• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Enfants esclaves du Cacao :

Enfants esclaves du Cacao :

Au moment de la récolte, plus d’un million d’enfants travaillent dans les plantations de cacao de Côte d’Ivoire. Ils sont exposés aux pesticides, aux piqûres d’insectes et aux morsures des serpents, se blessent en utilisant des machettes et souffrent de maux de dos.

Les enfants ont été expédiés par milliers du Mali, du Burkina Faso, du Togo ou des régions du centre et du nord de la Côte d’Ivoire pour aller travailler dans les plantations sous prétexte qu’ils y trouveraient une vie meilleure. Le travail des enfants dans les plantations de cacao ouvre ainsi la porte à la traite d’enfants à l’échelon national et international.


Moyenne des avis sur cet article :  3.25/5   (4 votes)




Réagissez à l'article

8 réactions à cet article    


  • charlyposte charlyposte 5 avril 18:39

    Il m’arrive de penser au sieur Sarkozy qui a foutu un bon bordel en cote d’Ivoire, sans oublier une grande pensée pour le peuple laissé pour compte. ( autant via d’autres peuples en Afrique )


    • HELIOS HELIOS 6 avril 01:00

      @charlyposte
      ... Aide-toi et dieu t’aidera ! 


    • charlyposte charlyposte 6 avril 08:33

      @HELIOS
      Pour cela, il faudrait que les colons ( les ancestraux ) se retirent sans fleurs ni couronnes.


    • charlyposte charlyposte 6 avril 09:25

      @HELIOS
      La main de dieu made in France sur le monopole du cacao ! Sans oublier l’apôtre Bolloré.


    • HELIOS HELIOS 6 avril 14:38

      @charlyposte

      Bon, il ne faudrait pas que vous pensiez que l’occidental moyen n’a pas de coeur, n’a pas d’enfant etc... 

      Cela dit, reflechissez bien : de quel droit imposez vous a ne population un age avant lequel il ne serait pas possible de travailler ?
      une categorie qui serait differente face à la dureté du quotidien etc.

      Je vous rejoins si et seulement si nous etions capables, au nom de je ne sais quelle morale ou je ne sais quel dieu qui pourraient nous montrer une voie « morale » incontestable empêchant les enfants de bosser !
      Or ce n’est pas le cas.

      Notre societé a banni la travail des enfants, mais c’est « notre » societé, nos Valeurs etc

      Alors, me direz vous, nous ne devrions pas encourager ce que nous rejetons chez nous en leur achetant le fruit du travail des enfants.... nous serions coherents au moins avec nous même.
      Là encore, c’est faux.

      Si « leur » société permet le travail des enfants, nous appliquerions une discrimination insupportable chez eux, nous appliquerions une forme de colonialisme commercial en nous immiscent dans leurs coutumes et ceci est insupportable sur le long terme, il faut les laisser évoluer a leur rythme, selon la direction morale qu’il préfèrent et qu’ils choisissent.

      Ce n’est pas a nous de décider ce qui est bien pour eux  
      Lorsqu’ils auront franchi les étapes qui leur permettent d’acceder a une societe comme la notre où les enfants sont protégés, ce sera parfait, mais absolument rien ne les oblige selon leur morale (et pas la notre) de converger vers notre modèle.

      Par contre, ceux qui viennent chez nous, doivent imperativement respecter NOS règles.. c’est chez nous, et ne pas les y obliger, devrait vous interpeller face a notre bien pensance et notre respect de nos propres valeurs.


    • HELIOS HELIOS 6 avril 14:44

      @HELIOS

      L’unique action que nous pourrions mener, c’est de les convaincre de se rapprocher de notre modèle de valeurs.
      C’est pas gagné, hein....


    • charlyposte charlyposte 6 avril 15:32

      @HELIOS
      Comme quoi leur venue n’est pas un hasard !!! chacun son tour que celui de profiter le doigt levé.


    • charlyposte charlyposte 6 avril 15:33

      @HELIOS
      Qu’on leur foute la paix serait un grand pas.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité




Palmarès



Publicité