• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Une expérience exaltante...

Une expérience exaltante...

JPEG

"Homère a fait L’Iliade, et ce pouvoir nous l’avons tous, sinon dans le domaine de l’art, du moins dans celui de la vie. Un peu de courage, de bonne humeur, d’énergie, d’attachement à l’humanité. Beaucoup de poésie pour transfigurer ce que l’on vit et le hausser au niveau d’une expérience exaltante." C'est ainsi que Beate Klarsfeld définit l'exaltation, dans son ouvrage, Partout où ils seront...

 
La poésie permet, ainsi, de transfigurer et de sublimer le quotidien, d'en percevoir une forme de beauté, de regarder peut-être au delà des apparences...

 
On peut, alors, transformer le réel en une expérience exaltante ! Le mot "exaltant" n'est-il pas tout un programme ? Il exprime une idée d' élévation et vient d'un adjectif "altus" qui signifie "haut", "élevé", le préfixe ex- ayant une valeur d'intensif.
 
Grâce à cette famille de mots, on atteint des sommets, on se hisse vers des cimes, avec tous ces termes : l'altitude, son altesse, altier, l'altimètre, l'alto, l'altostratus, l'altocumulus...
 
On est, même, dans la stratosphère, au milieu des nuages, c'est dire si on s'élève !
 
On touche les nuées, on domine, on surplombe, on est en lévitation, dans un autre monde !
L'exaltation nous emporte, nous fait espérer mieux, en ce sens, elle est positive !
 
Elle permet de trouver une forme de bonheur, elle est une façon de s'émerveiller du monde, de prendre de la hauteur, de la distance, d'oublier les misères quotidiennes, de s'en moquer pour ne voir que des objets d'admiration.
 
On pourra s'exalter d'un lever de soleil rougeoyant, d'une simple fleur qui éclot et s'épanouit, d'une mer tempétueuse, du parfum des arbres, de la terre, des mugissements du vent ! On pourra s'exalter d'une musique, d'une harmonie, on pourra admirer le chant d'un alto, d'un contre alto ! Mieux encore, on pourra admirer un arbre couleur de pluie, un ciel d'orages aux teintes de gris nuancées.
 
Elevons-nous, exaltons-nous, chaque fois que cela est possible, chaque fois que la nature nous offre un nouveau spectacle...

Prenons de l'altitude et de la hauteur ! Mais ne soyons pas "altiers" et dédaigneux ! Sachons rester modestes ! Pratiquons l'exaltation positive !
 
S'exalter, c'est aimer, c'est pratiquer une forme d'humanisme, c'est admirer le monde et les êtres qui nous entourent, les regarder d'un oeil bienveillant !

Heureux, sans doute, celui qui sait s'exalter en maintes occasions !
 
Il est vrai que nous oublions trop souvent cette vertu essentielle : l'exaltation... Il faudrait la retrouver et percevoir la splendeur, la magnificence de tous les spectacles de la vie.

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-une-experience-exaltante-122929315.html


Moyenne des avis sur cet article :  1.67/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

35 réactions à cet article    


  • Bendidon Bendidon 3 mars 15:45

    Merci Rose pour cet article exaltant, heureusement que vous êtes là avec Nabum car à part vous deux il n’y a pratiquement plus rien en modération (grève des rédacteurs ?)

    Et PLUS EXALTANT encore, il semblerait que l’article de Ragototo ait bien du mal à passer (à cause de son titre)

    Je vais y revenir car qu’il passe ou non ce sera EXALTANT à tous points de vue

    SUSPENSE TOTAL

     smiley  smiley  smiley


    • Bendidon Bendidon 3 mars 18:17

      @Bendidon
      L’article comparait la popularité de Gorbatchev à celle d’un certain Asselineau 
      LOL
      et il est toujours pas passé ?????


    • rosemar rosemar 3 mars 18:33

      @Bendidon

      Et pourquoi cette « grève » des rédacteurs, à votre avis ?


    • Bendidon Bendidon 3 mars 18:40

      @rosemar
      Ben je compte sur vous pour me dire
      Peut être que beaucoup ont été écoeurés de voir leurs articles refusés et sont partis ?
      Vous voyez rose moi depuis que je suis modo je refuse aucun article mais j’en accepte comme vous d’ailleurs 198 articles acceptés pour 15 seulement de refusés et ce depuis 2012 Félicitation
      Note : vous savez j’en connais un sur ce site qui a 24550 articles refusés à ce jour (et 50 ces 5 derniers jours) faut pas s’étonner après si avec de tels gugusses ya plus rien en modé !
       smiley


    • troletbuse troletbuse 3 mars 19:06

      @Bendidon
      ya plus rien en modé !

      Ne me dis pas que Fergus et Grounichou ne font plus d’articles. Sinon, qui va faire la promotion de Micron ?  smiley


    • Bendidon Bendidon 3 mars 19:17

      @troletbuse
      Ben non pas en ce moment, mais ce ne sont pas de gros travailleurs (Un article par semaine au mieux)


    • rosemar rosemar 3 mars 19:52

      @Bendidon

      Les auteurs ne seraient-ils pas aussi découragés par l’agressivité de certains commentaires ?


    • Bendidon Bendidon 3 mars 20:07

      @rosemar
      la vie est une jungle rose, sortez un peu !


    • rosemar rosemar 4 mars 17:12

      @Bendidon

      Je suis blindée, mais d’autres ne le sont peut-être pas : voir le message aux auteurs qui figure en modération.


    • rosemar rosemar 4 mars 17:20

      @Bendidon

      Mais il a été supprimé !


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 3 mars 16:50

       « Hiéroglyphes dont s’exalte le millier »

      Hommage à Richard Wagner - Stéphane Mallarmé.


      • rosemar rosemar 3 mars 18:33

        @Séraphin Lampion

        Un poème peu connu et peu accessible...


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 mars 08:14

        @rosemar

        Il parait que Mallarmé a dit à Degas que « ce n’est point avec des idées […] que l’on fait des vers, mais avec des mots. »

        La « suggestion » est le principe de l’hermétisme qui est à la poésie ce que l’impressionnisme est à la peinture. Il ne faut pas chercher de signification, puisque Mallarmé a dit qu’il cherchait à atteindre les « splendeurs situées derrière le tombeau ».

        Ses poèmes ne sont « accessibles » que si on accepte de renoncer au discours rationnel.


      • rosemar rosemar 4 mars 17:13

        @Séraphin Lampion

        Je suis plutôt hermétique à Mallarmé...


      • troletbuse troletbuse 3 mars 17:13

        Beate Klarfled militante anti-nazis et son fils Arno, bien connu

        Ils devraient aller voir en Israël aujourd’hui pour chasser les piqueurs



        • rosemar rosemar 3 mars 19:50

          @troletbuse

          On y revient inlassablement !


        • Merci Rosemar. Je devais être exaltée dans mon rêve cette nuit parce que je n’ai fais que rire. C’est très exaltant de savoir qu’au fond de soi malgré l’horreur du monde, nous gardons un petit coin de paradis.


          • rosemar rosemar 3 mars 21:50

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Oui, il est important de garder ce petit coin !


          • Passante Passante 3 mars 22:23

            la sculpture que vous avez choisie est peut-être la plus belle pierre taillée de Grèce

            on suppose que c’est la déesse terre et sa fille

            que portent-elles ? les champignons hallucinogènes des mystères d’Eleusis ?

            noter que la plus élancée et droite tient une seule plante,

            l’autre tient au surplus quelque chose qu’elle lui tend...

            ça devient insoluble, ça peut être tout et rien

            la pierre était négligemment abandonnée au soubassement d’une église je crois...

            la santé que respire cette sculpture est la même que celle des statues d’Athéna

            une droiture qui n’est pas celle de la morale, mais carrément de l’instinct

            puis les sourires de ces deux femmes, une complicité ?

            un secret ?... 

            est-ce qu’on croise encore des femmes de cette taille-là ?

            je veux qui se permettent physiquement cette joie réelle,

            autre que leurs grimaces sexuées ?

            non, c’est le plus interdit, la tyrannie sexuelle ne permettrait pareils écarts,

            ce serait trop pervers !


            • Passante Passante 3 mars 22:49

              la trace la plus sérieuse c’est l’hymne à déméter :
              la déesse terre est en deuil de sa fille enlevée par le dieu des enfers,
              elle est recueillie par des villageois mais rien ne la sort de sa prostration
              sinon l’insulte,
              qui la fait rire !

              donc elle était coupable ? mais de quoi ?
              on lui confie un enfant dans le village,
              mais on la surprend de nuit, passant l’enfant au feu !
              toute une phénicie et les sacrifices bibliques d’enfants par les rois d’Israël se retrouveraient là aussi, sur ce versant de Méditerranée ?
              non,
              passer l’enfant au feu pour le fortifier, dit-elle
              et c’est pas la même chose,
              mais cette enfant qu’elle passe au feu, n’est-ce pas sa fille aux enfers ?
              la terre était donc complice de l’enlèvement ?
              du confinement aussi ? smiley

              bref, cette sculpture correspond sans doute au moment de la remontée des enfers, cette plante qui pointe en témoigne, ces femmes se dressent dans leur face à face



            • eau-pression eau-pression 4 mars 00:04

              @Passante et @Rosemar

              Où est l’affrontement de la scupture dans votre échange ? Qui tient le plus haut la fleur ?
              Si celle de droite tient haut la fleur et esquive la graine dans sa main gauche baissée, peut-on imaginer que c’est pour donner la primeur à la partie aérienne ? Héritière du lichen venu prélever un complément de substance dans le sol.

              Celle de gauche a l’air de présenter la solution du problème de la poule et de l’oeuf, comme s’il était évident que graine et fleur soient liées.

              A gauche Rosemar, à droite Passante.

              Maintenant, quel sens donnez-vous à cette excroissance dans la main droite au premier plan ?

              Terre à terre a parlé.


            • La Faucheuse La Faucheuse 4 mars 15:25

              C’est bien joli tout ça mais y’a vraiment pas de quoi s’exalter en Macronie ! 

               Le plan de réduction en esclavage est déjà finalisé. Le but est de contrôler les mouvements de chaque personne. Tout ça sera intégré dans ce système qui porte le nom de « pass sanitaire ».Pour hameçonner la plèbe , le gouvernement utilise la carotte des restaurants, bars et concerts. Ceux qui refuseront le pass sanitaire seront de facto exclus de cette nouvelle « société ».

              Dans le fond, c’est une bonne chose que d’être exclu de cette « société ». Seuls des animaux malades peuvent vouloir s’y intégrer.

              Quel intérêt peut-il y avoir à sacrifier sa liberté pour aller dans un restaurant dégueulasse et cher une fois par mois ? Les hommes libres seront catalogués comme des parias , ils n’auront plus qu’à vivre dans la forêt et prendre le temps de s’exalter devant un coucher de soleil rougeoyant ! C’est peut-être ça la vie exaltante en Macronie !


              On a voulu le Kärcher et on a eu Kouchner. On a voulu Le Pen et on a eu Macronescu....


              • rosemar rosemar 4 mars 17:15

                @La Faucheuse

                Le restau, on peut s’en passer... mais les lieux de culture, salles de concert, musées, etc.., c’est plus difficile.


              • arthes arthes 4 mars 18:06

                @rosemar

                On peut se passe des restau ?
                De la malbouffe restau oui, si vous voulez ...
                ON peut aussi se passer de vous, Rosemar, vous ne manquerez pas à la culture, bien au contraire, puisque vous l’assassinez, et que vous êtes à l’Art ce que la malbouffe est à ce noble métier qu’est la restauration.

                oupss...Pauline, , je n’ai pas pu m’en empêcher, mais ....Il fallait bien que quelqu’un le dise enfin


              • Xenozoid Xenozoid 4 mars 18:10

                @arthes

                ON peut aussi se passer de vous, Rosemar

                lol ,
                je n’ai pas pu m’en empêcher


              • rosemar rosemar 4 mars 18:26

                @arthes

                Mais vous n’êtes pas obligé(e) ? de lire mes articles ! Oups, je n’ai pas pu m’en empêcher.... bon vent !


              • arthes arthes 4 mars 18:37

                @rosemar

                Vous n’êtes pas obligée de lire mes interventions...Pouvez me bannir aussi, ce serait une prem’s chez vous, faut commencer un jour où l’autre,, j’ai un agenda collector à remplir.

                Vive les restaurateurs et l’Art de la table !!!

                A bas la décadence de l’EN ainsi que l’assassinat de l’Art et de la culture par le truchement et la contribution de personnes telles que  Rosemar continuellement et journalièrement sur ce site qui se voulait à la base un moyen d’élever par le haut, et qui descend depuis longtemps par le bas (forcément)

                Amen !


              • La Faucheuse La Faucheuse 4 mars 19:29

                @rosemar
                Qu’est-ce que vous appelez culture ? J’ai vu Frank Dubosc à la télé se plaindre du confinement, c(est ça l’Art et la culture ? Le pauvre homme ne peut plus gagner cent mille euros par soir depuis le couvre-feu. La culture n’est plus de ce monde.

                La culture cela n’est pas Frank Dubosc . De toutes façons, nous vivons dans une société où il est interdit de s’émouvoir devant un tableau de Memling , Da Vinci ou Piero della Francesca . La laideur a tout envahi. Ce que nous appelons « Culture » n’est plus qu’une déjection hanounesque . 


              • rosemar rosemar 5 mars 18:35

                @La Faucheuse

                Tout de même, la culture, ce sont aussi des concerts de musique classique, des conférences sur différents sujets, des films, des expositions dans les musées, etc.


              • toutchatou 4 mars 19:49

                @rosemar

                Si j’osais

                Puisque nous sommes à Pharsale en Thessalie . Qui avons nous sur cette stèle funéraire ?

                Avant de chercher, dans le cercle des déesses de premier rang, celles dont la légende peut le mieux s’appliquer à ce fragment de sculpture. Tappons dans les variétés locales

                Parmi elles, Aphrodite, qui est particulièrement désignée par les descriptions des anciens comme se parant volontiers, dans ses statues d’ancien style, du double symbole de la fleur et du fruit Elle était adorée en Thessalie, avec des rites d’un caractère très antique.




                Ou peut-être , qui sait ? Thétis, adorée sous une forme locale et très particulière à Thétiaeion, loin du littoral, au milieu des fertiles collines de la Pharsalie. Les Thessaliens la surnommaient Pyrrhaia , la rattachant ainsi à Pyrrha, cette mère de l’humanité, dont le nom désignait le sol de la Thessalie, et paraît cacher une antique déesse de la terre.



                En Thessalie on trouve aussi signalé un culte de Dèmêter, où le porc était sacrifié sur l’autel de la déesse

                Mais , et ce sera là mon choix, à Pharsale même,une vieille inscription, portant le curieux nom divin d’Aphrodite-Peithô , confond en une seule personne la céleste puissance de la persuasion avec celle de la beauté et de l’amour. Cette identité primitive, que l’on retrouvait aussi dans les anciens cultes de l’acropole d’Athènes, n’empêchait pas les poètes et les artistes de faire le plus souvent de Peitho une divinité à part, que Phidias avait représentée couronnant Aphrodite, au moment où elle sort de la mer. On voit qu’il ne faudrait pas chercher bien loin pour trouver à la mère d’Eros une compagne et presque une sœur qui prenne place en face d’elle dans une composition mythologique.


                • eau-pression eau-pression 5 mars 00:18

                  @toutchatou

                  Ca me rappelle un gars qui détient par devers lui des pierres du parvis de Notre-Dame-La-Grande.

                  Nos exalstatiques comparses du moment s’offrent pour prêter vie à cette sculpture, vous allez les embarrasser s’il faut distribuer la persuasion d’un côté, la beauté et l’amour de l’autre, le temps de nous imprégner de cette oeuvre à la manière d’un grec ancien.

                  Vous ne voulez vraiment pas du regard botanique, qui cherche quels tropismes communs ont donné aux humains leurs qualités et aux plantes leurs formes ?
                  Et surtout, prosaïquement, que voyez-vous dans cette forme qui prolonge la main au premier plan, apparemment repliée sur des graines ? La clé du mystère est là.


                • eau-pression eau-pression 5 mars 14:21

                  @toutchatou

                  T’as osé, mais t’as pas eu la danse du ventre espérée. Sculpture et culture nous ignorent.

                  Retourne draguer Jelena. Moi c’est Elsa aux yeux-facettes.


                • rosemar rosemar 5 mars 18:40

                  @toutchatou

                  Merci pour ces interprétations intéressantes... la stèle garde une part de mystères, et cela fait partie aussi de son charme.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité