• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Aimer la Terre

Il y a 40 ans se commémorait le premier « jour de la Terre ». Il fut célébré la première fois par Gaylor Nelson, un sénateur américain.
Il s’agissait de bousculer l’establishment politique afin de lui faire prendre conscience des questions environnementales.

 
Ce démocrate est retourné à la terre le 3 juillet 2005, et on peut affirmer aujourd’hui que ses efforts n’ont pas été vains. lien
Ils sont nombreux à penser que la Terre (Gaïa) est un être vivant.
Cette théorie développée entre autres par James Lovelock suggère que notre planète est un système qui s’auto-équilibre tant qu’on la respecte et qui, au besoin, nous fait payer au prix fort tout le mal que nous pourrions lui faire.
C’est une théorie intéressante. lien
A y regarder de plus près, l’humain, n’ayant pas de prédateurs, organise peut-être sans le savoir sa propre disparition.
Certains sont résignés, d’autres pas.
Tous les 22 avril, des milliers d’actions sont organisées un peu partout dans le monde.
Cela va du ramassage de printemps : des citoyens se mobilisent pour collecter les déchets que d’autres ont balancé dans la nature… à des moments collectifs de méditation, en passant par des prises de paroles, des concerts, ou à la plantation d’arbres (même si la date n’est pas idéale pour cela). lien
Il a quand même fallu près de vingt ans pour que ce « jour de la Terre » traverse l’Atlantique.
En France il a pris plusieurs couleurs : s’attachant à lutter contre l’incinération, défendre les énergies renouvelables, mettre en place des réseaux verts, encourager la biodiversité contre les monocultures et la désertification. lien
Il semble quand même que la France, une fois de plus, ne soit pas à la pointe des actions, puisqu’en 2009, même le ministère de l’environnement n’a pas jugé bon d’en parler. lien
Il y a quand même 184 pays dans le monde regroupant 500 millions de personnes qui organisent ce jour là des événements. lien
Les actions proposées sont parfois très constructives, comme celles défendues par une célèbre marque de voiture, qui organise un concours doté de 20 bourses d’études post-secondaires de 5000 $.
Il s’agit de proposer des projets « permettant d’aider à cultiver la richesse que constitue le leadership environnemental ». lien
Ailleurs, c’est la « génération verte » qui montre le bout de son nez, défendant un futur sans carbone, un engagement individuel, et la mise en place d’une nouvelle économie verte créatrice de millions d’emplois verts. Lien
Le jour de la Terre a même son clip que l’on peut découvrir sur cette vidéo.
J’ai été moi-même acteur avec d’autres d’un « jour de la Terre  ».
C’était en 1998, et j’avais été contacté, en tant que président de l’association GUEPE (groupement d’union et d’expression populaire environnementaliste) par un musicien, Thomy Valdes, responsable de l’AFM (association pour la fusion des musiques), et nous avions obtenu que la MNE (maison nature et environnement) de Grenoble coordonne cette journée.
Connaissant notre projet, le responsable d’ALPEXPO, grosse structure grenobloise qui accueille divers salons toute l’année nous proposa une rencontre.
Lors de celle ci, il accepta que 2 francs soient prélevés sur le montant du billet d’entrée de la foire de printemps, laquelle accueille chaque année près de 50 000 visiteurs, ce qui nous aida à financer l’événement.
De plus sur chaque billet, figurait la mention « Jour de la Terre  ».
Le Summum, importante structure de spectacles grenobloise accepta de nous accueillir.
Notre programme était ambitieux :
une conférence sur le réchauffement planétaire avec des conférenciers de haut vol : Claude Lorius surnommé « l’homme des glaces », Pierre Rabhi (l’homme des déserts), Jean François Noblet, écrivain et conseiller technique environnement au conseil général de l’Isère, et Jean Daumas, journaliste et écrivain.
J’eu le privilège de me produire pour 3 ou 4 chansons de ma composition, juste avant la conférence.
Puis le soir, ce fut le « tour du Monde en musique  », avec des groupes choisis par Thomy Valdes : Doudoumba Toucouleur (danses et percussions), Kaoa Nui (musique et danses tahitiennes), Afro Gospel Choir (100 choristes négro spirituals, et 4 musiciens), Jean Philippe Bruttman (guitare, danse flamenco), Balkis (danse orientales, avec 20 danseuses et 3 musiciens, percussion et chants), et Thomy & Co (salsa, et Jazz Afro-Latin).
Les Crazy Cats, (jazz Nouvelle Orléans) animèrent l’entracte dans les allées du Summum qui recevait aussi un marché solidaire.
On peut en découvrir un résumé sur cette vidéo.
3000 personnes assistèrent à l’évènement.
Cette année, une manifestation de plein air recevra gratuitement artistes et visiteurs qui se retrouveront le 22 avril à Chirens, lieu dit Clermont, en méditation le matin, pic nique à midi et musique l’après midi. Sur ce lien, le programme proposé.
A l’aube d’un nouveau cycle, annoncé par les Mayas, (et quelques scientifiques), (lien) cette journée symbolique n’est-elle pas l’occasion de prendre conscience ?
Car comme disait mon vieil ami africain :
« Ne t’inquiète pas de ce qui t’arrive car tu ne connais pas le futur ».
 

Moyenne des avis sur cet article :  3.53/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

18 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 15 avril 2010 13:24

    Bonjour, Olivier.

    Dommage, en effet, que la « Journée de la Terre », utile moment de sensibilisation aux problèmes environnementaux, ne connaisse pas chez nous un plus grand retentissement et surtout ne soit pas mieux relayée par les médias. Lorsque des initiatives sont prises, l’expérience montre qu’elles parlent aux enfants notamment. Pourquoi se priver de combiner, en de telles occasions, la pédagogie à la fête ?

    Mais on préfère, en France, dépenser de l’énergie pour les « Fête de la Musique », « Nuit des musées » et autres « Nuit blanche ». Toutes manifestations sympathiques et elles aussi utiles. Mais ni plus ni moins que la « Journée de la Terre ».


    • olivier cabanel olivier cabanel 15 avril 2010 13:33

      Fergus,
      comme tu le dis, la fête de la musique etait une bonne idée au départ,
      on imagine toujours le meilleur,
      la musique dans la ville, dans la rue, partout, sans critère de jugement,
      mais le résultat final est un espèce de mélange des genres,
      il va des « cliques de quartier » aux artistes en mal de reconnaissance,
      de l’amateurisme de mauvais aloi, avec la « starac » en point de mire,
      le jour de la terre est ailleurs,
      cette idée qui nait doucement.
      la prise de conscience qu’il faut vite changer de mode de vie.
      je ne me fais pas d’illusions.
      ils sont nombreux, et pourtant pas un grand nombre à réaliser ce qui est en train de se préparer.
       smiley


    • Gabriel Gabriel 15 avril 2010 17:24

      Bonjour Olivier,

      Je suis de ceux qui pense effectivement que la terre est un être vivant et que tout ce qui la compose ainsi que les êtres qui la peuple sont interdépendants. Tout est constitué de la même matière originelle (l’atome, pour ne pas descendre plus bas) Je me permets de croire que la différence se situe au niveau des vibrations, de leurs fréquences. La fête de la terre c’est sympa, il serait bien et efficace aussi d’enseigner l’écologie comme matière dans les écoles du primaire et du secondaire. Comme cela les enfants éduqueraient les parents au respect de l’environnement. Merci pour ce plaisant article.


      • olivier cabanel olivier cabanel 15 avril 2010 18:11

        Gabriel,
        oui, c’est un concept qui est séduisant,
        dommage qu’en France on y soit pas trop réceptif,
        à+
         smiley


      • liebe liebe 15 avril 2010 22:58

        Bonsoir Olivier,
        merci pour cet article qui nous permet de savoir ce qui se passe pour honorer la terre, notre mère, car sans elle nous n’existerions pas. Je ne sais pas si elle est vivante comme se plaisent à le dire certaines personnes mais elle nous héberge et nous permet de vivre et non de survivre, alors que nous la maltraitons..
        Ce jour est important et nous nous devons d’en faire la publicité...
        J’imagine qu’à Chirens, il y a aura des locavores (j’ai horreur de ce terme que je trouve limite insultant, mais qui dit bien ce qu’il veut dire) et des écolos qui ont choisi d’autres modes de vie...
         @ Gabriel,
        rassurez vous, de plus en plus d’enseignants de primaire font tout pour enseigner l’écologie, permettre le tri sélectif, manger bio et localement, planter un potager bio, participer au ramassage des ordures sur le bord des routes...

        Heureusement, sinon nous aurions du soucis à nous faire pour les générations futures..


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 avril 2010 06:15

          Liebe,
          je ne sais pas trop qui sera présent à Chirens,
          il y aura peut surement ce que vous nommez locavore (je découvre ce nom), et surement aussi des fans de bonne musique, car si vous avez pris le temps de découvrir les noms des artistes, vous vous apercevrez que les musiciens qui vont venir sont parfois de grands artistes,
          tel Alfio Origlio, (il a accompagné michel Jonasz) et quelques autres...
          espérant vous y voir ?
           smiley


        • olivier cabanel olivier cabanel 16 avril 2010 06:18

          Calmos,
          qualité et quantité ne font pas toujours bon ménage,
          et comme l’a écrit Hiéronymus, le coupable de ce désintérêt est peut être l’image choisie pour illustrer l’article, qui rappellerait selon lui de bien mauvais souvenirs...
          à moins que la survie de la planète ne passionne pas grand monde ?
          pour sarko, rassurez vous, je ne l’oublie pas, et il se pourrait que je vous rappelle à son mauvais souvenir sous peu.
           smiley


        • Hieronymus Hieronymus 16 avril 2010 01:42

          bonsoir Cabanel
          vous savez que j’apprecie vos articles mais pourquoi diable avoir mis une telle photo en illustration ?
          vous savez bien ce qu’elle rappelle a beaucoup d’entre nous ?
          le Logo de cet abominable trolleur qu’etait Calito, ne me dites pas que vous l’avez oublie ?
          violent, conflictuel, de mauvaise foi, n’apportant aucune idee de fond au debat mais cherchant toujours un moyen d’agresser, il n’a laisse que des mauvais souvenirs a tout le monde !
          c’est triste a dire mais il y en a comme ca, on prefererait pouvoir les oublier definitivement ..
          desole, cher Cabanel, de ne pas apporter cette fois ci de commentaires plus positifs


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 avril 2010 06:09

            Hieronymus,
            désolé, mais très franchement je n’ai jamais entendu parler de ce « Calito »,
            peut-etre suis-je trop nouveau sur Agoravox, mais croyez bien que si cette magnifique image avait une telle connotation, je n’aurais pas hésité une seconde à ne pas l’utiliser.
            désolé.
             smiley


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 avril 2010 13:20

            Calmos,
            ce pauvre Morice, que je ne connais pas plus qu’un autre, semble avoir été (être ?) la tête de turc de quelques uns,
            mais dans le fond, l’essentiel n’est-il pas la possibilité de faire vivre le dialogue,
            et les Trolls ont leur utilité, ou pas,
            suivant ce qu’ils ont envie d’en faire.
             smiley


          • Hieronymus Hieronymus 16 avril 2010 14:41

            Olivier
            suis un peu surpris que vous n’ayez jamais remarque ce Calito
            il etait « a l’oeuvre » un peu partout, pretendant combattre l’antisemitisme (la noble cause), ses empoignades avec Morice etaient d’une rare violence, en fait il pourrissait les fils et rien d’autre, bon debarras ..
            Calmos est loin de lui ressembler, meme s’il pretend etre « abominable » smiley

            ah oui la Terre ? c’est un grand corps vivant comme tout organisme
            y pratiquer des experiences atomiques souterraines est absolument criminel
            une folie insensee, de cela on ne parle jamais, on ne montre que l’accessoire
            cordialement


          • olivier cabanel olivier cabanel 16 avril 2010 14:54

            Hieronymus,
            et pourtant c’est la vérité,
            je ne connais pas cet auteur,
            bon, il est vrai qu’il est rare que je lise tous les articles qui paraissent.
            j’en lis même assez peu.
            mon champ de curiosité s’étend au delà d’un seul site, et c’est peut être la raison de çà.
            l’essentiel n’est-il pas qu’il semble que je n’ai pas manqué grand chose, en tout cas en ce qui concerne le « calito » en question.
            non ?


          • Gollum Gollum 16 avril 2010 08:41

            Si on en juge au nombre de posts, pas grand monde n’aime la Terre. Mais ça je le savais déjà.


            Et notre Terre se transforme un peu plus chaque jour en la Terre du Mordor... en attendant le retour du Roi.

            • olivier cabanel olivier cabanel 16 avril 2010 13:09

              Gollum,
              belle intervention,
              chacun à sa conscience pour lui.
              mais il n’est point besoin de se rendre sur l’un des lieux de rassemblement pour faire savoir sa propre position, vis à vis de cette planète.
              ce qui compte avant tout, c’est notre action individuelle.
              et elle ne regarde que chacun de nous.
              ceci dit, se retrouver autour de cet axe commun permet des échanges,
              et la confrontation fait naitre le dialogue,
              il ne peut être que constructif.
               smiley


            • LE CHAT LE CHAT 16 avril 2010 09:18

              salut Olivier ,
              nul besoin d’une journée spéciale , la Terre , c’est tous les jours que les vrais amoureux de la nature l’aiment !  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON









Palmarès



Partenaires