• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Une vie de passion pour le cinéma !

Une vie de passion pour le cinéma !

Une exposition intitulée "Une vie de passion, Yves Thos, affichiste de cinéma", présentée au Carré d'Art à Nîmes, a été l'occasion pour Marc Simon, comédien, musicien, de donner une conférence sur les musiques de film en lien avec les affiches de cinéma...

 

Pour mettre les spectateurs dans l'ambiance, Marc Simon interprète d'abord une chanson de sa composition, pleine d'entrain : une personne déploie toutes sortes d'arguments et de moyens pour emmener sa chère "tantine" au cinéma.

Et c'est déjà une invitation à vivre les aventures du cinéma à travers musiques et affiches de films.

 

On découvre ainsi une affiche d'un film de Blake Edwards : "La grande course autour du monde", avec Tony Curtis et Nathalie Wood. Et si on regarde tout en bas de l'affiche, on voit que la musique a été composée par Henry Mancini : son nom est à peine mentionné, en petits caractères.

 

Henry Mancini ? Vous connaissez ? Moi, pas du tout. Mancini est pourtant un grand compositeur de musiques de film, c'est à lui que l'on doit notamment la musique de "La panthère rose", un autre film de Blake Edwards, une musique célèbre entre toutes, que tout le monde connaît, cette fois....

Blake Edwards avait aussi signé une série télévisée "Mister Lucky", dont la musique fut composée encore par Henry Mancini.

Henry Mancini a composé la musique d'un autre film de Blake Eddwards : Darling lili.

Henry Mancini est né en 1924 à Cleveland de parents italiens originaires des Abruzzes. Il grandit à Aliquippa, près de Pittsburgh. Son père était ouvrier dans la sidérurgie et pratiquait la musique dans un orchestre. Il encouragea son fils à apprendre la flûte et le piano. Mancini est donc issu d'un milieu très modeste.

 

On se déplace ensuite vers une autre affiche : "Il Bidone, L'Arnaque", en langage populaire, un film de Fellini, avec Giulietta Masina. On doit la musique à Nino Rota, célèbre compositeur.

Fellini raconte dans ce film les aventures au quotidien de gens très simples.

Et bien sûr, on ne peut évoquer Fellini sans parler de "La Strada" dont le thème célèbre fut composé aussi par Nino Rota.

 

Une autre affiche retient encore notre attention, celle d'un film de Jean Renoir, avec Jean-Louis Barrault, "Le testament du docteur Cordelier" : Il s'agit d'une adaptation non officielle de l'histoire "Docteur Jekyll et Mister Hyde."

C'est Joseph Kosma qui en signe la musique. C'est l'occasion pour Marc Simon d'évoquer les liens étroits entre chansons et cinéma...

 

Ainsi, Fernandel a d'abord été chanteur puis acteur, Bourvil avait une formation de musicien, il s'est fait connaître par l'opérette. Au départ musicien et chanteur de music-hall et d'opérette, il connut le succès à la Libération avec la chanson Les Crayons, en se créant un rôle caricatural de paysan normand naïf et benêt.

C'est Joseph Kosma qui compose Les feuilles mortes , une chanson célèbre du film "Les portes de la nuit" de Marcel Carné.

 

Une nouvelle affiche encore, celle du film "Drame de la jalousie" de Ettore Scola, avec Marcello Mastroianni et Monica Viti. La musique du film fut composée par Armando Trovajoli : ce musicien a joué avec les plus fameux jazzmen : Duke Ellington, Louis Armstrong, Miles Davis, Stéphane Grappelli et Django Reinhardt.

Musicien éclectique, Trovajoli alterne musiques légères, romantiques, jazz... il a écrit de très nombreuses musiques pour le cinéma.

 

Un peu plus loin, une affiche du film "Une vierge sur canapé", avec Tony Curtis et Nathalie Wood : les personnages ont un air coquin et souriant. La musique est signée Neal Hefti.

Hefti a aussi fait beaucoup d’arrangements pour Count Basie, notamment une session d’enregistrement avec Frank Sinatra. Hefti était surtout connu pour sa musique de swing... l'occasion de rappeler que Henry Salvador a chanté Count Basie.

 

Puis, Marc Simon évoque un compositeur français : Georges Delerue si talentueux pour mêler des musiques venues d'horizons différents. C'est ainsi qu'il écrivit la musique du film "Les tribulations d'un Chinois en Chine" : un subtil mélange de traditions chinoises et de valse française.

Georges Delerue compose aussi les musiques de L'homme de Rio, et Cartouche avec Jean-Paul Belmondo. des styles de musique très variés.

On connaît aussi cette chanson célèbre : "Trois petites notes de musique", chanson française écrite par Henri Colpi sur une musique de Georges Delerue pour le film "Une aussi longue absence" d'Henri Colpi, où elle est interprétée par Cora Vaucaire (1961).

 

Enfin, Marc Simon nous présente des affiches de James Bond : le succès des films doit beaucoup à la musique de John Barry.

John Barry qui fut le mari de Jane Birkin a composé onze bandes originales de James Bond.

Le "James Bond Theme" est une musique instrumentale créé par Monty Norman et arrangée puis orchestrée par John Barry. Les deux compositeurs se sont disputé la paternité du titre.

John Barry est un musicien polyvalent, un magnifique orchestrateur. Ses musiques font rêver.

On remarque aussi que, sur les affiches, le rôle de la femme n'est pas très valorisant : par exemple, sur une image, la femme est au pied de James Bond, un cliché sexiste des années 60.

Merci à Marc Simon pour ce voyage musical à travers des affiches de cinéma : l'occasion de mieux connaître ces musiciens qui savent magnifiquement accompagner les images et les mettre en valeur...

Que serait le cinéma sans la musique ?

 

Vidéos :

 

 

 

 

 

 

 

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.73/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 29 mai 10:40

    La « culture » c’est du soft power, après c’est de la branlette intellectuelle (mentale devrais-je dire) ^^


    • rosemar rosemar 29 mai 11:07

      @bouffon(s) du roi

      Vous pensez comme Macron ? Vous pensez que la culture est un bien non essentiel...


    • bouffon(s) du roi bouffon(s) du roi 29 mai 11:55

      @rosemar

      Je ne pense pas, je constate ^^


    • rosemar rosemar 29 mai 12:02

      @bouffon(s) du roi

      Constater vous dispense de penser, donc ?


    • Lampion Séraphin Lampion 29 mai 12:17

      @rosemar

      Macron ne pense pas, il répète les propos qu’il a entendus dans sont entourage quand il remarque qu’ils ont un certain succès. C’est même la recette de son arrivisme. Pour réussir la plupart des examens, il suffit de répéter aux profs ce qu’ils ont dit. Il vaut mieux ne pas penser.
      Le problème, c’est que son entourage du premier cercle est limité en quantité et en qualité, ce qui fait que les platitudes servies n’ont pas le même écho quand elles se trouvent diluées.


    • rosemar rosemar 29 mai 12:22

      @Séraphin Lampion

      La cancel culture ! Faisons table rase de notre culture ! C’est à la mode... lamentable !!


    • rosemar rosemar 29 mai 12:26

      @Séraphin Lampion

      Le cinéma, la musique, la poésie, la littérature seraient donc inutiles !!


    • Lampion Séraphin Lampion 29 mai 12:27

      @rosemar

      ça va avec la woke : made in USA by Sleepy Joe & c°


    • Lampion Séraphin Lampion 29 mai 12:33

      @rosemar

      ce qui est « non essentiel » (aux yeux de Choupinet) n’est pas forcément « inutile », même pour lui sans doute.


    • rosemar rosemar 29 mai 15:09

      @Séraphin Lampion

      Et vous êtes donc un adepte du woke : la culture dispensée par les profs est inutile, selon vous ? Quelle tristesse ! Et ça nous vient des USA !


    • Lampion Séraphin Lampion 29 mai 16:55

      @rosemar

      « Et vous êtes donc un adepte du woke »

      houla !
      vous êtes carrément dangereuse, vous !
      vous comprenez les choses à l’envers et vous êtes tellement sûre d’avoir toujours raison que vous êtes prête à argementer contre des gens qui sont de votre avis !

      En analyse transactionnelle, ça s’appelle la position de vie  :

      je pense que je vaux mieux que toi/les autres, cela se manifeste de deux façons différentes :

      • soit j’envisage l’autre de manière condescendante "Mon pauvre, tu n’es pas capable d’y arriver, laisse je vais le faire",
      • soit je l’envisage d’une manière hautaine voire agressive "T’es trop nul, t’es un incapable, pousse-toi de là que je le fasse« ou »T’es trop nul, fais comme je te dis et pas autrement".

      C’est une position de dévalorisation ou de domination, d’arrogance vis-à-vis de l’autre.


    • rosemar rosemar 29 mai 17:51

      @Séraphin Lampion
      « Pour réussir la plupart des examens, il suffit de répéter aux profs ce qu’ils ont dit. Il vaut mieux ne pas penser. »
      avez-vous écrit, comme si la culture n’était pas un point de départ pour penser et exercer son esprit critique...


    • rosemar rosemar 29 mai 17:52

      @Séraphin Lampion

      Qui est arrogant ? Qui est méprisant ?


    • Lampion Séraphin Lampion 29 mai 12:19

      Ce n’est déjà pas un métier de faire du ciné, alors faire des affiches...


      • rosemar rosemar 29 mai 15:10

        @Séraphin Lampion

        Mépriser le travail des autres, quelle mentalité !


      • Lampion Séraphin Lampion 29 mai 16:55

        @rosemar

        c’était une contrepéterie, Madame !


      • rosemar rosemar 29 mai 17:53

        @Séraphin Lampion

        Quel intérêt, cher monsieur ?



        • rosemar rosemar 29 mai 19:24

          @phan

          MERCI pour ces illustrations musicales !


        • phan 30 mai 10:15

          @rosemar
          Vous oubliez le compositeur aux 500 bandes originales : Ennio Morricone et tant d’autres ...


        • rosemar rosemar 30 mai 23:25

          @phan

          MERCI pour ces liens : tant de compositeurs de talent ! 





        • rosemar rosemar 30 mai 09:15

          Je rajoute la musique de La panthère rose signée Mancini :

          https://youtu.be/lvL-Iz2VBPw


          • chantecler chantecler 31 mai 06:18

            Vous avez une immense culture musicale, chère autrice .

            Chapeau !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité