• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > On ne parle plus des retraites, des violences policières, des (...)

On ne parle plus des retraites, des violences policières, des élections...

Pratique pour Macron le coronavirus.
On ne parle plus des retraites, des violences policières, des élections...


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (5 votes)




Réagissez à l'article

4 réactions à cet article    


  • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 11 mars 21:39

    La stratégie du choc...

    En Avril, les chômeurs vont être découverts de plusieurs fils.

    Même le vendu de berger a compris ce qui va leur arriver.

    C’est certainement un appel à lui trouver un pantouflage à la hauteur de ses sévices rendus au patronat...

     

    Un fessée aux municipales ?

    Ils s’en contrefoutent comme de leur premier dividende...

     

    Ils ont encore 2 ans pour finir de dépecer les institutions publiques tout en affirmant que les ’ réformes ’ sont ’ nécessaires ’...


    • Ruut Ruut 12 mars 05:37

      A croire que Macron compte sur le COVI-19 Pour diminuer le coût financier des retraites .....


      • Seul le contenu compte Seul le contenu compte 12 mars 08:16

        @Ruut
         
        C’est un des effets de bord, oui, tout à fait Ruut...
         
        En 2003, un fumier, en ’ off ’ avait eu la même ’ réflexion ’, sous rafarin, on ne l’a plus revu depuis, ce salopard-là...
         


      • Le421 Le421 12 mars 09:51

        @Ruut
        Je pense surtout qu’il a trouvé une bonne excuse pour justifier un prévisible choc économique.
        Ce virus a un effet collatéral intéressant.
        Il montre l’interdépendance des pays dans un système mondialisé.
        Nous avons abandonné quasiment la totalité des secteurs stratégiques (hormis les armes pour qui ça va bien, merci !!) comme Alstom ou autres médicaments aux contrées extérieures, sans rien garder d’essentiel.
        Nous avons aussi laissé les services médicaux s’user jusqu’à la corde, rendant quasiment impossible de faire face à une pandémie grave, on ne soigne pas les gens avec une appli sur le smartphone !!
        Et tout cela, pour le plus grand bénéfice du « marché » et au détriment du peuple...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès