• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Chaque année en France il y a 6 000 nouvelles contaminations du (...)

Chaque année en France il y a 6 000 nouvelles contaminations du VIH

 

un jeune sur cinq croit que le virus se transmet par la transpiration ou la salive.
les 15-24 ans pensent encore souvent que le virus se transmet en embrassant une personne séropositive (21%), en buvant dans le même verre (16%), en mangeant dans la même assiette (13%) et même en lui serrant la main (8%)


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

6 réactions à cet article    


  • doctorix doctorix 25 mars 2018 17:42

    Mais on n’a toujours pas réussi à trouver un seul virus du Sida, ni chez un séropositif ni chez un malade du Sida. On trouve juste des éléments censés appartenir à un virus introuvable, qu’il faut amplifier par PCR pour les identifier, mais qui ne sont pas spécifiques du Sida et peuvent avoir une toute autre origine.

    C’est quand même embêtant.
    Parce que tous les virus que je connais, on les retrouve à des millions d’exemplaires chez les malades.
    Si on ajoute le fait que les rétrovirus ne tuent jamais leur hôte, on se retrouve avec un virus vraiment exceptionnel.
    Rappelons que les tests peuvent être positifs avec une soixantaine de maladies en dehors du Sida.
    La grossesse fait d’ailleurs parie de ces maladies épouvantables...
    Donc on trouve des séropositifs, ça c’est sur.
    Mais des malades et des morts, j’ai cherché, on n’en trouve plus en France. Ca se saurait.
    D’ailleurs, lisez cet article qui parle de la fameuse maladie mortelle. Elle parle bien de 900 cas de sida nouveaux annuellement en France, mais où voyez-vous qu’on parle des morts ? Et comment peut-on faire un article sur une maladie mortelle sans parler des morts ?
    C’est donc une maladie mortelle qui ne tue pas, alors qu’1/6 des séropositifs ignorent qu’ils le sont et n’ont donc pas de traitement ?
    Des SIDA, on en trouve dans les pays pauvres, forcément, la tuberculose et un tas de maladies liées aux carences alimentaires et au manque d’hygiène y fleurissent.
    En fait, ce sont une quarantaine de maladies qui sont étiquetées Sida sans recherche particulière dans ces pays pauvres. C’est trop cher. Ce regroupement incongru fait grossir les chiffres, forcément..
    Mais :
    1) On peut être séropositif sans avoir le Sida, c’est le cas de la plupart des « dépistés » (on attribue cette absence de maladie au traitement qu’on leur impose par la terreur). On peut aussi penser qu’ils ne sont pas malades et qu’il ne leur est donc pas difficile de rester en vie.
    2) On peut aussi avoir le Sida sans être séropositif.
    Mais alors, que valent ces tests ?
    Et qu’en est-il de ces 25,000 Français qui seraient séropositifs, chaque année, sans avoir la chance d’être dépistés ?
    Pourquoi n’ont-ils pas le bon goût de mourir ni même d’être malades puisqu’ils n’ont pas de traitement et que cette maladie est censée être mortelle ?
    Sida, ça veut dire Syndrome d’immunodéficience acquise. Ca existe, évidemment. Mais on peut acquérir une immunodéficience par bien d’autres moyens qu’un virus : drogues et carences alimentaires, et quelques autres causes, médicamenteuses par exemple.
    Ce virus est bien commode pour imposer des tests et des traitements hors des prix à des gens terrorisés.
    Mais qu’en est-il de sa formidable nocivité, quand, selon le Pr Montagnier, prix Nobel et inventeur du Sida, on peut en guérir avec une bonne alimentation et de l’eau pure ?
    Et si la séropositivité n’était que la signature, assez hypothétique, d’une rencontre fortuite avec un virus non moins hypothétique mais parfaitement banal, lequel n’aurait même pas produit d’anticorps résiduels détectables, comme le fait toute autre maladie virale (encore une particularité extraordinaire) ?
    Et si cette fâcheuse rencontre, sans conséquence en soi, déclenchait une formidable armada thérapeutique parfaitement inutile mais très iatrogène, ainsi qu’une terreur sans nom, dont chacun sait qu’elle affaiblit les défenses ?
    Je vous laisse sur toutes ces questions, et m’apprête à en prendre plein la tronche.
    J’ai maintenant l’habitude.

    • Esprit Critique 25 mars 2018 18:41

      La majorité des nouvelles contaminations touchent des jeunes « Gay » !

      Pour lutter contre la propagation d’une maladie, la première chose a faire c’est de tenir compte de la réalité et des priorités qu’elle met en évidence. Pas de raconter des conneries pour noyer le « poison »


      • doctorix doctorix 25 mars 2018 21:08

        @Esprit Critique
        Les jeunes gays, comme vous dites, ont des pratiques sexuelles assez particulières, avec des rapports sexuels multiples au cours d’une même soirée.

        Cela n’est pas à la portée de tout le monde, et on se retrouve dans le cas des grands sportifs qui doivent se doper pour être plus performants.
        Ils utilisent donc des dopants, dont le nitrite d’amyle, qui est une catastrophe pour le système immunitaire.
        Ils deviennent ainsi immuno-déficients, donc sidéens selon la fausse science en cours.
        Les autres causes d’immuno-déficiences restant bien sur la malnutrition et la mauvaise hygiène liée à la misère : c’est le cas de l’Afrique.
        J’ai bien peur que le sexe en lui même n’ait rien à voir avec ça.
        Ou plutôt on doit s’en réjouir. 
        Cela n’empêche pas de se prémunir contre de vraies MST, bien réelles celles-là, des chlamydioses au gonococcies en passant par la syphilis.

      • sahb 25 mars 2018 19:47

        Sida = mensonges mensonges mensonges mensonges ! et gros profits !!!

        .
        interview des 2 auteurs du livre « SIDA : LES 10 + GROS MENSONGES » le professeur Etienne de Harven et le journaliste scientifique et technique Jean-Claude Roussez :
        http://www.dailymotion.com/video/xmq1ka_sida-les-10-gros-mensonges-un-vaccin-de-rappel-contre-propagande_news#.UQURS315MxB

        • doctorix doctorix 25 mars 2018 20:49

          @sahb
          Merci, j’allais passer le lien.

          On a fabriqué un mythe de toutes pièces, selon moi.
          Je crois que Montagnier s’est vite rendu compte qu’il s’était fait avoir par Gallo, dans un excès de précipitation et une manipulation médiatique, et que depuis il ne sait plus comment s’en sortir.
          Je suis malheureux pour lui, car c’est un homme profondément honnête, au contraire de Gallo.
          C’est maintenant très difficile de dire qu’on n’attrape pas le sida par le sexe, sans passer pour un assassin.
          Le piège est parfait.
          Vous trouverez là confirmation de ce que j’ai expliqué plus haut.

        • Ruut Ruut 26 mars 2018 12:33

          Pourquoi le test est il différent en France, en Australie en Afrique et en Angleterre ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès