• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Un grand moment de solitude » signé Josiane Balasko

« Un grand moment de solitude » signé Josiane Balasko

Pourquoi Josiane Balasko a-t-elle adopté, concernant sa pièce située dans un cabinet de psy, un titre signifiant qu’un évènement inattendu ou une parole opportune pourrait être la cause d'une gêne subite face à l’entourage présent ?

Sans doute parce qu’elle a pensé à son partenaire de scène qui jouerait, comme elle, l’un des deux psy souffrant de tocs fort difficiles à gérer au quotidien mais trouvant l’un et l’autre, dans l’écoute réciproque, l’aide salvatrice à leurs handicaps respectifs.

A ceci près que la psy interprétée par Josiane, souffrant, elle, d’un syndrome d’accumulation, instrumentaliserait cette situation dialectique en profitant de l’agoraphobie inhibante de son confrère pour introduire, chez lui, un tiers et son acolyte s’avérant fort envahissants…

La solitude, en effet, pourrait ainsi, dans cette perspective, se mesurer à une présence indésirable fomentée par une aide thérapeutique à domicile de style empoisonnée !

Bref, Josiane Balasko a réuni les ingrédients permettant de recueillir des confidences de nature fort disparates et d’en constituer une sorte de salade composite à sa main, mise au goût de sa propre évolution artistique.

En effet, sans doute un peu fatiguée par les personnages exubérants et foldingues incarnés dans sa carrière d’actrice, elle a préféré, cette fois-ci, en tant qu’auteur de tragi-comédies, se poser dans une fonction sociale respectable et utile, tout en déjantant cette relation interactive de l’intérieur par un artifice représentatif de l’époque contemporaine, à savoir l’irruption perturbatrice d’un hacker recherché au niveau international et accompagné de sa complice plutôt mal élevée.

Au demeurant, ces tribulations sont assez drôles et prêtent à sourire, mais c’est plutôt la plongée dans ce monde psy plein de signifiants contradictoires et souvent en porte à faux, qui s’avère être le véritable sujet de cette pièce pas complètement assumée par une écriture un peu en retrait !

Bref, Josiane Balasko pourrait mieux faire en tant qu’auteur mais a bien raison de changer de braquet en tant que comédienne.

photos © Theothea.com

UN GRAND MOMENT DE SOLITUDE - **.. Theothea.com - de & mise en scène Josiane Balasko - avec Josiane Balasko, Kader Boukhanef, Georges Aguilar & Justine Le Pottier - Théâtre de la Michodière

JPEG - 83.2 ko
UN GRAND MOMENT DE SOLITUDE
photo © Theothea.com

Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • colere48 colere48 11 mai 2015 18:31

    Yep ! un grand moment de solitude ....  smiley


    • rocla+ rocla+ 11 mai 2015 18:39

      A ceci près que la psy interprétée par Josiane, souffrant, elle, d’un syndrome d’accumulation, instrumentaliserait cette situation dialectique en profitant de l’agoraphobie inhibante de son confrère pour introduire, chez lui, un tiers et son acolyte s’avérant fort envahissants…

      c ’est ça qu’ on appelle le stade banal ?

      • Le p’tit Charles 12 mai 2015 07:33
        Josiane Balasko a autant de talent qu’une courgette trop mure...Du Parisianisme à l’état pur... !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires