• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Les français sont pour le travail le dimanche

Les français sont pour le travail le dimanche

JPEG - 103.4 ko

Moyenne des avis sur cet article :  4.64/5   (11 votes)




Réagissez à l'article

14 réactions à cet article    


  • doctorix doctorix 7 octobre 2013 16:28

    Moi, ça fait 35 ans que je travaille tous les jours, et souvent la nuit et même le dimanche, mais personne n’est venu me demander si ça me faisait plaisir.

    Et si je n’étais pas « volontaire », on viendrait me réquisitionner.
    Mais, c’est vrai, je n’ai pas le bonheur d’être salarié, alors tout le monde s’en fout.

    • Hub. Hub. 7 octobre 2013 17:14

      Presque pareil pour moi, sauf pour « tous les jours », et suis plutôt content de ne pas être salarié malgré les périodes de vaches maigres. Etre à la fois son patron et son employé, c’est le pied... Je m’engueule moi-même lorsque le réveil n’a pas sonné ou lorsque je ne suis pas assez payé !


    • anomail 7 octobre 2013 17:53

      Si vous n’aimez pas les congés, les loisirs, la famille...

      Merci de ne pas en dégoûter les autres smiley


    • doctorix doctorix 7 octobre 2013 20:01
      @Démosthène
      Vous avez raison:j’ai choisi d’être libéral. Ce qui me donne le droit de prendre ma retraite après 41 ans de cotisations, soit 69 ans, de recevoir des retraités de la RATP de 56 ans,et d’être de garde un dimanche sur 4, plus un week-end à la maison médicale tous les deux mois, plus une nuit par semaine. Et encore une nuit au Samu par mois.
      Libéral, ce n’est pas liberté.
      Les études gratuites, c’est huit ans à bouffer des patates, et à bosser 14 heures par jour. Mais ce n’est pas du travail, n’est-ce pas ? Ce sont juste des études. Pendant ce temps, vous, vous bossez pour de vrai...Combien de fois j’ai entendu : « Mais moi, j’ai commencé à bosser à 16 ans ». Et qu’est-ce qu’on faisait nous ?
      Quand aux revenus, charges déduites, c’est cadre moyen à supérieur : pas de quoi rigoler.
      Vous ne savez pas très bien de quoi vous parlez, donc. C’est tellement attirant, comme boulot, qu’on est obligés d’en importer de Roumanie ou d’espagne. Un jour, très proche, vous n’en aurez plus.
      Ou alors des salariés. Et alors, le Dimanche, vous pourrez vous brosser.

    • doctorix doctorix 8 octobre 2013 10:50

      Je suppose que vous adoreriez l’idée d’aller vous installer là où il n’y a pas de travail, et que c’est ce que vous conseilleriez à vos enfants...

      Je suppose qu’après dix ans d’études, vous rafolleriez à l’idée de vous installer à trifouillis les oies pour y mener une vie d’esclave. Mais c’est vrai, nous, nous avons la vocation, le dévouement, le service des autres et tout le fourbi, alors que d’autres n’ont le treizième mois, parfois le quatrozième, les congés payés, le droit de grève, les arrêts de maladie (nous, c’est à 90 jours, autant dire que jamais on ne s’arrête).
      Je vous laisse à vos jugements peremptoires. Je regrette de ne pas rentrer dans vos critères idylliques. Un jour, tâchez de retomber sur terre. Et si vous avez dix ans devant vous, commencez donc médecine, nous avons besoin de gens comme vous, et vous allez vous éclater, promis.

    • Le421 Le421 7 octobre 2013 19:39

      Comme pour le reste...
      C’est UNIQUEMENT fait pour casser un peu plus le code du travail.
      On ne devrais autoriser à travailler le Dimanche que ceux qui font déjà 35H dans la semaine.
      On ne devrais autoriser à ouvrir les magasins que dans la mesure ou il n’y a aucun temps partiel dans ce même magasin.
      Je veux voir la gueule des gens...

      En plus c’est vrai. Ceux qui sont pour le travail du Dimanche sont très majoritairement ceux qui ne travaillent pas ce jour là.


      • doctorix doctorix 7 octobre 2013 20:06

        Mais aussi ceux qui comptent sur ce job-là pour payer leurs études dites gratuites et le deux pièces minable à 600 euros


      • doctorix doctorix 7 octobre 2013 23:28

        Je n’ai pas dit que je me plaignais.

        J’ai dit que j’ai 66 ans, et que c’est dur, et que quand on ne se défile pas devant les gardes, les Dimanche libres ne sont pas si fréquents.
        Je dis surtout que si certains ont besoin de travailler le Dimanche, il ne faut pas les priver de cette possibilité, surtout si c’est mieux payé qu’en semaine.
        Gardez votre mauvais esprit pour vous et ceux qui vous ressemblent.
        C’est triste pour tout le monde, sans doute, mais il y a un tas d’autres professions où le travail du Dimanche est indispensable, la mienne, et celle des autres personnels soignant n’étant qu’un exemple. Si vous souhaitez la généralisation de l’interdiction, sans doute devrez-vous à renoncer à votre petit resto du Dimanche (qui n’a rien d’indispensable, mais dont pourtant vous profitez sans le moindre scrupule), mais aussi à tomber malade en fin de semaine. Renoncez aussi à mourir un Dimanche, les employés des pompes funèbres n’aiment pas vous réfrigérer ce jour-là. Renoncez aussi à tomber en panne le Dimanche, ou alors campez dans votre voiture jusqu’au Lundi.Ne prenez plus l’avion, ni le train, ni le bus, ni le métro le Dimanche. 
        Vous en voulez d’autres, encore ?
        Je pense encore à ces pauvres chauffeurs de camion, qui passent leur week-end à des centaines de km de chez eux, sur une aire de parking,...
        Si vous travaillez le Dimanche, vous avez le droit de l’ouvrir. Sinon, fermez-là, et laissez la parole à ceux qui le font. C’est à eux de décider.

      • doctorix doctorix 8 octobre 2013 00:47

        Et moi je vous fais un diagnostic gratuit : vous êtes un paranoïaque, avec une obsession phobique du troll. Avant de vous coucher, vérifiez qu’il n’y en a pas un sous votre lit.

        C’est marrant, chaque fois que je mets un crétin le nez dans son caca, son premier réflexe est de nier mon diplôme : vous n’êtes donc même pas original, si vous parvenez à être insultant.
        Euhh, si vous voulez éviter d’en prendre plein les dents, évitez d’abord de vous en prendre à moi ; il parait que certains se sont suicidés, après...

      • cassandre4 cassandre4 8 octobre 2013 02:47

         DoctoriX ! il semblerais que vous commenciez à comprendre (et ressentir) les effets boomerang du « clausus numérus » que vous avez fait voter dans le but de raréfier les mouches autour de l’assiette au beurre, sur ce plan là c’est un succès total.

         J’espère pour vous, (je ne suis pas rancunier), que pour votre retraite, vous vous êtes constituer un bon patrimoine, (où de bonnes rentes), parce qu’il ne faudrait peut être pas trop compter sur la revente où la location de votre cabinet, déjà que, comme nombre de vos confrères, vous n’arrivez plus à trouver de remplaçant.

         Mais je ne suis pas trop inquiet pour vous, avec un revenu minimum de 6000 € / mois (ce qui ne représente qu’une douzaine de consultations où visites par jour, / 5 jours, à 4 clients (pardon : patients) de l’heure, ce qui, au passage ne fait pas 20 heures de boulot par semaine, mais comme vous affirmez en faire 60 (ce qui triple le revenu sus mentionné) je suis encore moins angoissé !

         Ceci pour vous dire, mon cher docteur, que vous ne « tirez » vraiment pas dans la même catégorie qu’un ouvrier obligé de bosser le dimanche pour se faire 3 francs six sous en 8 heures (pas comme vous, 736 € dans le même laps de temps) un peu de pudeur tout de même, à défaut de déontologie !

         Vous l’avez deviné, je n’ai pas digéré le Clausus Numérus qui ne m’inspire que du mépris, et vous rabaisse au niveau de petits marchands lobbyistes et mesquins.

         


        • doctorix doctorix 8 octobre 2013 08:36

          Il vous reste juste à apprendre ce que c’est qu’une moyenne, et à ne pas confondre un chiffre d’affaire avec un revenu.

          Ce qui, à 60 heures par semaine est à comparer avec les 35 heures (ou 40), d’un cadre ; qui, lui, ne travaille ni la nuit ni les week-end.
          Quuant au numérus clausus, et à une politique de rats d’égout, les médecins de base n’y ont jamais eu leur mot à dire.
          Pourquoi pensez-vous que cette profession si juteuse n’attire plus les jeunes, d’après vous ?
          Vous êtes pétri d’illusions entretenues savamment, et votre mépris hautain reflète, outre une méconnaissance totale du sujet, un bas sentiment d’envie qui n’est malheureusement pas justifié : jusqu’à 40 ans, j’ai bien fréquenté les huissiers, et ma profession est une de celles qui comptent le plus de suicides.

        • cassandre4 cassandre4 8 octobre 2013 15:45

          Doctorix

           (1) Il vous reste juste à apprendre ce que c’est qu’une moyenne, et à ne pas confondre un chiffre d’affaire avec un revenu.

          (2) Ce qui, à 60 heures par semaine est à comparer avec les 35 heures (ou 40), d’un cadre ; qui, lui, ne travaille ni la nuit ni les week-end.
          (3) Quant au numérus clausus, et à une politique de rats d’égout, les médecins de base n’y ont jamais eu leur mot à dire.
          (4) Pourquoi pensez-vous que cette profession si juteuse n’attire plus les jeunes, d’après vous ?
          (5) Vous êtes pétri d’illusions entretenues savamment, et votre mépris hautain reflète, outre une méconnaissance totale du sujet, un bas sentiment d’envie qui n’est malheureusement pas justifié : jusqu’à 40 ans, j’ai bien fréquenté les huissiers, et ma profession est une de celles qui comptent le plus de suicides.
          ______________________________________________________________________ __

           Bien ! récapitulons :

           Point (1) Vos subtilités, sur « moyenne,chiffre d’affaire, et revenu » passent très haut au              dessus de la tête d’un ouvrier, car lui, une fois payé toutes ses charges il ne lui            reste rien, que l’espoir d’ avoir du boulot le mois suivant, et ainsi de suite !..

           Point (2) La vous faites allusion aux conditions de travail d’un cadre supérieur du secteur            publique, (qui effectivement emmarge à peu près à votre niveau)

            point (3)  Si l’on a vu défiler dans les rues (çà se remarque, car ce n’est pas fréquent) les             « professionnels de santé » à aucun moment ce n’était pour dénoncer le                    « numérus clausus » (qui est passé « comme une lettre à la poste ») vous avez 
           donc (comme nombres de vos confrères) une grande part de responsabilité
                        « dans cette politique de rats d’égout » et donc oui les médecins de base ont
                        « laissé faire » (ne vous défaussez pas !)

            point (4)   Si cette « profession si juteuse » n’attire plus les jeunes, c’est tout simplement
           qu’ils n’y ont plus accès ! (voir numérus clausus)

           point (5) Quant aux illusions dont je serais pétri, à 70 balais, je vous assure que je n’en
           n’ai plus aucune, et surtout pas sur les prétendues « élites » (çà peut expliquer
           en partie « mon mépris hautain »
           ah, j’oubliais, mois aussi j’ai connu les huissiers très tôt, à tel point que j’ai
           du abandonner mes études à 18 ans pour subvenir aux besoins de mes
           parents défaillants, avec encore 2 enfants en bas ages, alors des leçons je
           n’en prend plus, ...de personne !
           


        • doctorix doctorix 8 octobre 2013 20:51

          Mais vous en donnez volontiers.

          Je voulais juste dire que les« nantis » que nous sommes n’ont pas toujours connu la crème fraîche, et c’est peut-être important de signaler que des médecins avec des huissiers au cul, ça existe, et que ça en pousse au suicide. 
          C’est le côté absurde des « moyennes » de revenus. Parce que du haut au bas de l’échelle, les charges écrasantes sont les mêmes, à peu de choses près.
          Mais pas de rancune, vous ne pouviez pas savoir.

        • rocla+ rocla+ 8 octobre 2013 08:46

          Les homus ridiculus qui veulent être soignés dimanches jours fériés 

           sont tout juste ridicules en prônant le travail obligatoire selon des 
          règles  qui seraient les leurs , excluant tout travail pour eux-mêmes ,
           mais l’ exigeant  des autres . 

          Ce sont des homos ridiculus , sans plus . 



Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès