• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Pinochet


Moyenne des avis sur cet article :  3.13/5   (60 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • (---.---.229.236) 14 décembre 2006 12:04

    Comparer Pinochet à Castro, c’est insulter la mémoire d’un mort !

    En plus rien de comparable entre le sauveur du Chili et le fossoyeur de cuba.


    • nisco (---.---.242.102) 14 décembre 2006 14:14

      Sauveur du Chili, fossoyeur de Cuba... Quelle lecture de l’histoire, bravo !

      Si un mort est insulté c’est bien Salvador Alliende.

      Pour info, Castro a mené une action, en 54, pour redonner une dignite aux cubains apres des années passées a servir de prostituées, croupier, etc. à tous les malfrats des Etats Unis et avec l’assentiment de l’Etat americain. Il s’agit là d’un sauvetage, non ?

      Pour info, Pinochet est a l’origine de milliers de morts et de disparus (le plus souvent après un passage par la case torture...), dont le propre père de l’actuelle presidente. En terme de fossoyeur, Augusto n’a pas de conseils à recevoir de Castro. Derniere info : son petit fils, un gradé de l’armée chilienne, vient d’être destitué. Motif : avoir soutenu publiquement lors de l’inhumation de son grand père que celui-ci avait été le « défenseur du Chili et de tout le monde libre face à la montée du communisme ». En d’autre terme, « le sauveur du Chili ». No comment.


    • (---.---.229.236) 15 décembre 2006 06:57

      « Pour info, Castro a mené une action, en 54, pour redonner une dignite aux cubains apres des années passées a servir de prostituées, croupier, etc. à tous les malfrats des Etats Unis et avec l’assentiment de l’Etat americain. »

      Il est exact que castro est arrivé au pouvoir à cuba avec l’aide des USA, mais il a trahi, et maintenant les cubain sont avant tout des esclaves et des protitués, fuyant vers Miami, tandis que la soldatesque leur tire dessus. Castro, 70.000 morts, au moins.

      Pinochet, lui, a écraser le socialisme au chili. Je m’étonne qu’on fasse des histoires pour la morts de quelques nazi. S’il y avait eut un Pinochet en 1933 en allemagne, certains seraient encore en vie. Mais voila, les militaires allemands n’ont jamais rien fait..


    • pingouin perplexe (---.---.93.45) 14 décembre 2006 13:41

      Dessin pertinent et impartial, au regard des vies brisées par les dictatures quelle qu’en soit la couleur


      • (---.---.153.236) 14 décembre 2006 13:50

        Aucune comparaison possible...Raté !


        • pingouin perplexe (---.---.93.45) 14 décembre 2006 14:09

          « comparaison n’est pas raison ». Se souvenir d’un tel adage lorsque l’on entre dans les détails de l’analyse. Cependant, les extrêmes, pour opposés qu’ils soient, se débrouillent bien lorsqu’il s’agit de cumuler les manquements aux droits de l’Homme.


        • nisco (---.---.242.102) 14 décembre 2006 14:20

          Un des droits de l’Homme, et pas des moindres, c’est le droit à la vie, et en bonne santé si possible. A Cuba, les soins sont gratuits, aux USA il y a 45 millions de personnes qui n’ont pas accès à des soins suffisants faute de moyens financiers.

          Mais c’est vrai que dans notre monde d’occidentale embrumé par des discours idéaux, la liberté d’expression supplante tout autre droit de l’Homme...


        • pingouin perplexe (---.---.93.45) 14 décembre 2006 14:46

          A Nisco.

          Lorsque l’on entre dans le détail, il y a en effet toujours des nuances importantes à observer, si l’on veut éviter le n’importe quoi. Faudrait-il se sentir obligé de choisir entre la liberté d’expression et le fait d’être en bonne santé ? Ou y voir des droits complémentaires parmi d’autres... ?


        • nisco (---.---.242.102) 14 décembre 2006 17:05

          A pingouin

          Tout à fait d’accord, il ne faut faire AUCUNE distinction, alors qu’on lit tous les jours que « Cuba enfraint les droits de l’Homme, Cuba a des prisonniers politiques, Cuba est contre la liberté de penser, etc., etc. » Mais entend-t-on que les USA enfraignent les droits de l’Homme par le système de santé excluant 45 millions de personnes ? (soit près d’1/5ième de la population quand même, noirs pour la plupart d’accord mais américains quand même...c’est de l’humour cinique pour ceux qui n’ont pas compris smiley

          Jamais, en tout cas pas en ces termes puisque les USA sont les premiers défenseurs des droits de l’Homme...chez les autres en tout cas !

          Ce qui est tout aussi sur, mon cher pinguoin, c’est qu’une société qui respect INTEGRALEMENT TOUS les droits de l’Homme n’est pas possible (ce que l’on nomme utopie) mais doit être un objectif à viser. Dans ce sens, la société a le devoir de faire des choix quand à chacun des droits de l’Homme qui peuvent entrer en concurence. Le tout est de chercher le système qui favorise la plupart des droits de l’Homme en commençant par les plus fondamentaux (santé, habitat, bonheur ?). Cuba a mis en place un système qui met la santé devant la liberté d’expression. Soit. Les USA, et l’Europe y arrive à grands pas, un autre système où la liberté d’expression devance tous les autres droits de l’Homme. Qui peut juger de ce qui est mieux ? Il faudrait pour cela enlever toute référence à des indices chiffrés (seuls critères de choix dans notre société hyper-rationalisé) et en utiliser des plus objectifs : bonheur, santé, convivialité, etc. Mais changer à tel point les mentalité nécessite du temps...


        • (---.---.157.127) 14 décembre 2006 21:16

          @ nisco (IP:xxx.x8.242.102) le 14 décembre 2006 à 17H05,

          Tout à fait d’accord avec toi.

          J’ai dit qu’il n’y a pas de comparaison possible mais pourtant il existe une relation entre Pinochet et Castro qui nous échappe souvent en héxagone...

          Pinochet, la CIA et les terroristes cubains

           smiley


        • (---.---.229.236) 15 décembre 2006 06:59

          « A Cuba, les soins sont gratuits, aux USA il y a 45 millions de personnes qui n’ont pas accès à des soins suffisants faute de moyens financiers. »

          Faux. Aux USA, il y a la CMU depuis les années 60. Ceux qui n’ont pas d’assurance, c’est par choix. Quant à cuba, les soins sont purement virtuel, et vous le savez trés bien.


        • nisco (---.---.249.2) 15 décembre 2006 09:11

          45 millions d’américain n’ont pas accès aux soins car il ne PEUVENT pas se payer une assurance santé. Ce n’est pas par choix. CMU = couverture médicale universelle, cad qu’elle s’adresse à TOUT le monde, même si tu n’as pas de moyens financiers tu peut être couvert par la CMU. Cela n’EXISTE PAS aux USA. Trève de mensonges svp.

          Il existe une catégorie de gens aux USA, les « working poor », de plus en plus nombreux, qui, même en cumulant plusieurs emplois, ne peuvent même pas boucler leur fin de mois, alors cotiser pour une assurance maladie...

          Il existe aussi, de plus en plus, des médecins américains qui prennent en chargent EUX MEME le coût des soins des patients pauvres qui viennent les voir. Quand les particuliers remplacent l’Etat...

          Pour ce qui est de la virtualité des soins cubains, laisse moi te dire qu’il s’agit là d’un fantasme de ceux qui ne veulent voir dans le régime de castro que du noir. Les médecins cubains sont à la pointe en ophtalmologie par ex. La preuve : ils sont utilisés de part le monde. Un chiffre : Cuba peut mobiliser 25’000 médecins à travers le monde (mars 2006)(surtout en amérique du Sud, mais aussi en Afrique et en Asie) alors que Médecins sans frontière ne peut en mobiliser en même temps qu’un peut plus de 2’000 (cela est simplement du aux prétentions salariales de tout un chacun).

          Cuba participe aussi à la formation de nombreux médecins provennant de toute l’amérique du Sud. Seule condition pour profiter de la formation : il leur est obligé de retourné exercer dans leur pays d’origine (clause simple pour éviter toute fuite des cerveaux). Et cela n’a rien de virtuel.


        • Aymeric (---.---.100.34) 14 décembre 2006 15:31

          L’Ankou n’est ni de gauche, ni de droite... ;)


          • moebius (---.---.56.150) 14 décembre 2006 22:26

            Alors comment ça va DiedenHoffen et « la tour au puce » toujours là bien le bonjour d’un parigot qui est né dans cette ville si triste


            • moebius (---.---.56.150) 14 décembre 2006 22:33

              Et quand je pense à Cuba et à toutes ses jolies petites putes ça me donne le bourdon


            • Antedeus (---.---.114.120) 15 décembre 2006 09:48

              Comparaison nulle... Cuba subit le pire embargo de toute l’histoire... cela devrait suffire à expliquer la manque de soins et pourquoi certains cubains cherchent à fuir leur pays... d’ailleurs pour un cubain qui réussit à Miami combien se retrouvent dans une misère encore moins supportable ? Tant qu’à la liberté d’expression aux Etat-Unis laissez-moi rire... ce sont les Etats-Unis qui ont mis en place Pinochet... et bien d’autres dictateurs...


              • nisco (---.---.249.2) 15 décembre 2006 09:54

                Juste pour apporter une précision : les cubains qui ont réussis à Miami sont...dans la Mafia ! Et oui, c’est la Mafia la plus puissante de Miami.

                Autre précision : il n’y a pas de manque de SOINS à Cuba, qui bénéficie des médecins des mieux formés du monde. Par contre il peut y avoir, pour cause d’embargo, des manques de médicaments.


              • Antedeus (---.---.114.120) 15 décembre 2006 16:56

                oui je parlais bien des médicaments... car je sais que les hôpitaux et l’éducation n’ont rien à envier aux autres pays d’amérique du sud... mais un medecin sans moyen c’est comme un cubain sans cigare smiley et pour les cubains qui réussissent à Miami... et bien qu’ils réussissent dans la mafia ou ailleurs... cela ne change rien à mon propos... nous sommes d’accord...


              • lyago2003 (---.---.162.36) 15 décembre 2006 09:57

                Bonjour, Les dictateurs qu’ils soient de droite ou de gauche ont toujours pris comme prétexte « le bien des peuples » alors que l’histoire nous démontre le contraire. Staline,salazar,franco etc ainsi que tous les petits dictateurs en herbe sur les cinq continents commencent d’abord lors de leur règne à se faire du bien à eux mêmes et à laurs partisans. Je suis tout à fait d’accord avec la photo car ne croyant pas en la justice des hommes, finalement la seule égalitaire est la grande faucheuse.


                • moebius (---.---.56.98) 22 décembre 2006 22:02

                  Si je comprends bien un dictateur de gauche s’est mieux qu’un dictateur de droite il est vrai que tant qu’on à la santé et un bon systéme de soin.


                  • moebius (---.---.56.98) 22 décembre 2006 22:24

                    Les dictateurs agissent pour le bien du peuple. Ils en sont tout a fait convaincu, ça ne fait pas un plis. J’ajoute ils agissent essentiellement pour le bien du peuple et le peuple s’en porte ma foi fort bien. Nous avons tous en mémoire les manifestations ou le peuple en rang sérré manifeste spontanément sa reconnaissance pour son « petit pére » qui l’aime tant (je le dit sans ironie le dictateur aime sincérement son peuple) . Quand aux individus qui composent ce peuple c’est un peu moins évident(euphémisme) car ce sont de dangereux individualistes à la solde des USA ou de tout ce qu’on voudra mais à la condition que ça ne soit pas de chez nous c.a.d. pas du peuple

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires