• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Premier tour : quelles surprises ?

Premier tour : quelles surprises ?


Moyenne des avis sur cet article :  3.12/5   (17 votes)




Réagissez à l'article

2 réactions à cet article    


  • Cannelle 23 avril 2007 13:56

    Je vous propose de faire comme une auditrice de RMC Info C’est encore mieux que de voter blanc ou de s’abstenir comme je souhaitais faire. Cette auditrice a pris un bulletin supplémentaire au nom de François Bayrou pour le mettre dans l’urne au prochain tour. Faisons comme elle, prenons le bulletin « François Bayrou » que nous avons pratiquement tous reçu par courrier et mettons-le le jour J pour que ces deux lies soient en phase jusqu’au bout Bien à vous qui voterez dans ce sens


    • ignatus 24 avril 2007 15:37

      Il ne faut pas oublier que le droit de vote n’est pas un artifice qui serait tout droit sorti de la hotte du père Noël, des hommes et des femmes se sont battus pour avoir le droit de s’exprimer ; et ceci au sens propre du terme. Aujourd’hui le droit de s’exprimer a été tellement banalisé qu’il en a perdu son essence originelle. On exprime aussi bien et aussi facilement son intention de vote que l’on participe à l’élection du premier quidam venu pour le lancer dans la chanson, pour donner son avis sur le dernier salon de l’automobile, pour élire le produit Bio de l’année, tout aussi bien que d’étaler son intimité, parceque, Téléréalité oblige, tout est bon pour se faire connaître. Le droit de vote est notre force à opposer à la soupe médiatique que l’on nous sert,surtout si celui qui fait la cuisine est le même que celui qui décide qui doit la manger et de quelle manière. Le tout est de savoir se positionner . En 2002 face au péril FN, combien sont allés voter la mort dans l’âme avec comme seul choix : la peste ou le choléra ? Soit dit en passant, pour rassembler autour de cette bataille qu’il ne fallait pas perdre, les mêmes qui sont alllés chercher les forces vives de la nation pour lutter contre le diable n’ont pas hésité à envoyer les troupes contre ces mêmes forces vives lorsqu’elles s’opposèrent au CPE . Il est pourtant clair que l’on ne peut aujourd’hui parler de possible amalgame pour le 2eme tour, comme veulent le dire certains indécis. Droite/gauche : même combat ? Droite-extrême/gauche-centriste : que choisir ? Il faut savoir se positionner et cela au delà de la re-présentation, du bourrage de crâne médiatique,du paraître, de l’image même plus subliminale. On ne peut raisonnablement penser qu’un représentant de la droite la plus dure donne dans le social autrement que du social choisi. On ne peut raisonnablement penser qu’un représentant de la droite la plus dure pérennise les 35 heures, oublie l’échec du CPE,arrête de confondre immigration choisie et choisir l’immigration ( si l’on peut parler de choix, les nouveaux arrivants fuient souvent des conditions de vies dont on ne supporterait pas chez nous le dixième,d’autres arrivants non moins connus ont bien fuit la HONGRIE en 1949 et même s’ils avaient choisi l’immigration, comment peuvent-ils décemment aujourd’hui imposer l’immigration choisie) On ne peut raisonnablement penser qu’un représentant de la droite la plus dure améliore les ibertés individuelles, le droit de libre circulation des citoyens !(pour le commerce cela ne nous concerne pas c’est du droit européen des gens d’en haut), le droit de former des groupes de plus de deux personnes sauf des groupes choisis..... On ne peut raisonnablement penser qu’un représentant de la droite la plus dure améliore l’ordinaire des citoyens ordinaires(cela coûterait trop cher puisqu’ils sont les plus nombreux). On ne peut raisonnablement penser qu’un représentant de la droite la plus dure arrête de regarder de haut les gens d’en bas.(même si ces propos laxatifs ne sont pas ceux du candidat de la droite la plus dure, il faisait partie du club de pensée d’alors !) Il est possible au demeurant que l’on me soupçonne de vouloir diaboliser le candidat de la droite la plus dure, comme il s’en est défendu avec force lui-même. Et bien soit,puisqu’il est encore possible de s’exprimer, je n’ai à craindre de le dire. Que d’aucun qui s’en souvienne pour l’avoir vécu ou pour l’avoir lu ne puisse nier qu’il y a une étrange ressemblance entre hier et aujourd’hui. Hier, une monté du nationalisme,des boucs émissaires facilement repérables( ils portent une étoile),un chômage exaspérant du à la présence de trop nombreux étrangers qui prennent le travail des indigènes, une récession économique qui s’installe,un pays qui sombre dans la morosité et.......tout à coup un sauveur,de grandes messes,la foule exulte et salut d’une main celui qui fait des promesses, et puis des actes et des solutions un peu radicales, quelques fois finales. Heureusement cela ne se passe pas chez nous ! Aujourd’hui..De vagues relents de nationnalisme se targant de projet d’immigration choisie, un chômage persistant malgré le bidouillage des chiffres du en partie à la trop grande présence d’étrangers profiteurs des allocations pour familles beaucoup trop nombreuses,des boucs émissaires repérables à la couleur,( à ce titre la palette des couleurs s’est nettement enrichie depuis hier, et l’on peut tenir compte des nuances suivant le climat politique du moment, palette modulable aussi au gré de l’élargissement de l’europe : le plombier d’hier n’est peutêtre pas celui de demain), un léger parfum de récession économique national,un pays qui sent la déprime et la morosité et...... tout à coup un sauveur, de grandes messes,la foule (29%des votes exprimés pas des citoyens !) exulte et salut des deux mains celui qui fait des promesses, et puis des actes et des solutions un peu radicales. Nous y sommes.... et personne ne voit rien,des fois que serait difficile de penser que....de penser.Il faut donc choisir, et cette fois-ci cela n’est plus comme en 2002, nous n’avons plus le couteau sous la gorge,nous avons le choix de la réflexion. Pour les déçus du 1er tour et pour les moins déçus,il reste malgré tout des choix à faire entre deux avenirs possibles : celui de courber la tête et d’attendre que le boulet passe, à moins que l’on s’imagine faire partie des artilleurs ; ou celui de prendre les armes,celles que l’on a dans sa tête et de s’en servir pour mener un combat qui,sans être tous les jours participatif, sera notre quotidien, en restant vigilant pour qu’il reste vraiment LE NOTRE. Il ne faudrait donc en aucun cas pervertir le droit de vote en le tournant en dérision cela pourrait se révéler être une arme à double tranchant.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès