• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Rentrée des classes pour le gouvernement

Rentrée des classes pour le gouvernement

RENTRÉE politique pied au plancher pour Jacques Chirac et Dominique de Villepin. A deux cent cinquante jours de la fin du quinquennat, le chef de l’État et son premier ministre se sont déployés sur le front diplomatique et sur le terrain de la politique intérieure. Le président a demandé à ses ministres de se « mobiliser » sur cinq dossiers : la prévention de la délinquance, la fusion Suez-GDF, la participation, la préparation de la réforme de la justice et la modernisation du dialogue social. Alors que le débat présidentiel est déjà dans les têtes, Jacques Chirac exige de ses ministres qu’ils travaillent « avec cohésion, engagement et ambition ».


Moyenne des avis sur cet article :  3.67/5   (21 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • albert (---.---.63.1) 4 septembre 2006 11:34

    Les t-shirts « violents », Un prof confisque le T-shirt Zheadbutt le jour de la rentrée

    La situation sociale actuelle n’est pas très rose. Divers facteurs entraînent, ipso facto, une certaine recrudescence du phénomène de la violence chez les adolescents. De plus, cette violence est omniprésente et véhiculée à travers multiples médias : vidéoclip, jeu vidéo, cinéma, Internet, littérature, musique, symbole, graffiti, etc., et depuis peu les t-shirts électro- luminescents ! Plaçons-nous deux secondes dans la peau du prof qui, en plus d’enseigner sa discipline ou de participer à l’éducation, se présente en classe devant 30 jeunes endormis avec des gueules démoralisantes, portant un superbe dessin couleur sur le thorax : tête de mort, zombies, casque nazi, symbole skins, sang dégoulinant, hachette sur le crâne, hameçons tirant la chair du visage, pentacle satanique, et depuis peu le coup de boule de Zidane à Materazzi flashant- http://www.zheadbutt.com . On comprend peut-être pourquoi dans plusieurs écoles, depuis la rentrée, un règlement interdisant le port de t-shirts véhiculant une forme de violence quelconque a été instauré. Cependant, en pratique, l’application d’un tel règlement n’est pas chose simple. En fait, la problématique se résume à savoir, qu’est-ce qui est ou n’est pas violent ? Bien entendu, aucun prof n’a déjà été agressé physiquement par un t-shirt —ils sont pas aussi cons qu’ils en ont l’air les profs.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON








Les thématiques de l'article


Palmarès



Partenaires