• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Coronavirus : Les banques vont débloquer des prêts pour les (...)

Coronavirus : Les banques vont débloquer des prêts pour les entreprises


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 2 avril 17:12

    Ah mais t’es pas au courant ?

    Tu ne sais pas d’où vient l’argent que les banques vont ’ vendre ’ aux entreprises ?

    L’endettement public, ça te cause ?

    Ok...

    Le MES et le TSCG peut-être un peu moins ?

    Et pourtant.

    Les banques vont avoir plein de liquidités à ’ vendre ’ sur le marché des financements.

    La BCE vient de contraindre les pays-membres de la monnaie unique à lui fournir des fonds.

    750 000 000 000 ( 750 milliards d’ €

    Et où qu’ils le prennent, le pognon, les états membres de la monnaie unique ?

    Bah ils l’empruntent sur les marchés financiers...

    Si si, les mêmes auxquels la BCE va ’ re-prêter ( si si, quand le taux est nul, c’est bien un prêt... essayez avec votre banque, et revenez nous en causer... ) l’argent pour qu’ils le revende ( avec intérêts, hein ? ) aux entreprises...

    Sachant que aucun n’a de budget excédentaire ( non, l’ Allemagne n’a que sa balance commerciale extérieure, d’excédentaire... pas son ’ budget ’... )

    Vous avez ’ aimé ’ les 623 milliards d’endettement supplémentaires de la ’ criiiise ’ de 2008-2009 ?

    Bah vous serez presque ’ contents ’ de cet endettement-là, puisque ce sera « à cause » du Covid-19...

    Vous voulez parier ?

    Et pendant ce temps, un essai clinique pratiqué en totale contradiction avec l’essai clinique toujours pratiqué à La Timone avec succès va causer des morts quand il ne les laissera pas mourir faute de soins adéquats, pour privilégier les résultats d’une molécule concurrente qui sera ( étonnant... ) adoptée par l’ ANSM et remboursée à un prix, pour le moment, 45 fois plus cher... 

     


    • Francis JL 4 avril 14:39

      Si l’UE ne permet pas aux États d’emprunter à un taux zéro auprès de la BCE pur faire face à la crise sanitaire, alors elle prouvera définitivement qu’elle joue sur le capitalisme de catastrophe pour enrichir les banques privées.


      • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 5 avril 00:03

        @JL
         
        Vous, vous ne savez pas comment fonctionne la BCE...
        L’ UE n’a aucun rapport avec la BCE, et la BCE n’a aucun lien avec l’ UE.
        ( je parle là de qui peut ordonner quoi à l’autre... )

        L’ UE est une ’ association ’ d’états, dont certains ne sont pas membres de la monnaie unique. ( l’ € )
        L’ UE permet de tenter d’obtenir des consensus entre pays membres dans tous les domaines publics.
         
        La BCE est une banque publique formée de pays ( états ) membres, qui ne sont pas tous membres de la monnaie unique.
        Les ’ grands comptes ’ réservés aux ’ institutions ’ ( privées, telles les banques, les multinationales, les fonds de placements, de pensions, etc... ) peuvent emprunter les fonds disponibles à la BCE.
        Ces grands comptes peuvent aussi déposer des fonds et les faire ’ fructifier ’.
        Beaucoup de pays ( les états ) sont actionnaires de la BCE, sans être ni dans l’ UE ni en Europe ni membre de la monnaie unique.
         
        La BCE ne permet pas aux états d’emprunter auprès de la BCE, puisqu’ils sont actionnaires de la BCE...
         
        Pas clair ?
         
        Avant 2008 ( rien à voir avec la ’ criiise ’, si ce n’est le fait que l’enflure en a profité pour faire ce qu’il a fait... ), lorsque la BCE voulait des fonds, elle devait les quémander auprès de chaque pays membre de la monnaie unique. ( et non actionnaires de la BCE )
        Depuis l’adhésion au MES-TSCG, la BCE détient le pouvoir d’exiger que les pays membres lui fournisse des fonds.

        Qui peut profiter de ces fonds ?
        Entre autres, les mêmes qui ont vendu l’argent avec intérêts aux états membres de la monnaie unique.
        Et c’est là, qu’ils sont forts.
        Ils ne peuvent revendre cet argent qu’au sein des pays membres de l’ UE.
        Ils ne peuvent pas revendre cet argent aux états, mais...
        Aux collectivités locales sans aucun problème.

        Ah vous n’aviez pas compris le ’ besoin ’ de ’ grandes régions ’ et autres ’ métropoles ’ ?
        Vous n’aviez pas compris pourquoi ils poussent autant au fion pour morceler les territoires en tant d’entités ’ régionales ’ ?
        Diviser pour mieux régner.
         
        Mais bon, je me doute bien que vous avez cessé de lire après la 4 ème ligne.
        Alors avant que vous ne vous intéressiez à la structure de la BCE, de qui y fait quoi, de comment LES instances décideuses sont représentées...
        Autant vous demander ce que vous savez des instances de l’ UE...
         
        D’accord, c’est un peu plus compliqué que de regarder un match de foute ou ranouna après une dure journée de taf + gosses + ménage + cuisine, mais pas tant que cela.
         


      • Francis JL 5 avril 08:44

        @Seul le contenu compte
         
         votre désir est probablement conforme à votre intérêt personnel, et votre discours en découle.
         
         Ne prenez pas votre discours pour la réalité.
         
        « Cette fois, la monétisation de la dette publique, c’est-à-dire la possibilité pour un État de se financer, directement ou indirectement, auprès de sa Banque centrale, de manière gratuite, a été officiellement mise en place, en zone euro comme aux États-Unis. L’objectif du QE de la zone euro n’est plus d’atteindre un objectif d’inflation proche de 2 % comme cela avait été dit ces dernières années... Il est d’intervenir sur la dette publique en en rachetant des quantités illimitées. Dans une tribune au Financial Times, Christine Lagarde n’écrit pas autre chose : « Nous sommes totalement prêts à augmenter la taille de nos programmes d’achats d’actifs et à ajuster leur composition, autant que nécessaire et aussi longtemps que nécessaire. » Quant à la Fed, elle a déclaré qu’elle entreprend cette politique « in the amounts needed » (autant que de besoin). »


      • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 5 avril 14:16

        @JL
         
        Que ne comprenez-vous pas lorsque l’on vous décrit le mécanisme de financement de la BCE ?
         
        Vous préférez digresser en ne considérant que les « dépenses » de la BCE ( autrement dit ses actifs... )
         
        Nous reparlerons du montant de la dette dans quelques semaines, lorsque le ministère de l’économie sera disposé à en aborder toutes les composantes.
         
        Le pire reste que la BCE pourrait procéder à de la création monétaire pure, mais ce serait dévaloriser l’amas capitalistique ayant investi dans l’ €, et ça...
         
        Pour la ’ FED ’, qui n’a absolument plus rien de ’ publique ’ ( tous les actionnaires sont des banques privées... ), il y a déjà plus de 20 ans qu’ils sont obligés de dévaloriser leur amas capitalistique pour éviter une cessation de paiement totale de l’état fédéral. Un peu plus ou un peu moins ne changera que la ’ valeur ’ du $ du montant des obligations par rapport à l’amas... La dernière fois que le calcul fut fait, cela représentait moins de 0,0001 % pour 3 000 milliards de « QE » réservés aux ’ institutionnels « .
         
        J’aimerai être une petite souris les observant en train de se faire prier pour acheter les » QE ".
         

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité