• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Une expo ludique pour découvrir l’économie sous un autre (...)

Une expo ludique pour découvrir l’économie sous un autre angle

Jusqu’au 5 janvier 2014, la Cité des sciences et de l’industrie à Paris propose une exposition ludique et conviviale sur l’économie et son rôle dans la société.

Comment parler simplement d’économie pour toute la famille sans tomber dans les partis-pris ou les raccourcis que l’on peut lire ou entendre dans les médias ? Tel est le challenge de cette exposition temporaire, ô combien d’actualité. Quelle politique adopter contre le chômage ? Comment se forme une crise économique mondiale ? Doit-on privilégier la relance par la dépense publique ou l’austérité ? Autant de questions abordées durant l’exposition et qui s’avèrent plus complexes qu’elles n’y paraissent…

Organisée autour de trois thèmes (les acteurs de l'économie, ses mécanismes, le monde économique), cette exposition est clairement une réussite d’un point de vue pédagogique. Pas de longs textes rébarbatifs, de nombreuses animations courtes et efficaces pour comprendre une notion en trois minutes, des jeux variés, des fausses émissions de radio : tout est fait pour ne pas tomber dans le piège des expos trop académiques, incompréhensibles ou ennuyantes.

Entre autres, les visiteurs auront la possibilité de se mettre dans la peau d’un véritable opérateur de marché pour avoir un (léger) aperçu de l’activité de « trading » sur actions. Ils pourront aussi participer à deux différents types d’enchères : la montante, connue de tous mais aussi la descendante (à la « hollandaise »), utilisée principalement sur le marché des fleurs à Amsterdam (et pour d’autres denrées périssables).

Les organisateurs ont su privilégier l’interactivité et les activités ludiques tout en adoptant un ton relativement neutre sur l’économie et la finance. L’exposition aborde aussi quelques concepts complexes (mais essentiels) comme le paradoxe d’Allais (bien qu’il ne soit pas cité explicitement) ou encore les différences entre certaines écoles de pensée économique, toujours de manière très conviviale.

Léger bémol : l’exposition reste très voire trop grand public (largement accessible pour des jeunes collégiens). C’est peut-être un peu dommage que certaines notions ne soient pas plus approfondies comme, par exemple, le rôle d’une banque centrale (alors qu’elle joue un rôle crucial dans la résolution d’une crise économique). On pourra aussi regretter le peu de commentaires sur l’actualité récente (la crise des « subprimes », la crise de la dette dans la zone euro, la politique d’assouplissement quantitatif des banques centrales etc.).

Dans l’ensemble, l’expo mérite clairement d’y faire un tour, ne serait-ce que pour l’effort pédagogique, le design très réussi et (re-)découvrir les bases pour comprendre l’économie (et donc le monde qui nous entoure). Et peut-être même abandonner ses préjugés sur cette science au coeur de nombreux débats.

Prévoyez deux heures environ si vous souhaitez profiter pleinement de toutes les activités proposées.

 

Exemple d'une animation conviviale pour découvrir la croissance économique, sur le site de l'exposition : http://www.cite-sciences.fr/francais/ala_cite/expositions/economie-krach-boom-mue/film-animation-croissance.html

Exposition « Economie, krach boom » à la Cité des sciences et de l’industrie.

Jusqu’au 5 janvier 2014. Ouvert du mardi au samedi de 10h à 18h et le dimanche de 10h à 19h.

Entrée : 8€ (6€ en tarif réduit), avec accès aux autres expositions permanentes.


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

3 réactions à cet article    


  • paul 17 juillet 2013 14:58

    Faire découvrir l’économie, très bien, mais quelle économie ?
    L’exposition est financée à 50 % par la banque de France, pas un repaire de marxistes.
    Les deux commissaires enquêteurs de l’expo : Romain Rancière, ex-économiste du FMI, défendait l’idée que la libéralisation financière était favorable à la croissance, mais c’était de la préhistoire,avant 2007 .
    Le second commissaire, Augustin Landier est chercheur à la très libérale école économique de Toulouse, ex-fondateur et gestionnaire de Hedge Fund .
    Quand on sait que c’est la Finance qui commande l’économie, et que les principes libéraux de l’économie sont très largement diffusés par les médias dominants, voila une exposition très pédagogique pour diffuser l’économie « orthodoxe » .

     blog.mondediplo.net/ 2013-04-16-Alice-au-pays-de-l-economie-merveilleuse 

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

LaurieC


Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires