• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Culture > Voici venu le mois de Junon...

Voici venu le mois de Junon...

JPEG

Voici venu le temps de Junon... Voici venu le temps des fleurs qui s'épanouissent et nous offrent leur renouveau...

Junon, la céleste, Junon, la reine, déesse de la lune, de la fécondité, est associée au mois de Juin.... Junon nous annonce l'été flamboyant, des clartés nouvelles, des jours plus doux, des lumières qui s'attardent à l'infini...

Le mois de Juin nous promet les langueurs de l'été, des paysages de ciels d'embruns lumineux, des aubes apaisées, des couchers de soleil étonnants aux teintes de rose rouge éclatant...

Junon, la sélénite, nous promet des nuits sereines aux lunes flamboyantes...

C'est le mois du renouveau, des chaleurs accablantes qui s'installent, des bonheurs somptueux.

La liberté retrouvée, la nature offerte aux regards, l'air transparent, les odeurs de genêts qui emplissent les jardins.

C'est le mois des ardeurs qui commencent, des parfums qui s'épanouissent, dianthus, géranium, menthes ensoleillées...

Juin nous emporte vers le bel été, ses caresses, ses bonheurs, le plaisir des baignades, de la mer aux doux replis, des calanques irisées de lumières....

Juin nous transporte vers des sensations perdues et retrouvées : les parfums enivrants de l'onde salée, le murmure des vagues, les ondoiements de l'eau de mer qui nous emmènent vers le large, loin du monde ordinaire et banal, l'insouciance renouvelée, le bonheur des mouvements sur les flots...

Juin nous permet de nous fondre dans la nature, de nous en imprégner, de percevoir l'harmonie du monde dans de nouvelles fusions...

Mois de la souveraine des dieux, mois divin, mois de la lumière ! Juin nous apporte un bien-être, un plaisir des sens, il chante les retrouvailles avec la nature....

Il ouvre le cycle des mois de l'été, nous emporte vers un monde renouvelé : il nous donne envie de nous enivrer de parfums, d'observer une nature épanouie, la variété du monde, d'écouter sa voix, de goûter les couleurs nuancées du soir qui s'attarde...

De voir des paysages de lune, des obscurités pleines de douceurs, des nuits d'étoiles...

De dormir sous la voûte céleste, d'admirer les clartés de rayons de lunes...

De goûter à des ciels épris de liberté, des ciels plus purs, plus lumineux....

De nous enivrer de sensations !

JPEG

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/voici-venu-le-mois-de-junon.html


Moyenne des avis sur cet article :  1.42/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • phan 4 juin 18:05
    Jupiter exigeait que Junon batte Saturne...

    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 4 juin 18:45

      @phan

      Il faut quand même dire que Jupiter aimait aussi caresser l’âne de Bacchus en musique


    • phan 4 juin 21:07

      @Séraphin Lampion
      et Jupiter luttait contre Janus pendant que Junon s’ennuyait avec son feu...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 juin 17:14

      @phan

      Les fous de la messe ignorent les lois de Janus. 


    • rosemar rosemar 4 juin 19:10

      Allez un peu de poésie et d’émerveillement sur agoravox !

      Une vidéo :

      https://youtu.be/pwGUuK_Ij7M


      • egos 4 juin 20:20

        https://www.youtube.com/watch?v=f0bMxsNc7I4

        La personnalité, de Karf Orff, son œuvre, ses inspirations, ses origines et parcours sont discutés au sein de cercles restreints des mélomanes et musiciens classiques.

        L’extrait « deserves some attention » en raison de son interprétation par le London.


        • rosemar rosemar 4 juin 22:14

          @egos

          Ecce gratum
          et optatum
          Ver reducit gaudia,
          purpuratum floret
          pratum,
          Sol serenat omnia.
          Iamiam cédant tristia !
          Estas redit,
          nunc recedit
          Hyemis sevitia. Ah !


        • rosemar rosemar 4 juin 22:15

          @egos

          Voici, le printemps agréable
          et attendu
          ramène la joie, les
          fleurs violettes
          remplissent les prés,
          le soleil illumine tout, la
          tristesse est désormais terminée !
          L’été revient,
          retire maintenant
          les rigueurs de l’hiver. Ah !


        • phan 4 juin 22:46

          @rosemar
          Les papes se font rire avec les colos des latins.


        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 juin 11:43

          @phan

          Pourtant, la fille aux beaux polos en a roulé des latins, et elle fait d’excellentes tripes aux papillottes !


        • rosemar rosemar 5 juin 11:48

          @Séraphin Lampion

          Décidément, rien à dire sur le mois de Junon ?


        • JC_Lavau JC_Lavau 5 juin 12:43

          @rosemar. Evohé ! Que ces déesses, pour enjôler les garçons,
          Evohé ! Que ces déesses, ont de drôles de façons !




        • rosemar rosemar 5 juin 12:57

          @JC_Lavau

          Dans un autre style :

          https://youtu.be/fVJheyHyF6A




        • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 juin 15:40

          @rosemar

          « Décidément, rien à dire sur le mois de Junon ?  »

          Si ,si, il va à peu près du 15 Prairial au 15 Messidor.


        • JC_Lavau JC_Lavau 5 juin 05:18

          Le discours du 18 juin du général Cambronne : Une labiale, une gutturale roulée, et une dentale, mmmh ! Un délice !


          • rosemar rosemar 5 juin 12:37

            @JC_Lavau

            Attention ! Gutturales et dentales sont des consonnes rudes !


          • rosemar rosemar 5 juin 12:38

            @JC_Lavau

            Enfin, surtout la gutturale !


          • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 5 juin 16:06

            @rosemar

            gourmande...


          • Decouz 5 juin 12:43

            Ca marche avec les dentiers ou les sans-dents ?


            • ZenZoe ZenZoe 5 juin 15:33

              Dans tous les conseils donnés à des écrivains en herbe par des professionnels, on remarque une constante : utiliser les adjectifs avec modération.

              On n’est plus dans la poésie là mais carrément dans l’indigestion verbeuse. Le pauvre mois de juin qui n’avait rien demandé méritait mieux.

              Rosemar, arrêtez de fumer la moquette qui vous monte à la tête et attrapez plutôt un bon manuel d’expression française, vous avez encore des trucs à apprendre. Et ensuite seulement, régalez-nous de bons textes.


              • rosemar rosemar 5 juin 18:01

                @ZenZoe

                Ah ! un commentaire sympa de Zenzoe ! ça change !

                Vous n’aimez pas les adjectifs ? Vous avez tort... 

                http://rosemar.over-blog.com/2015/06/l-adjectif-nous-offre-une-palette-digne-d-un-peintre.html


              • ZenZoe ZenZoe 5 juin 19:07

                @rosemar
                Vous n’aimez pas les adjectifs ?

                Et hop, vous nous sortez votre argument massue et hors de propos. Vous auriez dû faire de la politique.
                Je vous parle de modération. Pas verser le contenu entier de tous vos flacons d’épices dans votre marmite, mais juste un peu de quelques épices choisies, pour relever le plat et mettre l’accent sur les saveurs, vous voyez ?


              • JC_Lavau JC_Lavau 5 juin 20:11

                @ZenZoe. Selon Jacques Perret, cafouilleux quinquagénaire, la description d’une tempête est le Cap-Horn des navigateurs à plume, et il l’évite soigneusement. Quand bien même il y est contraint, l’arrivée au port n’est pas belle à voir, le dernier lambeau d’hyperbole gréé sur un tronçon de métaphore, et six pieds d’adjectifs dans la cale.


              • ZenZoe ZenZoe 5 juin 20:47

                @JC_Lavau
                Pas mal smiley


              • rosemar rosemar 6 juin 09:25

                @ZenZoe

                Je persiste et je signe, ne vous déplaise ! J’aime les adjectifs !


              • JC_Lavau JC_Lavau 6 juin 10:42

                @rosemar. Oui, ça sert aux 99 exercices de style Raymond Queneau. Style coléreux par exemple.
                A la manière de Léon Daudet, aussi.
                Paul Eluard pratiquait aussi une autre forme d’abus grammatical, encore plus pénible : les empilements de compléments de nom. Là dessus la musique de Poulenc, ampoulée et sentencieuse comme d’habitude. Brr ! Quel souvenir déplaisant ! 
                 
                Sujet + verbe d’état + attribut : le schéma de base de l’essentialisme, notamment du raisonnement par insultes...


              • rosemar rosemar 6 juin 10:48

                @JC_Lavau

                Face à la pauvreté de langage de certains, il faut défendre l’adjectif !


              • ZenZoe ZenZoe 6 juin 11:10

                @rosemar
                Il faut surtout défendre la langue contre ceux qui la martyrisent.
                Ecrire de la poésie, puisque je pense que c’est ce que vous tentez de faire ici, ce n’est pas juste enfiler des mots, aussi beaux soient-ils, ce n’est pas étaler ses connaissances, c’est créer des images uniques et personnelles, au-delà du sujet, pour créer une émotion à partager.

                Inspirez-vous plutôt de la fameuse description d’un coucher de soleil africain par Céline.
                Un ciel tout giclé d’écarlate... un ciel en lambeaux comme après la centième...
                Très peu d’adjectifs, mais au final un texte sublime et inoubliable (et je pèse mes adjectifs).


              • rosemar rosemar 6 juin 11:12

                @ZenZoe

                Mais je n’ai pas cette prétention d’écrire comme Céline ! C’est absurde !


              • JC_Lavau JC_Lavau 6 juin 11:23

                @rosemar. La pauvreté du langage à la mode ne manque pas d’adjectifs, mais de verbes d’action.
                Faire du ski, au lieu de skier.
                La liste me lasse.
                 
                L’expérience montre que les adjectifs sont les moins lexicalisables, d’usages les plus fluctuants et dérivants, en contraste avec les verbes et les substantifs, nettement plus stables dans le lexique, plus objectivables par des exemples concrets. La transmission est incertaine, sujette aux contre-sens et aux fantaisies personnelles.


              • rosemar rosemar 6 juin 11:50

                @JC_Lavau

                Je corrige des copies d’élèves : il est vrai que le verbe « faire » revient souvent, mais il es vrai aussi que les adjectifs sont peu employés et banals...


              • Article bien venu pour préparer la pleine lune de demain. Fille de Saturne et de Rhée, épouse de Jupiter, Junon mit souvent le trouble dans l’Olympe par son caractère jaloux et vindicatif. Ses cruautés sont bien connues : la pauvre nymphe Chélonée, coupable de retard le jour du mariage de Junon, fut métamorphosée en tortue ; la reine des Pygmées, Pigas, coupable d’avoir osé se comparer à l’épouse de Jupiter, fut changée en grue ; les filles de Proctus, qui s’étaient proclamées plus belles que Junon, furent changées en génisses ; la nymphe Callisto fut changée en ourse... Junon, qui avait, comme on le voit, le génie des transformations, persécuta en outre Latone et Apollon, le berger Pâris, la nymphe Écho. Jupiter est associé au signe en fce des gémeaux (sagittaire). Un couple céleste. Il est dit que ce qui se rêve en juin, se réalise en décembre. https://www.france-pittoresque.com/spip.php?article2585


                • rosemar rosemar 5 juin 22:37

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  MERCI pour le lien et pour le rappel utile de toutes ces infos...


                • @rosemar Le vrai plaisir d’Agora est celui de l’échange. Enrichissons la ruche. Bon ! il y a beaucoup de freslons, mais on passe à travers,...


                • Junon symbolise le mariage et le gémeaux vient de géminus, en latin et de gamos : mariage. C’est l’union des principe mâle et femelle. Gémeaux et sagittaire sont en miroir. L’un avec le solstice d’été : la Saint-Jean Baptiste et l’autre Saint Jean l’Evangéliste. Certains parlent du 21, les autres du 24 (Macron, le Jupiter qui est en réalité un saturnien,...est né un 21 décembre). Dans le mois du sagittaire et celui du gémeaux se trouvent au même degré, le centre Polaris (gémeaux) et (galactique (sagittaire). Certains astrologues ont constaté une synchronicité entre ces centres et les débuts et fins des deux guerres mondiales (à vérifier). Peut-être à cause des crises de jalousie de Junon... Les kabires sont les génies du feu terrestre, cause de toutes fécondités. S’ils sont trois, ils sont associés à Jupiter, le ciel, Junon, la Terre et à Minerve, l’Idée qui unit ciel et terre, ou HERMES.


                  • JC_Lavau JC_Lavau 5 juin 16:40

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir. D’autant que truc est le symbole de machin ! Wouh ! Croutchcroutch !


                  • JC_Lavau JC_Lavau 6 juin 12:12

                    Le mois de juron est aussi celui du solstice, celui où les castors ont faim avant que le nuit soit faite ; alors on a une chance de les observer, avec nos yeux de primates diurnes. 

                    Même opportunité pour les chevêches, à condition de savoir dans quel arbre elles sont quasi-invisibles, sauf à fouiller avec une bonne lunette, posée sur un bon trépied.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité