• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Bayrou, cyclone ?


Moyenne des avis sur cet article :  2.32/5   (94 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • toto1701 (---.---.131.31) 2 mars 2007 17:49

    vous posez une question et vous y repondez !!! moi qui suis d’un pays cyclonique, je puis vous affirmer que la nature n’est jamais aussi prompte a s’ouvrir a la vie apres le passage d’un cyclone car çà lave çà purifie un cyclone !!!! donc suis pour le passage du cyclone bayrou si çà doit nous débarrasser du superfétatoire et des cloaques !!!


    • Daniel (---.---.9.225) 2 mars 2007 21:51

      ...En créant un énième parti politique ? Quelle drôle de conception du rôle d’un Président de la République ! Daniel


      • Alain Lafon Alain Lafon 3 mars 2007 18:07

        Prise au premier degré, l’image, qui s’inspire il faut le dire de celle utilisée pour la publicité d’une marque de nettoyant ménager, pourrait peut-être faire la réclame d’un candidat qui s’est fait une réputation dans le nettoyage à haute pression ;=)

        La légende peut faire penser au slogan « dormez en paix braves gens, nous veillons sur vous ». Faut-il supposer que l’auteur suggère que « tout étant pour le mieux dans le meilleur des mondes » il n’y a rien à voir ? N’oublions pas que cette parole préparait la survenance d’une période très troublée de notre histoire ! Peut-être fait-il plutôt allusion au philosophe qui a écrit « l’homme a beau s’agiter au bout de sa chaîne, il reste le même et sur place »...Peut-être pensait-il au « sic transit gloria mundi » qui a été récemment cité par un candidat du 2ème tour 2002 qui à défaut d’avoir été élu possède quelques lettres...ce qui n’est pas le cas loin de là de tous les impétrants. Faut-il pour autant cesser d’avoir des idées et de les exprimer quand bien même certains penseraient qu’elles sont utopiques ?

        Le résultat des élections étant aussi imprévisible que la trajectoire des cyclones tropicaux, il est bien hasardeux d’en avancer à l’avance le résultat. Une seule certitude : il y aura deux candidats au second tour et il n’y aura qu’un « élu ».

        Je forme le voeu que les plans marketing savants élaborés pour découper l’électorat en tranches et lui proposer du couper coller « ciblé » ne transforme pas cette élection majeure en caricature de la démocratie. J’espère plutôt qu’elle permette des débats respectueux sur la vision de la France des candidats, les programmes qu’ils proposent et les équipes sur lesquelles ils veulent s’appuyer pour les mettre en oeuvre.

        Ceci étant dit, je suis bien évidemment d’accord pour que les supporters des candidats puissent rêver au grand jour. L’espoir fait vivre et, nous le savons tous, toutes les formations auront gagné le 6 mai ;=). Mais le « kop » de Boulogne n’est pas Paris, encore moins la France, juste une image d’une partie d’elle.


        • toto1701 (---.---.156.171) 3 mars 2007 18:14

          ils sont nombreux a l’umps a vouloir que le pen ait ses 500 signatures pour etre candidat à la présidentielle,par soucis démocratique affirment les uns et les autres à l’umps !! AH BON ? mais en 2002 pourquoi avez vous appellez les citoyens a faire barrage à ce« candidat indigne » de représenter la FRANCE ? ... « sursaut républicain » c’etait le mot d’ordre à l’époque. Aujourd’hui ,les maires qui refusent de parrainer le pen ont bien raison de se souvenir de la candidature « faire valoir » des candidats de l’etablisment que represente le FN ...le 6 MAI 2007 le cyclone bayrou aura fini d’achever le travail


          • Décryptages Philippe Zaouati 4 mars 2007 23:09

            Et si ce fameux parti démocrate dont parle Bayrou n’était pas ce ramasse-tout centriste que beaucoup craignent ? Si son ambition était tout simplement de créer le véritable parti d’alternance aux conservateurs, comme c’est le cas aujourd’hui chez presque tous nos voisins ? Si l’aventure de Bayrou n’avait d’autres objectifs que de changer d’époque, de créer un autre pluralisme, plus serein, plus calme, moins arc-bouté sur des idéologies dépassées ? Si cette campagne présidentielle était enfin l’occasion de mettre au rencart un Parti socialiste dépassé par les événements, incapable de se ré-inventer, figé sur des postures d’un autre temps ? Si Bayrou réussissait finalement ce qu’aucun dirigeant de la gauche de gouvernement n’a réussi à faire, depuis l’échec de la deuxième gauche jusqu’à la berezina de Jospin et la défaite de DSK : réformer, moderniser, abandonner les chimères anti-capitalistes de la vieille garde et de ses rejetons, affronter le monde tel qu’il est, cesser de se mentir à soi-même et aux électeurs ?

            C’est un pari qui mérite d’être pris.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires