• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Étonnant > À fleuret moucheté

À fleuret moucheté

Les joutes verbales

Les échanges de commentaires sur ce filet (net) dans lequel l’homo-sapiens se prend régulièrement les pieds ont ceci de paradoxal qu’ils se tiennent le plus souvent entre gens du même avis. On s’applaudit, on se congratule, on se félicite de bien penser, on enfonce le clou surtout là où ça fait mal chez les autres, les mal-pensants d’en face. Quelques signes cabalistiques remplacent l’argument, le pouce se colore, pointe le bout de son nez quand votre correspondant n’a rien de mieux à dire. D’autres se plaisent à user d’abréviations ou pire encore de sigles, pour affirmer leur capacité à synthétiser leur pensée le plus souvent au travers d’anglicismes triomphants.

Le propos demeure aimable puisque l’opinion se partage sans nuance entre pareils. La toile n’est d’ailleurs pas le lieu rêvé pour la subtilité. Ici, c’est avec de très gros sabots qu’il convient de s’exprimer du bout des doigts. Le vite, le cinglant, le lapidaire sont non seulement recommandés mais le plus sûr chemin pour être compris. L’image est d’ailleurs préférable aux mots. La communication se réduit au minimum.

Parfois, des opposants égarés viennent vous titiller. C’est assez rare car entre gens de pensées divergentes, on évite soigneusement de se coopter, de se déclarer ami ou bien connaissance. C’est le hasard d’un ami commun qui parfois vous place sur le chemin d’un individu qui se trouve à l’opposé d’un échiquier politique qui multiplie désormais les possibles. C’est alors le choc, la confrontation sans nuance. Le propos se fait acerbe, ironique plus rarement ; voilà un luxe rare au royaume du commentaire cassant.

L’échange tourne vite au vinaigre. Les répliques se font assassines, l’insulte s’invite rapidement. Il convient d’admettre que le manque de vocabulaire pousse immanquablement au dérapage verbal tandis que la concision implique la réplique qui cingle. Le débat prend des allures de bataille de poissonniers. On s’envoie à la face des méchantes saillies à défaut de poisson pas frais.

La toile sent alors la marée, l’échange se tient au creux de la vague. Un quidam vient se mêler à la querelle, il ajoute son grain de sel, du lourd, du copieux. Une bataille de chiffonniers désormais qui enfle et se propage comme une traînée de poudre qui met le feu à la page. C’est le succès garanti pour celui qui a ouvert ce qu’il pense être un débat. Il est vrai que la qualité des arguments s’apparente aux échanges de l’assemblée nationale. L’exemple venant d’en haut, les citoyens se mettent rapidement au niveau.

Je te blesse, tu me maudis, il l’invective, elle le brocarde, nous nous vilipendons, vous vous harpaillez, ils s'injurient, elles l’outragent… L’argot vient au secours de la querelle avec son lot d’expressions du caniveau. On se traîne dans la boue, on se rabaisse plus bas que terre dans une élévation des mauvais sentiments qui impressionne ! C’est du grand art en quelques lignes à la syntaxe aussi incertaine que le propos est inélégant.

Et tout cela se passe dans ce qu’on appelle abusivement les réseaux sociaux. Si les gros mots font réseaux, ils se montrent fort peu sociaux, avouons-le. C’est la face hideuse du bouc en mal de la chèvre expiatoire ! C’est les bas fonds des latrines de la raison. C’est l’expression d’une société en capilotade. On s’engueule par écrit faute de pouvoir se parler vraiment dans un univers de la communication pour ripoux.

Le Pancrace retrouve ses droits. Tous les mauvais coups sont recommandés surtout s’ils se tiennent sous la ceinture. Le duel n’est certes plus à fleuret moucheté et les lames ne sont plus depuis longtemps fines. La grossièreté est la règle tandis que l’humour devient un lourd handicap. Qui se fend d’une botte ou d’une saillie risque fort de tomber à côté, de brasser de l’air et surtout de ne pas être compris.

L’outrecuidance étant la règle, le bretteur force le trait, se fait arrogant, blessant, fat et grossier à la fois. L’autre se met au niveau et l’algarade demeure fort heureusement verbale faute de pouvoir tomber sur son adversaire à bras raccourcis. C’est d’ailleurs la pensée qui rétrécit, s’étiole, se dissout totalement dans ce jeu de dupe qu’on considère bien à tort relever de la communication.

Quand les mots manquent aux rivaux, les icônes surgissent. L’expression la plus réduite si c’était possible de la fulgurance du verbe contemporain. C’est alors qu’il convient de s’alarmer de ce retour à la l’art pariétal. Les humains, du tréfond de leurs grottes se lancent des petits dessins ridicules à défaut de cailloux. C’est sans doute un progrès, je vous le consens afin de ne blesser personne.

Commentairement leur.

JPEG


Moyenne des avis sur cet article :  3.08/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

36 réactions à cet article    


  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 novembre 2018 14:51

    Merci Nabum. Avec cet article on ne peut vous reporcher de ne pas faire mouche : là où il faut,....GRAND RAPPEL pour ceux qui font « joujou » avec facebook. IL N’Y A PAS D’AMIS,...Des psychologues (qui feraient partie de ces « Loge Noires » (comme Mengele) savent exactement comment rendre les autres "fous. Tiens, Zuckerberg, ( a ou avait des parents) psychiatres formés à Palo Alto. Ils savent comment manipuler le double-bind (double impasse. Lire Watzlalwick. Exemple : un feu vert qui invite à passer avec en dessous un sens interdit. Tout Facebook est basé sur ce mode de fonctionnement. Tu t’es fait un ami. En réalité tu découvres qu’il s’agit d’un faux ami,...


    • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 2018 14:20

      @Mélusine ou la Robe de Saphir.

      Vous savez que je suis prompt à prendre la mouche


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 novembre 2018 14:31

      @C’est Nabum
      Raison pour laquelle j’apprécie vos articles, vous les écartez et faites le travail à ma place,...c’est reposant. toujours se ménager un ennemi. 


    • baldis30 16 novembre 2018 19:35

      @C’est Nabum
      « je suis prompt à prendre la mouche »
       au nom de L214 vous êtes prié de bien vouloir la relâcher de suite ! 


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 novembre 2018 15:14

      Face-book : face de bouc. Il fut un temps où j’avais imaginé passer des vacances à BIG_SUR. Mais aujourd’hui, comme par un de ces signes dont il faut tenir compte. la CALIFORNIE brûle,... Cela commencerait-il à sentir le souffre ? Et PALO ALTO, la ville de" la MONTAGNE DE SUCRE-ZUCKER) flambe aux alentours...


      • Cadoudal Cadoudal 15 novembre 2018 15:25

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        L’image diffusée en ligne par Al-Ansar Media utilise la photo d’un bâtiment en feu avec l’état “kalifornia” mal orthographié.

        “Oh Amérique, c’est la punition du bombardement des musulmans en Syrie”, déclare le texte. “C’est la punition d’Allah pour vous. Et dans shaa Allah, vous verrez d’autres feux. Gloire à Allah.”

        https://pjmedia.com/homeland-security/isis-group-claims-california-wildfires-are-retribution-vows-you-will-see-more-fires/


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 novembre 2018 16:11

        @Cadoudal

        Il est vrai que chaque fois q’un événement climatique « apocalyptique » est observé on invoque ALLAH. Pour l’Aude, les Cathares. Etaient-ils liés,. ?..Mais la modération, FRANCHE et NETTE de Face-book, ne serait pas pour me déplaire. Ceux qui étaient animés de bonnes intentions trouveront toujours un ruisseau sur le Net pour creuser leur fleuve de mots et d’idées. Extraite de la trollerie qui n’a plus rien de rigolo et tourne à la farce Noire. N’y ayant mis les pieds. Il ne me sera pas nécessaire de les décrasser,...Heureusement, nous pouvons compter sur Ouranos,(Uranus), le climat pour rééquilibrer le monde et la civilisation. L’homme en est manifestement incapable. 


      • gaijin gaijin 15 novembre 2018 16:14

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        " Cela commencerait-il à sentir le souffre

        « 
        palo alto esalen berkeley
        le » triangle du diable " d’une certaine modernité ?


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 novembre 2018 16:20

        @gaijin

        Avec celui des Bermudes. Freud qui n’aimait franchement pas l’Amérique (on ne peut lui reprocher le goût immodéré de l’argent facile et du grandiose, comme le frère de sa femme : Bernays) en posant le pied sur le sol américain dit : Je vous apporte la peste. Palo-Alto, c’’était l’anti-psychiatrie. Ils ont bien théorisé les systèmes de communication (surtout pour le soin des psychotiques). Mais au pays de l’Oncle Sam, cela ne pouvait que se terminer en pop corn....


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 novembre 2018 16:25

        @gaijin

        Encore une de ses étrangetés de mon histoire. Mon voisin s’appelait Henry Miller. Si vous avez lu : Big Sur et les Oranges de Jérôme Bosch. Le titre était intrigant, surtout que J.Bosch. était surtout connu pour son triptyque sur le paradis et l’enfer. 


      • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 2018 14:45

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Et vous aussi, vous avez du déménager ? lol...

        Apocalypse Los Angeles De Calabasas à Malibu, les maisons de stars partent en fumée

        https://www.vanityfair.fr/culture/people/story/de-calabasas-a-malibu-les-maisons-de-stars-partent-en-fumee/4434#1


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 novembre 2018 14:49

        @Cadoudal
        Imaginez le choc quand j’ai vu le nom, j’ai cru à une blague,... et en plus c’était l’ami de mon ex (dans le passé). Et Californie signifie justement : four chaud,...on ne peut plus emblématique,....


      • Cadoudal Cadoudal 16 novembre 2018 14:58

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.
        Emblématique et réjouissant en effet, qu’Holywwod puisse partir en fumée :

        Cet État totalement anti-Trump, l’un des deux plus grands et le plus puissant de tous les États de l’Union, est ouvertement et massivement, viscéralement antitrumpiste, au point qu’il s’est constitué en réfractaire de nombre de ces lois fédérales qu’il peut repousser ; qu’il est ouvert aux migrants hispaniques contre toute la politique de Washington ; qu’il est ouvertement “progressiste” et le berceau de toutes les minorités sociétales ; qu’il s’appuie sur les deux puissances progressistes et ultra-riches, – Silicon Valley et Hollywood... Toutes ces vertus que célèbre la postmodernité ont conduit la Californie au point où cet État est touché bien plus que la plupart des autres par les calamités naturelles suscitées par les excès du progrès de l’homme, dans le cadre oppressant d’une sécheresse endémique et d’une terrible crise de l’eau ; où ses infrastructures sont dévorées par l’appât du gain du Corporate Power ; où il rassemble dans une proximité insolente les plus grosses fortunes dans leurs luxueuses résidences ensoleillées et les pauvretés les plus immondes au point de faire de San Francisco une ville puante du fait des défécations de ses sans-abris.

        http://www.dedefensa.org/article/california-burnin


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 novembre 2018 16:14

        Soufre avec un seul « f ». Pas encore de correcteur sur Agora. Je peine avec les redoublement de consonnes.


        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 novembre 2018 16:33

          Quand on relit le résumé de son livre : je comprends pourquoi il m’avait fait rêvé. Il avait tout vu :La 4e de couverture indique : « Le Big Sur de Miller, publié en 1959 en France, dépeint cette région reculée et sauvage de la Californie, au sud de San Francisco, que l’auteur habitera jusqu’en 1963. Récit de vie et ode à la nature s’il en est, chronique d’une petite communauté haute en couleur, le texte est une méditation sur la possibilité de vivre heureux avec moins, et de se consacrer à des enjeux spirituels et esthétiques dans un endroit qui évoque une forme de transcendance. Mais comme toujours avec Miller, le récit est ponctué de digressions et de coups de gueule tous plus vivifiants les uns que les autres.Un grand texte, qui mêle profondeur d’une réflexion aux accents extrêmement contemporains sur l’avenir de l’humanité et choix du dépouillement comme ligne de vie, diatribes enflammées sur la société consumériste et somptueuses descriptions d’une terre sauvage et magnifique. » heureusement préservé car inhabitable (1500 habitants).


          • Xenozoid Xenozoid 15 novembre 2018 16:39

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            il y a un problême avec la transcendance,elle ne se cherche pas,a part l’intélect rien ne suis,d’ou certains artifices


          • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 15 novembre 2018 16:56

            @Xenozoid

            Les véritables n’ont besoin ni de trucs ou autre « esbroufes » qui ont la caractéristique de passer avec les saisons. La véritable traverse le temps et les contrées sans rien perdre de sa sève ou son suc. En fait, depuis Big Sur, je n’ai rien changé d’une virgule à mes « idéaux ». C’était BIG : GRAND et Sûr.


          • Xenozoid Xenozoid 15 novembre 2018 17:00

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.
            okie.moi c’est klein maar fijn,


          • Sergio Sergio 15 novembre 2018 19:50

            « ... on évite soigneusement de se coopter, de se déclarer ami ou bien connaissance ... !  »

            « Dieu, préservez moi de mes amis, mes ennemis, je m’en charge !  »

            Voltaire, je crois.


            • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 2018 14:21

              @Sergio

              Voltaire je ne m’assois pas dessus même si j’ai un faible pour ce fauteuil


            • juluch juluch 15 novembre 2018 21:24

              A la fin de l’envoie, je touche ! smiley


              • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 2018 14:22

                @juluch

                Vous m’avez blessé !

                Merci mon ami


              • libert_pensée 15 novembre 2018 22:46

                Votre article nous livre de beaux principes auxquels on ne peut que souscrire. Il me semble pourtant que vous avez commis des articles visant M.Macron, son épouse, avec des attaques ad hominem répétées, lesquelles n’ont pu que déclencher des commentaires vulgairement agressifs. Je précise que je ne soutiens pas particulièrement l’actuel Président, mais les commentaires haineux et d’une grande médiocrité formelle et de contenu me navrent. 


                • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 2018 14:23

                  @libert_pensée

                  J’use du Pamphlet et ce genre suppose d’être acide
                  Je ne le suis pas dans les commentaires pour mes semblables

                  Il convient de faire preuve d’irrévérence pour ceux qui ont le pouvoir, c’est de la légitime défense


                • Shaw-Shaw #Shawford 16 novembre 2018 14:29

                  @C’est Nabum

                  Salut N’a Boom,

                  t’as vu j’espère que j’etais en train de te lourder éventuellement de ton « taaf » sur AV, que tu avais pourtant si bien accompli jusqu’ici, en refilant le bébé à Taverne.

                  Mais voilà j’aime pas les gros canards.

                  Bref, ai-je eu raison ou tort de me sentir en légitime défense ?

                  Et me torche pas ta réponse en deux lignes laconiques !


                • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 2018 15:02

                  @#Shawford

                  Je n’aime guère le tutoiement en ce lieu, sachez le même si ce canard ne nous conduira pas à la prise de bec. Quant à la torche, la seule que je connaisse éclaire le chemin, le vôtre doit encore être dans l’obscurité, venez me rejoindre, je dispose d’un falot


                • Shaw-Shaw #Shawford 16 novembre 2018 15:08

                  @C’est Nabum

                  On verra ce que ça vaut ton verbiage après l’effacement complet du mot et du concept de Carthage dans la mémoire collective de ton Univers.

                  Tschuss


                • xana 17 novembre 2018 13:09

                  @#Shawford
                  A mon avis tu n’as qu’une seule qualité : Tu sais orthographier correctement le mot « tort » (et cela te distingue un peu du troupeau d’illettrés qui sévit sur ce site).

                  Ta prétention à représenter sur Agoravox une sorte de Lénine embaumé explique la bouillie informe et infâme que tu sèmes sur chaque post.
                  Ce n’est que la pourriture qui s’écoule sous une charogne momifiée à la va-vite.
                  Le formol était trop dilué.

                  Jean Xana


                • xana 16 novembre 2018 11:47

                  C’est Nabum,

                  merci pour votre article.

                  Il est vrai que ces forums incitent davantage à s’entre-insulter qu’à échanger. D’autres se congratulent mutuellement pour avoir exprimé les mêmes sottises. D’autres (comme la duchesse Mélusine) s’écoutent parler en des centaines de commentaires aussi inintéressants les uns que les autres, qu’ils déroulent comme du papier hygiénique.

                  Il est rarissime qu’un commentaire soit intéressant.

                  On devrait se contenter de lire les articles sans jamais commenter, mais la tentation est forte de publier son propre grain de sel, ou de claquer le museau à un commentateur par trop répugnant.

                  Seigneur, pardonnez-moi parce que j’ai pèché, et parce que je pècherai certainement encore...

                  Jean Xana


                  • Shaw-Shaw #Shawford 16 novembre 2018 11:50

                    @xana

                    Je recrute chez New-disons.fr !


                  • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 16 novembre 2018 12:22

                    Désolé, mais sachez que mes commentaires font souvent « mouche ». La preuve, les miens vous déplaisent,....


                  • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 2018 14:24

                    @xana

                    Grand merci à vous

                    Un tel commentaire réjouit l’esprit


                  • xana 17 novembre 2018 12:50

                    @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                    Non, vos « commentaires » ne me déplaisent pas. Je ne lis pas votre diarrhée épistolaire, je fais simplement défiler le fil jusqu’à trouver des posts écrits par d’autres commentateurs et concernant l’article.

                    Vous avez le droit d’écrire ce que vous voulez, et j’ai le droit de trouver cela totalement sans intérêt.

                    Je n’ai rien contre le papier hygiénique, mais chez moi sa place est dans les chiottes.

                    Jean Xana


                  • fcpgismo fcpgismo 16 novembre 2018 14:36

                    C’est plus simplement un nombre conséquent de petites mains qui jusque là n’avaient pas la parole,ou l’écriture...L’apprentissage n’en est qu’a ces débuts.


                    • C'est Nabum C’est Nabum 16 novembre 2018 15:01

                      @fcpgismo

                      C’est un bel espoir


                    • xana 17 novembre 2018 12:57

                      @fcpgismo

                      C’est possible, mais je suis pessimiste.

                      Je crois plutôt qu’Internet ressemble à une expérience sur les chimpanzés. Vous savez, cette histoire de milliers de singes auxquels on aurait fourni des milliers de machines à écrire dans l’espoir que dans un ou deux millions d’années, l’un d’eux aura (en tapant au hasard) obtenu le texte intégrale de la Bible sans la moindre faute de frappe.

                      D’ailleurs, depuis l’avènement de l’audiovisuel et del’internet, il semble que le QI moyen continue de s’effondrer dans la société occidentale.

                      Peu de chance donc que les échanges sur le Net puissent s’améliorer à l’avenir. Désolé de vous décevoir.

                      Jean Xana

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès