• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > 12:31. Ghost out of its shell

12:31. Ghost out of its shell

 

Dossier de Joseph Paul Jernigan

 

Le 5 Août 1993, à minuit trente et une, Joseph Paul Jernigan, un texan condamné à mort pour le meurtre d’Edward Hale (qui l’avait surpris en train de voler son four à micro-ondes), est exécuté par injection létale après 12 ans d’incarcération. Au préalable, son confesseur avait réussi à le convaincre d’offrir son corps à la science.

Ce que Joseph Jernigan ignorait, c’était la manière dont son corps allait être utilisé et s’il avait su qu’il allait finir en fin carpaccio, peut-être qu’il aurait été moins prompt à accepter de léguer son cadavre. En effet, une équipe de la National Library of Medicine dirigée par Michael J.Ackerman a utilisé le corps de Jernigan, plongé et gelé au préalable dans un mélange de gélatine et d’eau, pour le découper en 1871 tranches d’1 mm d’épaisseur avant de les photographier une à une :

 

Cryosection de la tête de Joseph Jernigan

 

Ce projet, connu sous le nom de Visible Human Project, a permis d’offrir un outil et une base de données anatomiques inestimables (complétées également par des données sur un cadavre féminin d’une donneuse restée anonyme). On a pu ainsi obtenir de fantastiques reconstructions sous forme de films comme celui ci-dessous :

 

 

 

Les fins anatomistes auront d’ailleurs remarqué que Joseph Jernigan avait subi une appendicectomie, et était également né avec un seul testicule…

 

18 plus tard, le photographe Frank Schott, en partenariat avec Croix Gagnon, a décidé de réaliser une série de photographies pour reconstituer le corps de Joseph Jernigan. Voici les résultats fantomatiques qu’il a obtenus :

 

12:31 Frank Schott

 

12:31 Frank Schott

 

12:31 Frank Schott

 12:31 Frank Schott

 

12:31 Frank Schott

 

12:31 Frank Schott

 12:31 Frank Schott

 

Chaque photo est en fait une combinaison de techniques de photographie de nuit et de light-painting (dont on parlait ici et ). Un assistant à donc utilisé l’animation vidéo que j’ai mis plus haut, diffusée en plein écran sur un ordinateur portable qu’il a déplacé dans un paysage en pleine obscurité. Le résultat d’un cliché en longue exposition donne donc une peinture de lumière du cadavre en son entier, comme ci-dessous :

Poétique, fantomatique, mélancolique… ce ne sont pas les épithètes qui manquent pour décrire cette approche… et j’espère qu’elle vous en apportera d’autre pour qualifier l’horreur de la peine capitale, et vous poussera à agir.

 

Liens :

Projet 12:31

Croix Gagnon

Frank Schott

The Visible Human Project


Moyenne des avis sur cet article :  4.6/5   (20 votes)




Réagissez à l'article

21 réactions à cet article    


  • eugène wermelinger eugène wermelinger 12 avril 2011 16:46

    Mais c’est de l’horreur absolue. 

    Tué pour avoir volé un four à micro-ondes ! Mais c’était rendre un service à son proprio. Quand on sait que cet appareil tue la vitalité des aliments !
    Les ricains sont vraiment une nation de dégénérés.

    • Taupo Taupo 12 avril 2011 16:52

      Euh... En fait, même si je ne cautionne pas la peine capitale, il n’a pas été condamné pour vol de micro-ondes. Il a quand même assassiné le proprio...


    • eugène wermelinger eugène wermelinger 12 avril 2011 17:11

      cela change tout.

      Je retire mon appréciation sur les américains.
      Vous l’auteur je vous disqualifie pour ce mensonge par omission. 

    • Taupo Taupo 12 avril 2011 17:13

      Non mais il faut lire attentivement l’article avant...
      citation :
      un texan condamné à mort pour le meurtre d’Edward Hale (qui l’avait surpris en train de voler son four à micro-ondes)


    • Vipère Vipère 12 avril 2011 19:04

      « Tué pour avoir volé un four à micro-ondes » Le gag absolu !

      Du journalisme de divertissement. Merçi j’ai bien ri !


    • Vipère Vipère 12 avril 2011 19:14

      Qu’il ait été tué pour un micro-onde ou pour avoir tué le propriétaire du micro-onde, ces américains sont quand même des bourreaux ! 

      La science a bons dos ! découper ce malheureux en rondelle et avec son consentement ?

      Les humains ne cesseront jamais de m’étonner. 


    • Taupo Taupo 12 avril 2011 19:16

      Non, il n’a pas été tué pour avoir volé un four à micro-ondes. Il a été tué pour avoir assassiné le propriétaire du four à micro-ondes qui l’avait surpris pendant le vol... De peur de laisser des témoins, Joseph Paul Jernigan a donc assassiné Edward Hale


    • Taupo Taupo 12 avril 2011 19:23

      Oui, je suis d’accord avec votre horreur de la peine capitale. Je voulais juste que la vérité ne soit pas torturé au passage...
      Quant au projet du Visible Human Project, en soi, il ne me choque pas plus que les dissections effectuées sur des personnes ayant légué leur corps à la science : elles ont permis de nous faire faire des progrès incommensurables en médecine. D’ailleurs il y a eu deux projets, pour chaque sexe, et si l’on parle peu de celui de la femme, c’est qu’il s’agit d’un don anonyme. La polémique réside donc bien autour de la manière dont le corps de l’homme a été obtenue.


    • Emmanuel Aguéra LeManu 18 avril 2011 08:19

      Pas seulement.

      La polémique, au delà de la peine capitale, barbare, au delà du vol de cadavre par abus de confiance, machialvélique, c’est pour moi la perversion d’esprit qu’il faut, pour imaginer la découpe d’un corps aux fins d’imagerie masturbatoires tellement vaines qu’il aura fallu les reconstituer, les mettre en scène, etc... pour leur trouver un intérêt... pour le moins discutable...

      Et ça fait moins de bruit qu’il y a une 15zaine d’année, quand Damian Hurst a présenté son mouton coupé en 2 à Londres. Comme quoi on évolue.

      Bravo les branleurs. Pendant ce temps-là, certains travaillent, d’autres se battent etc... mais tout va bien les enfants... Allez... on s’repasse la vidéo ?
      Vanité totale.


    • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 avril 2011 16:52

      À l’auteur :

      « Ce que Joseph Jernigan ignorait, c’était la manière dont son corps allait être utilisé et s’il avait su qu’il allait finir en fin carpaccio, peut-être qu’il aurait été moins prompt à accepter de léguer son cadavre ».

      Il me semble qu’il l’a fait en toute connaissance de cause.
      http://www.dailymotion.com/video/x7yrgl_joseph-jernigan-visible-human-proje_tech

      • Taupo Taupo 12 avril 2011 16:54

        C’est justement le sujet d’une polémique :
        http://en.wikipedia.org/wiki/Visible_Human_Project#Donors


      • Jean-Pierre Llabrés Jean-Pierre Llabrés 12 avril 2011 17:19

        Je crois me souvenir d’avoir vu un reportage TV, avant son exécution, dans lequel il était dit qu’il était informé du projet. Mais, je ne me souviens pas s’il le déclarait lui-même...


      • Triodus Triodus 12 avril 2011 21:36

        Troublant et malgré tout attirant quelque part..

        Merci Taupo.


        • Loatse Loatse 13 avril 2011 09:59

          C’est ignoble ! on dirait une expérience de Mengele ; tuer un homme pour le couper en tranches comme on le ferait pour une grenouille à disséquer, il faut vraiment faire peu de cas de la vie humaine..

          J’ai du mal à comprendre comment une nation qui se dit chrétienne peut appliquer la loi du talion !


          • Dominitille 13 avril 2011 14:42

            Loatse
            Ils l’ont tué pour découvrir la circulation sanguine. En 1993, les médecins ou charlatans ont fait une découverte magistrale qui a révolutionné le monde médical, le sang est rouge.
            C’ est sûr qu’il vaut bien mieux disséquer des chiens ou des grenouilles qui n’ ont pas d’âme, que des humains qui eux en ont une, d’âme.

            A l’ auteur,
            je ne comprend pas trop le problème, le condamné à mort craignait-il que son âme n’ aille pas au ciel si son corps était découpé. C’est bien un prêtre qui lui a suggéré de léguer son corps à la médecine !
            Les personnes faisant don de leur corps à la médecine sont-elles au courant que les charlatans vont en faire des petits pâtés de viande ?
            Et que dire de la plastination ?
            Ambroise Paré et Léonard de Vinci entre autres sont des monstres ?


          • Loatse Loatse 13 avril 2011 18:05

            @Domitille,

            Sans doute me suis je mal exprimée ; je trouve horrible que cette expérience (au demeurant peu ragoutante) ait été faite non pas sur un homme décédé de mort naturelle, mais bien sur un homme qui a été exécuté .

            Attendre la peur aux tripes 12 ans comme c’est souvent la coutume aux usa dans « le couloir de la mort » qu’on vienne un matin vous expédier de« l’autre coté » cela s’apparente à de la torture ; La combinaison des deux choses, tuer un homme et lui demander au préalable de bien vouloir offrir son corps à la science alors QUE CELUI CI ETAIT EN PLEINE SANTE AUPARAVANT me semble le comble de la barbarie...

            Je signale au passage que je suis opposée à la peine de mort et signe des pétitions assez souvent pour tenter d’empêcher cela..


          • Dominitille 13 avril 2011 19:01

            C’ est sûr que le propriétaire du micro-onde n’a pas eu peur car son assassin ne lui a pas dit qu’il allait mourrir sur place. L’ assassin aurait dû demander la permission d’emprunter le micro-onde au lieu de venir le voler. Quel con tout de même ! Tout ça c’est de la faute de la victime, on n’ a pas idée d’empêcher un voleur de voler et de tuer par dessus le marché ;
            moi aussi je suis contre la peine de mort, mais celle des victimes ! Nuance !


          • Loatse Loatse 13 avril 2011 19:28

            @Domitille,

            ai je nié que la personne exécutée était un assassin ? non ! Croyez vous vraiment qu’être contre la peine de mort c’est ne pas avoir de compassion pour la victime ?

            Il y a eut crime oui, qui plus est pour un motif futile.. ce qui rend cet acte d’autant plus odieux mais rajouter au meurtre le meurtre c’est devenir une société criminelle..et prendre le risque de banaliser un acte qui est loin d’être anodin... de plus ce n’est aucunement dissuasif...

             Peut on alors encore parler de civilisation et se poser en juge des sociétés ou l’on exécute à tout va ?


          • djanel Le viking- djanel Le viking- 13 avril 2011 16:32

            L’art du cannibal.

            Quelle différence il y a entre découper un homme pour le bouffer ou pour apprendre son anatomie ? Aucune car l’un veut alimenter sa cervelle tandis que l’autre son estomac ; ils ont donc en commun de trouver un plaisir à dépecer l’autre et de lui survivre.


          • Emmanuel Aguéra LeManu 18 avril 2011 08:23

            Totalement d’accord en même temps qu’effrayé par le commentaire ’ingénu" d’Actias qui explique finalement comment on peut défendre un Mengele (à part bien sur le style artistique qui ne plaît pas)...
            Quelle technique impressionante....
            Prix Nobel SVP !
            Je vous renvoie à mon précédent commentaire.


          • zachiel 18 avril 2011 09:46

             Cet article est il rédigé pour dénoncer la peine de mort ou pour montrer des photos d’un pseudo fantôme ? Photos fort bien truquées au demeurant !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON


Auteur de l'article

Taupo

Taupo
Voir ses articles






Les thématiques de l'article


Palmarès