• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > « Un Tramway » nommé Huppert culte à L’Odéon

« Un Tramway » nommé Huppert culte à L’Odéon

Huppert culte ? Alors, Isabelle, forcément uppercut… avec à la clef, hyper-coupe du « désir » nommé Tramway !

Huppert, à jamais offerte, jambes écartées comme sur des roulettes pour une entrée en légende déboussolée… dans la désolation psy.

Isabelle, blonde à pic… à l’instar de Marilyn U.S.A. avec un quelque chose de Tennessee sur terre… sans le Paradis.

Si le personnage de Blanche n’est pas « l’Oncle d’Amérique », il pourrait en être la version négative du paysage mental que Krzysztof Warlikowski apporte, à la Diva française, sur un plateau… assurément, celui de l’Odéon, en gage iconoclaste d’Olivier Py au Théâtre de l’Europe.

De la Nouvelle-Orléans aux Champs-Elysées, beaucoup plus qu’un symbole culturel, une véritable partie de jambes en l’air de rien… vers des références en paillettes servies sur canapé, Flaubert, Dumas, Wilde, Roy, Platon, Sophocle, Coluche et tutti quanti… avec comme flamboyant dénominateur, Wajdi Mouawad.

Tel un caisson mobile de plexiglas faisant office de zoom au bowling des morts vivants, place à l’hystérisation des mœurs, en marge des rails de la dépression vers l’orgie des autres.

En effet, qu’ils s’appellent Stanley (Andrzej Chyra) le beau-frère, Stella (Florence Thomassin) la sœur ou Mitch (Yann Collette) le prétendant velléitaire… tous n’auront que le « Help ! » du Hard-Rock à opposer à une psychiatrisation mondialisée de la société humaine… en mal de ses relations d’Amour.

Alors, sur la bande son, se succèdent, en transit, les songs in extenso : « Common people », « All by myself » et « Follow me », alors qu’au micro HF, détone rauque et à plein tube, la chanteuse Renate Jett… en concert public.

Sur les surfaces réfléchissantes de la scénographie, l’image « live » des caméras scrute l’expression des visages dans un balayage de la dernière chance… celle, notamment, qui ferait de Blanche, la première à terrasser le « surmoi » alors qu’Isabelle Huppert, à elle seule, est en train de réaliser cet exploit, in vivo et en temps réel, face à tous les spectateurs, médusés d’une telle audace.

OK ! « Un Tramway » est un Opéra pop-schizo, à haute technologie embarquée, qui, paradoxalement, replace la folie des autres au cœur de soi-même.

Forcément uppercut et donc… définitivement, Huppert culte !

  

photos © Pascal Victor / ArtComArt

UN TRAMWAY - **** Theothea.com - d'après Tennessee Williams - mise en scène : Krzysztof Warlikowski - avec Isabelle Huppert, Andrzej Chyra, Florence Thomassin, Yann Collette, Renate Jett & Cristian Soto - Théâtre de l'Odéon

 

Documents joints à cet article

« Un Tramway » nommé Huppert culte à L'Odéon

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • franck2012* 12 décembre 2011 14:24

    On n’a pas de peine à l’imaginer parfaite dans ce rôle, elle reste le meilleur acteur de France... J’espère qu’ils feront une vidéo de ce spectacle ....

    ....me fait penser, qu’il faut que je visionne ’ my little princess ’, moi !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires