• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Le projet de Macron pour l’hôpital public

Le projet de Macron pour l’hôpital public


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

5 réactions à cet article    


  • seul le contenu compte... seul le contenu compte... 20 mars 15:43

    Le funeste dessein final est bien exprimé dans ton dessin.

    Par contre, les ’ moyens ’ ne sont pas ’ explosifs ’ du tout.

    Mais c’est une excellent opportunité d’expliquer à nouveau quelle est la méthode libérale pour privatiser.

     

    Le principe tient en 4 temps, qui se succèdent exactement comme pour un moteur thermique qui ne serait pas « 2 temps »...

    Le moteur 4 temps, à l’instar de la méthode libérale, tourne beaucoup moins vite, est ’ huilé ’ par racleurs ( segmentation basse... ) et pompe à huile remontant l’huile sur le haut-moteur ( interne ) pour graisser l’ensemble soupapes+arbre à cames... Ce qui fait sa longévité...

     

    L’analogie ?

    Si vraiment vous n’avez pas été capables d’extrapoler, ok...

    1 ) Un libéral au pouvoir fait toujours la même chose... Il prend les administrés pour ce qu’ils veulent bien êtres... la preuve, ils ont continué à les élire depuis plus de 50 ans maintenant... Que fait-il ? Il incite les instincts de ses administrés... et pas n’importe lesquels... il leur promet de réduire les coûts publics tout en améliorant les services... Les administrés, qui payent 20% de TVA sur tout ce qu’ils consomment ( que les esprits chagrins nous donnent le % des dépenses à TVA réduite par rapport à la TVA ’ normale ’... ), qui payent 8% de CSG ( belle saloperie totalement antisociale aussi, celle-là.... ) UNIQUEMENT pour les ’ frais ’ de fonctionnement de l’état ne peuvent que penser ce qu’il leur promet... 

     

    2 ) Le libéral, qui a promis de baisser les dépenses publiques, va inventer ( lui et surtout ses chèvres... ) une ribambelle d’optimisations, qui, ils vous l’ ASSURENT ( en le jurant sur la mémoire de smith & friedman ), permettront de baisser les dépenses, et finissent leur tour d’illusionniste en réduisant les dotations ET en fixant un budget encore en-deça de la dotation.

      

    3 ) L’institution publique, elle... est dans la merde... autant que les administrés... et vous allez comprendre comment ces idiots d’administrés se font triplement escroquer... on leur réduit leurs institutions, du coup, ils en ont moins ( hôpitaux, perceptions des impôts, bureaux cafal, bureaux sécu, prises en charge sécu, retraites, couverture chômage, autoroutes, aéroports, etc, etc, etc... rien n’y échappera... ) Alors ils maugréent que c’était mieux avant, tout en constatant que la ’ dette ’ continue d’augmenter, comme leurs impôts ( si si... l’augmentation de la CSG + taxes ( moratoire uniquement pour l’année 2019, et encore, elle ne fait que commencer... ))

    4 ) Les ’ objectifs ’ ( ils vous le répète depuis... plus de 10 ans maintenant, l’état est une entreprise comme les autres... ) ne peuvent être atteints, les ’ budgets ’ sont dépassés, vient le moment de la ’ réforme ’ au profit des entreprises privées... ( en vente, en partenariat, en ’ concession ’, en ’ subvention ’, et ajoutez vous-même la ’ méthode que j’ai oublié... )... il s’est passé le temps d’un mandat, le même ou un nouveau vous re-promet les mêmes choses, et vous re-chiquez... retour au : 1 ) ci-dessus...

     

    J’ai beau essayer de comprendre comment et pourquoi ils réussissent cet enfumage depuis si longtemps, hormis la seule explication que j’ai pu comprendre, je ne trouve rien d’autre...

    L’explication qui s’est imposée à moi ?

    « douce France », dans un premier temps, puis la grenouille dans la casserole...

     

    Si l’on a pas à défendre ses acquis sociaux, parce qu’inscrits dans la constitution ET garantis par l’état, on profite, on baisse sa garde, on oublie... c’est la période 44-57, du siècle dernier, en France...

     

    Puis vint la 5 ème et le régime ’ présidentiel ’...

    Avec TOUT ce qu’il a démontré depuis sa mise en place...

    Ils ont juste pris leur temps...

    Ils ont mis les Français dans une casserole...

    D’eau tiède...

    Puis ils ont monté tout doucement la température, sous la casserole...

    Très lentement, par petite augmentation de température...

    Au bout de 10 ans, la grenouille a bien faillit sauter hors de la casserole...

    10% d’augmentation des salaires endormi alors sa vigilance...

    Puis vont la fin de la souveraineté monétaire....

    Et le début de la ’ dette ’ perpétuelle...

    Pour pouvoir ’ réformer ’ le modèle social et tout liquider, ils ne leur manquait que le levier de la dette...

    Vous voulez ’ emprunter ’ ( acheter de l’argent avec intérêts ) pour financer vos institutions ?

    Alors ’ privatisez ’...

     

    Les ’ réformes ’ de l’actuel président, lorsqu’il était ministre de l’économie-bis d’un ministre -de-paille, furent l’équivalent de 10 ans d’augmentation de température... en quelques mois...

    Arrivé au pouvoir, conforté par une majorité de patrons & arrivistes à l’assemblée, il obtint les ’ pleins pouvoirs ’... ( oh que si, les ’ ordonnances... toujours d’actualité... ) et augmenta la température de l’eau de 10 ans à nouveau...

     

    Et là...

    La grenouille a réagit et continue à réagir.

     

    Et ne vous leurrez pas, les violences, des deux côtés, ne font que commencer.

    Parce que ce qui a motivé les violences de 57 et 68 ne sont rien à comparer de ce qui s’est passé depuis l’été 2015.

     

    Et vous pourrez le constater durant ce printemps et cet été, qui va être chaud, trèèèès chaud, caniculaire, même...

     


    • L'Astronome L’Astronome 22 mars 13:09

       

      Il y a déjà plus de 30 ans que l’hôpital public est « délocalisé » vers d’autre villes. Je me souviens de l’hôpital de La Charité sur Loire, fermé dans les années 1980. Les services hospitaliers furent délocalisés à Nevers (25 km).

       


      • seul le contenu compte... seul le contenu compte... 22 mars 18:21

        @L’Astronome
         
        Ne serait-ce pas juste après 1983 ?
        Date de l’introduction du loup libéral dans l’état.
        Transformant de faits le socialisme de l’union de la gauche en fauxcialisme libéral...
        Début des ’ réformes ’ visant à réduire les coûts tout en incitant la ’ patientèle ’ à se rendre dans les établissements ’ privatisés ’, quand pas déjà existants et recevant depuis des ’ subventions ’...
          
        Le nombre de praticiens, toutes spécialités confondues, n’a fait que baisser, alors que la population n’a fait que croître.

        Mais que voulez-vous, lorsque 30% des citoyens ne peuvent pas se faire soigner par manque de couverture sociale, ça fait fermer des hôpitaux... ( /ironie...
         


      • Ruut Ruut 25 mars 16:44

        Bienvenu en Macronie.

        S’abstenir c’est TOUJOURS accepter le pire.


        • seul le contenu compte... seul le contenu compte... 25 mars 18:13

          @Ruut
           
          Mille fois d’accord...
           
          S’abstenir, c’est laisser les autres décider à sa place.
           
          Pour faire avancer le schmilblick, que penses-tu de rendre le vote obligatoire ?
          Nan nan, pas à la mode Belge avec des amendes jamais appliquées...
          Disons... en supprimant les biens & acquis sociaux des abstentionnistes, par exemple...
          Non, ce n’est pas si violent que cela...
          Les droits, il faut les défendre.
          Parce que lorsqu’ils ne sont pas défendus, les saloperies qui nous les rognent chaque jour un peu plus ne se gênent pas pour en bouffer une part plus importante.
           
          Je suis persuadé qu’un pécore à qui on écrirait qu’il va perdre sa couverture sécu si il ne va pas voter, ça voudrait le motiver...
          Pareil pour sa retraite...
          Bah quoi ?
          Même pas une fois par an, en moyenne, c’est quant même pas si contraignant que cela...
          ( enfin, lorsque la 6 ème sera là, il faudra qu’ils se bougent un peu plus qu’une fois par an, du moins sur leurs ordis-tablettes-malinphones... )
           
          La dernière fois qu’un abruti a dégoisé ses stupidités à propos des décisions de politiques publiques, je me suis mis juste devant lui et j’ai hurlé la question suivante :
           
          est-ce que tu es allé voter ?
           
          Il a été ’ choqué ’ pendant quelques secondes, MAIS m’a répondu « bah non »
           
          Alors j’ai hurlé « alors ferme ta gueule et assume les décisions prises sans ton vote »
           
          Bon, depuis, on ne l’a pas revu...
          Et j’ai fait d’une pierre deux coups, puisque on ne voit plus non plus sa femme...
          Qui se trouve être ma ’ belle ’ mère ( qui en tient elle-aussi une couche assez violente...
          Comme quoi tout n’est que culturel, puisque ces deux-là ont engendré ma compagne, qui s’est barré de chez ces cons à 16 ans, tellement... bref...
           

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès