• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > SNCF : retour à la normale ?

SNCF : retour à la normale ?


Moyenne des avis sur cet article :  5/5   (3 votes)




Réagissez à l'article

1 réactions à cet article    


  • Ouallonsnous ? 5 avril 2018 19:39

    SNCF, hôpital, école, Ehpad, retraites...

     

     

    Les masques tombent et les intentions de Macron-Philippe se précisent : pour rassurer  leur amie,la  bonne finance, ils veulent privatiser graduellement nos services publics et notre protection sociale.

     

    Pourtant, si la France reste une destination de choix pour les investisseurs étrangers, c’est avant tout parce qu’on y trouve encore une force de travail productive disposant d’un bon système d’éducation, d’un système de santé performant et d’infrastructures de qualité.

     

    Entamer cette casse sociale est donc non seulement source d’inhumanité envers les laissés-pour-compte, mais preuve d’incompétence en science économique.

     

    A cela s’ajoute le fait qu’il s’agit d’une politique anticonstitutionnelle.

     

    Le préambule de notre Constitution de 1946 précise- l’obligation de  garantir à tous,notamment à l’enfant, à la mère et aux vieux travailleurs, la protection de la santé, la sécurité matérielle,le repos et les loisirs.

     

    Tout être humain qui, en raison de son age,de son état physique ou mental, de la situation économique, se trouve dans l’incapacité de travailler a le droit d’obtenir de la collectivité des moyens convenables d’existence. ? (Art.11)   

     

    Jusqu’ici, au coeur de notre système de protection sociale, réside le principe de la solidarité qui permet à chacun de  contribuer selon ses moyens tout en recevant selon ses besoins .

     

    Or, cela ne sera plus le cas demain si l’on applique le programme Macron. Et ceci, alors que pour la majorité de la population mondiale, la sécurité sociale à la française demeure un espoir, sinon un rêve.

     

    En 2013, Emmanuel Macron avait été  explicitement mis en garde contre les préconisations d’une note confidentielle de la banque d’affaires J.P.Morgan, datée du 28 mai 2013, qui regrettait que  les constitutions mises en places dans la foulée de la chute du fascisme, contiennent des caractéristiques qui apparaissent incompatibles avec une intégration plus poussée dans l’UE[la zone euro] .


    Malheureusement, ce fascisme est depuis ressuscité dans le sionisme international made in anglo UE/OTAN/USA.

     

    Cette intégration accrue, dont nous parle Macron, dans une UE devenue simple relais des marchés financiers, qui est la suppression pure et simple des états nations européens est à l’opposé même de la vraie Europe qu’il faut refonder d’urgence, celle des citoyens, des nations et des projets.

     

    En vérité ce gouvernement nous propose un marché parfaitement abject. Les mesures, nous dit-il, ne seront pas pour vous » mais pour les autres – ceux qui nous suivrons.

     

    Ainsi, si nous acceptons de trahir les générations futures, c’est-à-dire nos enfants et petits-enfants, eh bien, en échange, il nous laissera quelques miettes pour que nous puissions tranquillement finir nos jours.

     

    Alors, prêt à trahir ou à rejoindre le combat ?

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON







Palmarès