• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > 42 à 47 % des électeurs sont encore indécis

42 à 47 % des électeurs sont encore indécis


Moyenne des avis sur cet article :  4.25/5   (53 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • (---.---.192.91) 11 avril 2007 10:51

    C’est triste de voir ça.


    • (---.---.140.136) 11 avril 2007 12:19

      Ce qui est triste, c’est de les voir en vrai...


      • toto1701 (---.---.110.115) 11 avril 2007 12:34

        ose salaud nique les cent mails clandestins d’afrique hors de ta npp(neuilly plaisance passy)hon (c)rois revé en FRANCE ;; ; contrepeterie


        • LE CHAT LE CHAT 11 avril 2007 12:56

          excellent ! j’en ronronne... friskies ou whiskas ??? smiley


          • Unknown (---.---.241.82) 11 avril 2007 15:01

            Salut Fred !! Salut Patrick !!


            • Gilbert Spagnolo dit P@py Gilbert Spagnolo dit P@py 11 avril 2007 15:23

              pétard ou pinard ?

              @+ P@py


              • aïolive (---.---.123.14) 13 avril 2007 01:43

                Ma conviction d’électeur de (vraie) gauche : il faut voter « utile » pour Bayrou

                J’ai 47 ans, j’ai toujours voté à gauche (donc à gauche du PS : Verts, PC ou LCR, et bien sûr Non à Maastricht et à l’infâme traité) et pourtant je voterai résolument pour Bayrou le 22 avril. Voici mon « argumentaire » personnel.

                1) Le Pen sera très probablement au second tour !
                -  le potentiel « facho-réac » français est toujours là (25% global en 2002 avec Le Pen Mégret Boutin Saint Josse)... et il n’y a hélas pas beaucoup de « raisons » de voter Le Pen en 2002 qui ont disparu en 2007, par contre ses idées se sont banalisées, son programme mis en œuvre (16 propositions sur 30 par Raffarin-Villepin-Sarko)...
                -  Le Pen est au dessus de ses temps de passage de 2002 (devrait atteindre 19-20% sur la lancée actuelle, et il n’a pas Mégret pour lui bouffer 2,5%) donc on peut hélas le prévoir à 20-22%
                -  la question risque donc d’être qui contre Le Pen ? est la réponse est « Tout sauf Sarko » !

                2) Il y a un gros risque Sarko / Le Pen au 2e tour !!
                -  la droite dure (Le Pen De Villiers Sarko Nihous) devrait faire au minimum 45% (48,4% en 2002 avec Le Pen Mégret Saint-Josse Chirac Madelin Boutin)
                -  Sarko descendra difficilement en dessous de 20%, s’il fait moins c’est que Le Pen fait plus...
                -  le risque d’un 2e tour Sarko / Le Pen devient une quasi certitude si le total « gauche » atteint celui de 2002 (19% Mamère Hue Besancenot Laguiller Gluckstein) : il resterait 36% maxi pour Bayrou et Royal, et une barre à 20-22% pour être au second tour... (si les deux font 18 bonjour l’angoisse !)...

                3) Pourquoi voter utile Bayrou plutôt que Royal ?!
                -  Bayrou est le seul capable de battre Sarkozy au 2e tour si par bonheur Le Pen n’y est pas
                -  même contre Le Pen, Royal n’est pas sûre de gagner : les gens de droite voteront Le Pen ou s’abstiendront, beaucoup de gens de gauche s’abstiendront, le PS n’a rien compris à 2002 et 2005 et ne se rend pas compte à quel point il est rejeté
                -  Bayrou n’est pas plus à droite que la moitié du PS, sans doute plus « à gauche » que Strauss Khan, et on peut lui faire crédit de positions plus courageuses (médias, dette, Darfour, identité...), d’un antisarkozysme réel et ancien et d’une démarche plus citoyenne que le cinémarketing de Royal

                4) La mort du PS, une chance pour la gauche
                -  la France sera à droite, en tout cas pas à gauche, pendant les 5 prochaines années, que ce soit avec Le Pen, Sarkozy, Bayrou ou Royal : le choix c’est droite très dure avec Le Pen / Sarko ou droite social-libérale avec Bayrou / Royal
                -  le PS a doublement trahi la gauche, en ne réalisant pas la politique voulue par ses électeurs et en étant responsable de la perte de sens du clivage droite/gauche (qui est toujours plus d’actualité alors que les rapports de force n’ont jamais été aussi violents) - il a bien été aidé en cela par tous ceux (médias, bourse) que cela arrange de classer comme extrémistes ceux qui veulent contester la loi du fort
                -  l’élimination au premier tour pour la 2e fois consécutive l’amènerait peut-être enfin à écouter les électeurs et à disparaître : que les sociaux démocrates rejoignent le futur parti de Bayrou et que le petit reste renonce au caviar (et aux ors de la République) pour participer à la création d’un vrai parti de gauche anti-libérale

                5) L’union de la (vraie) gauche, une condition pour renaître
                -  la division et le nombre ahurissant de candidatures à gauche ont ruiné les espoirs nés du référendum de 2005 : alors que la France est majoritairement anti-libérale, la gauche anti-libérale a la cacophonie pour porte voix...
                -  les victimes du libéralisme sont de plus en plus nombreuses, le modèle libéral de plus en plus contesté, et la gauche ne pourra peser d’aucun poids dans la future assemblée qui sera toujours élue à la majorité absolue
                -  une vraie gauche forte, même minoritaire au parlement (elle pourrait représenter 20% voire plus) beaucoup plus efficace pour défendre les « siens » (chômeurs, exclus, salariés, fonctionnaires...) que la dispersion actuelle
                -  la chance est passée pour cette fois, la gauche saura-t-elle s’unir pour les prochaines échéances ?

                Bien que de gauche je voterai donc Bayrou au premier tour :
                -  parce que la (vraie) gauche n’a pas su s’unir
                -  parce que je veux éviter un 2e tour Sarko / Le Pen et voterai donc « utile »
                -  parce que la fin du PS créerait peut-être enfin les conditions de (re)naissance d’une gauche anti-libérale forte
                -  parce que je fais au moins autant confiance à Bayrou qu’à Sarko et Royal, et n’ai aucune confiance dans le PS

                Si Bayrou n’est pas élu Président c’est qu’on aura Sarko ou Le Pen à la tête du pays, et toujours le PS pour empêcher la gauche d’exister...

                Et après les Présidentielles ?
                -  si la (vraie) gauche s’unit avant les législatives de juin (très improbable) je vote à gauche
                -  sinon je vote pour donner à Bayrou la majorité parlementaire qui va avec son élection
                -  et ensuite je retourne à gauche en espérant qu’enfin elle s’unisse !!!


                • BALLOUHEY BALLOUHEY 13 avril 2007 08:02

                  Je fais un dessin plein d’humour et de distanciation, c’est pas pour qu’un p’tit vieux de quarante ans vienne y déposer ces calculs d’épicier votard. Vote à gauche, petit, si t’as toujours voté à gauche, calcule pas. Ne compte pas sur Bayrou por faire bouger quoique de ce soit. Dans ce pays de petits comptables mesquins, de fachos, de chasseurs, de machos, de poujadistes et de barbus ça serai quand même classe une femme à l’Élysée.


                • aïolive (---.---.123.14) 13 avril 2007 20:45

                  Désolé pour la pollution de tes beaux dessins Ballouhey ! C’était fait sans malice, par rapport au thème des indécis. Pour moi la priorité c’est éviter Sarko (voire Le Pen) car là c’est le cauchemar. Plus que sur des calculs mes raisonnements sont basés sur une partie subjective mais dont je suis convaincu : le total divorce du PS avec les 3/4 du pays Royal ne gagnera jamais, le seul choix pour un pays libre et des rapports de force apaisés, c’est Bayrou. Je voterai bien sûr pour Royal si elle se qualifie au 2e tour, mais ce ne sera pas grâce à moi. Et promis si je refais des commentaires c’est juste pour te dire que tes dessins sont bôs ! (et ils le sont, con !)

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires