, omega. Gis ORS, il vous reste à trouver trois points pour connaître le berceau, l’endroit d’où étaient partis bien avant les ROMS (Gitans, Tziganes), avant de revenir au Moyen Age et d’obtenir au 20ème siècle le droit de Pèlerinage aux Saintes Maries de l’Amer. Droit de visite. Je vous ai mis sur la piste, de quoi occuper vos vacances. Naturellement, cela bouscule bien des idées reçues. Ebranler le dogme reviendrait-il à assassiner la Patrie et le Vatican ? « Et pourtant elle tourne ». Lorsque vous aurez trouvé, vous serez en mesure de tout décoder, les Papes en Avignon, le bon ROY RENE à Aix en Provence, la Charrette Bleue et bien plus encore, le Petit Train de Van GOGH au musée d’Avignon. Bonnes recherches, et à votre disposition.


                              • minijack minijack 9 juillet 2006 06:51

                                @ Davaine

                                On vit que vous vous êtes sérieusement penché sur la question, mais votre post est un peu brouillon...

                                (J’espère que Dagobert ne se réveillera pas au bruit que vous faites autour de son nom, nous risquerions sérieusement de voir apparaître un nouveau troll...)

                                .

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires