• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Elle était une folle à L’Ouest !

Elle était une folle à L’Ouest !

JPEG - 558.4 ko
ELLE ETAIT UNE FOLLE A L’OUEST
Ségolène Royal parodie Claudia Cardinale !
Quelque part dans le grand Ouest de Solférino Town, derrière leurs longs miteux cache-poussière coiffés de stetson à bords dégueulant, 3 cow-boys balafrés par le temps et les défaites, Arnaud Montebourg, Pierre Bergé et Claude Bartolone repartent la bourse percée vers Fort Défiance, laissant seule derrière eux, une folle courtisane obstinée par l’ordre juste, un haut désir d’avenir et sa soif de caporalisme.

Déjà lâchée par son ancien lieutenant Vincent Peillon, ses soutiens ressemblent de plus en plus au désert de Monument Valley ! Il parait même qu’elle ne supportait plus son ancien amant Hollande qui portait à la fois une ceinture et des bretelles !
"Je ne peux pas désirer quelqu’un qui n’a pas confiance en son falzar !"

Elle alimente sa légende de femme solitaire qui brosse la crinière des chevaux égarés pour une alliance grise, mais sans la messe qui l’accompagne. Elle n’hésite pas à crier dans sa folle chevauchée, qu’ils ont massacré toute la famille socialiste, mais qu’elle ne baissera jamais les bras ! Noyée dans sa bravitude, elle jette ses dernières cartes sur les terres de son parti tenu par une autre courtisane au sourire barbelé et aux défenses d’ivoire, Martine Aubry, la tenancière aigri !

Mais à Solferino Town, les citoyens entonnent un chant de lassitude sur cette quête incessante du pouvoir. Ces plus piteux ennemis, tel que François Bayrou, lui tourne même l’échine. Et au sein du clan, sa folle détermination fait grincer les chicots cariés.

Allongée sur son lit de roses flétries, la belle esseulée du Poitou-Charentes, voit périr son avenir à travers de la dentelle noire et une pauvre maquette en bois vierge, où elle se surprend à jouer avec, de temps à autres, en imaginant l’Elysée gravé sur le petit panneau suspendu. Elle se murmure que l’humanité est privé d’amour et de fraternité et elle se voit amener, cheveux ébouriffés, vêtue d’une simple serviette de bain, un seau d’eau et un sourire à ses hommes... qui font marcher le train !

Une parodie d’©SB LE SNIPER.

Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Gorg Gorg 12 décembre 2009 12:54

    Ouarf !!!...Excellent !!!


    • SNIPER SNIPER 11 octobre 2013 17:39

      Merci smiley

      mieux vaut tard que... hein... bon.


    • Ruut Ruut 11 octobre 2013 17:13

      Joli photo montage.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès


Derniers commentaires


Partenaires