• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Dessin du jour > Une entreprise propose à ses salariés un reclassement en Inde à 69 euros (...)

Une entreprise propose à ses salariés un reclassement en Inde à 69 euros mensuels !


Moyenne des avis sur cet article :  4.08/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

9 réactions à cet article    


  • Bobland59 Bobland59 9 mai 2009 15:09

    Comment un patron peut-il supposer qu’un employé français puisse accepter de telles conditions honteuses . La caste des intouchables est bien assez trop nombreuse en Inde, pas la peine d’en rajouter !
    Et pendant ce temps cet esclavagiste va aller de dorer la pilule au Bahamas ! Cherchent ils une VRAIE révolution ces abrutis ?


    • Nethan 9 mai 2009 22:40

      L’entreprise est tenu de rechercher toutes les possibilités de reclassement existant dans le groupe dont il relève. Elle ne peut limiter ses offres en fonction de la volonté présumée des intéressés de les refuser.

      Le groupe ayant des postes en Inde, elle les propose.

      C’est la loi.

      Même si on sait que les gens refuseront. Le problème, c’est que s’ils refusent, ils perdent alors des droits...


    • anny paule 9 mai 2009 16:41

      Si c’est vrai, c’est tout bonnement immonde !!!
      Quelle est donc cette entreprise ?
       Peut-être une de celles dans lesquelles les employés floués ont « séquestré » les cadres dirigeants durant quelques heures ? Si ce n’est pas le cas, c’est bien dommage !!! C’est ce que méritaient, au moins, les dirigeants !!!
      Ce dessin est tout à fait dans la veine du film « Louise Michel ». Nous sommes dans un monde abject !!!


      • Lisa SION 2 Lisa SION 2 9 mai 2009 17:47

        J’adore cette information parce qu’elle en chevauche deux autres effarantes :

        L’entreprise Carreman, après le reclassement de ses employés vers l’autre bout du monde, va fêter ses vingt ans avec ses meilleurs clients et ses cadres pour un séjour vers...Bora Bora...Plastic Bertrand avait chanté ; Carrément méchant, jamais content ! mais là, c’est Carreman méchant !

        Et la seconde qui a tenu en haleine l’info depuis quinze jours ; Lequel des deux « Ben » va partir sur une île du Pacifique pendant six mois à 25OO Euros par mois pour tenir un blog...

        Soixante neuf pour l’ouvrière, deux mille cinq cent pour le ben...Ben merde alors... !


        • moebius 9 mai 2009 22:48

           c’est la loi une entreprise est obligé de proposer un possibilité de reclassement dans certain cas et c’est sans doute le cas ici. La loi c’est la loi...et hop là et dans le cadre de cet loi cette possibilité en vaut une autre tant que le parlemnt n’aura pas fait voté une autre loi ou un amendement a cet loi qui stipule que le chef de cette entreprise est une sacré c.. et qui en tant que tel mérite qu’on l’empale après l’avoir eviscéré tout vif


          • moebius 9 mai 2009 23:00

             cette loi n’est pas bonne..elle est méme trés con. Oui certes je dirais méme qu’elle nuit à l’image de notre patronat. Certes certes mais s’il y’a des patrons voyoux il y’a aussi un patronnat qui est trés gentil et trés humble qui nous sauve nous qui sommes de fiéffés vendus. Ha ! ha ! Oui moralisons, moralisons à tour de bras. Faisons un code éthique. Oh ! oui un code éthique éthique nerveux que voila une bonne idée tu l’a dis dédé 


            • Bearimprint Bearimprint 10 mai 2009 11:41

              Admettons que 69 € ce soit 10 fois le salaire moyen en inde et que, avec ce salaire, vous viviez comme un pacha ?
              Quid de vous faire viré au bout de 3 mois ou que la boite mette la clef sous la porte ?
              Même plus assez de sous pour ce payer un billet retour.
              Pire Si cela roule pour vous pendant 10 ans, quid de votre retraite si vous voulez revenir vivre en France ?

              On laisse faire ca sans broncher mais on se flagelle en place public parce que l’on retient 24h un mec ?
              Sérieusement, ça ne mérite pas des baffes pour foutage de gueule avéré ?
              Ce n’est pas de la violence envers ses employés, ça ?
              24h dans un local avec des grévistes ou toute une vie à 69€ par mois ?
              Je me demande ce que choisirais le patron de cette boite.


              • labestiol 10 mai 2009 15:43

                Pour info, le salaire moyen en inde est de 45€, on est donc très loin d’une vie de pacha...

                Les patrons qui osent proposer ça mérite le pilori, mais les législateurs qui permettent un tel foutage de gueule ne mérite pas mieux....


              • yveline raffegeau yveline raffegeau 11 mai 2009 10:24

                Les dispositions du Code du Tavail laissaient jusqu’ici la capacité aux salariés auxquels ont proposent des conditions « déclassantes » ou des mutations délocalisantes, les pénalisant d’une manière irréparable, de refuser ces « mutations » sans perdre leur droits ..aux recours devant les prud’hommes et au indemnités de licenciements et autres droits aux chômage..jusqu’à quand ? Certes pas pour longtemps au rythme où se dégradent les droits sociaux des salariés ,pris pour de vulgaires troupeaux ,bons pour l’abattoir,escusez la comparaison, mais on a des raisons de le craindre si les réactions ne se radicalisent pas rapidement.L’histoire nous rappelle que l’on a rien a gagner à se laisser conduire à l’abattoir humblement ou confiant dans de fausses promesses sur des lendemains qui n’arrangent que ceux qui vous y conduisent ! Sarko l’avait dit lui-même :« avec le genre de réformes que je prépare,j’ai besoin d’avoir le maximum d’ opposants de mon côté C’est pas pour rien qu’il le as mis dans sa poche pour mieux les museler, vu ce qu’il nous prépare encore en dépit de ses »beaux discours" trop bruyants mais sans lendemains,hélas,comme un robot magnéto enrayé qui sonne de plus en plus faux !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires