• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Valérian

Critique qui peut être lue sans se voir dévoiler des éléments du scénario.

À l'usage des spectateurs potentiels, des fans, mais aussi de Luc Besson et son équipe, dans l'espoir que quelques remarques remontent jusqu'à eux, puisque le boss s'est dit prêt à réaliser un autre opus, voire deux.

Disons-le tout net : le pari est réussi, l'adaptation fidèle à l'esprit, à l'ambiance, aux décors, aux personnages et thèmes de la série, tout en apportant de nombreux éléments nouveaux. Le budget énorme se voit bien dans la richesse des décors, des détails, la profusion d''extraterrestres, la multiplicité des plans et des effets spéciaux, la qualité de la 3D.

Mais une critique sans critique est-elle encore une critique ? (Je propose au Ministère ce sujet pour le bac philo 2018)

Quelques regrets personnels donc :

- Le tropisme anglophone de la traduction et du doublage (le film a été tourné en anglais) a pour conséquence quelques ridicules anglicismes. Vrais ou faux, peu importe : « exospace » au lieu du bon vieux hyperespace – j'y suis allé récemment et je confirme qu'il est toujours là, je ne vois donc pas la nécessité d'en changer le nom. J'ignore si la version anglophone utilise « exospace » plutôt que « hyperespace », auquel cas on pourrait y voir une volonté d'originalité. Quant à dire « play-list » pour ce qui est en bon français un « tableau de chasse »... ou encore « VIP access », et Laureline qui lance « c'est pas un peu too much ? », une expression déjà abandonnée par nos ados, « c'est trop » ! C'est même trop agaçant. Je passe sur l'inévitable chanson en anglais au début et à la fin, heureusement presque absente du film lui-même.

- Poursuites et bastons : il y en a bien plus que dans la BD – et quelques éléments du scénario on été manifestement introduits pour permettre ces scènes d'action.

Est-ce la crainte de décevoir un public qui s'attend à un Starwars à la française, avec force combats spatiaux et affrontements exotiques, avec ou sans sabres-lasers ? Ce n'est pas indispensable, comme le prouvent Alien I et son préquel Prometheus, ou encore Le jour où la terre s'arrêta, des films où les combats sont intenses mais rares et brefs. Sans oublier le génial Bienvenue à Gattaca qui, lui, n'a qu'un duel nautique entre frères et se place pourtant dans les tout-meilleurs films de SF, ou le récent et excellent Passengers dans lequel le summum de la violence sont les coups assénés par l'héroïne ! Sans aller jusqu'à invoquer les mânes du très lent 2001, Odyssée de l'espace qui paraît interminable aux jeunes fans de SF, de nombreux classiques ont donc connu le succès international en adoptant un dosage d'action plus mesuré - « light », comme dirait Besson !

Néanmoins, Valérian est moins frénétique que Le 5e élément et Lucy. Il offre de nombreuses séquences qui prennent le temps de raconter, comme le début (à ne pas manquer), ou la vie d'un peuple extraterrestre, ou la belle séquence avec Rihanna, et d'autres encore. Au total, même si j'aurais aimé moins de scènes d'action au sens large, je dois reconnaître qu'il y en a pour tous les goûts.

- Quelques précisions pour les fans de la série, sans trop les « spoiler » : le voyage temporel n'intervient pas, à l'instar des deux albums dont le scénario est tiré, dans lesquels son rôle est marginal. Le titre Valérian, la cité des mille planètes est trompeur, car le scénario est globalement celui, remanié, de L'Ambassadeur des ombres. Seuls deux ou trois éléments rappellent vaguement le premier. Mais « mille planètes » dans le titre, c'est tout de suite plus vendeur ! Un regret : le transmuteur grognon de Bluxte est moins grognon et intervient moins souvent, quoique avec un rôle plus important, privant ainsi le film d'un élément de comédie dans son interaction avec Laureline. Mais il est très réussi.

Toujours pour les fans : le numéro spécial de Pilote consacré à Valérian est riche, dont un entretien - pardon, une interview - avec Besson, et les hommages parodiques sont savoureux.

- Une énigme : pour quelle raison les Shingouzs, E.T. récurrents de la série et appréciés des lecteurs, sont-ils devenus des Doghan-Daguis ? Difficulté américaine à prononcer le nom, analogie politiquement incorrecte avec une ethnie ? Pas la moindre idée. Mais je les ai trouvés particulièrement réussis, très fidèles, aussi bien leur aspect que leur comportement, leur façon de s'exprimer. Gageons que pour les fans de la série, ils resteront à jamais les Shingouzs.

La distribution est solide dans les seconds rôles.

- Valérian et Laureline : les avis sont partagés dans les critiques. Ils sont moins connus que les seconds rôles ? J'ai entendu Besson rappeler à la radio que le couple mythique de Titanic n'était que peu connu à l'époque. Ils feraient trop jeunots ? C'est vrai que, comparés aux James Bond, parfois de vieux croulants qui bondissent d'une grue à un camion tout en dézinguant six malfrats... Valérian et Laureline ont l'air de jeunes étudiants ! Bon, faut voir que ce sont des agents spatiotemporels de la capitale mondiale du futur, brillants et surentraînés - en plus, je parie qu'ils ont des traitements anti-viellissement ! Plus sérieuse me semble la critique de dialogues fades ou pauvres, surtout pour Laureline, mais quel spectateur s'attend à entendre du Woody Allen de la part d'agents secrets plongés en pleine crise galactique ? D'autres trouvent Laureline pète-sec, trop agressive avec Valérian qu'elle taquine régulièrement dans le cadre de leur amour naissant – leur façon d'analyser leur propre relation rappelle parfois les séries américaines... À toutes ces critiques Besson répond, en substance (dans Pilote), qu'il est un fan de la série au même titre et depuis aussi longtemps que les autres, qu'il a donc tous les droits d'en produire SON adaptation, n'en déplaise aux gardiens du temple !

Personnellement, je dirais que même si ce n'est pas tout à fait « ma » Laureline, ou que Valérian est plus macho que l'original, le duo correspond globalement bien à celui de la BD. Libre à chacun de réunir jusqu'à 197 millions d'euros pour présenter son propre rêve !

On espère vivement une suite, avec un peu moins d'action mais autant d'exotisme galactique et de somptueux décors, moins d'anglicismes, des chansons dans d'autres langues que l'anglais. Valérian semble avoir fait un flop auprès du public américain, un public qui bouffe tellement de films de super-héros que les aventures de simples agents secrets spatio-temporels totalement dénués de super-pouvoirs ne l'attire pas plus que ça ! En outre, les États-Unis souffrent de xénophobie culturelle (à l'exception d'un infime public branché et cultivé, ils ne vont jamais voir un film étranger, ni doublé ni sous-titré, se contentant d'acheter des scénarios, de tourner le remake puis de nous le revendre – trop forts en bizness, faut reconnaître !) Ou alors il faut que ce film étranger rende hommage à leur pays ou à leur cinéma... comme The Artist.

Malgré la distribution anglophone de Valérian, ils considèrent peut-être que la SF ne peut être qu'américaine. On conçoit que la machine hollywoodienne fascine Luc Besson, probablement seul producteur français à pouvoir réunir un tel budget sur un projet d'adaptation de BD, mais puisqu'il a pour ambition de faire de sa Cité du cinéma une sorte d'hollywood européen, pourquoi ne pas couper le cordon ombilical américain ? D'autant qu'il a su faire plier le ministère des finances pour avoir son crédit d'impôt alors qu'il n'en remplissait pas toutes les conditions. Europacorp, sa « major » américaine, a des soucis, et c'est Valérian qui devra compenser – encore une rude mission pour nos deux agents ! Raison de plus pour aller le voir. (Pour les détails du financement, cf Wiki)

L'accueil critique : aux USA on s'en fout pour les raisons invoquées plus haut, mitigé en France, je passe les détails (cf Wiki ou une synthèse dans Le Figaro).

Beaucoup reconnaissent une première moitié brillante, des décors et des personnages fabuleux, un film incitant à la rêverie, qui donne des ailes si on accepte de se laisser emporter dans ce tourbillon galactique.

D'autres le trouvent naïf, mais Starwars étant une sorte de référentiel pour les fainéants, y a t-il plus basique que la Force qui penche du côté obscur, ou pas ? Ou précisent qu'il faut garder son âme d'enfant - plutôt une qualité d'après moi. La pire critique provient de Libé - journal qui a jadis titré sur toute la une en faveur de l'enseignement universitaire en anglais. Je les trouve mauvais coucheur car il y a bel et bien un scénario solide, loin d'être naïf ou manichéen. Les Humains n'y sont ni les dirigeants ni la fine fleur humaniste de la galaxie – faut-il y voir la source des réticences de certains ?

Hormis les remakes, Hollywood accepte les réalisateurs étrangers lorsqu'ils viennent mettre leur talent au service de leur machine à rêve. Ce qu'a essayé Besson avec Europacorp, avec l'ambition de produire plusieurs films en anglais par an. Mais il a fait Valérian pour partie dans sa cité du cinéma, en France donc, et la musique a été enregistrée en France. Il a donc un pied dans chaque continent. Faut-il y voir la raison du rejet américain ?

Valérian épousera-t-il Laureline, et réciproquement ? Les Shingouzs retrouveront-ils leur vrai nom ? Vous le saurez en allant voir Valérian 2 ! Merci et bravo les artistes.


Moyenne des avis sur cet article :  3.71/5   (7 votes)




Réagissez à l'article

40 réactions à cet article    


  • chapoutier 10 août 09:27

    quel navet sidéral !!!!
    je me suis endormi deux fois pendant la séance !!!


    • Krokodilo Krokodilo 10 août 17:35

      @chapoutier : C’est dommage, vous avez raté les meilleurs passages !


    • Ariane Walter Ariane Walter 10 août 11:02

      Gros Navet...


      • Krokodilo Krokodilo 10 août 17:37

        @Ariane Walter A ce compte-là, faudrait que les médias arrêtent d’en faire des tonnes à chaque sortie d’un « Starwars »


      • Bertrand 10 août 11:40

        C’est un navet, ça ne peut même pas se défendre ça...


        • rugueux 10 août 11:42

          Il y a eu le concombre masqué, voici le temps du navet intergalactique !

          Aucun intérêt si ce n’est de confirmer, si besoin était, que Besson, baissons ?, est totalement surfait et passablement mégalo tout en étant toujours aussi imbu de sa pauvre personne !

          Mais ce navet nous aura au moins permis de retrouver krokodilo et ses délires obsessionnels anglophobiques...A quand une version en volapük ?


          • Gasty Gasty 10 août 11:44

            L’esprit du film ressemble à la BD. Si on aime pas la BD Valerian, on aime pas le film.


            • Krokodilo Krokodilo 10 août 17:40

              @Gasty Tout juste, c’est une bonne adaptation, comme l’était Adèle blanc-sec. je préfère d’ailleurs ce Besson que celui de Taxi, No limit ou même Léon.


            • zygzornifle zygzornifle 10 août 14:25

              ça va lérian ?


              • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 20:49

                @zygzornifle

                Au moins une personne sur le net a osé écrire « ça valait rien » à propos du film...


              • laertes laertes 10 août 16:07

                Cher Krokodilo : 2001 a space Odyssey restera à jamais (si ce mot veut encore dire qqchose) dans les mémoires du cinéma de SF alors que « gravity » et les stupidités actuelles (je ne parle pas de Blade runner ou d’Alien bien sûr) made by Ridley Scott seront oubliées (si ce n’est déjà fait. 2001 est lent pour tous ceux qui ont le cerveau lent car ils ne perçoivent pas l’intensité incroyable de ce film et Valérian, comme Gravity est fait pour eux.
                Besson n’a jamais été un metteur en scène. Il n’a jamais rien compris au cinéma (que ce soit avec le grand bleu, Nikita le 5ème machin ) et il n’y comprendra jamais rien. C’est ainsi. C’est qq’un de doué pour financer un film ...pas pour le réaliser. C’est un producteur. Il fait partie de cette longue lignée de producteurs (excepté l’exceptionnel Selznick et l’incomparable Kubrick) qui ont cru que qd on peut produire, on peut réaliser. Et il est le pire dans cette lignée. Même Zanuck est meilleur que lui.
                Il ne fait qu’imiter, et c’est normal car il ne comprend rien au cinéma, les dérives idiotes de Scott ou Cameron qui eux ont de grands films à leur actif. 
                Il est pathétique. Mauvais dans le scénario (peut être ce qu’il y a de pire), mauvais dans la distribution (comment peut-il comparer son duo avec Winslet/de Caprio). Il sera très vite oublié comme les Syd Rogell , Mike Todd et tous les autres producteurs qui se sont essayés à la réalisation.
                Je ne parle même pas d’une comparaison avec le génial Kubrick................. (producteur/scénariste/réalisateur) car il faudrait un sacré vaisseau spatio-temporel à ce pauvre Besson ne serait-ce que pour comprendre son univers.


                • Krokodilo Krokodilo 10 août 17:45

                  @laertes A mon époque, ça s’appelait 2001, Odyssée de l’espace ! Je pense quand même que c’est une question de génération. La SF de qualité était bien plus rare qu’aujourd’hui, tous films confondus.


                • laertes laertes 15 août 16:10

                  @S.B. : Blade Runner est un très grand film de science fiction, un chef d’oeuvre. Alien est selon moi un peu en dessous à cause peut-être de l’histoire mais si magistralement visuellement traité. Là encore Scott est admirable. Hélas, il s’est progressivement bessonisé (je sais c’est idiot d’écrire cela) c’est à dire que le scénariste qui a gagné deplus en plus d’influence dans ses films a été le dollar. Et que ses films sont devenus des films de producteur.


                • laertes laertes 15 août 16:15

                  @Krokodilo : non je ne pense pas que ce soit une question de génération. La SF cinématographique américaine était pléthorique dans les années 50 et contenait beaucoup de déchet. Quant au titre de 2001, les deux titres sont tellement semblables qu’on peut les confondre.
                  Cela me fait pense que Kubrick, à tort selon moi, n’avait pas voulu que le titre de « eyes wide shut » soit traduit en français.
                  Il avait bien tort car « les yeux grand fermés » aurait été un fabuleux titre.


                • Massada Massada 15 août 16:28

                  @laertes
                   

                  Oui Blade Runner et Dune !
                  2 chefs d’oeuvre

                • wesson wesson 10 août 18:38

                  Plutôt que de s’infliger Valerian ou sans l’avoir vu je me doute que cette fois aussi c’est une jeune femme court vêtu qui sauve la galaxie, je vous propose de regarder Attraction


                  C’est réalisé avec un petit budget (6.8 millions $) et pourtant très crédible dans ses effets spéciaux (attention, ce VFX Breakdown spoile un peu le film). Au niveau scénario c’est quand même plus consistant que son homologue d’hollywood, mêlant SF, social et romance.


                  Le film est sorti en Russie uniquement au début 2017, on le trouvera sans peine en streaming avec une recherche google, notamment en version originale sous-titrée Chinois et Anglais.

                  Une bonne surprise selon moi.

                  • FakeNews49 FakeNews49 10 août 20:14

                    @wesson

                    Bon ... un lien direct sitiouplait ! Miiaaouuu !!!


                  • FakeNews49 FakeNews49 10 août 20:29

                    @Milieu défensif au Red Star

                    ’Je connais un toutou qui va effectivement se répandre d’admiration sur le toit de sa niche   ’

                     ???? que quoi !!!!! euh .... ! Un Toutou !!!  smiley   smiley 

                     

                    Tiens en parlant de chats... Alexandre et Penny Lane se battent pour une chaise à coussin ...


                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 21:22

                    @wesson

                    « Aliens landing in another country than the USA ?! Blasphemy !!! »


                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 21:38

                    @wesson

                    Autant donner le lien vers IMDB : Prityazhenie

                    les avis y sont mitigés.

                    Mais on peut y découvrir cet autre film :
                    Vremyah pervikh
                    de Dmitriy Kiselev, sorti en avril (Russia)
                    consacré à la préparation de la mission Voskhod 2, première sortie extravéhiculaire dans l’espace.
                    Alléchant.


                  • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 21:53

                    @Krokodilo

                    Vous qui déclarez
                    A l’époque où j’enquêtais sur les OVNI, j’ai percé le grand secret de la zone 51 : les extra-terrestres sont effectivement venus sur Terre, mais ils ont trouvé l’anglais trop difficile et sont repartis.

                    Figurez-vous que dans Prityazhenie (Attraction), on trouve une autre raison (inutile de traduire, facilement compréhensible) :

                    Saul : Your planet is forbidden for an open visit.
                    Colonel Lebedev : Why ?
                    Saul : Extremely aggressive social environment.
                    Saul : Despite being close to perfect climatic conditions.
                    Saul : Four billion violent deaths for the last 5000 years.
                    Saul : Over the same period, about 15 000 major military conflicts.


                  • wesson wesson 10 août 23:49

                     @ben_voyons_ !
                    J’ai vu effectivement les critiques imdb. Les très mauvaises sont à mon avis injuste.


                    Je comprends que effectivement l’aspect « romance » soit déroutant. 

                    Je comprends aussi que les identitaires vont pas aimer, [spoiler] parce que à la base le film est quand même là pour leur montrer à quel point ils sont cons [/spoiler]

                    Mais bon, c’est un truc sans prétention qui se regarde en famille. Et si tu n’attends pas le dernier chef d’oeuvre du cinéma, tu passes un bon moment.

                  • Jurassix Jurassix 10 août 18:42

                    J’ai beaucoup aime, car il est different des habituelles super productions americaines dont on se fait nourir a longueur d’annee.

                    - les decors, la richesse de ceux-ci est smplement a couper le souffle. Il y a trop de details pour tous les voirs, et rien que pour cela, ca vaut le coup de le regarder une deuxieme fois.
                    - pas fan des 2 acteurs principaux. Je l’ai vu en VO, ce qui enleve les deboirs du doublage, j’ai l’impression d’un manque d’alchimie entre les 2.
                    - suis un grand fan de SF, mais jamais lu la BD. Mais le film m’a donne envie de les lire.
                    Valerian n’est pas vraiment un film a la Ridley Scott. C’est pas aussi bon qu’un 5eme element. Mais ca reste un bon film (et pas un grand film).

                    • Krokodilo Krokodilo 11 août 11:09

                      @Jurassix Au fait, dans la VO, c’est « exospace » ou « hyperspace » ?


                    • FakeNews49 FakeNews49 10 août 20:12

                      Moi je m’en fous je l’ai pas encore vu

                      mais j’attends un univers bédé.... la bande annonce est bédé, les 2 acteurs principaux sont bédés

                      Je vais m’éclater

                      Ah ah ah !

                      Il a dit bédé pas .édé .Ceci est un message pour les .édés - Vous n’êtes pas visé par le posteur - Inutile de porter plainte au CSA ... la direction d’Agoravox *

                      Naon, je suis un fan de Luc, de Bergman et de Zulawski !

                      Je vais prendre mon pied !

                      Nous ré intervenons pour souligner que prendre son pied est une expression hétérosexuelle, aussi !

                      AH PUTAIN JE VAIS M’ECLATER ! smiley


                      • FakeNews49 FakeNews49 10 août 20:21

                        @Milieu défensif au Red Star

                        m’en fous !!! smiley  smiley

                        Ah quelle journée mes amis ! J’ai reçu mon premier téléphone portable , un smartphone et j’ai même réussi à le mettre en charge .... !!

                        Bon dieu comme je m’éclate !

                        Tiens je vais finir la bouteille de Martini ! 


                      • FakeNews49 FakeNews49 10 août 20:36

                        @Milieu défensif au Red Star

                        Je comprends pas tout ... mais moi si on trinque ! Je bisse !!

                         smiley  smiley  smiley

                        Je sens la murge qui vient...

                        Sens tu la murge qui vient  ?

                        .................................................................. smiley

                        Je la sens maitre Sar Rabindranath Duval !! Descendant des grands visionnaires ... 

                        https://www.youtube.com/watch?v=JXbn_XvPGHE

                        oui je vois double ... c’est héréditaire ? ..... non c’est quand j’ai trop bu *


                      • FakeNews49 FakeNews49 10 août 21:16

                        @Milieu défensif au Red Star

                        Eric sort de ce corps !


                      • FakeNews49 FakeNews49 10 août 22:31

                        @Shawford

                        Je ne lis jamais .... je perclute ! 

                        Il perclute ! Il ne peut être considéré comme responsable :

                        Trois Anneaux pour les rois elfes sous le ciel,

                        Sept pour les seigneurs nains dans leurs demeures de pierre,Neuf pour les hommes mortels destinés au trépas,Un pour le Seigneur des Ténèbres sur son sombre trône,Au pays de Mordor où s’étendent les ombresUn Anneau pour les gouverner tousUn Anneau pour les trouverUn Anneau pour les amener tous,Et dans les ténèbres les lierAu pays de Mordor où s’étendent les ombres. »

                        Gollum *

                        Bah non je suis juste un peu fait ce soir ! smiley


                      • FakeNews49 FakeNews49 10 août 22:53

                        @Elric de Melniboné

                        J’ai rien compris mais par avance je suis d’accord ! 

                        Ps : c’est important d’être d’accord avec des gens que tu n’as jamais rencontré jeune padawan. En plus d’être une preuve de politesse extrême, cela peut vouloir dire que tu es prêt à de grandes concessions ...comme courir sur un haricot et faire des CLIP ! CRAP ! des BANG ! des VLOP ! et des ZIP ! SHEBAM ! POW ! BLOP ! WIZZ !

                         smiley


                      • goc goc 10 août 20:39

                        Merci Kroko pour cette critique (constructive) du film. Je suis un fan du Valerian original et un inconditionnel de 2001 (film métaphysique plus que Sf) que j’ai du voir plus de 40 fois dans toutes ses versions ( depuis sa sortie sur écran géant dans des salles géantes avec son géant, jusqu’à la petite lucarne, et de la VO jusqu’à la VF), et donc je suis à l’affut des avis de chacun. Je précise que je suis bon spectateur (sauf pour les daubes made in USA), la preuve, j’aime bien le 5eme élément en tant que film comique.
                        Ceci étant, je pense que j’attendrais le passage sur télé, car j’ai décidé de ne plus aller au ciné avec ses tarifs exorbitants et ses méthodes marketing à la limite de la malhonnêteté (genre obliger les gens d’avoir déjà vu la version 1 pour pouvoir voir la version 2, ou la vente des lunettes)


                        • goc goc 10 août 20:50

                          J’ai oublié de préciser qu’en matière de transfert de la BD vers le cinéma, mon rêve est de voir une adaptation de Druillet (exemple : les 6 voyages de Lone Sloane).

                          ps : j’accepte éventuellement la version de Gotlib  smiley


                        • ben_voyons_ ! ben_voyons_ ! 10 août 21:13

                          @goc

                          2001 : j’ai failli aller le voir à Paris lors d’une ressortie en 70 mm, dommage... 
                          Mais c’est à cause de « 2001 » que j’ai acquis en 1999 (!) un lecteur de DVD dézoné afin de visionner l’import américain, Warner ayant décrété à l’époque que la sortie française du coffret Kubrick n’était pas urgente...
                          J’ai même le coffret argenté sorti en 2001 avec un morceau de pellicule (mais qui ne vaut quasiment plus rien sur le marché de l’occasion).

                          Valérian et la cité (sic) des 1000 planètes : non merci, car je me doute que l’aspect politiquement incorrect des scénarios de Christin sera absent du film...


                        • Krokodilo Krokodilo 11 août 11:05

                          @goc C vrai, mais c peut-être dommage car la 3D est bien utilisée dans le film.


                        • Krokodilo Krokodilo 11 août 11:06

                          @goc Gotlib, le super-héros et son flingue super qui s’enraye !


                        • FakeNews49 FakeNews49 10 août 22:59

                          Ô je suis bourré

                          J’ai finie la bouteille de Martini

                          https://www.youtube.com/watch?v=ttEMYvpoR-k

                          ...................................................................... ....................... smiley


                          • FakeNews49 FakeNews49 10 août 23:22

                            @Posé Y Don

                            Ô merde j’avais pensé .... euh.... à cette heure j’étais tout seul :

                            https://www.youtube.com/watch?v=HWa2uiiOBdM


                          • bob14 bob14 14 août 09:03

                            Le film à fait un bide aux USA !


                            • bob14 bob14 14 août 09:07

                              @bob14...Son film a été exposé dans plus de 3.553 cinémas et devrait, d’après les chiffres du vendredi et les réservations du week-end, s’orienter vers 16-17M$. Pour un blockbuster de 180M$, d’après les chiffres officiels, c’est effroyable


                            • bob de lyon 23 août 10:17

                              Besson a voulu faire tout « tout seul » ! Hybris démesuré donc erreurs fatales.

                              Casting déplorable, dialogue sans épaisseur, scénario en état de brouillon, émotion absente… pognon surabondant.

                              Poubelle.

                              Dommage !

                              (J’en dirai de même pour Blueberry, gâché en son temps et que Giraud aimait bien ; je cherche encore pourquoi.)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires